Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Tentaive de suicide qui finie bien

Cela faisait plus de 25 ans que je vivais avec mon mari. On était plus vraiement un couple, on restait ensemble pour les enfants. Je devais satisfaire monsieur quand ses pulsions sexuelles venaient si je refusait il me frappait. J’étais dépendante de lui car il ne voulait pas que je travaille. On a eu 2 enfants ensemble et quand la dernière est partie de la maison, il y a 2 ans. Il ne m’a plus donné un sous pour faire les courses si je voulais de l’argent je devais le mériter. Exemple de ce qu’il voulait que je fasse pour avoir de l’argent : lui lécher les pieds, satisfaire ses désirs les plus sordides. J’étais épuisée, j’ai fini par faire une tentative de suicide. J’ai été hospitalisée de ce fait une assistante sociale est venue me voir à l’hopital et je lui ai tout expliqué. Depuis je suis suivie par une psy et je ne suis plus jamais retournée chez moi. Ce sont mes enfants qui m’ont récupéré quelques affaires à la maison. Maintenant je vis dans un petit studio seule, je suis encore bien suivi par l’assistante sociale car je ne suis pas encore capable de tout faire moi même mais j’espére bien un jour retrouver du travail et être une personne indépendante. Pour mon mari, je ne l’ai plus revu aprés ma tentative, il a laissé les pompiers me conduire à l’hopital et il n’est jamais venu me voir. Je n’ai aucune nouvelle et je suis bien contente

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

3
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
CatouneCarole Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Invité

Chère Anonyme,

Vous avez vécu un vrai calvaire !

C’est le drame des femmes dépendantes que leurs pervers de maris isolent de tout le monde, ainsi il est impossible pour elles d’obtenir de l’aide de quiconque et ils peuvent les martyriser à loisir pendant des années !

Ces femmes subissent un vrai lavage de cerveau visant surtout à les effrayer si l’envie leur prenait de fuir, mais aussi à les soumettre aux envies de leurs maris, pensant que c’est un « devoir conjugal » et qu’elles n’ont pas le droit de refuser ou plus simplement pour éviter de les énerver et d’être les proies des assauts de leur colère. Elles se font ainsi objet de l’autre, en quelque sorte une poupée gonflable améliorée.

D’ailleurs, certains hommes particulièrement pervers vont jusqu’à « prêter » leur femme à leurs amis ou clients. Donc, j’espère pour vous que votre mari n’était pas un proxénète ! J’espère qu’il vous a épargné cela !

Quand on pense qu’il vous a fallu attenter à votre vie, pour qu’enfin vous puissiez retrouver votre liberté, c’est affligeant !

Sachez qu’il existe des solutions pour les femmes battues et même martyrisées par leurs conjoints ou concubins, avant d’en arriver à cette extrémité qu’est le suicide !

Vous pouvez trouver des infos sur le Forum du site !

J’espère chère Anonyme que vous êtes suivie par une thérapeute ! Il faut évacuer toute sa haine, toute sa violence, tout ce poison qu’il a mis en vous et toutes ces tortures infligées à votre corp et à votre âme !

Avez-vous pensé à porter plainte contre votre porc de mari pour tout le mal qu’il vous a fait ?

Vos enfants ont-ils aussi été frappés voire violés ? Comment vivent-ils la situation ?

Vous avez une Assistance Sociale qui vous suit et c’est très bien !

Pouvons-nous vous aider en quoi que ce soit?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Carole
Invité
Carole

Bonjour Catoune, en me donnant toutes ses explications vous m’aidez déjà beaucoup. Non je n’ai pas porté plainte contre mon mari à vrai dire je n’y avais même pas pensé. Je n’ai même pas encore entamé les démarches pour le divorce et je n’ai pas encore la force de m’occuper de cela. Mes enfants me soutiennent mais ils voyent encore leur père et je ne leur en veux pas. Il est un trés bon père je n’ai rien à dire à ce sujet contrairement à son rôle de mari. Je n’ai pas tout expliqué à mes enfants sur ce que leur père m’a fait toutes ses années et je n’ai pas envi de leur gacher la bonne image de leur père. Ce que je souhaite c’est simplement revivre ma vie seule et ne plus entendre parler de lui. Et effectivement le fait de voir ma psy me fait énormément de bien, je peux mettre des mots sur mes douleurs en moi.
Quelle est la différence entre une psy et une thérapeute ?
En ce qui concerne les démarches pour porter plainte si je le fais, je reviendrai vers vous Catoune si cela ne vous dérange pas mais pour le moment je veux m’occuper de moi.
Merci pour votre soutien. Bonne soirée

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

Bonjour Carole,

Merci pour votre réponse et pour la bonne soirée !

• Ravie que mes propos vous aident un peu ! Pour vous fournir quelques explications, j’ai repris quelques phrases du site suivant :
la-psychologie.com/violence%20conjugale.htm

• Pour répondre à votre question :

On emploie le mot « thérapeute » pour regrouper l’ensemble des « psys » existants car il y en a une multitude et chacun a sa méthode !

Je vous invite à aller sur le site suivant qui vous expliquera les différences entre tous les psys existants et vous aidera à choisir une thérapie :
virginieferrara.com/2017/06/19/difference-entre-psychologue-psychotherapeute-psychiatre/

Si votre psychothérapie vous apporte un réel soulagement, surtout continuez-la !

Voyez avec votre psy, si vous pouvez participer à des groupes de parole, cela peut aussi vous aider à parler de votre vécu traumatique !

• Vous avez très bien fait de ne pas mettre vos enfants au courant s’ils n’ont pas été témoins de la perversité sexuelle, devenue de la perversion sexuelle les deux dernières années, de la cruauté et de la brutalité de votre mari envers vous!

Ils seraient bouleversés, ne sachant pas qui dit vrai si votre mari nie les faits et qu’il n’y a pas de preuves de cette Maltraitance physique, psychologique, sexuelle et économique !

Ils seraient au milieu de cette violence conjugale, tiraillés entre les sentiments qu’ils ont pour vous et ceux qu’ils ont pour votre mari ! A éviter !

Mon conseil : s’ils vous posent un jour des questions directes, ne fuyez pas, dites-leur la vérité !
Anticipez et parlez-en avec votre psy pour connaître son avis !

• Pour ce qui est de votre divorce ou de déposer plainte ou autres tracas, vous avez raison, pensez d’abord à vous, prenez le temps de vous reconstruire et d’aller mieux ! Le reste viendra en son temps !

Avez-vous une passion ?
Qu’aimez-vous faire pour vous sentir bien ?
Êtes-vous un peu entourée ?
Avez-vous du soutien en dehors de votre psy et de l’assistante sociale ?

Merci de remplir les champs obligatoires.