Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Suivi, puis agressé

J’ai 21 ans, 150 cm, fine et au allure enfantine. Retenez cette description ; l’agresseur m’a prise pour cible parce qu’il me pensait mineur.
Pour seule moyen de locomotion, j’ai un scooter, un 50cc (qui ne va pas bien vite puisqu’il est bridé).

Je revenais de chez mes parents avec l’unique stress de savoir s’il me restait assez d’essence jusqu’à la prochaine borne à essence. Nous sommes dimanche, dans une petite ville inactive ce jour de la semaine – en général. La route menant à chez mes parents est une départementale (réglementé donc à 90). Doublé une première fois par un scooter (à facilement 70km/h) je ne m’inquiète pas plus de voir ce dernier s’arrêter momentanément sur le bas côté, ni de l’apercevoir repartir derrière moi. La crainte débarque un peu plus tard ; lorsqu’il me colle au cul alors que je ne suis qu’à 45km/h.
Le début du calvaire commence ; j’arrive à la station essence, il me suit (il y est d’ailleurs filmé m’attendre au stop). Lorsque je repars, il recommence à me coller. Il prend chaque petite route qui mène jusqu’à chez moi. Et, alors que je m’arrête en bas du sentier qui rejoint ma petite maison, il s’arrête également.
Début de l’agression ; il parvient à me faire descendre, à retirer mon casque alors que je recule, peu sereine à l’idée d’avoir un inconnu face à moi. J’ai peur, je tente de le persuader mais rien ne fonctionne. Suit alors mes cris et mes coups inutiles lorsqu’il essaie (et parvient) à retirer mon pantalon, mon sous-vêtement.

Honnêtement, j’ai honte de ce qui s’est passé. Honte de ne pas avoir su me défendre. Honte d’avoir été vu dans une telle posture. Mais je ne remercierai jamais assez mes voisins qui sont intervenus.
Mon agresseur a été suffisamment stupide pour rester en bas du sentier alors qu’il aurait pu m’entraîner plus haut. Personne ne se serait inquiété de voir deux scooters en bas de chez moi et alors je ne sais pas ce qui aurait pu arriver.

N’hésitez surtout pas à aller chez des inconnus si vous vous sentez suivie, où à la gendarmerie. N’ayez pas peur de prévenir la moindre personne que vous pourrez si vous vous sentez en danger.
J’ai fait l’erreur de ne pas oser. Rien n’aurait pu se produire si j’avais intercepté quelqu’un à la fameuse station essence. J’ai hésité et je n’ai finalement rien fait.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
2 mois plus tôt

Chère anonyme, vraiment ne vous accablez pas de quoi que ce soit car vous êtes la victime de ce prédateur criminel qui n’hésite pas à suivre longuement ses proies ce qui est comme vous le relatez bien terriblement angoissant. Ces prédateurs jouent sur l’angoisse que provoque la traque, c’est la raison pour laquelle ils ne se cachent pas: ils savent que cela terrorise leurs proies qui seront terrifiées et incapables de se défendre. Donc ne vous accablez de rien: vous n’avez nullement fauté en quoi que ce soit, c’est lui le coupable, pas vous. Cependant votre réaction relativement à l’enchainement des évènements est typique des victimes de viols et d’agressions: elle est donc normale. Vos conseils sont justes et pertinents à la différence qu’on peut toujours mal tomber mais cela est une autre question, mais un point à ne pas négliger. Vous avez eu de la chance que l’enchainement des évènement a permis à vos voisins de vous aider.
Je vous invite cependant à consulter au moins à titre préventif pour diagnostiquer un éventuel traumatisme psychique et vous faire suivre au moins un moment et de manière sérieuse. Je vous conseille aussi de contacter une association de victimes de viol.
Pour cela je vous invite à vous rendre dans le forum section “trouver de l’aide” dans laquelle vous pourrez consulter nos listes de liens utiles.
N’hésitez pas revenir nous demander quoi que ce soit, nous sommes là pour vous aider.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



anonyme
anonyme
2 mois plus tôt

Merci pour votre témoignage et merci à vos voisins de vous avoir défendue. Et bravo d’avoir gardé votre sang-froid malgré une situation menaçante, même s’il est vrai, et vous l’avez regretté plus tard, que vous auriez dû/pu suivre votre intuition et vous rapprocher de quelqu’un qui pourrait vous protéger ou faire barrage ou dissuader le pervers.

LA HONTE DOIT CHANGER DE CAMP !

Les seuls qui doivent avoir HONTE sont les agresseurs, pédophiles, pervers, oppresseurs, violeurs, tortionnaires, meurtriers, etc. La FAUTE leur incombe. Les CONDAMNATIONS doivent tomber SYSTÉMATIQUEMENT ! Aucune indulgence, aucune complaisance, aucune faveur, aucun sursis, aucun passe-droit ! Uniquement de fortes amendes d’au moins vingt mille euros et des peines de prison fermes d’au moins six mois !

Merci de remplir les champs obligatoires.