Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Sous l’effet de l’alcool

Ca remonte à 3 ans, je ne sais même pas si je peux qualifier ce qui m’est arrivé de ” viol”, je sais juste que cet évènement m’a traumatisé parce que je me suis sentie en danger.
A cette époque je venais de sortir d’une longue relation toxique, c’était les vacances et je sortais beaucoup la nuit. C’est vrai que je buvais pas mal mais jamais jusqu’à me mettre dans des états pas possibles. Jamais. Je connais ma limite je voulais juste m’amuser, j’étais encore étudiante et en vacances. J’ai rencontré un barman dans le bar où je sortais souvent, il m’a dragué un soir. On s’est donné rendez-vous même si je n’avais pas tellement envie de le voir. Le début de la soirée était sympas mais sans plus, on s’est mis très vite à boire. Au bout d’un moment il m’a embrassé et m’a très vite proposé de venir passer la nuit chez lui. J’ai tout de suite répondu que c’était trop tôt que je préférais rentrer chez moi. On a encore beaucoup bu ensuite, il me rapportait beaucoup de verres d’alcool et il n’a pas arrêté d’insister pour que je vienne chez lui à chaque fois j’ai répondu non. De ça j’ai un souvenir très clair que je ne voulais pas venir. La suite de cette nuit j’en garde très peu de souvenirs, je me revois marcher dans la rue mais je titubais à tel point que je me suis éffondrée par terre, j’avais les genoux ensanglantés je savais plus marcher tellement j’étais plus dans mon état normal. J’ai un autre souvenir de moi dans son appartement essayant de marcher normalement. J’ai repris pleinement conscience alors que il était en moi, j’étais sur un lit, et il était au dessus de moi en train de me pénétrer. J’ai paniqué je l’ai poussé et il s’est juste endormi. J’ai compris qu’il ne s’était pas protégé. Je me suis rhabillée et je suis partie de la chambre, je ne savais plus où était la sortie, j’étais encore saoule. J’ai réussi en me perdant mille fois à rentrer chez moi. Je ne pense pas qu’il ai eu l’intention de me violer, il était sans doute aussi saoul que moi mais je me suis sentie vraiment très mal les jours qui ont suivi… Car je ne voulais pas ça, je ne voulais pas rentrer chez lui ni coucher avec lui. Je n’ai jamais eu de blackout de ma vie, juste cette fois là. Je n’ai pas pris conscience tout de suite que ce qui s’était passé n’était pas correct… Je m’en suis voulue et je me suis sentie coupable. Il m’a appelé plusieurs fois, on s’est même revu je lui ai dit que je regrettait ce qu’il s’était passé… Il m’a invité quelques fois aux restaurants en me demandant à chaque fois de rentrer chez lui. Il m’a même dit que si il m’invitait à ces restaurants c’était pour que après je vienne chez lui et j’ai toujours refusé, j’ai jamais su lui dire en face que la première nuit ( et dernière ) qu’on a passé ensemble m’avait vraiment choquée. Je m’en suis longtemps voulue de m’être mise dans cette situation, d’avoir perdu le contrôle. Au bout d’un moment je n’ai plus voulu le voir. J’ai appris aujourd’hui qu’il avait déménagé dans une autre ville et je me sens tellement soulagée.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
psionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre
psionic
Hors ligne

Chère anonyme, vous êtes soulagée et on le comprends parfaitement !
Hélas ma chère vous avez été victime du classique de l’abus d’alcool qui vous fait perdre vos moyens ce qui permet de vous violer en toute impunité. Combien de témoignages sur le site où l’alcool est l’instrument qui endort, désinhibe et permet le viol, parfois avec des produits causant amnésie: GBL, GHB…
En toute rigueur devant la loi, il s’agit d’un viol vu qu’il y a pénétration:
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1526
l’alcool étant une circonstance aggravante.
Maintenant, si vous ressentez une souffrance psychique n’hésitez pas à consulter:

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

Au besoin nous pouvons vous indiquer les adresses d’associations d’aides aux victimes de viol.

Votre violeur a peut-être d’autres victimes à son actif, vous pouvez contacter l’association PARLER:

* Association PARLER de Sandrine Rousseau:

https://www.associationparler.com/

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.