Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Sortir du silence

Bonjour,
J’ai été victime de viol dans la rue il y a 1an et demi et j’aimerai sortir du silence. Mes parents sont au courant mais au boulot j’ai deux amies que j’aimerai mettre au courant pour qu’elles comprennent enfin pourquoi j’ai de grossesse bas depuis 1an. Mais je ne sais vraiment pas comment m’y prendre. J’ai peur de leurs réactions. Il y en a une j’ai peur qu’elle contourne le sujet ou que je n’arrive jamais à en placer une avant de lui dire (donc de préparer le terrain) et une autre qui elle je pense m’écoutera plus facilement.
Y a-t-ils une façon de faire particulière ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
3 mois plus tôt

Chère anonyme, il y a de multiple façons de faire cela. Pour ma part, je pense que vous devez préparer le terrain en leur disant que vous avez une révélation très importante à leur faire. Je vous invite à le faire hors du cadre de travail dans un lieu sûr. Vous devrez apporter les preuves de votre propos ou du moins des faits qui ôteront à la première dont vous redoutez la réaction toute possibilité de minimiser vos propos. Vous devrez aussi imposer votre point de vue très fermement en insistant bien sur le fait que toute tentative de minimisation de vos propos ne sera tolérée car il en va de l’intégrité psychique et émotionnelle de votre personne donc de votre humanité.
Je vous invite aussi à consulter au préalable les associations de victimes qui vous conseilleront sans doute volontiers et très utilement. Vous pouvez aussi vous appuyer sur le mouvement noustoutes et le collectif antiféminicde afin d’illustrer la gravité de votre propos.
Quelques liens utiles:
http://www.victimedeviol.fr/associations.html

Stop violences sexuelles

http://www.stopauxviolencessexuelles.com

http://www.resonantes.fr/

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006
NAVEM : Fédération nationale des associations d’aide aux victimes
http://www.inavem.org

Sites institutionnels:
https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/
section j’ai besoin d’aide: Suis je concernee et Les numeros d’urgence
numéro associé = 3919

trouver de l’aide près de chez vous:
https://stop-violences-femmes.gouv.fr/-les-associations-pres-de-chez-vous-.html?dep=06

**AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation : possède un annuaire contenant numéro/adresse/mail/site internet de professionnels spécialisés dans le domaine du traumatisme, dissociation et troubles d’origine traumatique, étant membre de l’AFTD de France, Suisse, Belgique et dans le Monde.

https://www.aftd.eu/page/622823-accueil

Rubrique ”Annuaires :Liste des membres ”

https://www.aftd.eu/page/622462-liste-des-membres

**Gyn&co : enfin une liste de soignantes féministes !
https://gynandco.wordpress.com/
Rubrique: Trouver un-e soignant-e ou carte des soignant-e
Email à contacter en cas de questions: [email protected]
Notamment Rubrique ” Liens” avec l’adresses d’autres aides :
https://gynandco.wordpress.com/boites-a-outils/

Comme vous souffrez psychiquement eje vous invite vivement à consulter un thérapeute, passez par les associations ou les sites suivants:

Sites médicopsychologiques:
La sidération: pourquoi une victime ne réagit-elle pas durant l’agression?
https://www.filsantejeunes.com/letat-de-sideration-psychique-20843

** psychotraumatisme:
AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation :
Rubrique ”Liste des membres” :
http://www.aftd.eu/liste-des-membres.php

** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/

** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Zaragan
3 mois plus tôt

Chère anonyme, pour une fois, je ne suis pas d’accord avec Psionic. Une victime n’a pas a se justifier, ni à prouver ce qu’elle a vécu et SUBIT. Sinon ça voudrait dire qu’on ne l’a croit pas, et ne pas croire une victime c’est du jugement. Le jugement est INTOLÉRABLE ET INACCEPTABLE. Puisque ça revient à la juger coupable. On demande aux coupables de se justifier (bien qu’ils n’ont aucune excuse et justification), pas aux victimes souffrantes qui culpabilisent illégitimement. Vous n’êtes pas coupable et vous ne le serez jamais. Vous n’avez donc pas à apporter des preuves surtout qu’elle n’est pas de la police! C’est vos amies voyons ! Des personnes censés vous épauler et vous aider!! Un ami a le devoir de soutenir et d’écouter son autre ami lorsqu’il va mal. Sinon, ce ne sont pas des amis. Ça va vous fatiguer et vous blesser énormément de tout faire pour être cru par des personnes qui ne veulent pas vous écouter et qui vous jugent illégitimement. Ça pourrait non pas vous faire sortir du silence, mais vous inciter à y rester. Si vous doutez d’elle, c’est que vous n’avez pas confiance en elle (et vous avez sûrement raison) et qu’elle n’a pas l’air d’être un soutien potentiel. Donc ce n’est peut-être pas une véritable amie et donc non pas un soutien mais un danger pour vous. Si vous pensez que votre amie fait partie de ces gens qui minimisent, décrédibilisent les propos d’une victime, alors éloignez vous d’elle. En tout cas, ne lui en parlez pas. C’est dangereux de lui en parler, surtout que si elle a une mauvaise réaction, ça peut vous blesser et vous faire croire des choses fausses donc vous faire culpabiliser. Ne parlez seulement à ceux qui vont vous écoutez avec bienveillance, vous soutenir et vous aidez, des personnes en qui vous avez confiance. Donc , ne parlez qu’à celle qui va vous écouter attentivement. Ne vous infligez pas de difficultés supplémentaires. Si aucune ne veut vous écouter, ni comprendre, n’insistez pas et éloignez vous. Faites leur bien comprendre qu’elles n’ont aucun droit de minimiser ou vous rejetez la faute ! Comme je l’ai dit, un ami c’est un proche qui aide et soutien, pas une personne froide qui ne pense qu’a sa poire et ne vous accorde aucune reconnaissance et surtout pas une personne qui ne veut pas reconnaître l’horreur. Quelqu’un qui réagit bien, c’est une personne qui va vous écoutez, comprendre que vous allez mal, vous dire qu’elle est prête à vous entendre quand vous voulez, que rien n’était de votre faute, vous proposez des choses pour vous aider, va allez vers vous , vous rassurez ect.. Une personne qui a une mauvaise réaction, en revanche, va plutôt ne pas vouloir vous écouter ou vous écoutez à moitié, vous forcez, vous posez des questions impertinente, culpabilisante, qui vous dérangent, qui minimisent, banalisent les faits, est insensible à votre souffrance ect… Si vos amies ont une réaction de ce genre, que vous vous sentez mal à l’aise avec elles… ne continuez surtout pas de leur parler. Ça veut dire qu’elles ne sont pas ce que vous pensez. Sachez qu’au contraire, si vous êtes à l’aise avec, que vous arrivez à parler librement… alors continuez. Faites tout de même attention.
Comme l’a dit Psionic, y a différentes façon de s’y prendre et elles importent peu. Ce qui importe absolument par contre, c’est que vous soyez en condition de parler.. Exemple : ne lui parlez qu’a tête à tête, seule à seule, autour d’un verre, chez vous ect… Après, vous parlerez plus librement en fonction de son comportement à elle. N’oubliez pas que ce n’est pas à VOUS de vous adapter à elle, mais à ELLE de s’adapter à vous. Vous êtes en difficulté, donc elle devrait normalement vous aider.
Si c’est plus facile pour vous, vous pouvez noter sur un papier tout ce que vous voulez lui dire et que vous n’osez pas. Vous pouvez faire un plan si vous trouvez ça trop dur de parler spontanément. Vous n’êtes pas non plus obligé de le suivre à la lettre mais ça pourrait vous rassurer d’en faire un. Si vous n’arrivez pas à parler, écrivez tout, et montrez lui le papier. Et y a encore plein de manière de faire. Si vous n’arrivez pas trop à engager la discussion , alors dites simplement que vous souhaiterez lui parler, envoyez lui un message, appelez la. Normalement, elle finira par comprendre que c’est pas quelque chose de facile à dire. Mais vous pouvez tout de même lui dire que c’est compliqué et qu’il vous faut du temps. Enfin, faites en sorte de vous mettre à l’aise, normalement , elle comprendra et s’adaptera à vous.

C’est bien plus dur d’en parler à ses proches qu’a des professionnel vous savez. Sauf pour quelques rares cas, les professionnels ont une bonne réaction puisqu’ils ont une idée de ce que vous ressentez et que ce n’est pas la première fois qu’ils traitent ce genre de cas. Contrairement aux proches qui parfois, n’ont pas la moindre idée des conséquences sur vous, de ce que vous pouvez ressentir… Le viol est considéré comme quelque chose de rare dans la pensée commune alors qu’en faite c’est plutôt courant malheureusement. Ils peuvent donc avoir une approche maladroite, peu consistante voire même toxique et nocive. Je ne dis pas ça pour vous effrayer, mais je me dois de vous prévenir.
Le mieux pour vous serait vraiment d’en parler à des professionnels, les associations, les médecins, les psychologues. Comme l’a dit Psionic, vous pouvez demander directement aux associations comment faire, elles vous rassureront. De plus, ces personnes vont vraiment vous aider concrètement. Il vous faut un psychologue ainsi qu’un psychiatre, de préférence spécialisés dans les traumatismes. Un psychiatre pour les traitements potentiels, et un psychologue pour parler.

Par ailleurs, renseignez vous sur ce que vous souffrez, et parlez en aux associations et médecins :

-Reconnaître un psychotraumatisme: 
**Conséquences du harcèlement sur la santé :
http://www.catholique.bf/harcelement-au-travail/777-les-consequences-du-harcelement-moral-sur-la-sante
** La sidération: pourquoi une victime ne réagit-elle pas durant l’agression? 
https://www.filsantejeunes.com/letat-de-sideration-psychique-20843
** la mémoire traumatique ; site de Muriel Salmona: voir son article mémoire traumatique en pdf + rubriques « Psychotraumatismes » et « Que faire en cas de violence? » sur le site.
https://www.memoiretraumatique.org/
dont deux brochures expliquant simplement les choses :
**Sur le site de mémoiretraumatique.org : publication et outils : Brochure d’information :
BROCHURE D’INFORMATION SUR LES VIOLENCES À L’ATTENTION DES JEUNES ADULTES:
https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/brochure-jeunes-web.pdf
** mémoiretraumatique.org : publication et outils : Brochure d’information :BROCHURES D’INFORMATION SUR LES VIOLENCES, PLUSIEURS VERSIONS : dernière version de 2018
https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/201806-Brochure_victimologie.pdf
** Sur le site du CPIV : vous trouverez une rubrique sur le stress post traumatique avec les symptômes et les différents types (TSA, TSPT et TSPT complexe)  :
http://www.cpiv.org/le-trouble-de-stress-post-traumatiq

Je vous conseille aussi de prendre contact avec des associations de votre région et votre médecin traitant. Ils pourront directement agir et faire bouger les choses.

**sur le site stop-violences-femmes.gouv.fr/ on trouve une liste des associations en région en fonction de 4 critères : le public, les activités de la structure, le type de violence prise en charge, le(s) handicap(s) pris en charge et le département de la victime:
https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/-les-associations-pres-de-chez-vous-.html

**CFCV – Collectif féministe contre le viol : lutte contre toutes violences faites aux femmes:
http://www.cfcv.asso.fr
Viol, femmes, informations : 0 800 05 95 95 ( lundi au vendredi de 10 h à 19 h.)
**FNSF – Fédération nationale solidarité femmes : contre les violences faites aux femmes, bien que spécialisée dans les violences conjugales: http://www.solidaritefemmes.org/
Numéro national : 3919(7/ 7, lundi-vendredi : 9h-22h, week-end + férié : de 9h-18h.)
Regroupe 70 associations dont 67 dans le territoire:
http://www.solidaritefemmes.org/nous-trouver
**CIDFF – Centre d’information sur les droits des femmes et des familles
Numéro et email des CIDFF par région :
https://demarchesadministratives.fr/cidf-femme-famille
**Resonantes : association de sensibilisation donnant des conseils et venant en aide aux victimes d’agressions sexuelles , de cyber-harcèlement et de harcèlement
http://www.resonantes.fr/
Tel : +33 (0) 228 012 791
Email : [email protected]
on peut trouver une carte interactive recensant l’ensemble des dispositifs et structures d’aide et d’accueil aux victimes d’agressions sexuelles : Once Upon A Map (OUAM) :
https://www.once-upon-a-map.com/
** SVS -Stop violences sexuelles : vient en aide aux victimes de violences sexuelles notamment avec des ateliers thérapeutique :
http://www.stopauxviolencessexuelles.com
**Femmes solidaires : association de défense des droits de la femme et notamment de lutte contre les violences. Elle anime des permanences d’écoute pour conseiller, orienter et accompagner les femmes (sur rendez-vous). Elle se porte partie civile dans les procès relatifs aux violences faites aux femmes.
https://femmes-solidaires.org/
tel : 01 40 01 90 90
Courriel : [email protected]
Possède un réseau nationale de 190 associations réparties dans les régions et Dom-Tom (horaire, numéro, email, adresse donnés)  :
https://femmes-solidaires.org/category/en-regions/
**MFPF – Mouvement français pour le planning familial : permet un accès au soins avec des permanences et consultations ainsi que d’autres droits lié à la sexualité
http://www.planning-familial.org
Numéro : 0 800 08 11 11

D’autres liens pour vous aider à accéder à une aide soignante:
**AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation : possède un annuaire contenant numéro/adresse/mail/site internet de professionnels spécialisés dans le domaine du traumatisme, dissociation et troubles d’origine traumatique, étant membre de l’AFTD de France, Suisse, Belgique et dans le Monde.
https://www.aftd.eu/page/622823-accueil
Rubrique ”Annuaires :Liste des membres ”
https://www.aftd.eu/page/622462-liste-des-membres
** CPIV : centre psychotrauma de l’ Institut de la victimologie, possède une équipe de consultations pour adultes et enfants avec des psychiatres et psychologues qualifié pour traiter le trouble du stress post traumatique et divers types de thérapies.
http://www.institutdevictimologie.fr
Pour prendre rendez-vous : 01 43 80 44 40  
** Centre PEPS-E: centre de psychothérapie à Liège, possède une équipe de psychologues cliniciens, sexologues et ergothérapeute pour enfants et adultes, avec des techniques thérapeutiques diverses.
 https://www.peps-e.be/
Demande générale: 0479 17 63 25
numéro des aides soignantes: 
https://www.peps-e.be/page/qui-sommes-nous
** Maison des liens familiaux possède un annuaire recensant toutes les associations, centres de soin, lieux d’accueil à proximité de chez vous sur Paris.
https://maisondesliensfamiliaux.fr/
-Aides soignantes supplémentaires :
**Gyn&co : enfin une liste de soignantes féministes ! Peut servir pour chercher toute sorte de soignant(e) . 
https://gynandco.wordpress.com/  
Rubrique: Trouver un-e soignant-e ou carte des soignant-e 
Email à contacter en cas de questions: [email protected]  
Notamment Rubrique ” Liens” avec l’adresses d’autres aides : 
https://gynandco.wordpress.com/boites-a-outils/  
** Site Cyrinne: donne des conseils pour se libérer de l’impact du stress chronique et traumatisme: 
https://www.cyrinne.com/
** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/
** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

Je vous donne ses liens au cas où:
**L’association Parler qui permet d’accéder à des groupes de paroles, trouver un thérapeute et retrouver des victimes du porc
https://www.associationparler.com/
Notamment avec le site suisjeseule.org, voici un lien avec toute les informations dessus :
https://www.associationparler.com/copie-de-les-campagnes
** Coabuse un site qui permet de retrouver d’autres victimes du porc. Remplissez simplement le formulaire anonyme
http://www.coabuse.fr/

Voilà, j’espère vous avoir aider.
Prenez soin de vous et faites attention.
Courage.

Merci de remplir les champs obligatoires.