Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Soiree

Hier une amie ma invité chez une pote a elle pour faire la fête. J’avais trop bu donc on me dis t’inquiète pas reste là dormir. Je me suis endormi et en me réveillant un des garçon était derrière moi dans le canapé il a commencer a me toucher j’étais tellement pilot que je n’arrivais pas a enlever ses mains il a commencer a me doigter puis ma mit son pénis sa na pas durer longtemps quelques seconde mais quand même je regrette tellement de n’avoir rien dit…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
Louvepsionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

chère anonyme, c’est bien un viol, selon la définition légale:
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1526
Il convient de faire un examen gynéco puis de déposer plainte contre ce salopard. Essayez avec vos amies de vous rappeler qui était ce violeur. Voici quelques liens utiles:
*Ministère de la justice: 08victimes = 01 41 83 42 08
numéro d’urgence permanent pour toutes les infractions de quelque nature qu’elles soient.
Réseau France victimes
http://www.france-victimes.fr/
numéro d’urgence: 116 006
https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/
section j’ai besoin d’aide: Suis je concernee et Les numeros d’urgence
numéro associé = 3919
je vous invite à contacter des associations d’aides aux victimes:
Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com
Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

Elles vous permettront de consulter et d’entendre votre souffrance. De plus elles préconisent toujours de porter plainte car ne pas le faire favorise toujours les violeurs.

Comme vous ressentez une certaine souffrance, je vous indique des liens psychologiques et vous invite vivement à consulter un thérapeute psychique car un viol laisse toujours psychiques qui peuvent grandement dégrader votre état émotionnel et psychique, pour ne pas dire bousiller votre vie.

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

Je vous invite à consulter au plus vite.

Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Louve
Membre

Bonsoir, je viens de lire votre témoignage et la réponse de Psionic avec laquelle je suis 100% d’accord. Ce n’est pas votre faute, ne l’oubliez JAMAIS. Comment peut-on imaginer qu’un type soit capable de faire de telles saloperies ? Vous avez tout simplement été sidérée.
Ne gardez surtout pas pour vous ce qui s’est passé. Parlez en à vos proches. Vous verrez très vite qui tient la route et vous soutiendra. Le fait d’avoir bu ne fait pas de vous la responsable de ce qui s’est passé. C’est bien ce porc le responsable.
Vous n’êtes pas un objet et ne faites pas l’erreur que j’ai pu faire : garder les choses en moi et m’enfoncer longtemps dans la culpabilité. Du coup des scénarios se sont reproduits.
Dénoncez ce qui s’est passé et rien à foutre des pseudos amis qui ne vous épauleront pas…..j’appelle ça des potes de bar. Vous avez besoin de vous faire aider et de trouver un thérapeute en qui vous pourrez avoir confiance.
Courage à vous et bravo pour votre témoignage.
Ne regrettez pas de n’avoir rien dit, soyez douce avec vous-même et il n’est pas trop tard pour PARLER.
Vers l’âge de 20 ans un petit ami m’a offerte à son pote pour son anniversaire; Je n’ai aussi rien dit car depuis toute petite j’ai été considérée comme un objet sexuel. Maintenant je comprends enfin que ce n’est pas ma faute et que je n’ai pas à baisser la tête devant ces porcs, lâches, impuissants puisqu’ils attendent des moments de fragilité pour agir.
Résistez, ne renoncez pas à votre bonheur et faites vous aider.

De tout coeur avec vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.