Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Soirée entre “amis”

C’était il y a 8 ans, j’étais vierge. J’ai fait une soirée avec des copines et des potes de l’une d’entre elles.
Il y avait un garçon, que j’avais déjà vu plusieurs fois et qui était gentil et respectueux, il me plaisait un peu enfin je crois, je ne sais plus trop.
Lors de cette soirée, nous faisons des jeux et nous buvons un peu, il me drague indirectement. Puis tout le monde part, ma copine nous ramène et au moment où elle me dépose, il me demande si je souhaite qu’il monte avec moi : J’hésite car j’ai un peu peur mais comme une idiote, je me dis qu’il faut que je me lance. Et puis, j’ai mes règles donc ça n’ira pas très loin. J’accepte et je le préviens que je suis indisposée. “Ne t’inquiètes pas, aucun souci on ne fera que dormir”.
Puis, on se couche et il commence à m’embrasser, j’ai peur mais je me dis que c’est normal, c’est nouveau pour moi. Il commence à se frotter, je me laisse faire. Il essaye de me pénétrer, je lui rappelle que j’ai mes règles mais à priori ça ne le dérange pas. Alors ok ! Sauf qu’il me pénètre sans m’avoir laissé le temps d’enlever mon tampon (pardon des détails..) et je lui dis d’arrêter car j’ai mal. Il arrête je lui dis que je vais enlever ça et je file dans ma salle de bain et m’enferme à clé. Je me mets à la douche, je saigne bcp, j’ai peur, il cogne a la porte mais je n’ouvre pas. Il me parle doucement alors je finis par ouvrir et il me rejoins dans la douche. Je lui dis quand j’ai eu mal et que j’ai peur. Il me pose des questions, si j’ai déjà fait une fellation, je réponds que non et il me propose d’essayer. Puis nous nous recouchons.

Le lendemain matin, un dimanche, il doit travailler à 11h, se réveille vers 9h et commence à me caresser. Je lui dis que j’ai très mal au ventre et que je ne veux pas. Il commence à insister puis à se mettre sur moi et a m’écarter les cuisses. Finis les paroles douces, il me dit qu’il va bientôt travailler et qu’il a besoin de décompresser. Je sens son poids et sa force sur moi, je lui cris haut et fort NON mais rien a faire ,impossible de me retirer de lui. Il me pénètre de force, je me débats comme je peux mais impossible, ma seule arme est ma voix. Je lui hurle qu’il ne me respecte pas, il ne met même pas de préservatif “oh mais pas besoin tu es vierge !” Je lui hurle d’arrêter mais a bout de force, je cède complètement en ayant qu’une hâte, celle qu’il termine.
Puis il se lève et tout en s’habillant me dit “alors tu vas pouvoir coucher avec d’autres hommes maintenant!”. Puis il m’embrasse et part.

Ma 1ère réaction a été d’appeler ma mère pour lui raconter ce qui venait de se passer, j’ai pleuré, je me sentais sale et j’avais l’impression d’être une pute (pardon pour ces propos mais c’est ce que j’ai ressenti à ce moment là).. le soir même je suis allée aux urgences pour me faire ausculter après rapport forcé. La police m’a appelé sans qu’on me l’ait demandé, j’ai hurlé au téléphone, j’avais trop de pression d’un coup, je voulais juste qu’on m’ausculte, j’étais paniqué à ce moment là et je ne comprenais pas trop, j’étais perdue ! Je suis partie et je suis allée voir un gynéco qui m’a fait un mot pour preuve au cas où je prenais la décision de porter plainte.

J’ai minimisé la situation totalement. J’ai vu une juriste au planning familial à qui j’ai tour raconté. Je lui ai dit que je ne voulais pas porter plainte car on ne me.croirait pas, ça jouerait contre moi : on avait bu, je l’ai invité chez moi etc. Elle a acquiescé sans me dire que je devrais tout de même le faire car même si je perdais le procès, son image aurait été salie.

Aujourd’hui, cet épisode a des répercussions sur ma vie quotidienne et intime car tout ressurgit. J’ai perdu l’ordonnance du gynéco et je n’ai que le prénom de cet homme.
J’aurais dû porter plainte à l’époque mais cela s’est passé autrement

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
3 mois plus tôt

Chère anonyme, vous auriez dû porter plainte en effet. Mais ce qui est fait est fait, par contre peut-être pouvez-vous retrouver le nom de cette ordure par vos amies de l’époque.
peut-être pouvez-vous tenter de le retrouver par ce moyen:
* Association PARLER de Sandrine Rousseau:

https://www.associationparler.com/

autres sites de recherche d’agresseurs:

http://coabuse.fr/

pour vous aider:

Fédération Nationale Solidarité Femmes: FNSF

http://www.victimedeviol.fr/associations.html

Stop violences sexuelles

http://www.stopauxviolencessexuelles.com

http://www.resonantes.fr/

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

et surtout allez consulter car vous en souffrez:

Sites médicopsychologiques:
La sidération: pourquoi une victime ne réagit-elle pas durant l’agression?
https://www.filsantejeunes.com/letat-de-sideration-psychique-20843

** psychotraumatisme:
AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation :
Rubrique ”Liste des membres” :
http://www.aftd.eu/liste-des-membres.php

** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/

** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Zaragan
3 mois plus tôt

Chère anonyme, premièrement vous n’êtes pas une idiote. Ce n’est en aucun cas de votre faute, que vous aillez bu ou non. Le seul et l’unique coupable , c’est ce gros porc qui vous a manipulez et abusez ! Sachez que ce porc a attendu que vous soyez seule, pas entièrement consciente (vous étiez sous alcool) pour vous abuser. Il vous a même menti et fait semblant d’être « doux » pour arriver à ses fins ! Il a fait ça à plein d’autres filles et vous n’êtes pas la dernière.

Ne culpabilisez surtout pas de ne pas avoir porter plainte, comment l’auriez vous pu ? Vous étiez perdue, complètement en détresse, bref vous étiez en incapacité de réfléchir correctement. Votre comportement était normal, et c’était normal que vous n’arrivez pas à prendre de la distance. Ça, prendre de la distance pour vous aider et vous protéger, c’était le travail de la police et de la juriste. Ce n’est en aucun cas de votre faute de ne pas avoir porter plainte, mais aux professionnels qui ne vous ont pas rassurer comme ils le faillaient. Vraiment, vous êtes tombée sur des idiots qui au lieu de faire en sorte de vous mettre à l’aise, vous ont totalement brusquer alors que vous étiez sous le choc. On aurait dû vous calmer , vous faire reprendre vos esprits . La juriste aurait dû vous dire que vous étiez VICTIME, INNOCENTE, que vous n’avez rien à vous reprocher, qu’en aucun cas le faite que vous ayez bu était une excuse pour vous violer, que c’est très très grave ce que vous avez vécu, que vous avez des preuves et que vous aurez parfaitement pu le faire condamner. Vous ne l’avez pas du tout inviter chez vous, c’est pas vous qui l’avait dit de venir , c’est lui non ? Et même si c’était le cas, vous avez parfaitement le droit d’inviter un homme et ne pas vouloir de relations sexuelles avec. Que vous auriez eu vos règles ou non. Vous l’avez clairement dit que vous ne le désirez pas. Et il vous a même répondu que rien ne se passerait ! Par ailleurs, même si vous étiez consentante au départ et que vous ne le voulez plus pendant, vous auriez PARFAITEMENT le droit d’arrêter tout. Boire n’est pas un crime, abuser et violer par contre, cela en est un ! Et c’est une situation aggravante d’abuser d’une personne sous alcool.
Vos droits :
**Viol sur majeur :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1526
Je suis révoltée par la réaction de cette juriste : avec tout ce que vous avez dit, comment a t-elle pu penser que vous étiez en cause ou qu’il y avait des preuves contre vous ?? Tout ce que vous avez raconter , TOUT le dénonce LUI et pas VOUS. Comment est-ce possible qu’une personne de son genre fasse partit du planning familial ?!

C’est très embêtant que vous ayez perdu le papier. Néanmoins, ce n’est pas perdu pour autant.
Faites en sorte de retrouver des victimes avec les associations que vous a donné Psionic.
Notamment l’association PARLER a crée un site : suisjeseule.org, voici un lien avec toute les informations dessus :
https://www.associationparler.com/copie-de-les-campagnes
Je vous conseille vraiment de voir avec Coabuse et PARLER. Essayez de reprendre contact me semble peut-être compliqué.

Évidement, ce que vous avez subit à créer en vous un psychotraumatisme et c’est cela qui a beaucoup de conséquences sur vous depuis ce jour. Sachez que même lorsque vous refouler cela, vous subissez les effets du psychotraumatisme. D’ailleurs, le faite de tout refouler EST un effet du psychotraumatisme. Il a toujours été en vous depuis, mais ce n’est que maintenant que vous en avez « conscience ». Le stress, les événements de votre vie, font resurgir tout cela. C’est extrêmement douloureux je vous l’accorde, mais c’est primordial de ne surtout pas ignorez votre souffrance et de ne surtout pas la refouler à nouveau. Il faut l’accepter. C’est important d’être suivie, on ne peut pas effacer cela, mais on peut soulager la douleur et apprendre à vivre avec. Consultez un psychiatre et un psychologue de préférence spécialisé dans le stress post traumatique et les traumatismes.

-Reconnaître un psychotraumatisme: 

** La sidération: pourquoi une victime ne réagit-elle pas durant l’agression? 
https://www.filsantejeunes.com/letat-de-sideration-psychique-20843
** la mémoire traumatique ; site de Muriel Salmona: voir son article mémoire traumatique en pdf + rubriques « Psychotraumatismes » et « Que faire en cas de violence? » sur le site.
https://www.memoiretraumatique.org/
dont deux brochures expliquant simplement les choses :
**Sur le site de mémoiretraumatique.org : publication et outils : Brochure d’information :
BROCHURE D’INFORMATION SUR LES VIOLENCES À L’ATTENTION DES JEUNES ADULTES:
https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/brochure-jeunes-web.pdf
** mémoiretraumatique.org : publication et outils : Brochure d’information :BROCHURES D’INFORMATION SUR LES VIOLENCES, PLUSIEURS VERSIONS : dernière version de 2018
https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/201806-Brochure_victimologie.pdf
** Sur le site du CPIV : vous trouverez une rubrique sur le stress post traumatique avec les symptômes et les différents types (TSA, TSPT et TSPT complexe)  :
http://www.cpiv.org/le-trouble-de-stress-post-traumatiq

Prenez contact avec des associations, je vous conseille de rentrer en contact avec celles près de chez vous, de votre région et votre médecin traitant. Elles peuvent déjà vous soutenir, vous épauler , vous aider à obtenir des soins et vous conseiller juridiquement.

**sur le site stop-violences-femmes.gouv.fr/ on trouve une liste des associations en région en fonction de 4 critères : le public, les activités de la structure, le type de violence prise en charge, le(s) handicap(s) pris en charge et le département de la victime:
https://www.stop-violences-femmes.gouv.fr/-les-associations-pres-de-chez-vous-.html

**CFCV – Collectif féministe contre le viol : lutte contre toutes violences faites aux femmes:
http://www.cfcv.asso.fr
Viol, femmes, informations : 0 800 05 95 95 ( lundi au vendredi de 10 h à 19 h.)
**FNSF – Fédération nationale solidarité femmes : contre les violences faites aux femmes, bien que spécialisée dans les violences conjugales: http://www.solidaritefemmes.org/
Numéro national : 3919(7/ 7, lundi-vendredi : 9h-22h, week-end + férié : de 9h-18h.)
Regroupe 70 associations dont 67 dans le territoire:
http://www.solidaritefemmes.org/nous-trouver
**CIDFF – Centre d’information sur les droits des femmes et des familles
Numéro et email des CIDFF par région :
https://demarchesadministratives.fr/cidf-femme-famille
**Resonantes : association de sensibilisation donnant des conseils et venant en aide aux victimes d’agressions sexuelles , de cyber-harcèlement et de harcèlement
http://www.resonantes.fr/
Tel : +33 (0) 228 012 791
Email : [email protected]
on peut trouver une carte interactive recensant l’ensemble des dispositifs et structures d’aide et d’accueil aux victimes d’agressions sexuelles : Once Upon A Map (OUAM) :
https://www.once-upon-a-map.com/
** SVS -Stop violences sexuelles : vient en aide aux victimes de violences sexuelles notamment avec des ateliers thérapeutique :
http://www.stopauxviolencessexuelles.com

Une brochure à connaître :
** livret juridique du CFCV : très complet, informe les victimes d’agressions sexuelles et de viol sur leur droits, ce que dit la loi, le déroulé des procédures et autres info et conseils. On peut trouver un exemple d’un certificat médicale et d’une lettre au procureur de la République.
→ cfcv.asso.fr/ → rubrique : Vous cherchez de l’aide ? → Faire valoir vos droits → télécharger le livret juridique en version pdf
https://cfcv.asso.fr/wp-content/uploads/2018/02/Livret-juridique-2018.pdf
ATTENTION !! IL Y A DES INFORMATIONS QUI NE SONT PLUS VALABLES. VEUILLEZ DONC CONSULTEZ LE COMPLEMENT EGALEMENT !!
** Pdf complément Loi du 3 août 2018
https://cfcv.asso.fr/wp-content/uploads/2019/07/Livret-juridique-complt-220719-ok2.pdf

Néanmoins, le plus important pour vous est de consulter un psy. Vous pouvez entreprendre de porter plainte après. Mais c’est comme vous voulez, mais il faut absolument pas que vous soyez toute seule. Demandez le soutien des associations, c’est important.

Des liens pour vous aider à Accéder à une aide soignante pour soigner le psychotraumatisme:

**AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation : possède un annuaire contenant numéro/adresse/mail/site internet de professionnels spécialisés dans le domaine du traumatisme, dissociation et troubles d’origine traumatique, étant membre de l’AFTD de France, Suisse, Belgique et dans le Monde.
https://www.aftd.eu/page/622823-accueil
Rubrique ”Annuaires :Liste des membres ”
https://www.aftd.eu/page/622462-liste-des-membres
** CPIV : centre psychotrauma de l’ Institut de la victimologie, possède une équipe de consultations pour adultes et enfants avec des psychiatres et psychologues qualifié pour traiter le trouble du stress post traumatique et divers types de thérapies.
http://www.institutdevictimologie.fr
Pour prendre rendez-vous : 01 43 80 44 40  
** Centre PEPS-E: centre de psychothérapie à Liège, possède une équipe de psychologues cliniciens, sexologues et ergothérapeute pour enfants et adultes, avec des techniques thérapeutiques diverses.
 https://www.peps-e.be/
Demande générale: 0479 17 63 25
numéro des aides soignantes: 
https://www.peps-e.be/page/qui-sommes-nous
** Maison des liens familiaux possède un annuaire recensant toutes les associations, centres de soin, lieux d’accueil à proximité de chez vous sur Paris.
https://maisondesliensfamiliaux.fr/

-Aides soignantes supplémentaires :
**Gyn&co : enfin une liste de soignantes féministes ! Peut servir pour chercher toute sorte de soignant(e) . 
https://gynandco.wordpress.com/  
Rubrique: Trouver un-e soignant-e ou carte des soignant-e 
Email à contacter en cas de questions: [email protected]  
Notamment Rubrique ” Liens” avec l’adresses d’autres aides : 
https://gynandco.wordpress.com/boites-a-outils/  
** Site Cyrinne: donne des conseils pour se libérer de l’impact du stress chronique et traumatisme: 
https://www.cyrinne.com/
** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/
** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

Pour vous rassurer, énormément de victimes ne portent pas plainte. Je n’ai moi-même pas porter plainte, (les circonstances étaient différentes mais bon…) .
Enfin, sachez que vous pouvez vous en sortir.
Courage !
De tout cœur avec vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.