Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

S’il vous plaît, ne m’aimez pas !

Je culpabilise de :
-ne lui avoir jamais dit d’arrêter.
-n’avoir jamais rien fait pour me protéger.
-d’avoir permis que cela dure des années…
-l’avoir suivi encore et encore.

J’ai honte de :
-ma faiblesse
-mon silence

Je me dégoûte car suite à cela :
-je me suis masturbée très jeune de façon compulsive.
-j’ai eu des rapports sexuels avec mon frère de façon régulière.
-je pensais tout le temps au sexe.
-je me masturbe toujours beaucoup.

Je suis une salope, une putain. S’il vous plaît ne m’aimez pas.

J’ai longtemps pensé que la perfection, la beauté, l’intelligence allait cacher, atténuer, effacer la haine…que l’amour des autres allait me guérir.

Rien…rien ne peut supprimer le monstre que j’ai élevé en moi et qui fait que je suis moi.

Finalement, je suis comme lui. Un obsédé. Un monstre sexué.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
5 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
28 jours plus tôt

Chère anonyme, je ne peux vous laisser dans une telle disposition car au vrai, on n’en sait rien, vous n’êtes pas un monstre et on peut vous aimer.
Il faudrait dans votre cas une analyse sérieuse, consulter et entreprendre une thérapie, c’est la seule solution.
En vous lisant il apparaît une très grande douleur, je la perçois, et il tout à fait exact que votre frère à vampirisé votre vie par ses actes destructeurs.
Vous n’avez pas à vous tenir pour responsable de ce que vous regrettez: vous étiez une enfant pervertie par son frère.
Cette exposition trop précoce à la sexualité adulte ne fait pas de vous un monstre mais bien plus une victime d’une abomination.
Votre vie a été vampirisée par votre frère.
De plus, vous avez éprouvé du plaisir, et c’est cela qui provoque la souffrance immense qui est en vous, car c’est le seul moyen pour vous d’en éprouver que de reproduire ces abominations. C’est la culpabilité associée au plaisir qui génère cette souffrance qui ronge votre âme et induit une coupure tellement douloureuse entre votre corps et votre psychisme souffrant de la cette injonction paradoxale.
Je pense que vous avez besoin d’aide urgente et nous pouvons vous y aider.
Rendez-vous au plus vite dans le forum BTP, section “trouver de l’aide”, vous pourrez consulter nos listes de liens et de conseils. Sinon demandez-nous directement et je vous ferai parvenir directement en privé des conseils.
Votre cas est très difficile mais nous pouvons vous aider.
De tout coeur avec vous.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Brumapa
Brumapa
28 jours plus tôt

Non non et non tu donnes raison à ton agresseur ! Il faut se reprendre et lutter contre tes démons pour qu’il ne puisse pas vaincre au moins sur le long terme ah ça non

Merci de remplir les champs obligatoires.



Zaragan
27 jours plus tôt

Chère anonyme, je ne peux acquiescer ces horreurs que vous dites de vous ! Il n’y a absolument aucune raison pour laquelle on ne devrait pas vous aimer : vous n’avez rien fait de mal et tout ce dont vous culpabilisez par la suite, sont des conséquences NORMALES d’une agression. Douloureuses mais normales, qui peut même être guérit.

Vous n’avez pas a culpabiliser car vous avez été victime par votre frère: 
-ce n’était pas a vous de l’arrêter
-ce n’était pas a vous de vous protéger
– vous n’aviez aucun contrôle sur la situation , vous ne savez sans doute pas quoi faire, vous étiez sans doute perdue ou vous croyiez que c’était normal à cause de lui donc vous n’auriez pas pu agir. Et les victimes mettent longtemps en général pour se rendre compte et agir.
-vous ne savez sans doute pas que c’était mal puisqu’il a du vous manipuler. C’était votre frère, vous lui accordez une certaine confiance auquel il a abusé. Ou peut-être aviez vous peur de ses réactions si vous auriez arrêter ? Qu’importe la raison pour laquelle cela a durer longtemps, et combien de temps votre déni a duré : rien n’est de votre faute, vous n’avez aucune part de responsabilité, pas la moindre, le seul coupable, c’est l’agresseur, votre frère. Ce pervers manipulateur.
Vous n’avez pas a ressentir de la honte, une victime n’a pas a ressentir de la honte car ce n’est pas elle qui a commis des infractions, ce n’est pas elle qui a abusé d’une personne. C’est elle qui a été trompée et abusée. On est pas coupable d’avoir été manipulée, d’avoir subie, d’avoir été victime. Mais notre agresseur fait tout pour qu’on est la sensation qu’on est coupable ou partiellement. Mais c’est faux: il est l’unique coupable.
Alors n’ayez pas honte de votre faiblesse ou de votre silence. Par ailleurs, vous n’êtes pas faible, toute victime ayant subit de telles horreurs est forte… Pour ce qui est du silence, c’est extrêmement dur de s’imposer face à un être dominateur, manipulateur et dénudé de sens moral . En plus, ce monstre vous le connaissez et été un proche… C’est encore plus dur. Une victime qui reste silencieuse, reste victime. 

Vous n’avez pas a être dégoûtée de vous-même car chaque réactions suite a cela :
-masturbation compulsive et précoce
-abus répété avec son agresseur
-pensées compulsives en rapport au sexe
sont des mécanisme normaux suite a une agression. Vous n’êtes pas la seule a avoir eu de telles conséquences dévastatrices. Cela est dû a ce qu’on appelle un psychotraumatisme, toutes les conséquences normales suite a un/plusieurs événement(s) anormal/anormaux. Dans votre cas, cela semble être une hypersexualité. Ce n’est pas anormal chère anonyme, vous n’avez rien d’un monstre , d’une obsédée. Vous n’êtes absolument pas comme votre agresseur! Les obsédés/ pervers/ agresseurs veulent faire souffrir, humilier, dominer l’autre par le sexe, vous , vous cherchez a soulager cette douleur, ce stress, ce trauma dans des comportements destructeurs. Ce sont des conduites à risques, des conduites anesthésiantes . Jetez un oeil aux travaux de Muriel Salmona, elle a un site ” Mémoire traumatique et Victimologie”, regardez notamment dans la rubrique Psychotraumatisme, Conduites à risque, vous verrez que ces conduites qui vous rongent ne sont en rien anormal et ont une cause: votre trauma. Pour ce qui est des abus sexuels avec votre frère, encore une fois, c’est lui qui vous a manipulée et qui a abusée de vous.
Non, vous n’êtes pas une “salope”, vous n’êtes pas une”putain”. Par ailleurs, qu’est-ce qu’une “salope”? Sous ce terme on regroupe: celles qui ont besoin d’affection ou/et qui n’ont aucune confiance en elle et qui tombent sur des pervers qui profitent d’elles sexuellement et leur font croire qu’elles ne seront aimé que si elles ouvrent leur jambes que c’est même leur devoir de le faire, les prostitués qui sont en grande majorité contrainte de faire ce « travail », les femmes qui aiment avoir des relations sexuelles consenties plus ou moins fréquemment avec des proches/des connaissances ou des inconnus, les femmes qui portent des jupes/des robes/des shorts/des décolletés/des talons, les femmes qui boivent de l’alcool, les fêtardes, les femmes qui ont fait certaines pratiques sexuelles (qu’importe qu’elles soient forcée ou non), les femmes qui subissent des violences (qu’on ignore et méprise totalement leur souffrance), les femmes qui ont une grande libido, une hypersexualité, qui ont des troubles sexuels et sans doute n’importe quelle fille auquel on voudrait nuir. Ils justifient la manière dont ils traitent les femmes ou certaines femmes (qu’ils appellent “pute” pour minimiser ) sous une pseudo croyance qui serait que les ” femmes , beaucoup ou certaines « aiment être des salopes, aiment être utiliser, aiment être violer, aiment ne pas être respecter et qui sont donc né pour satisfaire le plaisir des pervers lorsqu’ils le veulent et quand bon leur semblent” . Mais en réalité, ils ne respectent aucune femme et il n’y a qu’une seule catégorie : celle des femmes. Ce concept est immonde car cela veut littéralement dire qu’il y a des femmes que l’on ne doit pas respecter et qu’on a le droit d’utiliser, mais PERSONNE n’a le droit d’utiliser quiconque, PERSONNE n’est un objet.. Donc non, je ne suis pas d’accord avec ce concept merdique, misogyne et dégradant pour la Femme! Et je suis encore moins d’accord avec le fait que vous devriez vous considérer comme une “salope” alors que vous êtes une survivante, une victime. Une femme peut avoir une grande libido, peut se masturber régulièrement (et bordel en quoi devrions-nous avoir honte?), cela ne fait pas d’elle une “salope”. Et dans votre cas, c’est quelque chose de compulsif, non contrôlé, provoqué par un événement horrible qui vous a amené à vous masturber beaucoup trop jeune. Vous n’êtes absolument pas responsable , c’est clairement un trouble et vous avez besoin d’aide, de suivi psychologique pour guérir de cela.
Vos ressentis sont ceux d’une victime, ils sont normaux mais en aucun cas, ils ne disent vrai : vous n’êtes pas un monstre, en tout cas ce que vous évoquez ne fait pas de vous un monstre. L’amour et le soutien peut aider oui, mais il faut aussi et surtout un suivi , quelque chose d’adapté à votre problème. Mais commencez tout d’abord à ne plus vous considérer comme « coupable », comme « un monstre à corriger », comme « similaire à votre tortionnaire, votre agresseur » mais ce que vous êtes réellement : une victime souffrante qui a depuis toujours eu des conduites de survivantes, qui a besoin d’aide, d’être libérer de ce poids. Ne restez pas seule, rongée dans cette culpabilité fausse que l’on vous a inculqué, s’il vous plaît Je vous invite à contacter une association, appelez par exemple le 3919, le 0 800 05 95 95 ou encore SOS inceste , l’Enfant bleu et parlez-leur de ce que vous avez subit. Vous pouvez trouver les coordonnées d’asso et structures dans la liste du forum que Psionic vous a conseillé. Si vous ignorez comment y accéder, cliquez dans le carré qui sert à écrire un commentaire, juste en dessous, il y a un petit texte commençant par :  « Afin d’améliorer l’espace… » celui-ci évoque cette section « Obtenir de l’aide » qui est un lien cliquable dirigeant vers la rubrique conseillée.

Courage!
De tout cœur avec vous. 

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
27 jours plus tôt

Chère anonyme, je souligne avec vigueur mon accord parfait avec la remarque de Brumapa. Elle a totalement raison, ce serait capituler devant ce monstre alors que vous pouvez encore lutter et vaincre ce qu’il vous a fait. Je remercie Brumapa pour cette remarque très pertinente.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Arthx
Arthx
23 jours plus tôt

Quel âge as tu ?

Merci de remplir les champs obligatoires.