Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Seul avec moi-même

Je m’appelle J., j’ai toujours été très seul.
Au collège j’ai été mis à l’écart, un jour j’ai eu droit à une main aux fesses de la part d’une fille de ma classe en montant des escaliers. Cela avait fait rire ses copines mais j’avais trouvé ça très désagréable et humiliant…

Au lycée et en études supérieurs, j’ai commencé à avoir des béguins, mais jamais réciproques. Je m’en remettais en quelques jours/semaines au plus.
J’ai commencer à travailler dans un milieu assez masculin. Donc à priori difficile de rencontrer une petite-amie. Les sites de rencontre furent un fiasco (jamais de réponses), une seule rencontre amicale avec quelqu’un de passage dans la région. Et deux premier rendez-vous ; avec une vendeuse de magasin de vêtements et une femme qui promenait son chien dans un parc ; qui se sont bien passés mais sans suite. Rétrospectivement, je me rend compte qu’il manquait une “étincelle”.

Et il y a plus d’un an et demi, j’ai été amené à travailler avec une femme (on va dire M.) un peu plus âgé que moi (moi dans la vingtaine, elle, six ans de plus). J’avais déjà travaillé avec d’autre femmes attirantes avant et notamment une stagiaire que j’avais en partie formé. Ces relations avaient été platoniques et purement professionnelles.
Pourtant cette fois-ci il y avait quelque chose en plus, j’ai mis quelques jours à me rendre compte qu’il y avait cet “étincelle” entre nous. On est vite devenus proches et on a flirter ensemble quelques temps. Nous avions été remarqués par d’autre collègues. Je l’ai invité à déjeuner ce qu’elle a directement accepté. Le jour J elle annule, étant en réunion. Je lui demande alors de me proposer une autre date, elle me dit qu’elle verra. Un de mes collègues m’apprend qu’elle a déjà un petit ami depuis quelques années travaillant au même endroit, elle ne m’en avait jamais parlé et avait sous-entendue être seule.
Je me dit que j’ai donc malgré tout ma chance. Je lui souhaite bon anniversaire par sms, elle me remercie, la discution s’arrête au bout de deux-trois messages. Je la recroise quelques jours plus tard et elle semble distante. Au bout de quelque mois je fini par me rendre à l’évidence que l’on ne seras que de bonnes connaissances. Je la vois régulièrement, elle est généralement souriante, parfois pas. Je lui ai fait un ou deux compliments en quelques mois (le plus “intime” étant “ton rouge à lèvre te vas super bien). Je lui ai redemandé pour déjeuner, elle n’a jamais répondu. Au bout d’un an j’avais difficilement fait une croix dessus. Le genre de femme que j’ai toujours attendu, et je devais finalement l’oublier… Un sacré coup pour le moral.

J’ai commencer à aller voir ailleurs sans succès. La dernière fois que je lui ai parlé c’était en Juin de cette année soit environ 1 an et demi après l’avoir rencontré. Elle était souriante et on a plaisanté, comme avec n’importe qui d’autre.

Début Juillet je reçois un mail du responsable RH, qui demande à “discuter” avec moi. J’y vais, il m’annonce que M. s’est plainte que je la harcèle depuis plus d’un an. Comme je n’était pas directement salarié de cet entreprise (viré sinon), ma mission de prestataire se terminait à la fin du mois. Il me fait la “fleur” de ne pas donner la vraie raison à mon employeur. Il n’a pas demandé ma version des faits ou mon avis => “voilà”. Il a été très vague quand je lui ai demandé ce que ressentais M. à mon égare. Le plus ironique c’est que j’avais déjà préparé mon départ, mais mon employeur traînait à me trouver un autre poste. Sans le savoir, elle m’avait rendu service.

Pourtant, j’ai mis une semaine à m’en remettre, juste de l’annonce. J’ai demandé à m’excuser auprès d’elle, elle a refusé en bloc. Je voulais mettre les choses aux claires, savoir ce qu’elle a ressenti, lui expliquer & m’excuser et l’écouter. Je l’ai vu comme une histoire sans fin “elle me sourit en Juin, me vire en Juillet”.

Je me fiche des conséquences, ce qui m’attriste c’est que cela vienne d’elle, elle ne m’en avait jamais parlé. Apparemment elle me reprochait notamment de lui faire la bise. Je ne l’ai jamais touché autrement, je ne lui ai jamais fait d’allusion graveleuses. J’ai été sans doute lourd sans me rendre compte.

Je lui ai envoyer un long mail d’excuse dont je n’ai aucun retour. L’a-t-elle lu ? En partie ? L’a-t-elle directement supprimer en voyant l’envoyeur ?
Depuis Juillet je n’ose plus aborder personne que ce soit en réel ou sur le net.
Depuis Juillet je pleur tout les jours.
Depuis Juillet je n’ai plus goût à rien, ma motivation s’est envolée.
Depuis Juillet je sais que je serais seul le restant de mes jours.
Depuis Juillet je deviens de plus en plus sombre.

Il faut que j’aille voir un psy, c’est difficile d’admettre que j’ai besoin d’aide.
Je ne sais pas où j’ai merdé exactement. Je voudrais la recontacter pour lui faire part de ma détresse, mais j’en ai marre du monologue. Je peux me pendre, elle s’en fiche.

J’espérais qu’elle soit ma princesse charmante, j’ai l’impression qu’elle est plutôt ma sorcière qui m’a empoisonné.
A vrai dire, je me demande si elle n’a pas écrit un post nous concernant sur ce site ?
Je crois que je n’arriverais pas à avancer sans connaître ses sentiments.
Je me fiche d’être traiter de “connard” ou de “porc” par un con/ne pour qui je n’ai de toute façon aucun respect.
Par contre me faire traiter de “connard” par quelqu’un je respecte, que j’apprécie énormément et avec qui je croyais bien m’entendre ; c’est vraiment très douloureux.
Et le temps n’arrange rien au contraire.
J’ai peur de nourrir de la rancune envers elle…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
11 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Samy
Samy
1 année plus tôt

C est une idiote c est tout ne t inquiète pas

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lagar
Lagar
1 année plus tôt

Je pense qu’elle a quelqu’un dans sa vie qui s’en est rendu compte, et elle a voulu couper les ponts.
Le plus simple pour elle était de t’éloigner de son travail. Elle appréciait sans doute ta présence mais ne t’aimait pas vraiment. Elle n’a pas eu le courage de te dire “maintenant on ne discute plus ensemble, mon conjoint me surveille”.
C’est difficile l’amour non réciproque. Ne t’inquiète pas, sois toi-même, sois respectueux et laisse faire le temps

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jacques
Jacques
1 année plus tôt

Merci, j’ai vraiment eu l’impression d’être un gros “porc” dans cette histoire.
Après c’est ma version des faits, si c’était elle qui avait posté la sienne vous auriez peut-être eu un tout autre avis.
C’est surtout le RH qui m’a dégoûté, se débarrasser de moi comme d’une crotte et ne même pas me répondre lorsque j’ai voulu passé par lui pour faire ma demande d’excuse. Il a eu “peur” que l’affaire fasse du bruit sans doute.
Elle, par contre j’ignore si je l’ai effectivement fait souffrir ou si elle voulait juste savoir débarrasser de moi.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Mallone
Mallone
1 année plus tôt

Ton histoire me fait étrangement penser à une histoire qui s’est passé dans une de mes anciennes boite …
Tu ne travaillais pas à Bavans par hazard ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Mallone
Mallone
1 année plus tôt

Si c’est bien toi alors ton poste n’a rien à faire ici.
Tu fais bel et bien partie des porcs. Et le plus grave c’est que tu t’en rend pas compte.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Anonyme
1 année plus tôt

Nous aimerions avoir ta version des faits Mallone!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nina
Nina
1 année plus tôt

Oui, ce serais bien d’avoir votre version des faits Mallone.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jacques
Jacques
1 année plus tôt

Oui Mallone @guest_20966,

Et je ne me rend pas compte à cause de deux choses :
– Je suis en dépression : Lorsqu’elle m’a fait virer, j’ai eu l’impression d’être jeté comme un objet, je l’ai vraiment ressenti comme un coup de poignard dans le dos. Je n’ose plus aborder qui que ce soit, j’ai peur de refaire les mêmes conneries avec les mêmes résultats, je me replie sur moi-même.
– Elle a toujours été souriante, notamment avec moi. Elle ne m’a jamais dit qu’elle ne voulait plus me voir ou me parler. Je croyais qu’au final on était simplement devenus de bonnes connaissances à défaut de plus. Du coup quand je suis parti, j’ai fini par penser “elle sera heureuse alors qu’elle m’a rendu malheureux “.
Je n’avais jamais été aussi heureux de côtoyer quelqu’un avant qu’elle ne prenne peu à peu ses distances.
J’ai cru pendant un temps que la connaître était la meilleure chose qui me soit arrivé, en fait maintenant je crois que c’est la pire…

J’ai juste eu l’impression qu’elle voulait se débarrasser de moi comme le suggérait Lagar.
Dans mon mail d’excuse, je lui avais demandé ce qu’elle ressentait, elle n’a jamais répondue.
Donc si tu sais comment elle l’a vécue, je te serais reconnaissant que tu m’en fasse part, elle ne m’a jamais rien dit. J’ai l’impression d’être incapable d’avancer sans ça, même si je me doute que ce ne sera pas agréable à lire.
J’ai pas envie de refaire les même conneries.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Anonyme
1 année plus tôt

Salut,
Malheureusement, les gestes et les mots sont parfois interprétés de manière si différente d’un individu à l’autre qu’il est impossible d’en faire le rapprochement.
Je me suis sentie proche de ton point de vue car j’ai des amis dans la même situation. De ceux, naïfs, qui n’ont vraiment jamais approchés une fille et qui s’emballent pour un sourire.
Je ne sais pas le point de vue de la fille en face, et je ne sais pas le mal que tu lui as fait. Il reste bien entendu la possibilité qu’elle ait juste choisi entre son mec et toi, et qu’elle t’ai dégagé avec violence, sans le moindre respect.
Je connais une fille qui a fait viré un gars pour un ‘bonjour’ un peu trop souriant. C’est tellement facile d’inventer des choses sur le compte des gens. Et c’est tellement moins douloureux de punir quelqu’un plutôt que d’affronter l’idée que tu ai douté entre ton mec et ce quelqu’un.
Néanmoins, au vu de ton témoignage, je suis convaincue que tu es sincère. Tu as fait de ton mieux, les choses se sont mal passées. Tu n’as peut-être pas été très objectif, peut-être que tu ne t’es pas rendu compte de tout et c’est tant pis car tous les êtres humains sont subjectifs. Tu as admis une faute que tu n’étais même pas sûr d’avoir fait et tu t’es excusé. Tu ne peux malheureusement rien faire de plus.

Si je peux te donner un conseil, cherche à avoir des amies (platoniques, vraiment, juste, amies) avant d’avoir une petite amie. Ça te semblera tellement plus simple, par la suite.

Quoique tu ai fait, tu sauras maintenant être plus précautionneux pour la suite. Tu auras moins tendance à faire des projets sur la comète et le jour où tu te trouveras quelqu’un, les choses se dérouleront naturellement.

Il faut absolument que tu te changes les idées. Si ça ne va pas, passes en arrêt maladie. Tu n’as PAS gâchée ta seule et unique chance, tu en auras d’autres d’être heureux ! Mais surtout, fait une croix sur cette personne. Je comprends que tu regrettes son amitié, on a tous perdus des ami/es ici et c’est tellement douloureux quand la relation se noircit dans l’incompréhension et l’injustice. Mais il y en aura d’autres et courir après une chimère ne va que t’attirer de sacrés ennuis. C’est foutu pour celle-là. Vous ne serez jamais ni amis, ni complices. Elle t’as fait du mal, tu as le droit d’être fâché envers elle -et peut-être a-t-elle le droit de l’être envers toi- et la haine fait parti du processus de deuil.

Courage. Prends soin de toi car il n’y a que toi pour le faire. Essaie d’être heureux, profite des choses simples. Goinfre-toi de glaces sur le canapé, écoute ta musique préférée. Passe une journée sous la couette devant Netflix.
Le monde du travail est ultra violent. Fait en sorte que ce ne soit pas ton seul et unique monde.

Merci de remplir les champs obligatoires.