Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Secret de grand frère

A l’âge de 9 ans mon frère pour mon anniversaire m’a offert en cadeau le secret de la masturbation … et quelques mois plus tard celui de la sodomie.
Ce n’est qu’à l’âge de 14 ans que je me suis rendu compte que ce n’était pas « normal », mais il était mon grand frère mon modèle mon protecteur mais avant tout il était mon violeur.
A 21 ans j’ai dénoncé ces agissements et la guerre a été déclarée au sein de ma famille où des clans se sont formés. Depuis je n’ai jamais eu d’excuses, lui se justifie il excuse ses actes mais ne me demande pas pardon, j’ai 43 ans dans peu de temps et je n’ai plus honte e dire que mon frère m’a violé, car non ce n’était pas un jeu d’enfants, c’était un viol.
Je remercie ma mère de son soutien et mes ami(e)s de leur présence.
Que la honte change de camp car ma vie a été bousillée par ce mec à jamais alors que lui ? il vit pendant que je survis depuis 34 ans.
Merci pour ce site de nous permettre de témoigner, même si à visage découvert nous permettrait vraiment de faire changer cette honte de camp.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

11
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
11 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
KoxieGillesCatoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Invité

Chère Anonyme,

Il est évident que ce ne sont pas des jeux d’enfants mais des viols de la part de votre grand frère!

À 21 ans, vous avez osé le dénoncer en famille, ce qui est bien ! Mais pourquoi n’avez-vous pas été jusqu’à déposer plainte contre lui ? Y avez-vous pensé ? Si oui, qu’est-ce qui vous a retenue ?

Votre porc a-t’il des enfants ?

Pourquoi ne pas porter plainte maintenant ? Même si votre plainte est classée sans suite, elle servira peut-être a une victime de votre frère dont les faits ne seront pas prescrits ! En plus, vous aurez au moins fait quelque chose contre lui et cela vous aidera à guérir!

Êtes-vous suivie par une psy pour vous aider à surmonter vos traumatismes ?

Témoigner est anonyme, car si vous le faisiez à visage découvert, votre porc pourrait vous attaquer au Civil pour Diffamation et vous seriez contrainte à lui verser des dommages et intérêts!

Mais, je vous comprends, j’aimerais moi aussi le dénoncer au monde entier, pour que tous et toutes sachent qui il est vraiment ! Au moins, votre famille est au courant pour votre porc!

Toute ma tendresse !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Gilles
Membre

Merci Chatoune, 5 ans de thérapie … une neurovégéto thérapie pour être précis à une séance tous les quinze jours… Et je n’ai pas pu la finir mais j’ai avancé.
Pour la plainte je ne voulais pas être aussi pourri que lui et bousiller sa famille. Et maintenant que ce n’est plus la priorité de continuer à me soucier de mon violeur, il est trop tard je ne plus c’est prescrit.
Ensuite le dire à visage découvert, je m’en moque car j’ai des écrits de lui confirmant ses actes .

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

Cher Gilles,

Merci pour votre réponse !

Navrée d’avoir pensé que vous étiez une femme ! Pourtant vous avez bien écrit « mon frère m’a violé »!

J’ai été regardé ce qu’était la Neurovégéto Thérapie, car je ne connaissais pas du tout cette méthode!

Comme l’EMDR, c’est une méthode qui n’est pas remboursée par la Sécu ? Pouvez-vous me dire combien coûte une séance?

Pourquoi n’avez-vous pas pu terminer les séances ? Vous dites avoir avancé, mais sur quel plan ? Qu’est-ce que cette méthode vous a apporté ?

Ce serait bien si vous nous en parliez, car je suis sur ce site depuis presque un an et demi, et c’est la première fois que j’entends parler de cette méthode !

Si vous pouviez nous apporter votre témoignage sur vos séances de Neurovégéto Thérapie, cela aiderait beaucoup de victimes!

• Vous écrivez : « Pour la plainte je ne voulais pas être aussi pourri que lui et bousiller sa famille. »

Je comprends ! J’ai fait ce choix là, moi aussi en 2009, mais aujourd’hui, je pense différemment !

Quand je réalise que mon violeur est responsable de l’explosion de ma famille, mais aussi de la destruction de vies sur plusieurs générations, de la survenance de nombreuses maladies dégénératives et incurables dont un cancer pour ma mère et ma sœur et de mon handicap actuel qui s’élève à plus de 80%, je n’ai plus envie de penser à sa famille !

J’ai entendu une psy renommée dire, dans le documentaire sur les « Bonnes Sœurs violées au sein de l’Eglise », qui est passé récemment sur Arte, que la vie d’un enfant violé est écourtée de 20 ans, là, j’ai des envies de meurtre et sa famille, je m’en contrefous de la bousiller !

Mais, pour vous, il s’agit de votre propre frère, alors, je vous comprends !

• Vous écrivez : « j’ai des écrits de lui confirmant ses actes . »

Comment les avez-vous eus ? Vous a-t’il demandé pardon ? Cela vous fait quoi d’avoir ses aveux ? Cela vous soulage-t’il?

• Je pense que vous êtes aussi l’auteur du post « Ceux qui étaient mes deux fils », est-ce que je me trompe ?

Comment va votre vie aujourd’hui ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Gilles
Membre

Bonjour Catoune,

Oui je suis bien un homme !

La séance coûtait 70 €, donc faites les comptes ça fait un paquet de vacances en moins, de restos de loisirs passés pour allez mieux.

Car oui je vais mieux j’ai appris à dire non et surtout à reconnaître que je suis la victime, que je n’ai pas à en avoir honte, que je n’ai pas à me taire.

Ensuite mon frère a fait un écrit car quand j’ai dénoncé ses agissement, j’ai vidé mon sac par écrit à toute la famille en même temps (fax mail et courrier) car je voulais que tout le monde sache et j’ai balancé cette bombe en me demandant ce qu’il allait advenir de moi, et donc je me suis planqué loin de chez moi (j’était déjà seul dans mon propre appartement) pour que personne ne puisse me dire de revenir en arrière et de me taire.

Mon frère a alors répondu à ma mère et mon mère, et moi même disant « oui mais j’étais jeune faut me comprendre » … et du coup il avait des excuses donc pourquoi m’en faire ?

A l’époque je n’avais pas voulu porter plainte pensant que ça passerait que je m’y ferais comme j’avais crevé cet abcès mais en fait il n’en était rien.

Sinon pour l’autre commentaire ce n’est pas de moi mais de ma mère qui l’a renié mais après que lui, lui ait dit « tu n’es plus ma mère » entre autres gentillesses.

Je suis d’accord avec vous sur le fait que l’on ne renie pas son enfant, mais dans le cas présent je ne peux que la soutenir car il a été infâme et ne mérite même plus que l’on prononce son nom.

J’espère qu’un jour ses enfants découvriront la vérité, pas celle de leur père, et se décideront à nous connaître ma mère et moi-même, car actuellement nous ne les connaissons pas ou peu.

Sinon ma vie va, sauf que je n’avance pas je stagne, c’est déjà mieux qu’avant où je reculais ! J’aimerai avancer et effectivement certaines envies répréhensibles trottent dans la tête, sauf que ça ne changerai rien, ça ne ferait pas me sentir mieux, sauf sur l’instant, et il faudrait donc que cet instant dure environ 29 ans ! soit autant que mes années perdues à ce jour.

Voilà Catoune.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Koxie
Membre

Je n’ai pas du savoir lire, y a t’il eu VIOL sur vous par votre grand frère?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Gilles
Membre

OUI Koxie, il y a eu viol, c’est bien pour ça que je parle de mon VIOLEUR,

Quand MON frère m’a demandé de le sucer, d’avaler, et de m’allonger pour me faire sodomiser (histoire de rester politiquement correct), car « tu verras, c’est comme dans le la bd que je t’aie montrée » vous pensez que c’est du viol ? moi je ne le pense plus car je le sais, oui j’ai été violé par mon grand frère.

Oui ma mère n’a rien vu car elle pensait que ses gamins se chamaillaient comme beaucoup de gosses de cet âge là.
Mais la nuit on ne sait pas ce qui se passe dans la chambre voisine, surtout quand les portes ne sont pas situées à côté les unes des autres … ou pire que l’on est dans la même chambre, comme en vacances chez le père ou les grands parents … car y’a un paquet de monde qui aurait pu savoir ou voir !
Juste pour répondre en complément d’un autre message.

Sinon si la question est comment faire pour savoir si le grand frère fait du mal au petit, ou à la petite, non il n’existe rien d’autre que la parole, ou maintenant la vidéo surveillance. Sinon non il n’y a pas moyen de savoir où que les parents se trouvent.

Gilles.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

Cher Gilles,

70€ par séance, soit 460 Francs ! Autrefois, nous n’aurions jamais dépensé une somme pareille pour une telle thérapie!

Ma psychologue prenait 100 Francs à l’époque et je trouvais cela très cher, alors 460 Francs, c’est épouvantable ! Pourtant, je viens de payer 50€, soit 330 Francs, un Ostéopathe pour n’avoir aucun soulagement ! Dur!

• Vous écrivez : « oui je vais mieux j’ai appris à dire non et surtout à reconnaître que je suis la victime, que je n’ai pas à en avoir honte, que je n’ai pas à me taire. »

-> Une Psychothérapie vous aurait été plus bénéfique et vous auriez été remboursé!

• Sincèrement, je ne pense pas que vous alliez mieux, car dans chacune de vos phrases, je perçois votre douleur, votre colère et votre détresse!

Je les regroupe pour vous montrer à quel point vous êtes dans le déni, lorsque vous dites avoir avancé et aller mieux :

–  » pensant que ça passerait que je m’y ferais comme j’avais crevé cet abcès mais en fait il n’en était rien. »

– « je n’avance pas je stagne, c’est déjà mieux qu’avant où je reculais ! »

– « J’aimerai avancer et effectivement certaines envies répréhensibles trottent dans la tête, sauf que ça ne changerai rien, sauf que ça ne ferait pas me sentir mieux »

– « autant que mes années perdues à ce jour. »

– « pour le gamin violé effrayé au fond de moi qui reste planqué et n’arrive pas à s’épanouir et grandir pour enfin prendre son envol et me permettre de vivre enfin ma vie. »

-> Gilles, il vous faut une psychothérapie qui traite vos traumatismes en profondeur et qui répare les blessures de votre cerveau, et seule un.e psychiatre peut y parvenir!

-> Il vous faut aussi trouver un sens à votre vie ! Là, vous avancerez et vous guérirez!

Pour que vous compreniez ce que je veux dire, je vous livre mon expérience :

J’étais une femme très en colère, tellement j’ai subi de multiples maltraitances ! J’en étais arrivée au point où le premier porc qui croiserait à nouveau ma route, je ferais en sorte qu’il passe le restant de sa vie à pleurer à chaque seconde!

C’est toujours en moi, mais j’ai appris à canaliser cette colère ! Je l’ai transformée en quelque chose de plus utile : aider les victimes de viols ou d’agressions sexuelles ou de harcèlements sexuels!

De 2011 à 2013, j’ai lu pas mal de livres de psychologie, mais aussi d’enfants maltraités et violés ! J’ai beaucoup appris ! Je me suis servie des mots de ces auteurs pour exprimer ma souffrance, étant dans l’incapacité de trouver mes propres mots ! Je travaillais sur ces livres et j’en discutais ensuite avec ma psychiatre!

Dans ces livres, une constante : Les victimes étaient devenues résiliantes, en écrivant, en peignant, en s’investissant dans une cause, …, en trouvant un sens à leurs vies!

Je n’y croyais pas trop, je n’étais absolument pas convaincue!

Comment de peindre ou d’écrire ou d’aider autrui, pouvait diminuer ma colère, ma souffrance, ma tristesse, ma détresse, ma solitude, etc?

J’ai un esprit plutôt Cartésien et j’ai tendance à ne croire qu’en ce que je vois ou peux vérifier ou peux prouver!

Mais Gilles, ça marche ! Aider autrui, c’est s’aider soi-même ! Ma vie a pris sens!

J’ai peut-être beaucoup souffert, afin que je puisse, aujourd’hui, faire part de mon expérience, pour tenter de soulager la peine des victimes et de les aider concrètement, sans être une psy!

-> Gilles, trouvez ce qui donnera un sens à votre vie et investissez-vous y pleinement ! Et ce qui vous accable aujourd’hui, passera au second plan ! Ce n’est pas le cas aujourd’hui!

-> Suivez en parallèle une psychothérapie et si vous le pouvez, participez à des Groupes de parole!

• Vous écrivez : « certaines envies répréhensibles trottent dans la tête »

-> Lesquelles ?

• Vous écrivez : « pour le gamin violé effrayé au fond de moi qui reste planqué et n’arrive pas à s’épanouir et grandir pour enfin prendre son envol et me permettre de vivre enfin ma vie. »

-> Vous avez tout faux et moi aussi, j’ai mis du temps à le comprendre !

Il m’a fallu un électrochoc de ma psy pour le réaliser et ça a été très douloureux!

-> Ce n’est pas à l’enfant de grandir et de se sentir en sécurité, afin que l’adulte puisse vivre!

C’est à l’adulte que vous êtes de reprendre sa vie en mains, de rassurer l’enfant en vous et de l’amener à grandir !

Il n’y a que vous qui puissiez le faire ! Comme l’alcoolique doit prendre la décision d’arrêter de boire ou le toxicomane de cesser de prendre de la drogue!

Un psy peut vous guider, mais celui qui prendra la décision de mettre au second plan ses traumatismes, tout en continuant de les soigner, c’est vous et vous seul!

• Vous écrivez : « A l’époque je n’avais pas voulu porter plainte pensant que ça passerait que je m’y ferais comme j’avais crevé cet abcès mais en fait il n’en était rien. »

Vous avez bien fait de le dénoncer au sein de votre famille!

Je me bats sur ce site pour que toutes les victimes portent plainte et que cela devienne un automatisme !

Lorsque les victimes ne le font pas immédiatement, elles effacent les preuves et elles renoncent ensuite à déposer une plainte ! Puis, les années passent et là, les victimes réalisent leur erreur, mais c’est trop tard et elles en crèvent de regrets !

• Pour votre maman, je comprends ! Il y a parfois des mots, des gestes, que l’on ne peut oublier, mais surtout, que l’on ne peut pardonner, même en famille!

Pendant presque 5 ans, je n’ai pas parlé à mes parents et pour ma sœur, pendant presque 10 ans!

• Vous écrivez : « J’espère qu’un jour ses enfants découvriront la vérité, pas celle de leur père »

-> Non Gilles ! N’espérez pas une telle horreur ! Ne souhaitez pas d’anéantir la vie de vos neveux!

Vous savez ce qu’est une vie détruite, vous en connaissez la douleur, alors je ne veux pas croire que vous la souhaitiez à ces deux innocents!

Mais en effet, ce serait bien que vous puissiez, vous et votre maman, connaître un jour, ces deux garçons!

J’espère que leur violeur de père ne les a pas violés ! C’est cela que vous devriez espérer ! Que ce pourri n’ait pas touché à ses propres gosses ni aux autres!

Voilà Gilles, je suis navrée de ce qui vous est arrivé, je compatis de tout mon cœur!

Essayez de découvrir ce qui va donner sens à votre vie et soignez-vous en parallèle!

Toute ma tendresse Gilles !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

Cher Gilles,

Pour infos, sachez qu’il y a des psychologues spécialisé(e)s dans l’inceste dans toutes les Associations qui viennent en aide aux victimes d’inceste, et les consultations avec elles ou ils, sont gratuites!

Voici quelques Associations :

– AIVI
Association Internationale des Victimes de l’Inceste.
Adresse : Maison des associations B7
20, rue Edouard Pailleron
75019 PARIS
tél. : 09 72 23 84 09
Site : aivi.org
AIVI gère huit groupes de parole en France : Lille, Lyon, Paris (deux groupes), Marseille, Rennes, Toulouse et Nantes.
Services, annuaire de professionnels et groupes de parole gratuits pour les adhérents (de 22 à 52 euros par an).

– AREVI – Actions – Recherches et Echanges entre Victimes de l’Inceste
Adresse : Centre Cerise
46, rue Montorgueil
75002 Paris
Site : incestearevi.org
Aide aux victimes, guide de ressources, groupes de paroles à Paris tous les lundis de 20h à 21h30, production de connaissances sur le thème de l’inceste, publications, travaux, ateliers thématiques

– SOS inceste pour revivre, site internet : sos-inceste-pour-revivre.org
Adresse : 35 A Rue Paul Bert, 44100 Nantes

Téléphone : 02 22 06 89 03
Secrétariat
Les lundi – mardi – mercredi et jeudi de 09h00 à 17h30.

Pour une prise de RDV, une adhésion… : [email protected]
Pour du soutien : [email protected]

Permanences d’écoutes téléphoniques et entretiens au local ( sur rendez-vous )
Les mardis et jeudis de 14h00 à 17h00.
Les mercredis de 10h00 à 13h00.
Le 1er et 3ème lundi de chaque mois de 18h30 à 20h30.

Forum : partage de témoignages et échanges.

Groupe de parole mensuel
De 18h à 20h, un mercredi par mois. (Après entretien préalable et sur inscription uniquement.)

– Collectif inceste, site internet : collectif-inceste.org
– organisation de débats publics
– groupe de parole thématique à Bordeaux
– présence actives dans les médias et réseaux sociaux.
– entraide et information à destination des victimes de maltraitances sexuelles intrafamiliale et de leur proche.

• Si vous avez un hôpital psychiatrique près de chez vous, contactez les consultations et demandez un rdv avec un.e Psychiatre spécialisé.e dans l’inceste!

Comme il s’agit d’un hôpital, vous serez remboursé par la Sécu, car quasiment tous les psys des hôpitaux sont de secteur 1!

-> Ce serait le mieux pour vous de consulter un.e psychiatre spécialisé.e dans l’inceste!

-> Participez à des Groupes de parole, cela vous aidera aussi!

Prenez soin de vous et revenez nous dire comment vous allez!

Si vous ajoutez un jour un commentaire à votre post, j’en serai de suite avertie!

Toute mon affection !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Koxie
Membre

Maintenant c’est clair, il y a tellement de malentendus et en effet, comme Catoune le dit, il faut véritablement sortir cela de vous, pourquoi ne portez-vous pas plainte? J’imagine et je comprends la honte que vous avez du avoir, persuadés que c’était vous le fautif. La parole doit être libérée pour vous et pour vos neveux, je suis triste de ce qu’il vous est arrivé.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Gilles
Membre

Bonsoir Catoune, Koxie,
Oui je sais que tout n’est pas guéri en moi et qu’il me reste du travail, mais je suis un peu comme le drogué qui cherche à se sevrer afin qu’on lui ai donné sa dose quotidienne … car c’est la même sensation de savoir que l’on peut se faire soigner à la condition qu’on accepte de prendre le temps de le faire.
Pour ce qui est de trouver un but à ma vie, ça ce n’est pas une mince affaire ! j’ai déjà retrouver l’envie de vivre, faut pas trop m’en demander !
Je sais déjà que j’aime m’occuper de mes proches et que je trouve toujours du temps pour eux et ils me le rendent bien.
Effectivement aider les autres ça fait du bien mais de là à aller dans une asso, peut être quand je ne travaillerai plus mais le temps que j’ai de libre, je préfère le passer avec mes amis et mon conjoint, c’est ça ma priorité actuelle : MOI !
C’est peut être très égoïste mais ça ne fait que si peut de temps que j’ai découvert que j’existais aussi pour moi!

Ensuite pour la partie sur mes neveux je ne veux pas détruire leur famille sinon j’aurais déposé plainte ou je les contacterai pour le leurs dire, j’espère juste qu’un jour ils apprendront pourquoi leur père a été « rejeté par leur grand mère », pourquoi le « gros pédé » n’est jamais venu chez eux … car c’est ainsi que l’on parle de ma mère et de moi chez lui, je l’ai entendu de mes oreilles, donc j’espère simplement qu’un jour ils apprendront.
Je ne pense pas qu’il ait touché ses propres enfants, tout simplement car sa femme a appris ce qu’il m’avait fait et qu’elle a du surveiller, même si sa réaction a été plus que minable e, ne disant que j’aurait du me taire et régler ça entre lui et moi et que je n’avais plus à foutre les pieds chez elle … car oui il vit chez elle, enfin ils vivent maintenant chez eux.

Et pour Koxie, je ne peux plus porter plainte car il est bien trop tard j’ai 43 ans soit 25 ans après la majorité, ou 29 ans après la fin des agissements de mon frère .

Mon attente, est de passer le message aux personnes qui hésiteraient à déposer plainte qu’il ne faut surtout pas hésiter un seul instant car rien ne s’efface, rien ne disparaît, aucune page se tourne bien au contraire, car le violeur lui continue à vivre comme si de rien était, la honte doit changer de camp :

OUI J’AI ETE VIOLE, OUI JE SUIS UN HOMME ET MON FRERE M’A VIOLE, JE M’APPELLE GILLES, J’AI 43 ANS ET JE N’AI PAS A EN AVOIR HONTE, C’EST A MON FRERE CE VIOLEUR D’AVOIR HONTE !

C’est ça mon message.

Gilles.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

Cher Gilles,

Désolée pour ma réponse tardive. Je ne peux pas être partout malheureusement!

• En effet, vous n’êtes pas guéri ! Vous êtes toujours en souffrance et apparemment vous préférez le rester, car vous dites ne pas vouloir prendre le temps de continuer à vous soigner!

-> Traduction : Désolé Catoune, j’ai déjà diminué d’intensité ce qui me détruit, c’est déjà pas mal!

• Vous dites de ne pas trop vous en demander car vous venez tout juste de retrouver l’envie de vivre et que votre priorité, votre but dans la vie, c’est juste vous et vos envies!

-> Votre justification : Désolé Catoune, je suis égoïste!

• Vous dites pour vos neveux que vous avez averti leur mère et que c’est à elle de veiller sur ses enfants!

-> Traduction : Désolé Catoune, ce qui arrive à mes neveux et aux autres enfants que mon frère peut avoir violé et peut continuer de le faire, ce n’est pas mon problème, ces enfants ont des mères, qu’elles fassent leur boulot et protègent leur progéniture!

• Vous dites enfin que vous avez témoigné sur ce site pour dire aux victimes de porter plainte car les traumatismes ne s’effacent pas, et de faire en sorte que la honte change de camp!

-> Traduction : Désolé Catoune, mon seul message aux autres victimes est de faire ce que moi je n’ai pas fait!

• Question : Gilles, vous vous sentez fier après ça?

Je vous signale, que même si les faits sont prescrits, une victime doit porter plainte, car même si la plainte est classée sans suite, cette plainte peut aider d’autres victimes dont les faits ne sont pas prescrits à être plus crédibles et à avoir une chance que justice leur soit rendue !

• Gilles, si vous n’êtes pas capable de ce minimum, alors vous perdez toute crédibilité et votre message aussi !

À VOUS DE VOIR !

Merci de remplir les champs obligatoires.