Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

rien d’extraordinaire

Cela fait maintenant 4 mois que j’ai rejoins cette ville, maintenant 4 mois que je donne tout ce que je peux pour m’en sortir seule à 19 ans. je vis actuellement dans une résidence étudiante, étant venue seule, je me suis vite fait des ami(e)s, on a rapidement côtoyés un petit bar de la grand place de cette fameuse ville. Le patron du bar cherchant une serveuse, je me suis présentée et il m’a directement accepté. Cela fait que deux soirs que je travaille pour lui, et ce soir même, il a voulu couché avec moi, et m’a forcé à l’embrasser.
Etant plus jeune, en voyant les reportages de certaines femmes agressées, violées ou harcelées, je me suis dit que si cela devait m’arriver, je collerais une claque, partirais en courant, et porterais plainte. Me voilà des à présent dans cette situation. Et j’ai eu aucunes réactions à part le repousser. On se sent tellement humiliée, on se dégoûte, JE me dégoûte.
Avant ce travail là, j’avais un poste dans une boîte de nuit, ou le patron faisait des attouchements sexuels à ses employés, je l’ai est aussi subit. Je me sens comme une traînée, je ne sais pas quoi faire, pas comment réagir, et si il pourrissait ma réputation ? et si il prend mal mon vent et qu’il devient agressif ? Je suis perdue. J’ai un chemin devant moi, avec une lumière au bout, mais j’arrive jamais à l’atteindre.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

7
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
7 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
6 Nombre de personnes ayant commentés
ShmelVictoireghismola reine des neigesIntimite Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Seb
Invité
Seb

Je suis vraiment désolé pour toi, mais je te felicite que tu ai su repousser ce connard, parle en a quelqu’un surtout ne garde pas ça pour toi, je m’excuse de la part de la gente masculine, mais sache que tous les hommes ne sont pas comme ça. Tu n’a pas à t’en vouloir, tu n’est pas une traînée, je te conseille peut être en plus d’en parler à d’autre personnes de te
procurer un tazer ou une lacrymogènes pour calmer ses ardeurs, et si il recommence hésite pas à porter plainte. Esseye de trouver un autre emplois aussi parce que si il a fait ça le premier soir, il recommencera certainement.
Tu as tout mon soutient, j’espère que tu va pouvoir garder le moral.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Intimite
Invité
Intimite

C’est toi qui peux salir sa réputation pas l’inverse. Continue à chercher un autre travail et ne demeure jamais seule avec lui car ses intentions sont très claires malheureusement. Entoure toi et contacte des associations de femmes. Ne pas être seule surtout ! Courage à toi

Merci de remplir les champs obligatoires.



la reine des neiges
Invité
la reine des neiges

parle de tout ça avec tes amis, dis leur de devenir ton relais pour passer l’info, tu n’es sans doute pas la seule à subir ce porc. cherche un autre job, rien n’est impossible, je suis passée par là à une époque et vivre seule et sans moyen, c’est pas cool, mais si tu te laisse faire, tu le regretteras toute ta vie. relève la tête et bas toi, nous avons tous cette force en nous.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Intimite
Invité
Intimite

Le titre  » Rien d’extraordinaire »….Cela devrait être extraordinaire dans le sens de rarissime…Nous luttons ensemble pour ce changement. Le fait d’écrire ici est une excellente démarche. Seule la conscience de l’acte à condamner et le refus ferme de la sauvagerie pourront modifier nos comportements. Parce qu’une seule main sur ton corps sans ton consentement n’est pas acceptable, ton non sera catégorique et ta posture combative. C’est un combat de chaque instant pour exister tout simplement…

Merci de remplir les champs obligatoires.



ghismo
Invité
ghismo

Je suis atterrée de voir comment les victimes se sentent. Essayez de trouver des moyens de défense inattendus, genre avoir du poil a gratter dans sa poche, ou je ne sais quoi. La diversion, je pense peut-être un moyen de ne pas se confronter directement à la personne, si elle est trop difficile au moment ou cela arrive dans des situations répétées. La technologie, avoir son téléphone en mode micro en permanence, ou en position vidéo (caché) quand on pressent que quelque chose va arriver. Car une chose est sure, une plainte, malheureusement demandera des faits et des preuves, pour aller plus loin.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Victoire
Invité
Victoire

Ton témoignage, ta détresse et ton dégoût de toi-même sont bouleversants… Mais il y a tout plein de solutions ! D’abord, trouve un autre job – pas facile mais possible et nécessaire. Récolte des preuves du harcèlement de ton patron si possible (tout est recevable aujourd’hui dans un tribunal : SMS, enregistrements vocaux, etc.) : tu te sentiras plus forte face à ses agissements. Porte plainte (fais-toi accompagner par une amie, un parent). Contacte tes anciennes collègues de boîte de nuit, afin de voir si une action commune est possible. Vois une assistante-sociale qui pourra t’aider, peut-être, financièrement – le temps de retomber sur tes pattes. N’aie pas peur de te confier à elle ; elles sont généralement formidables et humaines. Contacte des associations de femmes victimes – un espace où tu pourras t’exprimer et partager. Fais-toi épauler par un psy afin qu’il t’aide à comprendre que tu n’as RIEN à te reprocher, que tu n’es PAS sale (tu te « sens » sale, ce qui n’est pas pareil !), que tu étais en « état de sidération » (un état bien connu des psys et tout à fait normal). Il te réapprendra à t’aimer et à retrouver un peu d’amour propre nécessaire pour aller de l’avant et faire toutes ces démarches. Consulte un psychiatre qui ne pratique pas le « dépassement d’honoraires », afin que tu sois intégralement remboursée de tes consultations (chose que j’ai faite lorsque j’étais étudiante et sans grands moyens ; j’ai même bénéficié une fois d’un tarif spécial grâce à un psy compréhensif).
Je t’embrasse et t’envoie du courage… Tu vas y arriver ! Il ne faut JAMAIS désespérer.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Shmel
Invité
Shmel

Chère jeune dame, n’écrit pas que ce n’est rien d’extraordinaire. C’est faux car tu ressens l’avilissement que ce pourceau à pine de hyène t’a imposé en profitant de sa position d’employeur d’un de ces innombrables cloaques de cette belle ville peuplés de bars à porcs. Tu as été forcée, il t’a sciemment avili dans ce qui fait ta personne, et tu ressens cette blessure dans ton âme car comme toujours, c’est la victime du porc qui se sens sale, c’est une configuration normale, la victime attaquée dans ce qui fait son humanité, se sent indigne: il t’a avili et maintenant tu est blessée. Pour t’en sortir tu dois retrouver ta dignité et porter le fer sur lui l’immonde pourceau libéral-nihiliste qui abuse de toi. C’est très important surtout dans ta situation. Lis le récit qui se trouve dans ce site sous le titre:

1980 viol collectif au 15 place saint honoré AIX

C’est une abomination absolument ignoble, avec viol collectif à répétition, torture, menaces, drogue et c’est ce qui est arrivé à une jeune femme étudiante, seule, isolée sans soutien tombée entre les mains d’une bande de pourceaux immondes qui ont abusé d’elle durant deux ans. Tu trouveras même d’autres éléments de son témoignage ainsi qu’un beau dessin qui représente toute la détresse d’une jeune femme torturée attaquée dans ce qui fait sa personne: sa féminité et son coeur.

J’approuve totalement ce que les personnes précédentes t’ont conseillé. J’ajouterai quelques remarques de mon point de vue.

La première est de ne pas garder cela pour toi, en parler avec tes connaissances de résidence, mais n’hésite pas à demander de voir un psy par le CROUS ou ta fac ou école. Surtout si ton malaise persiste. Au besoin, je peux te conseiller un bon thérapeute si cela persiste.

Deuxièmement, à partir de maintenant, NE TE LAISSE JAMAIS ENTAMER DANS TA DIGNITE. Arrête net tous ces porcs, par une réaction ferme et définitive. Tu trouveras celle qui te convient le mieux. Il faudra l’adapter au contexte. Parles-en avec tes amies, vous êtes les plus concernées. Ne garde jamais rien sur ces questions, car c’est ton humanité qui est en jeu, qui est attaquée par le porc. Met toujours ces limites afin que tous ces porcs sachent de quel bois tu te chauffe. Ne te laisse jamais prendre à leur jeu où ils vont te railler, répond leur qu’ils sont des nuls, des porcs ou tout terme qui te convient.

Troisièmement, écoute ton coeur et ton instinct de survie, cette ville est dangereuse pour les jeunes dames, faites très attention avec tes amies. Dès que vous sentez du glauque, barrez-vous tout de suite. Combien de soirées glauques où j’ai rhabillé des femmes ivres que des porcs touchaient, déshabillaient, raillaient, humiliaient, j’en suis encore navré pour elles. Combien d’inconnues escortées chez elles de nuit, et laissées remonter, même si cela me faisait un long détour, combien de jeunes femmes trop bourrées veillées pour qu’elles ne s’étranglent pas.

Quatrièmement, sache que les porcs d’aujourd’hui droguent et saoulent les dames. Tape GHB et alcool/drogue dans ce site tu seras édifiée. Le viol collectif avec drogue est une vraie pratique de notre belle capitale, cette prétendue « drague à la française » qui n’est qu’une légende pour cacher les exactions des pourceaux à pine de hyène qui avilissent les femmes. Sache que de nombreuses jeunes femmes apportent leur boisson en bouteille à décapsuler dans les soirées pour éviter d’être droguées, d’autres font de même avec le jus d’orange ou ne prennent que des bières ou boissons encapsulées. Renseigne-toi sur les frasques de la fille de Johnny qui s’est retrouvée dans des situations pas possibles à cause de son entourage de porcs friqués, glands et autres prostitueurs.

Pour le boulot, change tout de suite, et brandit la loi qui devrait être plus appliquée car la situation est irrespirable. Au besoin peut-être travailler dans un grand groupe. C’est contraignant mais plus sûr car les entreprises se saisissent de cette question pour leur image. Sinon tu seras victime d’un taulier et de ses porcs de clients.

Voilà mes conseils dans ton infortune chère jeune dame.

Va vers le beau, repousse les porcs, tu es la vie et que que la lumière grandisse et t’aveugle un jour prochain.

Merci de remplir les champs obligatoires.