Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

RÉCIT 2. MARC C.

Les récits ne cessent chaque jour, chaque heure, de sortir de l’ombre. Le constat est effroyable.
Entre la peur, la rage, l’inattendu, la douleur, l’apaisement, l’angoisse, la colère, la révolte, l’imprévisible et les incertitudes, mes pensées cogitent, mes sentiments s’agitent, mes émotions vacillent. Entraînée par la force de l’une, entrainant par la force une autre, histoires après histoires, nous portons ensemble à la lumière les récits sordides et quelques identités.
Je suis effrayée par l’ampleur, bouleversée par l’alliance. Cette prise de parole me dépasse autant qu’elle me procure espoir. Une force, aussi, jusqu’alors inconnue, me propulse par saccades au dépassement de mes peurs. Je vous livre donc ici mon deuxième récit, l’une de mes agressions, sous forme de signalement. Parce que j’avais signalé l’agresseur, un kinésithérapeute praticien aux termes de Salins-les-Bains (à l’époque, aujourd’hui je ne sais pas si il s’y trouve toujours).
Je me dois de préciser que, pour obtenir son nom que j’avais oublié suite à l’agression, lorsque mon copain a appelé les thermes afin de leur faire croire que j’avais apprécié le massage, la femme au bout du fil s’est étonnée, disant que plusieurs femmes s’étaient plaintes de massages et de gestes inadéquats que pratiquaient le masseur… Il s’appelle Marc C.
______________________________
COURRIER 1 (Signalement)
« Madame, Monsieur,
Samedi 6 août 2011, je me suis rendue avec mon partenaire dans votre établissement pour profiter des Bains et m’octroyer un moment de détente. Dans cette optique, je me suis inscrite à un «massage californien» avec l’un de vos kinésithérapeutes. La séance a eu lieu à 17h30 avec Monsieur Marc C.
A peine rentrée dans la salle de massage, ce dernier m’a interrogée sur ma pudeur. Je l’ai informé être pudique. Monsieur C. m’a alors dit que le massage se faisait en «tenue légère». Il m’a demandé d’enlever mon haut de maillot de bains et, sans prévenir, a baissé le bas de mon maillot, découvrant mes fesses dans leur quasi-totalité.
Durant le massage, il a beaucoup insisté sur son respect envers les femmes, sa sensibilité particulière à leur égard. Il a abordé le sujet de l’excision, des pieds bandés des femmes en Chine, etc. Tout cela en agissant de manière non-respectueuse et non professionnelle. Il a insisté sur la beauté féminine et sur son activité parallèle artistique. Monsieur C. m’a également posé des questions sur mon couple, sur ma communication avec mon partenaire, tout en me disant que nous formions un très beau couple.
Après un massage dorsal, il m’a demandé de me retourner. Je me suis retrouvée sur le dos, poitrine découverte. Ma première réaction a été de me couvrir avec mes bras. Monsieur C. a perçu mon malaise et m’a demandé si je souhaitais être couverte d’une serviette. J’ai répondu par l’affirmative. Tout en allant chercher cette serviette, il est revenu sur son respect des femmes, comme voulant me persuader de minimiser cette nudité et me pousser à refuser la serviette.
Sur le dos, poitrine découverte, le massage s’est poursuivi. Monsieur C. est revenu sur son activité artistique parallèle, parlant de femmes nues ayant posé pour lui allaitant des bébés, ce qu’il trouvait très beau. Il a ensuite enchainé en me parlant de mon propre corps. Il m’a dit, balayant mon corps du regard des pieds à la tête, que mon corps était parfait, que je n’avais pas à avoir de complexes et que mon ami n’avait à se plaindre de rien.
Alors que depuis le début du massage, Monsieur C. n’avait cessé de parler, il s’est soudain tu. Le silence a duré deux minutes, durant lesquelles j’ai essayé de me détendre en fermant les yeux. Mes bras étaient allongés le long de mon corps, mes mains dépassant légèrement de la table de massage. J’ai soudain senti une pression dure sur ma main gauche, instantanément identifiée à une érection contre ma main. J’ai immédiatement retiré ma main. Terrorisée et paralysée, il m’a été impossible d’ouvrir les yeux. Monsieur C. a terminé le massage dans le plus grand silence.
Monsieur C. a profité de son statut de professionnel, de son ascendance, du rapport de pouvoir thérapeute/patiente pour se livrer à des actes inacceptables et illégaux, portant atteinte à mon intégrité sexuelle.
J’attends de vous que des mesures soient prises à l’égard de Monsieur C..
Dans l’attente de vos nouvelles, veuillez recevoir, Madame, Monsieur, mes meilleures salutations. »
______________________________
COURRIER 2 (Réponse au courrier du 22 août 2011)
« Monsieur Le Maire,
Après lecture attentive de votre courrier, je tiens à vous remercier pour les mesures que vous avez prises. En tant qu’employeur de M. C., vous lui avez clairement signifié votre désaccord face à ses remarques. Votre prise de position était importante pour que cela ne se reproduise plus. En revanche, en ce qui concerne les certificats fournis par M. C., ils ne me semblent pas crédibles et surtout sans réel lien avec son comportement déplacé. Son strabisme n’a rien à voir avec le signalement que j’ai effectué! Néanmoins, je comprends que vous vous soyez satisfait de cette explication.
En ce qui concerne la lettre d’excuse de M. C. (que vous avez certainement reçue en copie), je pense qu’elle n’atténue en rien le tort déjà ressenti lors du massage. En effet, une fois de plus, il manque à son devoir professionnel en me remerciant de lui avoir permis de «dépasser des soucis personnelles et familiers» ainsi que de l’avoir «aider à corriger son attitude professionnelle pour l’avenir». Permettez-moi de douter de sa prise de conscience puisqu’il est clair que selon lui la responsabilité m’incombe entièrement puisque «…j’aurais touché…je n’ai pas mis un terme et je confonds une érection avec un porte-monnaie….». Vous comprendrez dès lors que je puis accepter cette lettre d’excuse.
A propos des prestations que vous m’offrez gracieusement, je vous en remercie. Vous comprendrez néanmoins que nous ne souhaitons pas revenir aux thermes de Salins Les Bains et qu’un remboursement serait plus adéquat.
Veuillez recevoir, Monsieur Le Maire, mes meilleures salutations. »
Les prestations ne m’ont jamais été remboursées. Symboliquement.
#moiaussi #metoo #balancetonagresseur #balancetonbitard #salinslesbains #thermessalinslesbains #ordreprofessionnel #ordremk #kinesithérapeute

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
  Notification par e-mail  
M'envoyer un e-mail si