Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Quand j’entends « c’est de ta faute »

J’ai 19 ans, je me suis mise avec un garçon de mon école juste avant les vacances. Nous étions ensemble depuis 1 semaine et je devais partir en vacances avec des amis. Ils m’ont proposé d’inviter mon copain, j’ai hésité mais, pensant à ce moment que je n’avais rien à craindre de lui, j’ai accepté.
Déjà dans la voiture j’aurais dû me méfier, il me disait que son pote l’avait « chauffé » avec ça avant de partir, mais il m’a dit que de toute façon il ne se passerait rien. Je l’ai cru…
Camping oblige, je devais dormir avec lui. Certes on était ensemble, mais pas depuis assez longtemps pour que je veuilles la moindre chose avec lui.. La première nuit se passe normalement : un petit bisous et dodo. Mais la 2ème… On était à peine allongés qu’il a enlevé mon haut. J’ai tenté plusieurs fois de retenir mon tee-shirt mais rien à faire il a réussi à l’enlever.. Il m’a tripoté les seins, les as embrassés.. Je lui disais d’arrêter mais il faisait le sourd.. Il a commencé à descendre un peu à la fois.. Là je l’ai supplié d’arrêter et il m’a répondu mots pour mots « C’est bon, je ne fais rien de mal on est en couple ». J’essayais de le pousser mais il m’avait bloquée avec tout son poids, en plus dans un matelas gonflable, impossible de se lever avec lui sur moi. Il me sortait des phrases comme « Tu vois ça ce sont les préliminaires », « Si tu veux tenter quelque chose, vas-y ». Je lui répondait simplement que je voulais qu’il arrête tout.. C’était interminable.. Même s’il ne m’a pas pénétrée, je me suis sentie agressée. A un moment, il s’est arrêté et sans un mot, il s’est mis sur le côté pour dormir. Même s’il avait arrêté, je me demandais pourquoi comme ça d’un seul coup sans un mot.. Au bout de 2 ou 3 minutes, j’ai touché ma cuisse et j’ai sentie qu’elle était trempée.. Il avait éjaculé sur moi sans le dire comme si c’était normal, je me sentais sale. J’ai commencé à pleurer et il a répondu que c’était normal en couple…

Quand j’ai voulu parler de mon histoire, tout ce qu’on m’a répondu c’est « Tu l’as cherché », « C’est de ta faute », « Il ne fallait pas dormir avec lui au bout d’une semaine »… Sauf que les gens ne comprennent pas que je n’allais pas dormir à la belle étoile, il fallait bien que je dormes quelque part… Et puis quand on est respectueux, quand quelqu’un nous dit non, on arrête…

Alors oui, il m’aura fallu raconter toute cette histoire pour faire comprendre aux jeunes filles, aux femmes, aux victimes, que ce n’est jamais de votre faute, même si c’est ce que vous entendrez. Avec le recul et l’aide de personnes très chères à mon coeur, j’ai compris que ce n’était pas de ma faute, mais la sienne.
Vous n’êtes jamais responsables d’un viol, c’est l’agresseur qui l’est. Parlez-en, ne gardez pas tout pour vous, mais surtout, dites-le à des personnes de confiance, qui ne vont pas vous jeter la première pierre.. car il est très important de comprendre que ce n’est pas vous qui devez vous la prendre…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

5
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
5 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
AnonymeAnonymeCatoune Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Tout ce que vous dites est vrai ! Ce n’est en aucun cas votre faute ! Très bonne analyse de ce qu’il s’est produit !

Seul le harceleur, l’agresseur ou le violeur est coupable !

Vous écrivez : « dites-le à des personnes de confiance, qui ne vont pas vous jeter la première pierre.. car il est très important de comprendre que ce n’est pas vous qui devez vous la prendre… »

C’est joliment dit et tellement vrai ! J’adore ! C’est très imagé et très percutant !

Juste un bémol : vous savez qu’il vous a agressée sexuellement, vous pointez du doigt votre agresseur, vous conseillez, éclairez et alertez les jeunes filles, les femmes, les victimes, mais vous n’indiquez pas si vous avez ou non puni ou fait punir le coupable !

Détail qui a son importance !

Il recommencera si vous ne portez pas plainte et vous le savez ! Et il fera pire à la suivante, il la violera !

Faites sanctionner votre agresseur sexuel pour qu’il ne devienne pas un violeur!

Cela me paraît tout aussi important que d’éviter la pierre ! Mais, bravo pour l’avoir esquivée !

Vous êtes très mature pour une jeune femme de 19 ans ! Alors agissez, prenez vos responsabilités !

Courage ! De tout cœur avec vous !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Invité
Anonyme

Chère Catoune,
Merci pour votre réponse et votre soutien, cela me fait chaud au coeur.
Je vais répondre franchement, non mon agresseur n’a pas été puni car je n’ai rien osé dire. Pourquoi ? Car je pensais justement que c’était de ma faute à cause de certaines personnes qui m’ont enfoncée plus qu’autre chose. Mais c’est en parlant avec un ami qui compte énormément pour moi que j’ai pu prendre du recul sur la situation et comprendre que je n’y étais pour rien. C’est après coup que j’ai pu avoir cette réflexion. Mais il était trop tard pour en parler..
Alors je mets ce message pour, oui aider les victimes à comprendre, mais aussi pour qu’elles ne fassent pas la même erreur que moi. Une personne sensée vous aidera toujours, il faut savoir à qui on le dit.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Merci pour votre réponse !

Il n’est jamais trop tard pour en parler, pour dénoncer, pour porter plainte !

J’ai été violée a l’âge de 6 ans et demi par un kiné pendant presque 4 ans ! Ma sœur plus âgée d’un an et qui a subi la même chose, a parlé à mes parents qui ne l’ont pas crue ! Moi, j’ai subi une amnésie traumatique !

Ma sœur a 37 ans, suite à des séances d’hypnose a retrouvé quelques éléments de son passé traumatique ! Elle a mis 5 ans à trouver le courage d’aller affronter notre violeur !

Il a signé des aveux sur lesquels j’étais mentionnée ! Elle est venue m’en donner une copie ! Des fractions de ma mémoire sont revenues !

J’ai porté plainte 5 jours après, avec le peu d’éléments que je possédais et alors que je savais que les faits étaient prescrits ! Pendant toute l’audition, j’ai tremblé des pieds à la tête ! Mais, je l’ai fait!

Pourquoi ? Pour protéger les autres victimes, pour qu’elles puissent porter plainte et être crues de suite, pour qu’elles ne soient pas seules face à ce pédophile, pour qu’elles puissent se défendre, pour qu’il ne puisse pas les traiter de menteuses!

Ceci se passait en 2009 ! Je n’avais qu’une copie de ses aveux et que quelques souvenirs, je n’ai donc pas osé avec si peu, l’attaquer au Civil !

Ma sœur avait promis de ne pas porter plainte pour obtenir ses aveux, donc elle ne l’a pas fait ! Ce qui a fini par nous diviser!

J’ai appris ce jeudi que ma sœur avait continué à avancer ! Elle l’a fait condamner et radier par le Conseil de l’ordre des kinésithérapeutes !

Maintenant, nous allons voir si nous le poursuivons au Civil, car il a reconnu les viols devant ses pairs !

Je vous ai livré mon histoire, pour que vous compreniez qu’il n’est jamais trop tard et qu’il faut punir les coupables !

Ce porc a détruit 3 générations : ma famille a éclaté car ma sœur et moi en avons voulu à nos parents, ma sœur et moi avons passé notre vie à nous autodétruire et mes nièces ont été sacrifiées car ma sœur est tombée dans la prostitution et la drogue !

Je n’ai pas eu le courage de ma sœur ! Ce courage, elle l’a payé cher !

Moi, depuis peu, je ne suis plus suicidaire! A 51 ans, il était temps ! Je fais face à ma vie, je ne veux plus la fuir ni la quitter !

Alors, faites en sorte que votre porc ne viole personne, qu’il mesure la portée de ses actes, car des vies, des familles sont en jeu!

Désolée de m’être épanchée, mais je tenais à ce que vous mesuriez, vous aussi, la portée de vos décisions et de vos prises de position!

Nos actes ont des conséquences !

Par ailleurs, je suis contente que cet ami, auquel vous tenez, vous ait aidée !

Je vous souhaite le meilleur !

Toute ma tendresse !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Invité
Anonyme

Chère Catoune,
Je suis vraiment désolée pour tout ce qui vous est arrivé, cela doit être une épreuve vraiment difficile.. J’espère sincèrement pour vous que tout ira pour le mieux pour la suite. Personne n’a le droit de subir ce sort, c’est un acte ignoble.
Votre témoignage m’aide à prendre encore plus de recul sur ce que j’ai vécu. Je vais trouver la force d’en parler à l’assistante sociale de mon établissement scolaire. Il est aussi vrai que ce garçon me lance des attaques de temps à autres : il a plusieurs photos de moi dans son téléphone ( c’est lui qui me les montre), il me dit devant tout le monde « Apparemment je n’aime pas qu’on me dise non »… Il sera encore dans ma classe pendant 2 ans. J’ai très peur pour moi mais je fais attention qu’il ne s’en prenne pas à quelqu’un d’autre.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Merci pour votre compassion et votre soutien!

Mon but est atteint si vous reconsidérez votre décision !

Vu ce que vous ajoutez à son sujet, il vous faut agir et vite !

Vous devez porter plainte, afin que la police saisisse son portable et ses photos avant qu’il ne puisse les diffuser, qu’il vous fasse du chantage avec, ou qu’il s’en prenne à vous à nouveau !

La surprise est votre meilleure alliée !

Ne parlez à personne, en dehors de vos parents, pour l’instant, pour qu’il n’y ait pas de fuite et qu’il soit prévenu !

Il vous faut être aidée dans vos démarches, accompagnée et suivie par une Association. Contactez-en une au plus tôt !

• En voici quelques unes :

– Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV) : cfcv.asso.fr
Appel gratuit : 0 800 05 95 95.

– Violences femmes infos : appeler le 3919.
Appel gratuit 24h/24 7j/7.

– Numéro national d’aide aux victimes :
Le 08VICTIMES, soit le 01 41 83 42 08
est un numéro non surtaxé (coût appel local) disponible 7 jours/7 de 9h à 21h.
En dehors de ces horaires : [email protected]

• Ces professionnel(le)s vous conseilleront au mieux et vous assisteront!

Ce mec est dangereux et vous en avez peur ! Je vous invite à en parler à vos parents ! Il vous faut leur soutien !

Avec eux, allez porter plainte ! La police vous dira ce que vous devez faire !

Je résume :
1) appelez une Association
2) parlez à vos parents
3) portez plainte

Là, l’effet de surprise sera garanti et la police lui passera l’envie de recommencer !

Tenez moi au courant de vos démarches ! Je surveillerai votre post !

Bonne chance et soyez courageuse !

Merci de remplir les champs obligatoires.