Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Quand je ne sais pas dire non

Normalement, si je dis non, il doit me respecter ?
Bah ce soir la, il ne l’a pas fait. Je ne le connaissait pas.
J’étais défoncée, et je n’ai pas su m’imposer suffisement.
Il m’a baisé, mais moi je ne voulais pas.
Je pensais que ce serai sans consequences mais je n’arrete pas d’y penser. Ca fait quatre mois.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

8
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
8 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
7 Nombre de personnes ayant commentés
LucioleAnonymepsionicOujdaraAnonyme Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Koxie
Invité
Koxie

Bonsoir, ah, ils savent en profiter, ces c…, l’avez-vous revu?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Loulou
Invité
Loulou

Quand on s’ est défoncée, déjà, on ne s’est pas respectée soi-même. On s’est mise en état de ne plus pouvoir se défendre du moindre prédateur.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Invité
Anonyme

Il était encore à côté de moi à mon réveil. Je lui ai demandé de partir et l’ai recroisé dans la journée (nous étions en festival). J’avoue avoir été perdue. Ne pas avoir su quoi penser, ne pas avoir sûr de comprendre ce qu’il c’était passé….
En fait, c’est une discution avec une amie, assez récente, qui m’a fait réaliser que ce rapport n’a rien eu de normal. Je luis ai dit que je ne voulais pas. Et il l’a fait quand même…. Je suis restée la sans bouger, à attendre qu’il finisse, je n’ai rien fait, rien ressenti, il aurait certainement pris plus de plaisir avec une poupée…
Effectivement, le fait d’être défoncés ne m’a pas permis de me défendre. Mais j’estime ne pas avoir à me défendre. Si je dis non, c’est non, et mon message est tel qu’il est, je me livre pour la première foi avec honnêteté, ça n’est pas simple. Mais le jugement que vous portez Loulou, je ne le tolère pas. Ce que je fais de mes soirée, de mes journées n’est pas soumi au jugement. Nous ne nous connaissons pas et je trouve ca très déplacé !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Oujdara
Invité
Oujdara

Bonsoir, je ne te juge pas! Mon bourreau me fesai parfois boire au début de notre relation je fumais du cannabis en grande quantité pour m’evader Un peut de la misère morale que je vivais! Il a joué de sa! A tu lu le poste « si tu m’aimes assume » ??

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère amie, parfaitement d’accord avec vous. Cet homo porcus a profité de votre état pour profaner votre corps, il vous a violée puisque vous aviez dit non, c’est donc une relation non consentie, sous la contrainte et en état de faiblesse. Votre libre arbitre a été ignoré, votre corps a été profané, votre personne donc votre humanité ont été attaquées, bafouées: c’est un crime très grave, une atteinte insupportable à votre humanité. Vous ressentez maintenant le traumatisme du viol selon le mécanisme classique de l’injonction paradoxale: vous n’arrêtez pas d’y penser depuis quatre mois, c’est sans doute un signe traumatique. Ne restez pas ainsi car vous êtes dans un état de fragilité psychique et émotionnelle intense. Je vous conseille de consulter au plus vite un psychiatre (de préférence d’école analytique, mais uniquement en tant que psychiatre à ce stade !), car vous avez peut-être besoin d’un traitement anti-dépresseur approprié à votre état. Voici quelques liens pour vous aider:

La FNSF / Le souffle

La Fédération Nationale Solidarité Femmes est un réseau regroupant depuis
vingt ans, les associations féministes engagées dans la lutte contre toutes
les violences faites aux femmes, notamment celles qui s’exercent au sein du
couple et de la famille.

Les missions de la FNSF sont de faire reconnaître les violences faites aux
femmes comme un phénomène de société, ce type de violences étant une des
manifestations de l’inégalité persistante entre les hommes et les femmes ;
d’être une force de proposition auprès des pouvoirs publics et des politiques
afin de faire évoluer les lois ; d’interpeller l’opinion publique et de faire
évoluer les mentalités ; de favoriser des échanges, des réflexions, des
partenariats et des recherches afin d’améliorer les réponses apportées.

stopauxviolencessexuelles com est une association qui veut
mettre en place des moyens d’éradication des violences sexuelles, créer des
outils d’information et de prévention face aux violences sexuelles. Elle met
en place un maillage de thérapeutes spécialisés sur tout le territoire
national.

resonantes est un site d’informations visant à regrouper
en un seul et même endroit toutes les informations relatives aux violences
faites aux femmes afin de faciliter les recherches du public.

inavem Fédération généraliste d’aide aux victimes, créée en
1986, l’INAVEM a pour mission d’animer, de coordonner et de promouvoir le
réseau d’aide aux victimes, ainsi que d’engager des partenariats, des
conventions pour faciliter l’accès des personnes victimes vers les
associations locales.

** Fédération nationale solidarité femmes: un réseau national de 67 associations ; site www solidaritefemmes org

** Collectifs des femmes contre le viol: CLCV
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
Viol femmes informations:
un site internet qui est utile et intéressant et un numéro national:
** victimes de viol et son site associé
**Les CIDFF ( Centre Information des droits des Femmes) il en existe dans toute la France,
présence de psychologues et de juristes femmes qui aident les autres femmes,
site: info femmes
** sos femmes : avec une section sur le harcèlement

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
** psy coach: un espace consacré au harcèlement
** soutien-psy en ligne

Il faut d’abord vous sortir du traumatisme, et surtout consulter. Les assos peuvent vous guider vers un thérapeute, dans tous les cas, n’hésitez pas à en changer jusqu’à ce que vous trouviez une bonne écoute. Ensuite, vous pourrez commencer votre chemin de guérison. Je vous conseille de lire le post intitulé « violé en vacances » et le calvaire d’Anna Circé, victime et auteure qui exprime bien la détresse psychique et morale des victimes, mais si c’est trop dur pour vous laissez tomber. N’hésitez pas à me recontacter, et quand vous irez mieux, vous pourrez envisager des suites peut-être… Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Invité
Anonyme

Merci pour vos conseils.
Je ne me sens pas de lire les témoignages d’autres personnes. Ni même d’en parler ouvertement pour le moment. L’éveil de conscience est assez récent.
Je ne sais pas quoi faire de ça pour le moment.
J’ai débuté un tableau. Je crois que ce travail va être compliqué émotionnellement mais pour le moment je pense que c’est tout ce que je peux faire.
Merci de m’avoir lu. Merci de me dire que ce que je ressens est normal.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère amie anonyme, excusez-moi pour cette réponse tardive. Je vous en prie, c’est bien normal de vous aider, de vous lire et de vous proposer quelques liens. Vous avez raison, votre état psychique et émotionnel va être très affecté par la dureté de ce que vous venez de réaliser. Je vous conseille avant tout de consulter pour évaluer le traumatisme, ne restez pas seule avec votre douleur devant un tel traumatisme. Voyez un psychiatre de préférence, enfin un thérapeute apte à écouter votre douleur. Changez-en au besoin jusqu’à trouver la bonne écoute. N’hésitez pas à venir me demander, j’ai des liens et conseils là-dessus (voir réponse précédente). Vous aurez peut-être besoin d’un traitement adapté car vous déprimez sans doute. Ne vous forcez pas à lire d’autres témoignages, préservez votre équilibre émotionnel et psychique. Je vous lirai très volontiers.Courage et soutien. bonnes fêtes !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Luciole
Invité
Luciole

Il m’est arrivé la même chose il y a 3 ans, et j’y pense encore parfois. J’ai juste envie de te dire de ne surtout pas culpabiliser et de t’accrocher car même si c’est dur ça finira par se transformer en un mauvais souvenir.
Et prends soin de toi car ton corps est précieux.

Merci de remplir les champs obligatoires.