Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Professeur émérite d’une prestigieuse université parisienne

Cette histoire s’est déroulée il y a 20 ans.
C’était une grand professeur d’université, maître de conférence d’une cinquantaine d’années. Une amie et moi-même avons subi son attitude malsaine pendant une année. J’ai réussi à repousser ses avances, ses demandes très particulières, ses invitations insistantes.
Mon amie, Caroline, n’a pas eu cette chance. Il « l’a coincé » un soir. Elle a vécu un enfer à tel point qu’elle n’a eu que deux alternatives.
Soit, elle cédait à ses avances, soit son année serait « difficile » pour elle. Elle n’a pas eu son année et elle a du changer de voie parce que ça prenait des proportions trop désastreuses.
On pense qu’à 19/20 ans, on est assez forte pour résister à un tel pervers, mais le POUVOIR et la CELEBRITE de quelqu’un peuvent anéantir une personne. Certaines personnes pensent qu’elles ont tout les droits. Intimidations psychologiques, menaces, il était devenu comme obsédé par elle. Elle est devenue fragile, a perdu toute confiance en elle. Si cela c’était passé à notre époque, elle aurait peut-être plus réagi. Comme elle était boursière et qu’elle avait un logement étudiant sur le campus, elle n’a pas voulu porté plainte de peur de tout perdre. Mais, l’année d’après, elle a fini par déménager de peur de le croiser régulièrement dans les couloirs de la fac et elle est allée étudier ailleurs.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
psionicLouve Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Louve
Membre

Bonjour, je vous remercie pour ce courageux témoignage. La célébrité et les diplômes sont loin d’être garants d’intégrité comme vos écrits le montrent. Je suis sincèrement désolée pour vous et votre amie. Elle a dû être marquée au plus profond d’elle même et j’espère qu’elle ne connaîtra pas ce tsunami qui survient lorsque tout remonte à la surface.
Une composante revient et malheureusement elle me semble bien trop récurrente « la fragilité de la situation ». Ce porc devait savoir qu’elle était boursière.
Je ne sais pas si vous le pouvez ou si vous-même vous sentez en mesure de le faire mais une association existe qui organise des groupes de parole pour les personnes qui ont vécu des agressions sexuelles. Elle permet de libérer la parole et vous pourrez parler de votre situation. Vous n’êtes probablement pas les seules victimes et parfois il suffit d’une étincelle pour que toutes les bougies s’allument; Peut-être que cette association pourra vous indiquer si d’autres personnes se sont manifestées pour le même pervers, porc, pseudo intellectuel qui a oublié d’être humain.
Je vous communique l’adresse du site : https://www.associationparler.com/
Lorsque j’ai entendu parler de l’affaire de Jonzac je me souviens m’être dit « combien de bouches sont restées liées » et je me répète mais même si certains ferment les yeux pour se donner bonne conscience et croire que c’était à la victime de se défendre ne pas laisser faire c’est permettre aussi à ces agresseurs de ne plus se croire dans la toute puissance. L’entourage de ces porcs a aussi un rôle à jouer.

Je vous remercie encore pour votre courage. Grâce à tous vos témoignages, il existera peut-être une réelle prise de conscience de ces actes qui sont loin d’être anodins. Les agresseurs ont souvent deux visages ;
– leur visage « social », « jovial », « parfois brillant ou du moins cultivé » et ce visage « vide, immonde, irrespectueux, dévastateur,  »
Ces porcs nous font trop souvent oublier que la vie est belle et même si cela n’est pas toujours facile quel bonheur malgré ces horreurs vécus de ne pas oublier la beauté d’un coucher de soleil, la douceur du bruit d’une rivière, le chant des oiseaux, une pièce de théâtre drôle, un tableau qui « nous renverse » un livre qui nous touche »….

De tout coeur avec Vous et votre Amie.
N’hésitez pas si vous avez besoin de plus d’informations et surtout VIVEZ pour faire un pied de nez à ce professeur en dessous de tout !

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère anonyme, vous décrivez le drame des jeunes femmes dominées par le pouvoir de leurs enseignants qui en abusent afin de les soumettre à leurs attentes perverses. C’est une configuration hélas bien trop courante dans le milieu universitaire, que j’ai rencontrée il y a 30 ans de cela mais pas dans ma discipline. Plusieurs témoignages dans ce sens figurent sur le site (tapez une recherche sur les mots université ou thèse…). On voit bien toute l’horreur de l’abus de pouvoir, la précarité économique (bourse + logement en cité U) moyens de pressions idéaux car sans cela on perd tout, et ainsi la prédation du pervers établi s’exerce sur la proie…
Comme vous l’écrivez fort justement, la célébrité et le pouvoir suffisent à détruire les victimes, car l’asymétrie des moyens, et le statut de la victime font que le prédateur a toujours le moyen de présenter la victime comme l’instigatrice de ses propres accusations ou de vouloir profiter de la notoriété de son agresseur ! Le pouvoir permet d’inverser la position de la victime en agresseuse ! Il est clair qu’il y a encore 20 ou 30 ans il était vain de chercher à poursuivre ou dénoncer tout cela: il fallait fuir, ou voir son avenir compromis par la perversité d’un prédateur installé. C’est un fléau récurrent dans les milieux où il y a une asymétrie de statut, une relation de maître à élève. Je me souviens de nettement de l’allusion très claire de l’humoriste Blanche Gardin avait courageusement dénoncé les agressions au théâtre:
http://video.lefigaro.fr/figaro/video/molieres-la-comedienne-blanche-gardin-denonce-les-agressions-sexuelles-au-theatre/5452755907001/
https://www.lepoint.fr/societe/molieres-blanche-gardin-appelle-un-chat-un-chat-30-05-2017-2131535_23.php
C’était quelques mois avant Weistein et BTP…
Aujourd’hui, il est possible que cela change mais il faut agir vite de manière décisive en allant droit aux réseaux associatifs les plus solides pour tenter d’obtenir justice ou au moins la reconnaissance de l’agression.
Ce qui est affligeant c’est que votre amie a dû étudier autre part, et que sa vie a été ébranlée par ce harcèlement immonde d’un enseignant pervers abusant de son pouvoir.
Si elle a besoin d’aide, ou de questions n’hésitez pas à revenir,nous répondrons de notre mieux.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.