Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Prof d’université pédophile sud France

Bonjour.
Quand j’étais enfant, à 12 ans, je voulais devenir biologiste. Etant en classe spéciale « haut niveau », j’ai passé mon stage de collège en 4ème. Je l’ai fait auprès d’un Mr, prof de biologie, en université. Ce stage a duré une semaine. Une semaine de calvaire pendant laquelle il m’a touchée, s’est masturbé sur moi, m’a demandé de le sucer. Je ne pouvais plus bouger, terrorisée, mon esprit était comme coupé de mon corps. Je n’ai pas osé parler à mes parents, j’étais sûre de ne pas être crue. J’ai oublié une grande partie de ce qui s’est fait là-bas. Tant mieux ? ou pas. Cet oubli me laisse aussi l’impression d’avoir été, totalement, un objet, non-pensant, incapable de quoi que ce soit. J’ai eu aussi beaucoup de chance : des années après, j’ai déposé plainte, et les policiers, des gens super, ont pu le faire avouer très vite. Merci et bravo à eux pour leur attitude impeccable. Un procès s’en est suivi, qui a révélé que ce Mr s’en prenait parfois aussi à quelques étudiantes mais sans aller trop loin. Il préfère les gosses… malgré le fait qu’il ait été puni, ça fait toujours mal. Il n’ira jamais en tôle. A toutes et à tous, vous qui avez été violé, agressé : ayez confiance en vous. Ca fera mal longtemps, mais vous êtes en mesure de vivre quand même et d’être heureux.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
Louloupsionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère amie, quelle abomination, c’est vraiment insupportable les récits d’abus pédophiles. Avez-vous songé à consulter un thérapeute pour au moins évaluer l’ampleur des dommages psychiques ? Cela vous a peut-être causé un état dépressif latent qu’il faudrait soigner. A voir donc, je vous le conseille. Ce que vous décrivez est très courant dans l’abus sexuel, le viol: l’état de sidération vous pétrifie et vous avez la sensation de ne plus faire partie de vous-même, d’être vous même, comme si, ainsi que vous l’écrivez, votre esprit se détache de votre corps. C’est super violent car c’est ce hiatus entre votre corps, votre esprit qui vont blesser profondément votre âme car le corps profané conduit au dégoût de son corps ce qui produit l’état paradoxal de devoir vivre avec un corps qu’on ne supporte soudain plus, et c’est ce qui cause l’extrême souffrance qui peut conduire certaines victimes à commettre l’irréparable. Vous écrivez ne pas vous souvenir de ce qu’il s’est passé, vous l’avez sans doute refoulé, par contre il vous reste l’impression d’avoir été un objet sexuel dénué de personne, d’humanité, vous avez donc bien le sentiment de votre déni d’humanité ce qui est normal car c’est l’effet de l’abus sexuel, du viol, c’est super violent. Je vous conseille encore de consulter car les souvenirs oubliés peuvent vous revenir brusquement et cela peut être dévastateur. Parcourez le livre de Flavie Flament (la pauvre fillette) elle explique bien tout cela mais si c’est trop insupportable pour vous laissez tomber. Par contre essayer de bien vous rappeler l’état émotionnel que vous ressentez lorsque vous y penser, c’est important.
Merci de votre témoignage, joyeux noël.
Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Loulou
Invité
Loulou

Je suis très contente de savoir ce salopard mis le nez dans son caca, bravo pour votre plainte. Il a échappé à la taule mais quand même,il a payé cher. Très cher.

Merci de remplir les champs obligatoires.