Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Pourquoi le mot porc fait si peur aux journalistes hommes?

Mon témoignage ne décrit pas une agression mais une constatation. N’avez-vous pas remarqué que depuis quelques temps les journalistes hommes ne parlent que du mouvement « Me too » et évitent systématiquement de parler de « Balance ton porc ».
Comme c’est étrange….Est-ce la honte? La peur du mot « porc »?Je trouve ce comportement lâche et faible. Pourtant tout le monde sait ce que veut dire un porc quand il désigne un homme qui se comporte mal avec les femmes. Ce n’est pas un gros mot. Juste la vérité qui blesse visiblement.
Le mot porc est rabaissant? Humiliant? Pourtant quand un homme agresse ou viole une femme, c’est pas humiliant?
Voilà, c’était juste une constatation.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

17
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
17 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
6 Nombre de personnes ayant commentés
psionicloulouCatouneSarahPauline Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
loulou
Invité
loulou

Très juste, je me faisais la même remarque.
Ou alors, ils sont snobs, c’est plus chic en anglais, ou le slogan est tellement plus passe- partout, plus neutre: me too, moi aussi, on peut mettre n’importe quoi là derrière, moi aussi je suis sportif, moi aussi j’aime le chocolat, moi aussi je suis au bord de la mer, moi aussi je suis radin…
Balance ton porc c’est tellement précis, ciblé juste, pas d’équivoque, c’est trop dérangeant et comme 90% des journalistes qui ont du boulot sont des hommes, on voit les réticences.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Pauline
Invité
Pauline

Tout à fait d’accord. Ca fait plus « politiquement correct »et ça blesse moins leur égo de mâle surtout.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Je pense que toutes les victimes l’ont constaté et quasiment toutes les femmes!

Plus flagrant que cela, impossible !

Merci anonyme de l’avoir dit tout haut pour nous toutes !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Sarah
Invité
Sarah

J’ai constaté ça également.
Personnellement, je pense que ceux qui n’aiment pas et n’utilisent pas ce mot sont ceux qui se sentent visés et ont honte d’utiliser ce terme.
De la lâcheté pure et dure.

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

Encore ce soir sur France- inter, au  » Téléphone sonne », j’ai entendu parler de Mee too, et le site tout rouge avec rien d’ouvert à lire de Marie, rien sur notre site, décidemment son titre écorche les lèvres.
Ah on n’a pas encore le c.l sorti des ronces!

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chères amies, je suis totalement d’accord avec vous. N’oubliez point deux faits qui ont sans doute leur importance dans ce mystère porcin… Tout d’abord, le hashtag puis le site a été lancé par une journaliste française (vous trouverez aisément des entretiens avec elle sur ce sujet sur le net), notamment pour dénoncer les dérives et les tristes pratiques de cette profession pourtant en principe si importante pour une société libre, ouverte et démocratique, mais cela n’est pas le schmilblik bien qu’on puisse en débattre. Ensuite, on se souviendra de l’affaire dskouille dont nos amis américains l’avaient affublé du sobriquet peu enviable de « french pig », le « porc français ». Ceci explique sans doute cela, notez que je ne cherche nullement à relativiser seulement comprendre, il me semble donc que ce constat tienne au fait que le terme porc évoque cette sordide affaire dskouille. Pour ma part, mais je ne suis pas journaliste, j’emploie sans retenue le terme de porc pour désigner tous ces lâches, porcs, glands et autre merdailles qui propagent la haine du féminin, ou qui tout simplement se comportent comme des goujats, autrement dit des porcs, des pourceaux. Comme vous savez j’écris souvent homo porcus. Enfin, je pense qu’il existe une certaine réticence à évoquer ce site qui passe pour un portail dé lation, et j’en passe, alors que nous savons bien que c’est un portail de témoignage, d’aide aux victimes qui souvent échouent ici totalement bouleversées, démolies et accablées. C’est aussi un lieu d’échange ou on peut aborder (enfin !) librement ces questions graves qui témoignent d’une bien triste époque où les droits humains fondamentaux des femmes françaises en particulier et terrestres en général sont affreusement bafoués. Lorsque la décence commune et le respect mutuel se perdent dans les outrances porcines, c’est que de sombres transformations sociales non triviales sont à l’oeuvre, lesquelles ne doivent rien au hasard, et je m’arrête là chères aminchettes car je suis bien trop long je le crains ! Bien à vous et au plaisir !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Bravo pour ton commentaire Psionic !

Déjà les professionnels de santé nous adressent leurs patient(e)s et le nombre de visiteurs du site crève le plafond, donc on finira par changer l’image du site donnée par les signataires de cette fameuse Tribune des 100 femmes !

Un jour, elles auront honte d’avoir calomnié ce site d’entraide entre les victimes de viols, d’agressions sexuelles et de harcèlements sexuels !

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

Déjà hier, dans la même émission, les 100 qui n’ont pas bien réfléchi s’en sont pris plein le visage avec leur  » liberté d’importuner » complètement à côté de la plaque.

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

En quelques mois, « la liberté d’importuner » est devenue d’un démodé! D’une bêtise! Comme elles doivent avoir honte d’ avoir signé ça!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Loulou, dans quelle émission elles en ont pris plein la tête ?

Si c’est effectivement le cas : bien fait !

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

Ce matin, sur France- Culture dans une émission sur Jeanne d’Arc, Orlan (artiste plasticienne internationale) est intervenue, elle a parlé de la figure émancipatrice de Jeanne, de l’évêque Cauchon, de là elle est passée au cochon et … à Balance ton porc dont elle souligne l’aspect très étonnant, moderne, signe d’un vrai tournant pour les femmes, très loin de la génération des femmes anciennes qui toléraient » le droit d’importuner » chose inadmissible aux nouvelles générations de femmes.
Orlan, une artiste qui sait voir plus loin que le bout de son nez et au moins qui a réfléchi à toutes ces questions, elle.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Merci Loulou pour l’info !

Elle est très bien cette Dame ! Orlan a gentiment renvoyé dans leurs cages les 100 femmes de la Tribune !

Bien dit et bien fait !

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chères amies, un passage rapide pour vous saluer, intéressante remarque Loulou sur Jehanne. Concernant le ridicule appel des 100, ce qui m’avait immédiatement frappé de dégoût c’est de voir un aréopage de femmes dominantes, riches, bien insérées, à l’abri de toute contingence, de toute précarité, de toute fragilité sociale réelle tenter de se relancer leur image oubliée sur la détresse de celles qui souffrent réellement leur chair et leur âme, souvent dans des conditions abominables que nous connaissons tous et toutes pour les lire ici-même. De mon point de vue c’est absolument immonde, d’une abjection répugnante que je conchie sans retenue et définitivement. Oser cracher ainsi à la gueule de celles qui souffrent et viennent ici chercher de l’aide ou du réconfort pour se faire une réclame à deux balles, c’est vraiment dégueulasse. Voilà pour mon point de vue.
Poure revenir sur le temps de Jehanne, je vous invite aussi à vous renseigner sur la controverse du roman de la Rose entre Christine de Pizan et Jean de Meung. Cette controverse malgré les 6 siècles qui nous en séparent a un étrange écho contemporain. Christine affronte la plus grande sommité intellectuelle de son temps, qui se vautre dans une misogynie répugnante en réécrivant la suite du Roman de la Rose pour en faire un appel permanent au viol. Christine trouve la force de l’affronter directement, seule dans un premier temps puis avec la soutien des premiers humanistes français, et se faisant écrit l’un des premiers textes connus sur la cause des femmes dans la société, lequel donnera la fameuse Cité des dames.

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

La Cité des Dames? Je m’en vais de ce pas essayer de me procurer cet ouvrage, je ne connais que les poèmes de Christine de Pisan.
Merci Psionnic !

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Je vous en prie Loulou ! C’est une figure éclatante qui brille au travers des siècles, tout comme la martyre Jehanne sur laquelle Christine écrivit de beaux textes. Une des premières femmes auteures connues à vivre de ses oeuvres et surtout à combattre les misogynie de certains clercs comme ce de Meung. Je vous conseille aussi le chemin de longue étude qui est un bien bel ouvrage qui appelle à une éducation poussée des femmes, encore un écho étrange de la clairevoyance de Christine quand on sait que l’un des moyens cruciaux de la lutte contre le changement climatique dans ce siècle, c’est l’éducation des femmes. Je vous recommande aussi le beau texte de Thérèse Moreau intitulé « Christine de Pizan, prestigieuse écrivaine du Moyen Âge » que vous trouverez sur le site féministe canadien sisyphe. Je vous recommande également les biographies sur Christine et aussi une recherche sur l’archive de textes persee, vous y trouverez plusieurs textes sur la controverse, et en voici un autre sur open.edition:
Le débat sur le Roman de la Rose comme document d’histoire littéraire et morale Virginie Greene dans CRMH, 14, 2007.
Il y a également un livre que je n’ai point encore dans la collection bouquins intitulé « voix de femmes du moyen-âge » que je vous conseille de compulser également.
bonne lecture et au plaisir.

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

OK Psionic! Vous êtes un être rare. Votre avatar vous va comme un gant.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Loulou, merci pour votre délicat compliment, c’est vraiment sympathique de votre part. Quant à l’avatar, vous l’avez sans doute retrouvé, c’est en effet une enluminure représentant Christine écrivant dans son lit ! Endroit spécial intime par excellence au moyen-âge où c’était témoigner d’un profond respect et d’affection que de recevoir une personne alors que l’on était dans son lit. Pour les références, je vous les offre de très bon coeur suite à votre demande. Si vous avez des questions sur ces textes et les archives n’hésitez à me demander, ici ou dans les forums. Bon dimanche et au plaisir. Et surtout, continuez l’excellent travail de soutien aux victimes avec Catoune (et toutes les autres), car je ne puis venir qu’épisodiquement en ce moment.

Merci de remplir les champs obligatoires.