Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Plusieurs anecdotes, rue, travail, transports, chez moi…

DANS LA RUE
Plusieurs fois, j’ai eu des gars en voiture qui roulaient à ma vitesse en insistant pour que je monte dans leur voiture, l’un d’entre eux qui insistait pour avoir mon numéro, je lui dis que j’ai un copain mais il continue d’insister en me disant qu’il est pas jaloux. Un autre qui me tend sa carte de photographe par la fenêtre en me disant de le rappeler, je retourne la carte de visite, et à l’arrière il y avait que des photos de femmes nues.

A l’arrêt de bus, je vois un type qui me fixe depuis le trottoir d’en face, il traverse pour venir me parler, me dit que je suis jolie, qu’il est photographe et qu’il voudrait que je sois son modèle, je décline poliment la proposition et réponds que mon père est photographe et que je suis déjà son modèle, il me demande si mon père publie les photos, je dis que non et qu’on garde les photos pour nous, et il me répond « ah mais moi aussi, les photos je les garderai pour moi ! »

Un autre jour, je marche dans la rue en jupe, j’arrive devant chez moi, je vois un gars qui passe et qui me regarde brièvement en passant et qui continue son chemin, je n’y prête donc pas attention, je pousse la porte de l’immeuble, je rentre et là je vois le gars qui fait demi-tour, rentre aussi dans le hall et me lance « t’as un très joli cul ! » avant de repartir. A ce moment-là, ça m’a tellement énervée que je suis ressortie, j’ai pris un accent wesh agressif et je l’ai suivi dans la rue en lui criant de répéter. Je crois qu’il a eu peur parce qu’il est vite parti, il devait pas s’attendre à cette réaction de ma part…

Un soir, je devais avoir entre 15 et 18 ans, je promenais mon chat en laisse dans la rue, ça a attiré l’attention d’un homme de 35/ 40 ans qui m’a presque agressée pour avoir mon numéro. Il avait pris mon chat en otage et insistait avec agressivité pour que je lui donne mon numéro.
Un autre soir, je rentrais du lycée, j’avais mis du gloss, j’ai croisé un gars qui avait 27 ans (j’en avais 16), il m’a dit « ça a l’air bon ce que t’as sur les lèvres, je peux goûter ? » J’ai dit non et j’ai commencé à partir et il m’a dit « Comme tu veux pas rester avec moi, je vais te suivre » et il m’a suivie pendant je sais pas combien de temps en me demandant si j’avais déjà fait l’amour et si je voulais venir chez lui.
AU TRAVAIL
A l’époque je travaillais dans une pizzeria, c’était mon job étudiant, comme pour la plupart des employé(e)s. Plusieurs de mes collègues masculins faisaient des allusions sexuelles à toutes les filles, dont moi, on était carrément harcelées. Une semaine après que j’ai été embauchée, l’un de mes collègues m’a demandé si je voulais passer la nuit à l’hôtel avec lui. Plusieurs semaines plus tard un autre collègue m’a invitée à boire un verre chez lui, je lui faisais confiance car il était l’un des seuls à rester toujours pro au travail et à ne jamais parler de sexe ni rien, et une fois chez lui, dans son studio, il m’a poussée sur le lit, m’a déshabillée de force et a essayé de me violer. J’ai démissionné après ça. Et quand je l’ai raconté à un autre collègue, il m’a répondu « C’est normal, on est des mecs on a des envies. Sinon tu couches ? Non ? Ça, ça me choque par contre ! »

TRANSPORTS
Je me rendais à la fac, à la gare je descendais les escalators pour prendre le train quand un homme est arrivé derrière moi, m’a attrapée par la taille et m’a dit « Si je retenais pas mon instinct animal, je t’aurais ramenée à mon apparte. » Evidemment il est venu s’asseoir avec moi dans le wagon, et m’a fait plein de remarques déplacées sur mon corps, à me poser des questions etc, jusqu’à ce que j’arrive à la fac. Comme si ça suffisait pas, il a mis son pied dans le couloir pour m’empêcher de passer et que je sois obligée de partir dans l’autre sens pour « qu’il puisse regarder mes fesses quand je me retournerais ». Au moins il a eu l’honnêteté de me le dire…

A LA MAISON
J’avais invité un copain à passer la journée, on sortait ensemble, donc on se faisait des bisous, des câlins, jusque-là tout va bien, et soudainement il essaie de me déshabiller, je lui dis que j’ai pas envie, mais il insiste et force carrément pour mettre sa main dans mes sous-vêtements malgré le fait que j’essayais de le repousser en lui disant d’arrêter, il me faisait peur et il m’a lâchée seulement quand je me suis mise à pleurer.

Voilà quelques anecdotes parmi tant d’autres, je vous ai épargné des rencontres avec des pédophiles dont un qui voulait « une copine de 18 ans maximum », des gars qui me suivent dans la rue, des gars qui m’attrapent par les cheveux en plein marché aux puces de Clignancourt, devant tout le monde, (du coup je me demande ce qui se serait passé si j’avais été toute seule), un gars qui agressait une fille et qui m’a mis un coup de poing parce que j’ai répondu quand il m’a dit de me barrer, etc, etc, etc… Soutien à toutes celles et ceux qui ont subi et qui subissent encore ce genre de comportement !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
socialworker
1 mois plus tôt

Je suis un homme et cela me choque profondément. C’est inacceptable !!! N’hésitez pas à vous diriger vers les autorités compétentes même si j’ai bien conscience que ce n’est pas si facile. Une aide psychologique peut être aussi d’une utilité si vous le pouvez. Courage à vous, ne vous demandez jamais si cela est de votre faute, car ce n’est pas le cas.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME