Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Balancetonporc.com : le site de témoignages de viol et agression sexuelle le plus visité de France 🇫🇷

Merci de remplir les champs obligatoires.



Petites agressions

Voila, je sais que comparé à certains témoignages le mien n’est pas vraiment horrible mais je préfère témoigner quand même.

J’avais 16 ans et c’était carnaval, je ne m’étais pas déguisée cette année la. En sortant de cours, j’attendais mon bus à l’arrêt de bus. Un homme ivre s’était approché, parlait dans sa barbe, regardait sous la jupe de garçons qui s’étaient déguisés avec un kilt (ils avaient des pantalons en dessous) etc… j’ai directement vu le danger venir et ai fait comme si j’étais occupée sur mon portable tout en m’éloignant progressivement de lui et doucement de manière à ce qu’il ne me remarque pas. Regardant la scène du coin de l’œil, je le vois continuer d’embêter les garçons en kikt, puis d’un coup il se retourne vers moi. Je garde la tête baissée “occupée” sur mon portable. Il leur dit qu’ils devraient faire plus attention aux filles autour d’eux et “regardez elle est belle elle non?”. Il s’approche de moi et plonge sa tête entre mon épaule et mon cou pour sentir mes cheveux. Surprise je commence à reculer sauf que derrière moi se trouvaient des buissons, j’étais donc coincée. Il me demande alors “c’est quoi ton joli nom?”, ce à quoi je réponds “désolé mais je n’ai pas de nom” (je ne sais toujours pas pourquoi j’ai répondu ça… –‘), il insiste et je lui réponds encore que je n’ai pas de nom. Au bout de la 4e fois, après ma réponse, son visage se décompose et il me regarde avec dégoût et me dit : “tu sais comment on appelle les gens comme toi ? Des moins que rien, des connasses, des putes, vous devriez même pas exister, etc…” tout en s’approchant trop dangereusement de moi et en brandissant sa bouteille. À ce moment là, c’était vraiment bizarre mais c’est comme si le temps s’était arrêté et je regardé autour de moi pour chercher de l’aide. Le groupe de garçons qui était à côté de moi était parti dès que l’homme avait commencé à me parler, je voyais plusieurs personnes à un autre arrêt de bus 10 mètres plus loin qui regardaient ce qu’il se passait sans rien faire, et comble du comble je vois 2 contrôleurs de bus juste en face de moi, qui regardaient la scène (depuis combien de temps, je ne sais pas) mais qui ont détourné le regard dès qu’ils ont remarqué que je les avais vu. Je me suis alors dit que j’étais toute seule et que j’allais devoir me sortir de la toute seule. L’homme bourré s’était encore approché de moi, et la j’ai eu un gros mouvement de recul, je pensais vraiment qu’il allait me frapper, et …… il rigole, il rigole… j’étais de plus en plus mal… je me suis dis que c’était le moment pour s’échapper mais dès que j’ai commence à avancer il m’a bloqué la route et m’a dit : “les merdes comme toi je veux même pas les toucher” tout en pointant son doigt vers mon visage et en le rapprochant. Quand son doigt était à 5 cm de toucher mon front, j’ai repoussé sa main, et je l’ai poussé tout en criant “ne me touchez pas!” Et là il est tombé par terre, renversant sa bouteille, je suis partie à toute vitesse en m’éloignant le plus possible de lui. Je passe devant les 2 contrôleurs en les fixant de manière à ce qu’ils comprennent bien leur idiotie, puis je suis allée vers l’arrêt de bus plus loin qui était rempli de personnes, et me suis infiltrée dans cette petite foule en me mettant au milieu d’eux. Et je remarque dans ce groupe ma voisine que je connais depuis que j’ai 5 ans, qui se faisait battre par son mari et l’avait quitté quand je devais avoir 10ans. Est-ce qu’elle a vu la scène ? Je n’en sais rien, mais je lui en voulais quand même. C’est alors que mon bus arrive, je monte vite dedans, et malheureusement l’homme aussi. Quand je l’ai vu entrer lui aussi, je me suis placée de façon à ce qu’il ne puisse pas me voir et à être entourée de personnes, même si mon expérience immédiate m’avait montré que les gens n’en avait, en fait, rien à faire mais bon… Les contrôleurs étaient aussi montés et sont restés près de l’homme.
Ça m’avait soulagé d’un côté, mais d’un autre je leur en voulait tellement. Les contrôleurs sont sensé savoir se défendre, ils ont des taser (je ne sais pas comment ça s’écrit), ils auraient au moins pu s’approcher et me demander si tout allait bien, ils avaient quand même des carrures massives. J’ai pu finalement rentrer chez moi où mes deux petits frères m’attendaient. J’ai fait comme si de rien n’était, j’ai rigolé avec eux, on a mangé un petit goûter, et puis une fois que je me sentais bien, tout m’est revenu à la fois, je me suis demandée, si je lui avait dit mon prénom peut-être que ça ne serait jamais arrivé, je me disais que j’aurais dû crier dès le début, et au lieu de juste regarder les contrôleurs, leur demander directement leur aide en criant, je commençais à tourner et retourner la scène dans ma tête, en me disant ce que j’aurais pu/dû faire ou non, et je me suis enfin remémorée à quel point je m’étais sentie démunie, seule, et apeurée, parce que en effet j’ai littéralement tremblé tout du long. Je me disais qu’il aurait pu me faire n’importe quoi, que j’aurais pu ne jamais rentrer à la maison… et j’ai éclaté en sanglots. Mes frères ont eu très peur, parce que je ne suis pas quelqu’un qui pleure très souvent et aussi intensément. Je leur ai alors tout raconté, une fois la crise de larmes finie et ça m’a soulagée. Ce sont les seules personnes auxquelles j’ai parlé de ça. J’ai préféré ne pas le dire à mes parents de peur de les inquiéter pour rien.

Voila, c’était mon petit témoignage. Quand l’hashtag balance ton porc est sorti, j’ai directement commencé à lire tous les témoignages par curiosité. Et je me rends compte que quand on dit que 100% des femmes se sont déjà fait harcelées/agressées, je me dis qu’il n’y a rien de plus vrai. Notre société à un gros problème je pense, et il faudrait essayer d’y remédier. Ce n’est pas normal que les femmes se fassent beaucoup plus harceler que les hommes, il y a un problème. Et le problème existera toujours tant que quelqu’un se fera harcelé.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Lazuli
Lazuli
4 années plus tôt

Hello Mimi 🙂

Tu as eu raison de raconter ici ce qui t’es arrivee. Je te dis bravo car tu as eu une bonne reaction de defense face à cet homme qui, visiblement, avait un comportement inquietant.

Je suis choquee par le manque de reaction des temoins de la scene (chauffeurs de bus, les personnes qui etaient quelques metres plus loin). Si dans l’espace public (pour commencer) les gens ne faisaient plus semblant de ne pas voir, les harceleurs ne se sentiraient plus tout puissants.

Je trouve insupportable qu’une jeune-fille de 16 ans se dise “Je vais devoir me defendre toute seule car personne ne me viendra en aide”… Non assistance a personne en danger, c’est grave… 🙁

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jécoute
Jécoute
4 années plus tôt

C’est grave… une de mes amies a eu le visage lacéré par un couteau – Il était ivre et elle etait entourée d’un groupe d’amis.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME