Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Pervers sur site de rencontre

J’ai rencontré ce mec sur un site au debut et tout allait bien jusqu’à ce qu’il me dise ce qu’il aime c’est ce faire lecher le trou du cul ou enculer sauvagement les femmes chez lui il tape et arrache les cheveux des femme qu’il rencontre . il fait boire son sperme et frappe les femme chez lui. moi je suis et tomber sur lui et il m a violé chez lui. Pour ne pas qu’on m’entend crié il a mis la musique a fond. C’est une mauvaise personne. Il va sur les site pour rencontrer des jeunes femme pour ensuite les violée chez lui. J’ai voulu porter plainte mais je préfère témoigner ici. Son nom est **** ********.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mephisto
Mephisto
1 mois plus tôt

Quand on témoigne ici, il faut un “minimum” dans ce que l’on écrit.

Si vous avez été violée, vous devez porter plainte, et c’est tout.

Vous êtes en droit de “témoigner” de ce qui vous ai arrivée, mais en aucun cas de mentionner le nom de quelqu’un pour une raison très simple : la diffamation.

La diffamation, que vous ayez raison ou pas, sur ce que vous dites, est punissable par la loi, vous n’avez pas le droit de “salir” quelqu’un quelque soit la personne.

Quant à votre témoignage, il fait état d’un “monstre” qui sévirait sur des sites de rencontres, et qui serait extrêmement dangereux.

Et vous dites, je préfère écrire ici, qu’aller porter plainte, tout en sachant que cette personne si votre témoignage est véridique, peut faire d’autres victimes…

Il faut être “responsable” dans cette histoire.

Soit c’est juste un délire, soit c’est véridique et vous ne pouvez pas laisser les choses en l’état…

“j’ai voulu porter plainte, mais je préfère témoigner ici…”

Avoir peur de porter plainte est une chose, mais je ne vois pas en quoi écrire ce message ici, va permettre à ce monstre d’être arrêté et de ne plus faire de victimes, et à vous, de vous reconstruire… Après c’est à vous de voir…

Merci de remplir les champs obligatoires.



gfyyyy
gfyyyy
1 mois plus tôt

C’est vrai que c’est bizarre, car içi on peut en parler sans donner de nom, prénoms, je rejoint ce qu’a dit l’autre personne, faudrais porter plaint si toutefois c’est vrai.
D’autres peuvent subir cela, ne pas oublier que vous n’êtes ni sale, ni ressponssable de ce qui est arrivée.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Zaragan
Zaragan
19 jours plus tôt

Par contre on évite les remarques blessantes et culpabilisantes comme insinuer qu’elle est responsable des agissements de son agresseur ou qu’elle délire, car elle ne porte pas plainte. Les victimes ne sont pas responsable de l’impunité. Il y a pleins d’autres (f)acteurs qui ont leur part de responsabilité dans cette loi du silence: les non-concernés qui ne s’informent pas, les témoins qui ne réagissent pas, tout ce beau petit monde qui rejettent la faute sur les victimes, leur dit d’oublier,de minimiser,de pardonner, le manque de protection, de formation des professionnels, d’éducation, de prévention, d’aide/de prise en charge des victimes, le laxisme judiciaire, la culture du viol…
Le site Balance ton porc a un nom trompeur et tout le monde ne connait pas toutes les lois. Pourquoi vouloir dévoiler le nom de l’agresseur (qui agit sur Internet ici) sur un site Internet? Et bien parce que d’autres personnes (notamment des femmes) pourraient être prévenu que ce type est potentiellement dangereux. Cela pourrait amener à libérer la parole aussi. C’est l’idée qu’il y a derrière. Même si dans les faits, elle est dangereuse car la victime qui témoignage peut être condamné. De toute façon, les noms sont censurés ici afin de contrer le problème.
On évite aussi les injonctions comme “vous devez porter plainte” (surtout formulez aussi brutalement). On peut informer, conseiller et encourager de porter plainte mais on impose pas. Porter plainte n’est pas un devoir mais un droit. Cela peut être bénéfique, contribuer à la reconstruction mais c’est aussi dur psychologiquement. Ce n’est pas une décision facile. Il faut bénéficier d’un soutien psychologique et juridique important, encore plus si ça ouvre une enquête. Il ne faut pas non plus nier le traitement désastreux que subissent pas mal de victimes en allant déposer plainte. Par ex: on peut leur refuser la plainte (ce qui est illégal mais bon). Une plainte même déposée dans de bonnes conditions, ne garantit pas l’emprisonnement d’un criminel (surtout d’un violeur), bien qu’elle peut y amener. Il faut avoir la chance de tomber sur les professionnels et tribunaux compétents. Sinon beaucoup sont classés sans suite et peu d’agresseurs sont condamné (ou peine médiocre). Il arrive que l’accumulation de celles-ci peut interloquer et (re)lancer une enquête. En tout cas il faut avoir les moyens de se battre pour se faire entendre.

Je soutiens quand même qu’il est important de déposer plainte car elle nous permet de parler, d’envoyer le message à son agresseur “tu n’avais pas le droit, c’est toi qui est coupable” et occasionnellement certaines victimes bénéficient de la Justice. D’un point de vue sociétale, chaque plainte déposée permet de mettre un chiffre incontestable sur la fréquence des violences sexuelles et le laxisme. A force, les autorités vont finir par prendre cela au sérieux! Par ailleurs, on peut porter plainte même après prescription. Cela serait surtout un acte symbolique. Si c’est trop dur de déposer plainte, il faut savoir qu’il existe la main courante. Cela n’engage aucunes poursuites contre l’agresseur mais ça peut servir pour une plainte plus tard ou pour rendre plus crédible d’autres victimes. Il y a aussi d’autres possibilités qui facilitent la plainte comme: écrire au procureur ou se rendre sur la plateforme de signalement en ligne des violences sexuelles et sexistes. Cette dernière est anonyme et est tenu par des policiers formés pour traiter ce genre de plaintes. Vous pouvez essayer de lancer des appels à témoins (le CFCV – collectif féministe contre le viol en fait) ou rechercher d’autres victimes avec Coabuse.
La Justice n’est pas garantie, mais il n’y a pas que ça qui permet la reconstruction. Travailler/mettre des mots sur son traumatisme (consulter un thérapeute, groupe de paroles, activités ect…) et obtenir du soutien est aussi important.
Si vous avez besoin, vous pouvez contacter des associations notamment celles spécialisées contre les violences sexuelles et sexistes. Elles peuvent donner ou orienter vers les services que j’ai cité précédemment ainsi que de l’aide juridique. Le site Arrêtons les violences en répertorient une bonne partie.

Courage chère anonyme
De tout coeur avec vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME