Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Perdue

A 7 ans, un cousin a commencé à me faire des choses, il disait qu on allait jouer au papa et à la maman vu qu il en avait 9 je le laissait faire, une fois sa mère nous a vu, elle a rien dit, donc ç était rien de mal ça a durer des mois. A 8 ans mon oncle de 27 ans a l époque à commencé lui aussi à me faire des choses que je devais garder secrètes parce que j étais sa petite chérie. Ma grand-mère est arrivée à ce moment là, elle nous a regardé et elle est partie, je comprenais pas ce qui se passait et puis ç était rien de mal puisque qu elle m’a laissé avec lui. Et je reprenais ma petite vie d enfant comme si rien ne sait passé, puis un jour quand mon frère a commencé lui aussi à venir dans ma chambre j ai trouver ça normal, je faisais ce qu il me demandais et ensuite reprenais le cours de ma vie j avait 10 ans ça a durer des mois. A 17 ans un petit ami, et la bien sur l angoisse et le crainte de ce moment où je devrais couché avec lui donc mes soit disant amies n ont pas trouver mieux que de me dire que cela faisait quelques semaines qu on était ensemble et qu il était temps de lui donner ce qu il voulait et de toute façon de devait passer par la. Tout a était planifié jusqu a prendre ma première cuite pour me donner du courage et rien ressentir. Entre le mal de crâne et le dégoût que ça m’a procurer après je l ai plus jamais laisser me toucher jusqu a ce jour lors d une soirée ou il était ivre il me demande de venir a lui, vu son regard je savais que je devais pas bouger de la, a force d insister je l ai suivi et il commence à me traiter de pute, de salope que ç était lui mon homme et je devais baisser les yeux quand il me parle et ne regarder aucun autre que lui le il baisse son pantalon et me prend par les cheveux et me force à lui faire une fellation je veux pas, je lui dis non mais il n arrête pas de me mettre son penis dans bouche, j ai envie de partir j arrive pas a me dégager, la il me plaque contre le mur et il fait ce qu il a envie, je pouvais plus bouger, je sais même plus comment je suis rentrer chez moi. Il est venu me voir quelque jours plus tard, et comme d habitude j ai repris le cours de ma vie comme si rien ne s était passé, après ça je voulais plus qu il me touche mais j arrivais pas à dire non, je le laissait faire et les autres hommes . J en ai parler il y a à peine 1 année et où il m’a était conseillé de ne rien dire parce que je pourrais traumatiser mes enfants et les autres que s était du passer je devais oublier. Je l ai fait mais je me sens mal, je grossis, je maigris , à force de sourire ç est devenue automatique, je souris pour tout même quand ça fait mal. Alors quand on m à proposer il y a quelques mois de soulager mes maux je me suis dis enfin l univers ma entendu. Un thérapeute très souriant qui mets en confiance “si tu veux que je t aide il faut me parler, ose” il disait que s était pour moi qu il le faisait pour me faire comprendre que j avais le choix et nous deux il y avait en plus ç est pour cela qu il se permettait ça.pendant les séances on faisait plus que de la thérapie ,je voulais pas mais je disais pas non quand ça se terminait ont continuaient la séance normalement, il y a 2 jours j ai appris qu il a était mis en examin pour agressions sur des clientes il y a une enquêtes en cours, je sais plus quoi faire, j ai la tête en feu et je suis tomber sur cette page, j écris pour évacuer ma douleur je sais plus à qui faire confiance. Merci

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
2 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
16 jours plus tôt

Chère anonyme, votre récit horrible est absolument bouleversant, j’en ai le coeur serré de vous lire, c’est tellement trop affreux et on retrouve toujours les mêmes ingrédients monstrueux.
Vous avez besoin d’aide très rapidement je vais tenter de vous aider à parer au plus vite.

1) votre thérapeute est une ignoble ordure qui profite des femmes les plus vulnérables pour les violer ! C’est immonde et c’est heureusement maintenant puni par la loi. Je vous invite à contacter l’association suivante:
AVFT: association européenne contre les violences faites aux femmes au travail.
tel: 01 45 84 24 24
vous trouverez le site de l’association aisément.
Cela rentre dans le cadre car ce violeur thérapeute a gravement fauté dans le cadre de son travail puisqu’il a commis un crime contre vous.

2) prenez contact avec une association de victimes de viol au plus vite pour faire soutenir et aider:
Pour cela allez dans le forum section “trouver de l’aide” où vous pourrez accéder aux listes de liens et de conseils que nous donnons aux victimes.
ou contacter par exemple les associations suivantes:

reseau France victimes, tel : 116 006
Collectif féministe contre le viol : lutte contre toutes violences faites aux femmes:
0 800 05 95 95 ( lundi au vendredi de 10 h à 19 h.)
Fédération nationale solidarité femmes : contre les violences faites aux femmes, bien que spécialisée dans les violences conjugales: 3919.
SVS -Stop violences sexuelles : vient en aide aux victimes de violences sexuelles notamment avec des ateliers thérapeutique :
Parler : intervient dans l’accompagnement des victimes de violences sexuelles, de la prise de parole au dépôt de plainte et après .Permet d’accéder à des groupes de paroles, trouver un thérapeute et retrouver des victimes.

3) vous devez absolument contacter une association de victimes de pédophilie et d’inceste, vos proches racontent n’importe quoi car ce que vous avez subi fillette est considéré par les psychiatres comme la plus destructrice des formes d’agression sur le psychisme de l’enfant. Voici quelques liens d’associations qui pourront vous aider:

  • os inceste et violences sexuelles;
  • association internationale des victimes d’inceste (aivi);
  • le monde à travers un regard;
  • enfance et partage: 0800 05 1234;
  • la voix de l’enfant: 01 40 22 04 22;
  • colosse aux pieds d’argile: 07 50 85 47 10;

Ces associations seront d’un grand recours pour trouver un vrai thérapeute apte à entendre et votre souffrance depuis ces atroces agressions de votre enfance. C’est tellement abominable que j’ai du mal à l’écrire.

Ce qui est pire encore c’est ce qu’il se passe dans votre famille, les réactions de votre mère et votre grand-mère sont effrayantes et me suggèrent plein de choses qui méritent d’être discutées mais concentrons-nous sur l’essentiel.

Je vous invite à déposer plainte contre le thérapeute mais contacter l’avft qui saura vous expliquer que faire et comment et dont nous avons d’excellents retours de victimes auxquelles nous avons conseillé de la contacter.

N’hésitez pas à revenir nous demander quoi que ce soit: nous sommes là pour vous aider.

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.