Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

par mon mari

mon mari devait être la personne en qui j’avais le plus confiance, sauf quand il s’est mis à m’insulté, me frapper et me forcer à avoir des rapport avec lui. Le non mettait interdit, si j’osai le dire il n’était pas entendu.
Au début j’appelais ça le devoir conjugal, ma psy m’a confirmé que c’était du viol.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
psionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre
psionic
Hors ligne

chère anonyme, divorcez et laissez-le, et surtout portez plainte contre lui après avoir fait constater les violences !
Nulle n’est forcée de supporter la violence familiale, alors partez au plus vite et faites vous aider par des proches qui pourront vous héberger. Contactez les liens suivants qui vous seront utiles:

**Violences conjugales :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F12544

plus spécifiquement pour votre cas de violences conjugales associations:
**Violences conjugales

** Femmes debout : soutien et guide les femmes victime de violences conjugales
http://www.femmesdebout.org/
tel : 03 84 82 14 37

**FNSF – Fédération nationale solidarité femmes contre les violences faites aux femmes
http://www.solidaritefemmes.org/
Numéro national : 3919( 7/ 7, lundi-vendredi : 9h-22h, week-end + férié : de 9h-18h.)
Regroupe 70 associations dont 67 dans le territoire:
http://www.solidaritefemmes.org/nous-trouver

Et les associations de victimes de violences sexuelles:

**CFCV – Collectif féministe contre le viol : lutte contre les violences faites aux femmes:
http://www.cfcv.asso.fr
Viol, femmes, informations : 0 800 05 95 95 ( lundi au vendredi de 10 h à 19 h.)

**FNSF – Fédération nationale solidarité femmes contre les violences faites aux femmes: http://www.solidaritefemmes.org/
Numéro national : 3919(7/ 7, lundi-vendredi : 9h-22h, week-end + férié : de 9h-18h.)
Regroupe 70 associations dont 67 dans le territoire:
http://www.solidaritefemmes.org/nous-trouver

**CIDFF – Centre d’information sur les droits des femmes et des familles
Numéro et email des CIDFF par région :
https://demarchesadministratives.fr/cidf-femme-famille

**Resonantes : association de sensibilisation donnant des conseils et venant en aide aux victimes d’agressions sexuelles, de cyber-harcèlement et de harcèlement
http://www.resonantes.fr/
Tel : +33 (0) 228 012 791
Email : [email protected]
on peut trouver une carte interactive recensant l’ensemble des dispositifs et structures d’aide et d’accueil aux victimes d’agressions sexuelles : Once Upon A Map (OUAM) :
https://www.once-upon-a-map.com/

** SVS -Stop violences sexuelles : vient en aide aux victimes de violences sexuelles notamment avec des ateliers thérapeutique :
http://www.stopauxviolencessexuelles.com

**Femmes solidaires
https://femmes-solidaires.org/
tel : 01 40 01 90 90
Courriel : [email protected]

**Réseau France victimes
http://www.france-victimes.fr/
numéro: 116 006

**INAVEM : Fédération nationale des associations d’aide aux victimes
http://www.inavem.org

Vous pouvez déposer plainte contre votre mari par la plateforme CMI:

**Site Servicepublic.fr, section harcèlement :
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32247
PLATEFORME de SIGNALEMENT en ligne:
https://www.service-public.fr/cmi
Ministère de la justice: 08victimes = 01 41 83 42 08
ou encore 3919.

Je vous engage à partir au plus vite afin de ne pas prendre de risques, c’est toujours dangereux pour les victimes. L’ennui c’est que les agresseurs ne sont jamais mis d’état de nuire rapidement, ce sont les victimes qui doivent partir. Faites le au plus vite, aidez-vous de vos proches et des associations, faite constater les violences puis poursuivez-le et demandez divorce.

N’hésitez pas à revenir nous demander quoi que ce soit.

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.