Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

On a abusé de mon corps… trop jeune…

J’avais 10 et 11 ans.
Un jeune homme de 14 ans était arrivée chez nous pour son apprentissage dans l’agriculture. Il était considéré comme notre grand frère, auprès de mes 3 sœurs et moi.
Mes parents le considérait ainsi.
Il vivait d’ailleurs dans une petite chambre, tout près de notre maison, que mes parents lui avaient aménagé.
A l’âge de 17, 18 ans, il a commencé à me caresser, à me faire des promesses, à me dire qu’il m’aimait, à me demander d’avoir des relations sexuelles avec lui.
J’avais 10/11 ans.
Régulièrement, il me donnait RDV en secret, quand mes parents travaillaient sur l’exploitation. Il abusait de moi, de mon corps de petite fille. Il ne fallait rien dire ; je trouvais çà bizarre. J’avais honte. Je n’ai rien osé dire ni à mes sœurs, mes amies, mes parents.
J’ai enfoui ses relations sexuelles insensées, irresponsables, impensables de petite fille, toute ma vie de femme, de mère.
J’ai 55 ans.
Adolescente, j’ai beaucoup souffert. Pas de discussion possible sur mes amourettes, mes éventuelles questions sexuelles avec mes parents. Là encore, c’était tabou !
Mariée et Maman de 2 filles, j’ai divorcée au bout de 11 ans de vie commune. Ma vie sexuelle était déséquilibrée et bloquée. La sexualité n’était pas pour moi un épanouissement mais une contrainte de couple.
De nouveau en couple depuis 6 ans, j’ai à nouveau, comme un dégoût, et je ne vis pas sainement mes relations sexuelles.
Abusée petite, je sais que mon passé me rattrape.
Jamais une petite fille ne devrait vivre des relations sexuelles aussi jeune. Je suis régulièrement hantée, dégoûtée, au cours de mes relations sexuelles, par le corps de l’homme et que je repousse régulièrement (malgré notre amour mutuel).
Maintenant, cet homme (qui a abusé de moi) est grand père. Je pense régulièrement à sa famille, ses petits enfants.
J’ai écrit une 1ère fois mon histoire de petite fille meurtrie, il y 2 ans, et envoyée à mes filles en leur expliquant que c’était mon fardeau et non le leur. Et surtout, pour mettre au jour, les non dits.
C’est la 2è fois que j’écris mon histoire, comme une thérapie pour avancer dans ma vie de femme et trouver la paix avec mon corps et mon esprit.
Maman, surveillez vos enfants, filles et garçons !!
Surtout, soyez vigilantes, avec ceux que vos enfants voient régulièrement – oncles, beaux frères, voisins, pasteurs, prêtres, cousins…
Et surtout, parlez à vos enfants simplement, directement, mettez des mots. Ils vous remercieront plus tard.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Koxie Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Koxie
Invité
Koxie

Merci pour votre témoignage, c’est déjà bien de leur avoir dit et de nous l’avoir dit. Maintenant, pour vous sortir de cette histoire, portez plainte (il l’a fait à vous, mais à d’autres aussi) et allez en discuter avec des personnes spécialisées (https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/). Vous avez fait le plus dur, mettre des mots sur ce qui vous a traumatisée. Allez courage, continuez.Vous êtes jeune.

Merci de remplir les champs obligatoires.