Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

on a abusé de moi alors que j’étais ivre

Bonjour,

Je me sens un peu mal à l’idée de partager cette histoire. En réalité elle est vielle comme le monde. Mais j’ai besoin de le poster quelques part.

J’avais un copain depuis peu. Mais il ne voulait pas venir en soirée avec moi. J’y suis allée seule avec une amie et son copain, mais ils sont partis vite. Je voulais partir avec eux mais un mec R ami du copain de ma copine que j’avais croisé de ci de là insistait pour que je reste. On est partis ensemble. J’étais bourrée je voulais prendre un uber pour rentrer chez moi. Mais lui me laissais pas . on pouvait avoir deux bus et ce serait moins cher. Je me souviens pas trop de cette partie, juste que je me suis retrouvée chez lui, qu’il m’embrassais et me faisais boire du vin blanc. Moi je disais que j’avais un copain, que c’étais pas bien et que je voulais rentrer chez moi. Mais il n’arretais pas. Il m’étais mes mains sur lui,ma bouche sur lui, je naviguais entre un état de sommeil et de conscience.
Il m’a dit que c’étais ok parce qu’il mettais une capote. Qu’il n’y avais pas de soucis. Une fois que c’étais fini il m’a raccompagné au métro. J’étais tellement fatiguée je voulais juste rentrée. Sur le quai il m’a dit « tu as vu je suis un mec bien je te raccompagne ». Je suis arrivée chez moi tant bien que mal. J’ai honte. Le matin mon corps étais pleins de suçons. Je ne peux en parler à personne. Je me souviens de mes mains sur lui. De lui en moi.

Je ne vois pas comment j’ai loupé ma soirée. J’ai essayé d’être safe. Je me souviens avoir tenté uber, avoir parlé de mon copain. Avoir dit que je voulais rentré. Le truc qui me donne envie de vomir c’est que je ne me souviens pas avoir dit non. Est-ce de l’abusement si je n’ai pas dit non ? Il étais gentil après, il m’a raccompagné et tout alors est-ce que c’est moi qui n’assume pas ?

une histoire vieille comme le monde d’une fille qui trop bu. Je ne sais même pas pourquoi je poste ça. J’ai juste besoin de le dire et peut etre envie qu’on me dise que ce n’étais entièrement ma faute

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

17
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
17 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
8 Nombre de personnes ayant commentés
psionicAnonyme19LNAVicFleur Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Aguerrie
Invité
Aguerrie

Bonjour Anonyme,
merci pour ton témoignage. Non ce n’était pas DU TOUT ta faute. Tu as le droit de boire. Tu as le droit d’être respectée à tout instant de ta vie y compris lorsque tu as bu. Le seul et unique coupable est celui qui t’a fait souffrir. C’est ignoble ce qu’il t’a fait subir.
Je t’envoie tout mon soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Charles
Invité
Charles

Bonjour à toi,

C’est très bien que tu partage ton histoire.

Je vais être très clair : un garçon à qui tu dis que tu as un copain, qui ne te laisse pas rentrer en uber et invente des raisons pour te ramener chez lui, sais que tu es saoule mais te fais boire et couche avec toi alors que tu n’es pas consciente c’est dégueulasse..
Je ne suis pas spécialiste, je ne sais pas à quel point tu peux l’attaquer si il n’y a eu aucune violence / pas de souvenir d’avoir dis non, mais sache qu’il a abusé de toi dans un moment compliqué et que ce n’est pas de ta faute.

J’espere que ça va aller, n’hésite pas à en parler à tes meilleurs copains / copines ils te soutiendront.

Cordialement,

Charles

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

Chère Anonyme,

Pour répondre à votre questionnement :

• Un viol est un rapport sexuel avec quelqu’un qui est ivre. Lorsqu’une personne a trop bu, il ou elle ne peut pas consentir ni comprendre vraiment ce qui est en train de se passer. D’autres personnes ont des réactions disproportionnées lorsqu’elles boivent ou prennent de la drogue et imaginent que tout le monde leur veut du bien et font donc plus confiance aux gens.

• Un viol est n’importe quel rapport sexuel dont vous n’avez pas envie. Souvenez-vous qu’un viol est un rapport dont vous ne voulez pas. Les gens doivent comprendre que « non », c’est « non ». En plus de cela, les gens doivent aussi savoir qu’un « oui » conscient est la seule chose qu’ils aient besoin d’entendre et qu’une absence de « non » ne signifie pas un « oui».

Vous écrivez : « Est-ce de l’abusement si je n’ai pas dit non ? »
–> Une absence de « non » ne signifie pas un « oui».

Vous avez été violée et vous n’êtes responsable en rien ! Le seul coupable est votre violeur!

Accrochez-vous ! Ne culpabilisez plus ! N’ayez plus honte !

Tout mon soutien !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Fleur
Invité
Fleur

Coucou,

Je voulais juste te dire que j’étais désolée de ton histoire. J’imagine que pour avoir posté ici tu dois te sentir perdu et je te transmet mon soutien. Avec un peu d’espoir nos commentaires t’aideront.

En parlant de commentaire je voulais m’assurer que tu avais bien lu que Vic supposait que le garçon était également ivre. Et que son commentaire part de cette supposition. Je le précise parce que ce n’est pas l’impression que j’ai eu en lisant ton histoire (mais il n’y a que toi pour savoir ça) et comme je l’ai dit j’espère que nos commentaires t’aident.

J’espère que ça ira.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

Vic, ce que tu penses on s’en fout, mais à un point ! T’imagines même pas !

Ton commentaire va disparaître et les autres débilités dites dans d’autres commentaires sur d’autres posts aussi !

Et j’ai même demandé que ton compte soit résilié ! Tu as été trop loin ! Pauvre type !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Vic
Invité
Vic

C’est la pensé unique ici?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité

A Vic : pourquoi ? Parce que tu es capable de penser ? Première nouvelle !

Merci de remplir les champs obligatoires.



LNA
Invité
LNA

Désolé de vous décevoir mais vous êtes ici sur un site d’entraide pour les victimes et non un site de débats ou d’étalage de fantasmes

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme19
Membre

Hello,

Je réponds un peu tard mais c’est que je me reconnais dans ton histoire il m’est arrivé une chose similaire dernièrement et je commençais d’autant plus une relation avec quelqu’un. D’ailleurs est ce qu’à l’époque tu en as parlé à ton copain ? Moi j’ai du en parler car je pense avoir été drogué lors d’une soirée. Maintenant on a des problèmes de confiance et je ne sais pas si je pourrais gérer la situation et recommencer quelque chose avec lui. Avez vous des conseils ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère anonyme19. En toute honnêteté, si la confiance n’y est pas, je vous conseille de voir ailleurs. Remettez les choses en perspective: ce qui vous est arrivé est très grave sur le plan légal, si vous déposiez plainte et que les faits sont reconnus, l’auteur encourt de la prison ferme pour quelques années :
http://leparticulier.lefigaro.fr/article/l-usage-de-la-drogue-du-violeur-est-desormais-puni-par-la-loi/
5 ans de taule et 75 000 € d’amende, avec usage de GHB ou équivalent…
Franchement, si votre copain ne peut pas reconnaître cela et amener la confiance, allez voir ailleurs, c’est consternant de lire une telle désinvolture. Cela étant dit, il manque sans doute des éléments pour se prononcer. Mais ne tergiversons pas, s’il ne cherche pas absolument à retrouver votre confiance par tous les moyens, c’est qu’il y a un sérieux problème.
Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme19
Membre

Merci Psionic pour la réponse :
La scène s’est passé de la sorte : j’étais ivre dans un after je n’aurais pas du être la sachant que je ne connaissais pas les gens. Mon ami s’est isolé avec quelqu’un et je me suis retrouvée seule avec quelqu’un. Je voulais rentrer mais je voulais attendre mon amie, sauf que je suis arrivée à un point où l’alcool a pris le dessus sur moi et un homme de l’after m’a amené dans sa chambre. Il a essayé’ de m’embrasser j’ai tourné la tête il aurait pu comprendre que je ne voulais pas plus…. il a voulu me faire un cuni j’ai dit non et puis trou noir j’ouvre les yeux il était en train de me toucher. Je ne sentais ni mes jambes ni mes mains j’etais « Out », j’avais bu l’apres Midi en journée puisqu’il y avait un festival dehors sauf qu’apres J’aurais du m’arreter Mais cette amie m’a rejoint et on a continué la soirée de mon anniversaire. Le fait d’etre paralysée sur le lit, je ne sais pas si seul l’alcool aurait pu me faire ressentir cela. Le lendemain je tremblais de partout crises d’angoisse pensées suicidaires, l’ambulance est venu deux fois à la maison aujourd’hui ça va faire une semaine et je subis encore le trauma. Le fait de culpabiliser

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère anonyme, il est clair que vous ressentez une angoisse d’ordre traumatique liée à ce qu’il s’est passé dans cette horrible soirée. Votre ami et votre copine ne sont pas très clairs non plus, c’est préoccupant. En toute honnêteté, pour être sûre, il aurait fallu faire des analyses juste après, cela dit, de toute évidence vous étiez ivre et de l’incapacité d’agir ou d’empêcher quoi que soit. Il a pu se passer plein de choses mais vous devriez si possible vous faire examiner par une gynécologue, si je vous comprends bien c’était il y a une semaine, c’est un peu tard mais faites-le, ce sera toujours acquis et vous serez sûre ce qui réduira l’angoisse. Ensuite, les crises d’angoisse indiquent que vous avez eu un blanc mais que votre inconscient a tout enregistré, les idées suicidaires c’est inquiétant car typique du traumatisme lié au conflit psychique suite à un viol ou une agression: c’est le signe du paradoxe apparent de rejet de votre corps souillé par le viol mais qui demeure le support de votre personne, de votre esprit, de votre âme donc votre humanité. Je vous invite à consulter en post-traumatique, vous n’allez visiblement pas bien psychiquement, il vous faut donc consulter. Je vous invite à consulter les liens suivants:
Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/

** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

ensuite contactez les associations suivantes:

Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com
Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

vous pouvez consulter le site suivant, Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

Dans l’immédiat, faites l’examen, puis allez consulter.

Rien qu’à lire vos précisions cela me serre le coeur, c’est toujours insupportable et révoltant de lire qu’on puisse laisser faire de telles abominations. On voit combien c’est destructeur au travers les précisions que vous avez apportées et qui sont alarmantes: on est bien au-delà de la soirée pourrie qui se termine en gueule de bois, il s’y est visiblement passé des choses bien plus graves.

Quant à votre ami, je pense VRAIMENT qu’il n’est PAS CLAIR DU TOUT. Votre copine est plus que limite aussi, mais c »était elle qui connaissait ces personnes si j’ai bien compris. Par contre, je vous invite à noter sur un cahier tout ce dont vous vous souvenez, les points troubles, les blancs, et surtout les états émotionnels associés, vos impressions, c’est très important. Revenez-y après un temps et ajouter ou modifiez ce qui doit l’être, suivez l’évolution de vos souvenirs et vos impressions, cela vous sera utile pour la suite.

Chère anonyme, allez consulter, vous souffrez psychiquement de cette atroce soirée, les idées suicidaires c’est très mauvais, vous avez sans doute besoin d’un traitement adapté, ne serait-ce qu’un temps, ensuite vous pourrez entreprendre une thérapie, vous en avez besoin, voire des poursuites car tous ces porcs sont de vrais criminels, ils ont abusé de vous en état de faiblesse c’est impardonnable et absolument abject mais surtout puni par la loi (c’est une circonstance aggravante). Je vous invite à parcourir le forum section Viol et tentative de viol, vous y trouverez plein d’informations utiles (dont les liens ci-dessus).

Faites-le chère anonyme, ne restez pas ainsi, c’est toxique pour votre équilibre psychique et émotionnel. Dernier conseil, si vous entreprenez une thérapie, attendez-vous à ce que ce soit assez mouvementé, voire déstabilisant mais ce sera toujours très bon pour vous à long terme et aussi une aventure intérieure enrichissante.

Soyez assurée que je vous lirai et vous soutiendrai, toujours.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme19
Membre

Ok merci pour le soutien. C’est juste que je me sens coupable d’être aller à un after, j’aurais du rentrer chez moi normalement. Il était 6 heures du matin j’ai l’impression d’avoir fait une grave erreur. Car j’aurais du m’arreter De boire… mais au lieu de ça j’ai continué. Maintenant j’aurais aimé’ etre sure d’avoir été drogué ou non. Mais selon les symptômes que j’ai eu le lendemain il en est fort possible. J’ai eu des nausées pendant deux jours, mal à la tête, tremblements. Et comme j’ai dit précédemment la personne a bien vu que je n’étais plus sous contrôle je n’étais juste plus là. Je ne me souviens même pas qu’il m’est déshabillée…. et quand il me touchait je me sentais hyper lourde. Est ce juste l’alcool ? Si c du GH pensez vous que c’est encore détectable ? C’etait Il y a une semaine et quelques.
Merci

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère anonyme 19, hélas non, cela persiste moins de 12 heures. Vous avez tout sur cet excellent site:
http://www.drogues-info-service.fr/Tout-savoir-sur-les-drogues/Le-depistage-des-drogues/Tableau-des-durees-de-positivite
vous n’avez pas à culpabiliser, vous avez trop bu et l’on aurait dû prendre soin de vous, pas profiter de votre état. Ce sont des porcs ignobles. je reviens plus tard.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme19
Membre

Mais comment reconstruire un couple après tout ça ? Je n’avais pas dit à mon copain que j’allais en after il m’a dit que si je lui avais dit il m’aurait dissuader et je n’y serais pas allé… ce qui aurait pu être vrai. Aujourd’hui j’ai peur qu’il me trouve salle, qu’il veuille voir une autre fille qui ne se met pas dans des situations comme celle ci. Une fille plus propre que moi. Car oui je me sens salle je me sens humiliée car je n’étais plus en contrôle et tout s’est joué sur une ou deux minutes je voulais rentrer mais c’était trop tard… soit l’alcool m’a tapé fort soit quelqu’un à mis quelque chose dans mon verre au point où je me suis retrouvée lourde sur ce lit vraiment lourde je ne sais même pas comment j’ai pu m’y retrouver. J’ai honte. J’ai peur que mon copain devienne hyper jaloux qu’il me le fasse payer plus tard que je perde mon temps. Peut être est ce le moment de partir. Je ne lui parle pas beaucoup ces derniers temps car il est très occupé’ par le travail. Je suis juste dans une peur continuelle une envie de revenir en arrière et de tout changer. Est-ce trompé ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère anonyme19, nous pouvons continuer en privé si vous préférez, sauf si vous souhaitez que d’autres personnes interviennent bien sûr. Je comprends que vous êtes bouleversée car ce qui vous est arrivé est très grave. A la place de votre copain, car je suis un homme, je serais bouleversé aussi et je ferai tout pour votre bien-être. Vous êtes la victime, et vous n’avez rien fait de mal: vous êtes juste allé dans une soirée pourrie où en plus on vous a violée en profitant de votre ivresse ! C’est normal que vous ressentiez de la culpabilité, car vous vous sentez souillée, comme je vous l’expliquais précédemment c’est le signe du traumatisme lié au viol. Il vous faut donc consulter, je le répète. Enfin, non, vous n’avez pas trompé, vous êtes victime d’un viol, c’est très grave ! Ce n’est pas le moment de faire des mesquineries mais de vous soutenir et de s’occuper de votre bien-être, de soigner le traumatisme. Vous y êtes allée seule, bon il faut vous excuser, ce n’est pas grave face au viol tout de même ! Vous devez consulter ma chère, c’est urgent. Vos idées suicidaires et votre sentiment de rejet de vous-même me préoccupent bien plus.
Par contre, si au fond de vous, vous souhaitez recommencer, que vous souhaitez vraiement revenir en arrière et être aimée vraiment autrement, c’est une toute autre chose. Je vous engage à bien lire au fond de vous-même, à y réfléchir honnêtement sans vous masquer le coeur, sans vous forcer ou rationaliser pour d’autres. Si la réponse est la même, alors c’est qu’en votre coeur et donc vôtre âme, vous souhaitez aimer et être aimée par une autre personne. C’est dingue cette réaction, je ne vous connais pas et cela bouleverse car je sais trop bien ce que c’est que la douleur psychique suite au viol. Vous êtes victime, vous souffrez, vous avez besoin d’aide et d’affection, vous n’avez rien fait de grave, regarder en votre coeur et vous verrez.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

chère anonyme, il semble bien que les effets secondaires décrits correspondent au GHBou GBL (plus courant et facile à se procurer, mêmes effets):

http://www.drogues-info-service.fr/Tout-savoir-sur-les-drogues/Le-dico-des-drogues/GHB

https://www.drogues.gouv.fr/comprendre/les-produits/ghb-gbl

un site belge très complet:

https://infordrogues.be/informations/produits/ghb/

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.