Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

#noustoutesharcelement

Mon amie s’est faite agresser en sortant du metro , sous prétexte qu’elle portait une jupe courte, ils l’ont suivi et traité de p****, elle n’a pas répondu, elle avait peur de ce qui allait lui arriver si elle répliquait. On nous dit de ne pas nous laisser faire mais quand tu es seul face à plusieurs que veut tu faire. #noustoutesharcelement

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

3
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
CatounePro-lgbtanonyme Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
anonyme
Invité
anonyme

Il faut fuir ou crier. Leur répondre c’est compliquer, ça peut envenimer les choses. A voir, il faut être très ferme quand on répond et ne montrer aucun signe de faiblesse. C’est pas évident. Le mieux est ne pas rentrer dans la violence sinon ça risque d’être pire. Le fuite n’est pas un signe de faiblesse mais de protection. Il faut éviter de se mettre en danger. A voir, au cas par cas mais le mieux est de fuir sans répondre et si vraiment ils vous suivent et continuent, là vous les menacer en les traitant de malades par exemple. Vous pouvez aussi dire que vous allez rejoindre votre compagnon qui est policier ça peut les calmer. Ne surtout pas rentrer dans la violence.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Pro-lgbt
Invité
Pro-lgbt

C’est toujours plus simple de dire ce qu’il faut faire que de le faire soit même lorsque l’on est victime d’une aggression. La meilleure solution est de rester là où il y a du monde, même si les gens autour ne réagissent pas, au moins ça permet d’éviter le pire pcq l’aggresseur sait qu’il risque gros s’il fait quelque chose.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Vous posez une très bonne question !

Je maintiens qu’il ne faut pas se laisser faire ! Mais, lorsqu’il y a plusieurs agresseurs enragés, je ne vais pas vous dire de jouer les Kamikazes et de vous jeter dans une fosse de lions affamés ! Ça tombe sous le sens !

Il faut évaluer le danger, garder son sang-froid, ne pas paniquer, vous devez réfléchir lucidement afin de pouvoir vous protéger!

Prenez le temps de regarder autour et derrière vous pour voir s’il y a une issue vers laquelle vous pouvez fuir ou du monde à qui vous pouvez demander protection !

Si vous voyez d’autres personnes autour de vous, attirez l’attention sur vous. Vous pouvez hurler ou utiliser une alarme personnelle !

Crier permet de transformer la peur en colère, et donc d’avoir plus de facilité à agir : la peur paralyse, alors que la colère décuple les forces !

Si un attroupement se forme et que les gens ne vous aident pas :
désignez-les précisément et demandez de l’aide : « Madame avec la chemise verte, venez m’aider ! Monsieur avec le pantalon rouge, appelez la police ! » Chacun et chacune attend sans doute que quelqu’un d’autre bouge, et pense probablement que quelqu’un d’autre a déjà appelé la police !

Si la fuite n’est pas possible et s’il n’y a personne autour de vous, n’allez pas à la confrontation ! Au contraire, poursuivez votre chemin en les ignorant et en prenant un air détaché ! Dirigez-vous, sans vous presser, pour ne pas montrer votre peur, vers un commerce ouvert ou vers un endroit où il y a du monde, mais ne rentrez pas chez vous !

Lorsque la fuite n’est pas une option, qu’il n’y a personne, que vous êtes cernée sans pouvoir avancer et que vous êtes physiquement agressée (bousculades, attouchements,…), il faut faire face !

Vous pouvez tenter calmement de les raisonner, de les faire culpabiliser ! Si les agressions physiques persistent et se font plus violentes, alors, vous n’avez plus le choix, il faut vous défendre !

Donc, soit vous cognez et vous faites suffisamment de mal aux agresseurs pour qu’ils ne puissent pas se relever, continuer ou vous suivre pendant que vous vous mettez en lieu sûr, soit ils auront votre peau!

Visez les points faibles :

– les tempes : elles protègent une veine qui alimente le cerveau en sang et en oxygène. En frappant à cet endroit, on prive le cerveau de ses ressources, et on l’empêche de fonctionner

– les oreilles : elles contiennent un organe responsable de l’équilibre. En frappant à cet endroit et en poussant fort l’agresseur, il peut tomber au sol.

– le larynx, c’est-à-dire la gorge

– les chevilles

– les genoux

Pour ne pas vous faire mal (et donc pouvoir continuer à vous battre le plus longtemps possible), il faut éviter de donner des coups de poings, car c’est très dangereux pour vos articulations !

– A la place, ouvrir votre main à plat, et en utiliser la tranche (du côté du petit doigt) pour frapper le larynx par exemple.

– Vous pouvez aussi ouvrir la main à plat et utiliser la paume de la main pour frapper les oreilles des agresseurs, comme si vous donniez une gifle.

– Pour le reste, le plus efficace est de fermer le poing en laissant le pouce sur l’index et d’utiliser le côté extérieur (du côté du petit doigt) pour frapper. Les pieds et les genoux sont aussi des armes redoutables.

Enfin, faites quand même attention à rester dans les limites de la légitime défense : votre réponse doit être immédiate, et proportionnelle à l’agression !

Si on vous insulte, il vaut mieux répondre avec des mots !

Ce n’est que si on vous agresse physiquement que vous avez le droit, et même le devoir de vous défendre !

J’espère avoir répondu à votre question!

Bonne chance ! De tout cœur avec vous!

Merci de remplir les champs obligatoires.