Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Nous n’étions plus ensemble

Nous n’étions plus ensemble. Nous jouions les enfants gâtés et immature et tentions de rendre l’autre jaloux dans les couloirs du lycée.
Il tenait pas la taille une fille quelques classes en dessous et je demandais à un ami de jouer le jeu lorsque nous le croisions dans l’escalier.
Un jour, lorsque nous nous sommes croisés, mon ami me dit qu’il voulait tenter quelque chose. Mon ex nous fixait du bout du couloir, sa « nouvelle copine » contre lui. Sans prévenir, mon ami m’embrassa longuement. Il me serrait de sorte que je ne puisse pas me dégager. Quand il relâcha prise, mon ex était à un cheveu de nous. Étourdie, je ne réagis pas tout de suite mais mon ami, provocateur, alla jusqu’au bout de son idée. Il passa son bras au dessus de mon épaule et demanda à mon ex s’il avait un quelconque souci.
Il était fou de rage. Il mit une droite à mon ami puis me tira par le poignet en beuglant qu’il avait un truc à me dire.
Il m’emmena dans les vestiaires de gymnastique. C’était la pause de midi, personne n’y était ni ne viendrait.
Je voulais clôturer ça au plus vite alors je lui ai demandé ce qu’il me voulait. Il était de dos depuis notre arrivée, il se retourna vivement, m’agrippa la nuque et me jeta sur les tapis au sol. Il s’assit sur moi à califourchon et m’immobilisa. Je m’énervait, lui gueulait de me laisser partir que je ne voulais plus le voir, plus sentir ses mains, plus avoir peur de ses crises de nerfs..
Il posa sa main libre sur ma bouche pour me faire taire, de l’autre main il maintenait mes mains au dessus de ma tête.
Son visage était impassible, livide, plein de mépris et de colère. Je ne voulais pas me justifier! Pas devant lui, pas lui expliquer quoi que ce soit de ce jeu débile!
Il approcha sa bouche de mon oreille et me dit juste assez fort pour que je l’entende: « T’as gagné, je vais te baiser comme je baise l’autre »
J’étais terrorisée et je savais qu’il le ferait, il n’en était pas à sa première crise de nerfs..
Il retira sa main de ma bouche pour arracher mon pantalon et retirer le sien. Il prit son sexe dans sa main, le frotta contre mon ventre puis descendit. Je tremblais, je pleurais et je n’avais pas la force de hurler. En fait je n’en avais pas le courage à ce moment précis.. Il est entré en moi aussi violemment qu’il a put. Chaque coup de bassin me donnait l’impression que je l’avais peut-être cherché, provoqué.. Je l’ai pensé un long moment..
Quand il en a eu marre de me regarder pleurer, il m’a retournée, comme si je n’étais rien et que nos quatre années d’histoire n’étaient rien. Il a continuer ses vasa et vient jusqu’à ce que la cloche sonne. Quand elle a sonnée, il s’est arrêté un instant, il a caressé mes cheveux. Il est sortit de moi d’un geste brusque, je suis tombée, épuisée, effrayée, je me suis recroquevillée sur moi même et j’ai enfoui mon visage dans mes bras pour pleurer.
Il s’est levé, rhabillé, m’a lancé un regard et m’a dit, avant de partir en cours: « fallait pas m’humilier ». Je suis restée là tout l’après midi. Je me suis lavée dans les douches du vestiaires puis je suis rentrée chez moi après avoir repris mon sac de cours.
Je n’en ai parlé à personne malgré les années qui sépare cette date là d’aujourd’hui.
Des cauchemars me hantent et je suis happée par ces souvenirs que j’ai longtemps refoulé alors j’espère que le partager m’aidera à apaiser mon sommeil..

A.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
Coccinelle Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Coccinelle
Invité
Coccinelle

Merci d’avoir eu le courage d’écrire ce témoignage… Il est important de dénoncer et de dire, pour ne plus que des choses pareilles arrivent… Et je t’encourage à trouver une personne de confiance, un psy ou une asso spécialisée pour les victimes de viol, à qui tu puisses en parler de vive voix pour te libérer de ce mal et de ses conséquences et pourquoi pas déposer une plainte… Car c’est très grave ce qu’il t’a fait là et je pense qu’il serait en mesure de recommencer sur d’autres… En tout cas, je prends tout ça en mon cœur… Courage, BM

Merci de remplir les champs obligatoires.