Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Ne plus être en contact avec l’agresseur et ses complices

Paroles de psychiatres, psychotraumatologues, victimologues : pour tenter des guérir des violences, il faut impérativement ne plus être en contact avec les auteur-ices de violences et leurs complices (presque totue la famille en général, y compirs les autres victimes).

Couper les ponts avec sa famille est vital pour ne plus subir leur emprise ni se retrouver dissocié-e à chaque contact, ne serait-ce que téléphonique et pour ne plus “stresser” avant, pendant et après les contacts.

Mieux vaut être seul-e que mal accompagné-e. On retrouve sa capacité à penser et agir, analyser les violences, sortir de la culpabilité.

Non, toustes les enfants n’aiment pas leurs “parents”. Etre dépendant-e pendant les premières années, être atatché-e de façon insécure ou désorganisé-e, ce n’est pas du tout aimer.

Il serait illogique d’aimer son bourreau. C’est impossible.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
CombattreLouve Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Louve
Membre
Louve
Hors ligne

Bonsoir , un grand merci pour vos commentaires que je partage pleinement. Il faut savoir s’extraire d’environnement nocif, malsain pour se reconstruire car malheureusement certains entourages “normalisent” trop des comportements odieux, inadmissibles et pervers.
Merci encore.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Combattre
Membre
Combattre
Hors ligne

Bonjour

Oui il faudrait couper les ponts avec sa famille, quand elle est l’auteur de violences, mais nous sommes face à un tabou social. Ces mêmes psychiatres ou psychologues diront ou laisseront entendre que les enfants doivent aimer leurs parents quoiqu’il arrive , et notamment les filles “forcément” mettent leur père sur un piédestal.
La remise en question des parents est refusée aux enfants toute leur enfance. La société n’admet pas que l’on rejette ses parents. Aussi il est très difficile de s’extraire, c’est s’isoler de l’ensemble de la société. Il faut déjà une bonne affirmation de soi pour pouvoir le faire, ce dont manquent les personnes maltraitées justement.

Merci de remplir les champs obligatoires.