Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Mon état d’esprit face à l’inceste

Un jour, je pris conscience que j avais le droit d’en parler. Sans que je m’y attende, elle m’a replongé dans le passé et a ouvert la boîte de Pandore, si je peux appeler ça comme ça. Mais en tous cas le tiroir s’est rouvert et avec tout un tas de questions et de blessures. Ces questions qui me font si mal. Pourquoi tu m’as fait ça ?Comment tu as pu si tu m’aimais autant que tu le disais ?Et pourquoi je t’aime toujours autant alors que je devrais te haïr. J’avais réussi à tout balayer dans un coin de ma tête pour ne plus que ça m ‘atteigne . Je sais que tu aurais pu me détruire, et c’est peut etre le cas je ne sais pas, mais je m en suis tout de même sortie , seule face à mon secret, celui que je m étais promis d’emporter ds ma tombe . Aujourd’hui il ne me reste surtout que des bribes , comme des photos de certains moments que j aurais préféré ne jamais vivre. Tu as profité de ma faiblesse, de ma jeunesse de mon innocence. En grandissant, j’ai compris que tu m’avais manipulée simplement pour assouvir ta perversion, ta maladie , cet acte abominable que je n’ose même pas nommer. J’aurais sûrement été différente si tu ne m’avais pas volé ma jeunesse. J’aurais tellement voulu connaître cette autre Laura, je suis sûre qu’elle aurait été plus épanouie, plus heureuse , même un peu folle, le genre qui sourit à la vie, sans névroses et plus sûre. Me reconstruire seule dans le noir et le silence , ça a été difficile. Ce poids sur mes epaules, ce fardeau beaucoup trop lourd à porter. Je sais que me souvenir me blesse au plus profond de mon être mais c’est indispensable pour pouvoir me libérer. La plupart du temps, quand j’y pense, c’est comme si ça s’était passé dans une autre vie, comme si ce n’était pas arrivé à moi mais à une tierce personne que j’ecouterai raconter son histoire. Ne dois-je pas être une femme exceptionnellement forte pour pouvoir m’en être détachée à ce point et ne plus souffrir?Ou alors est ce juste un mécanisme de défense qui m’a permis de retrouver une vie normale et de grandir comme n’importe quel autre enfant ? Je ne m’en veux pas à moi, je n’ai pas honte ou peur d’être jugée car je n’étais qu ‘une victime. Les enfants sont toujours des victimes, forcément ce sont des proies tellement faciles. Ce qui est incompréhensible, c’est que j’ai honte pour toi mais aussi peur pour toi, toi pour qui j’ai tant d’amour, peur que tu sois jugé et ça il n’en est pas question. Ça aurait brisé tellement de choses si j’avais ouvert ma putain de gueule, mais en plus de me détruire moi, ca l’aurait detruit elle. Ca je ne le permettrais jamais. Je prefere souffrir 10000 fois plutot que de lui briser son rêve de vie parfaite. Je l’aime tellement elle aussi, C’est dommage car elle ne saura jamais que j’ai sacrifié ma vie pour Elle, pour vous, pour que rien ne change. C’est assez ironique vous ne trouvez pas? Elle ferait tout pour ses enfants, elle donnerait sa vie sans hésitation. Peut être aujourd’hui elle me detesterait de l’avoir laissée vivre dans le mensonge, elle ne comprendrait pas que je l’ai fait par amour .

Hier , j ai regardé ce film “un homme parfait “, oh bien sûr j’ai pleuré à maintes reprises mais ça allait jusqu’à la fin , là où il y a la conclusion du film. Le 14 mars 2016 , l’inceste à été reconnu comme un.crime puni par la loi pénale. Et là mon coeur s’emballe, j’ai beaucoup de mal à respirer, je respire plus fort plus fort encore. Je commence à hyperventiler, ma tête tourne, mes mains s’engourdissent, j’ai cette sensation de fourmillements qui prend de l’ampleur . Je reconnais la crise d’angoisse. J’en ai fait tellement quand j’étais jeune , mais j’ai appris à les maitriser au fur et à mesure des annees alors je me dis “calme toi, respire calmement et ça va passer”. Et ça passe , mais je pleure encore et encore, j’ai envie de parler à quelqu’un mais je suis seule toujours avec mon secret . Je décide d’appeler Charles, même s’il ne comprend rien à ce qui se passe , il me rassure et me dit de penser à mon présent et mon futur . Il dit ça parce qu’il ne sait pas de quoi il est question bien sûr. Tant de questions que je me pose, encore plus qu’avant . Qu’est ce qui se serait passé si j’avais parlé ? M’aurait-elle cru ? Je pense que oui mais elle serait morte intérieurement de se rendre rendre compte que sa pomme rouge et brillante était en fait un fruit pourri . Mais qu’est ce qui se serait passé, elle aurait sûrement tout fzit pour me protéger . Elle, elle n’aurait jamais pu le pardonner , pas comme moi. Elle l’aurait détesté comme elle n’a jamais détesté personne et elle aurait eu une vie sûrement tellement moins belle. Elle qui a toujours été vertueuse , elle se serait peut être mise à boire. C’est le genre de revelation qui fait que ton monde s’ecroule et que tous tes rêves d’idéaux s”envolent. Elle se serait retrouvee seule a elever 3 enfants , elle aurait vecu l’enfer . Je trouve déjà ça difficile d’être seule avec un enfant alors 3 dont un bébé. Je ne pouvais pas lui faire ça.
Mais je m’interroge sur Cet être abjecte qui a engendré tout ça.
Pour parler de lui je dois commencer par le debut .
Mon tonton, il a fait l’armée et il a fallu qu’il se trouve un ami, le pire qu’il aurait pu trouver , un malade mental, y’a pas d’autres mots pour ça. Il revenait en permission avec lui, il l’a présenté a sa famille et encore pire, ils l ‘ont accueilli, pris sous leur aile comme si c’était un des fils de la maison. Lui un enfant de la DDASS, il a su les mettre dans sa poche avec un de ces nombreux mensonges et ils n y ont vu que du feu.
Et là, il a fait du mal tellement de mal, un mal qui a détruit psychologiquement au moins une personne, le plus jeune de la fratrie et je pense sincèrement que ça ne s’est pas arrêté là. Il leur a montré ses travers, ses perversions, ces marques irréversibles que l’on laisse comme marqué au fer rouge .Il a été à l’origine de cette souffrance qui m’envahit encore aujourd hui.
Tu méritais tellement de crever du cancer qui t’a emporté. Et comme m’a dit Juju, à l’heure qu’il est, tu dois croupir en enfer .
Je ne l’excuse pas celui qui m’a fait du mal, je ne le comprends pas non plus . On dit qu’une personne qui a subi des sévices a de grandes chances de les reproduire sur ses enfants. Apparemment c’est vrai pour certaines personnes puisque lui il t’a bousillé et toi tu as reproduis la même chose sur moi. Moi c’est l’inverse avec mon fils , je fais tout pour lui, jamais je pourrais ne serait ce qu’avoir une pensée déplacée envers lui, je suis une mere surprotectrice comme ma mère l’a été avec moi. Je fais tout mon possible même s” il me donne beaucoup de mal.
Tu étais malade, c’est ce que tu m’as dit quand je t’ai reparlé de ça nombre d”années plus tard et je crois que oui tu était malade à cause de ce que lui t’a fait . Pourtant, je comprends pas car hormis ça tu as tjs été une personne censée, le bon conseiller , un homme parfait avec maman, un bon citoyen, calme, posé, admiré par beaucoup. Bon certes, quand tout ça s’est passé , je me souviens que tu étais assez égoïste tu pensais à toi et à maman. Nous nous étions secondaires. Maman elle nous as toujours fait passer avant toi et avant tout le monde et je pense que même ça te faisait mal car pour toi elle était ta raison de vivre. Tu étais la sienne aussi mais après nous . Aujourd’hui nous sommes adultes, nous avons notre vie , peut être que pour elle ca à changé . Je pense oui, tu comptes plus maintenant.
VAujourd’hui, j’hésite à parler à quelqu’un, à raconter mon histoire . Je veux que ce secret reste un secret pour le monde entier et pour ma famille mais peut être qu’à une personne qui ne connaît rien de moi ou de ma famille Je pourrais me confier . L’hypnose pourrait peut etre m’aider a enterrer ça definitivement mais pour ça, il faut que je me souvienne de tout, tout ce que j’ai enfoui car je pense que je vis dans le déni. Sinon pourquoi j’aurai continuer de t’aimer en grandissant en comprenant , en mettant des mots sur tout ça. Et je t” aime vraiment, je t’admire pour tellement d’autres choses, je serais tellement mal si tu étais pointé du doigt de ma faute, je penserai mourir.

11 novembre 2019
Il y a une chose que je ne comprends pas et que je ne supporte pas. Tu es le 1er à te révolter lorsque tu entends des histoires louches à caractère sexuel: les homosexuels, la pédophilie, les relations sexuelles virtuelles… Tu clames haut et fort qu’ils ont un probleme mental. Mais j’ai juste envie de te hurler dessus et te secouer en te disant “non mais tu te rends compte de ce que t’as fait toi! De ce que tu m’as fait . Mais tu es le 1er des malades mentals alors comment tu oses dire ca devant moi, comment tu oses faire l’indigné. Je te déteste quand tu fais ça. Parce qu’une personne avec l’esprit un peu trop ouvert envoie une photo nue à une autre personne, tu te permets de dire qu’il n’est pas normal dans sa tête pour faire des choses comme ça mais j’ai juste envie de te répondre “tu te fous de ma gueule”, tu as oublié ou tu fais semblant que ça n’a jamais existé ? Et moi je prends sur moi pile à ce moment là pour me taire et ruminer en silence. C’est les seuls moments où je t’en veux vraiment parce ce que tu prétends a cet instant etre toi quelqu’un de bien et d’irréprochable, quelqu’un d’incapable d’avoir commis cette infâmie alors que moi je connais la triste vérité, celle que tous ignorent.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

3
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
Louvepsionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre
psionic
Hors ligne

Chère Laura, votre témoignage poignant et lucide sur le crime indicible que vous ne souhaitez écrire est bouleversant. Ainsi, vous nous apprenez que votre père, ce pervers, a commis ce crime sans que votre mère ne s’en aperçoive car vous n’avez rien dit et vous ne voulez rien dire. Vous vous interrogez légitimement sur ce paradoxe qui n’est qu’apparent, les vrais paradoxes étant peu nombreux mais c’est une autre question.

J’ignore quel était votre âge lors des faits et combien de temps cela dura mais c’est une information cruciale pour vous et pour tout thérapeute que vous consulterez. Je ne suis pas thérapeute, mais j’ai quelques rudiments de psychiatrie analytique. Il me semble que vous étiez très attachée à votre père au moment des faits comme toute fillette peut l’être. C’est pourquoi il semble que vous ayez introjecté la culpabilité de votre père pour garder son amour:

https://www.cairn.info/revue-francaise-de-psychanalyse-2009-1-page-5.htm#

passage clef de l’introduction:

“On a donc deux formes distinctes d’identification à l’agresseur : l’une, décrite par Ferenczi, est destructrice – l’enfant se sacrifie pour garder une relation d’amour avec l’adulte coupable – ; l’autre est constructrice – on peut voir chez A. Freud l’ébauche d’une identification secondaire qui contribuera à stabiliser le Moi.”

C’est terrible, mais il probable que c’est ce que votre psychisme de fillette a conçu devant de l’abomination que votre père vous a infligé: vous vous êtes sacrifiée pour pouvoir continuer à l’aimer. Le second mécanisme défensif est constructif, tout semble décrit dans l’article, assez technique mais précis. D’autres informations ici:

https://fr.wikipedia.org/wiki/Identification_%C3%A0_l%27agresseur

Chère Laura, il est grand temps de sortir de cette impasse: vous pouvez vous libérer de cet enfer, vous semblez prête car vous pensez voir une personne extérieure à votre famille. Vous avez très bien compris son petit lorsqu’il s’indigne des pratiques sexuelles des autres alors qu’il a abusé de sa fille: c’est ajouter l’insulte à l’affront devant vous. Il sait sans doute que vous avez introjecté de manière destructrice son agression, alors il se permet tout.

Sachez aussi que l’inceste vise la mort psychique, la fétichisation de la victime. Cela peut rendre folle, et conduire à commettre l’irréparable. On sait que lorsqu’un pédophile notoire est arrêté ou condamné certaines de ces victimes font des crises d’angoisse, des décompensations… Certaines personnes sont dans des situations abominables. Nous avons une jeune femme que nous essayons d’aider depuis quelques jours qui est dans une des pires abominations que j’ai eu connaissance en deux ans sur ce site.

Je vous déconseille l’hypnose et ce genre de trucs, trop dangereux et trop de charlatans. Vous predrez votre temps. Je vous conseille de voir une thérapeute de préférence pédopsychiatre analytique, elle vous permettra d’entreprendre un travail sérieux (au sens analytique tu terme) qui vous permettra d’élaborer et ainsi, peu à peu, les rêves et les souvenirs viendront et vous progresserez bien plus vite sur votre chemin de guérison et de liberté.

Je vous invite à prendre contact avec des associations de victimes d’inceste:

** l’AIVI (Association Internationale pour les Victimes d’Inceste) site internet:

https://aivi.org/

https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
numéro vert: 02 22 06 89 03
ARSINOE – Liens Utiles
http://www.arsinoe.org/arsinoe-liens.php

http://www.vivresoleilrenaitre.org/

Vous pouvez aussi contacter le Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/

numéro d’urgence: 116 006

Les associations vous permettront de consulter et sauront entendre votre souffrance de victime d’inceste. Elles vous permettront de trouver le thérapeute qui vous convient, car au fond c’est la seule chose qui compte.

Comme à toutes les victimes qui souffrent, je vous indique quelques sites médicopsychologiques:

** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr/annuaire.php

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

Chère Laura, vous pouvez toujours revenir ici, nous vous aiderons et vous lirons avec attention et coeur.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Louve
Membre
Louve
Hors ligne

Chère Laura, je lis votre témoignage et j’approuve chaque mot de la réponse de Psionic. Vous n’avez pas à continuer à porter tout ce fardeau et à préserver la pseudo conscience d’un homme qui ne semble même pas avoir conscience de la gravité de ses actes.
Quelle force, quelle coeur apparaissent dans vos écrits !
Ensuite, je voulais juste apporter une précision dont je vous laisserai seule juge de la pertinence : je peux me tromper mais je crois que les secrets de famille se transmettent de génération en génération. La mère de ma mère est décédée en début d’année mais j’ai toujours pensé que c’est d’elle dont j’ai hérité l’histoire incestueuse. Parler avec calme permet de mettre des mots sur des non-dits et ne pas garder en soi ce poison .
Merci pour ce témoignage très touchant et courageux.
De tout coeur avec Vous.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre
psionic
Hors ligne

Chère Louve, chère anonyme, chères amies.
Louve a raison, les philosophes puis les psychiatres ont depuis longtemps observé puis étudié la transmission de la maltraitance en général et de l’inceste en particulier.
Je vous invites toutes deux, et tous ceux qui seront intéressés à lire l’article suivant:
https://www.cairn.info/revue-lettre-de-l-enfance-et-de-l-adolescence-2002-4-page-95.htm#
quelques autres liens:
https://lejournal.cnrs.fr/articles/ce-que-lon-sait-de-linceste-en-france
https://ledailypsy.wordpress.com/2017/10/26/linceste-une-histoire-de-famille/
https://www.cairn.info/revue-therapie-familiale-2006-3-page-229.htm
https://www.cairn.info/l-enfant-victime-d-inceste–9782804143701-page-53.htm
https://www.santementale.fr/inc/ddldoc.php?file=medias/userfiles/files/dossier/2018/225/SM225_P016_MPC.pdf
https://www.cairn.info/revue-la-psychiatrie-de-l-enfant-2008-1-page-43.htm

J’ai retrouvé pour cette occasion une excellente étude québecoise:

http://www.santecom.qc.ca/BibliothequeVirtuelle/IRDS/292258819X.pdf

http://extranet.santemonteregie.qc.ca/depot/document/2897/2_oct_atelier_l.pdf

Chère anonyme, il est temps de briser le silence et d’arrêter de vous sacrifier pour garder l’amour de votre géniteur si égoïste. Vous pouvez le faire, nous pouvons vous aider. Soyez confiante car il y a de l’espoir et un grand potentiel en vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.