Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Balancetonporc.com : le site de témoignages de viol et agression sexuelle le plus visité de France 🇫🇷

Merci de remplir les champs obligatoires.



Mon enfer

Très peu de gens savent ce que j’ai vécu mais j’ai bien envie de partager mon histoire ici.
Pour le contexte _ j’ai un frère de 4 ans plus âgé que moi et un frère de 14mois plus jeune.
Ma mère a abandonné ses droits à la naissance de mon petit frère
et mon père était « trop occupé » par sa vie personnelle pour faire son rôle.
Du coup, c’est ma grand mère paternelle qui a nous pris, nourrit, élèvé.
A la maison, nous étions dans une assez grande précarité, notre logement était pleins de cafards, de rats, de saletés et étant donné que ma grand mère travaillé du matin au soir pour pouvoir nous nourrir j’étais quasiment tout le temps seule avec mes frères, c’est moi qui devait effectuer toutes les tâches domestiques, préparer à manger … dès mon plus jeune âge, dans un milieu d’une telle violence. Dès que mon grand frère entré dans la maison j’avais ce noeud a l’estomac.
Du plus loin que je me souvienne mon frère aîné a toujours eu cette emprise sur moi, je ne pourrais pas dire par certitude qu’il m’a fait quoi que ce soit (sexuellement) avant mes 8 ans je n’en ai aucuns souvenirs juste cette sensation de terreur, mais à partir de mes 8 ans _année ou j’ai eu mes règles_ (lui avait 12ans) là je me souviens de chaque gestes de chaque mots de chaque moments.
Le jour où j’ai été réglé justement, il m’a plaqué contre un mur il s’est collé à moi, à poser sa main sur ma gorge et m’a dit dans l’oreille tu es une femme maintenant je vais bien m’amuser.
Bref ça a duré des annees, ça a commencé par des attouchements, il m’obligé a le branler a le toucher à lui faire des fellations jusqu’à la pénétration anale pour pas que je sois déviergé.
Vers mes 13 ans j’en parle à ma grand mère, lendemain d’un soir où il s’est glissé dans mon lit, elle ne m’a pas cru, elle m’a dit qu’elle ne disait pas que je mentais mais que mon frère ne pourrait jamais faire ça. Elle en a parlé à mon père … mais en disant que j’étais folle que j’étais une menteuse et une petite pute comme ma mère et ce bruit a couru que j’inventais ce genre de chose pour nuire à mon gentil frère.
Il a continué jusqu’à mes 16 ans plus ou moins,
Il n’a jamais avoué,
j’ai fait plusieurs tentatives de suicides, je voulais vraiment mourrir clairement, j’ai été placées quelques fois en pôle psychiatrique … ma vie était un enfer,
jusqu’à que je rencontre le futur père de mes enfants, qui m’a sortie de là malgré lui, sans jamais être au courant de tout ça.
Aujourd’hui j’ai 30 ans, je suis maman de 2 enfants, je suis heureuse.
Mais je n’ai jamais pu m’en remettre,
Si j’ai un petit conseil à donner par rapport à mon histoire, mon vécu, n’eyez pas peur d’en parler à l’extérieur, demandez à être placé s’il le faut, demander à sortir de ce domicile, plus sa dure plus sa vous détruira.
Et en temps que parents faites ce qui est nécessaire soutenez vos enfants arrêtez de fermer les yeux devant ces abominations qui se passent sous votre propre toit.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Anais
Anais
8 jours plus tôt

Votre témoignage est fort et vous avez entièrement raison si les familles pouvaient plus voir la réalité sur ce genre d’horreur sur leurs toit que de ce qui dise à la TV (l agresseur est toujours un inconnu hors la majorité non) y’aurai moin d’accusation sur la victimes et de choix à qui défendre ou faire l’autruche.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME