Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Mon cousin m’a violée a plusieurs reprises quand j’étais en primaire

Bonjour à ceux qui lira,
Je suis désolée d’avance si je fais des fautes d’orthographe et que mon récit est très long mais j’ai vraiment besoin d’en parler. Même si ça me stresse de savoir que des personnes que je ne connais pas vont connaître quelque chose d’aussi « intime » sur moi.
J’ai souvent fais des recherches de témoignages de viol et d’abus sur Internet.J’ai longtemps hésitée à poster ou à parler de ce que j’ai vécu.
Et c’est pour ça que j’ai décidé de témoigner aujourd’hui. Si je ne le fais pas maintenant jamais je ne le fera.
J’ai toujours reniée et effacée ça de ma vie, faire comme ci j’étais une fille de 15 ans normale avec des souvenirs sains mais ce n’est pas le cas. En faite, j’en ai uniquement parler qu’à une personne, qui été ma meilleure amie ,mais à qui je ne parle plus désormais.
Je sais pas comment dire tout ce que j’ai sur le cœur mais je vais faire de mon mieux pour expliquer.
Je ne me souviens pas vraiment de cette période de ma vie, ni combien de temps ça a durer. Je me souviens juste de souvenirs, de flashs et de phrases.
Ce que je sais c’est que j’étais très jeune, je dirais ,début primaire.
Mon cousin qui a environ 7 ans de plus que moi ,venait souvent à la maison.
Un jour, j’ai été le voir pour qu’il joue à la caissière avec moi, dans ma chambre. Je me revois en train de sortir de faux billets de ma petite caissière et de les montrer à mon cousin, toute joyeuse que quelqu’un joue avec moi. Je lui expliquais que je faisais la caissière et lui l’acheteur. C’est là qu’il me dit:  » va sur ton lit à 4 pattes et tu aura ton argent ». Alors moi, innocemment je l’ai fait, et il commenca à abaisser mon pantalon et ma culotte. J’ai senti qu’on rentrait quelque chose dans mes fesses. Je comprenais pas ce qu’il faisait donc je tourna la tête pour regarder et il me disa : » Te retourne pas! » . Donc je l’écouta et je le laissa me violer.Puis quand il avait fini, il me disa  » tiens voilà ton argent, ne le dis à personne, c’est un secret d’accord? » Et je croyais que c’étais un jeu alors je ne l’ai jamais dit. J’étais quelqu’un de docile qui obéissait à tout le monde, il suffisait qu’on me demande quoi faire et je le faisais sans me poser de question. Je pense qu’il a abusé de moi 3 ou 4 fois d’après mes souvenirs. Je lui avait demandé si c’était normal ce qu’on faisait. Il me repondit que ça l’été , qu’il faisait pareil avec ma cousine ( sa soeur) . J’admirais ma cousine alors je me disais que si elle le faisait alors c’était « cool ». Mon dernier souvenir que j’ai , c’est un dialogue, je lui avais dis que je ne voulais plus. Il avait insisté mais il a fini par abandonné.
Pendant toute mon enfance, j’avais oublié ça, comme si mon cerveau avait volontairement effacée ces horribles moments de ma mémoire. C’est uniquement à ma près-adolescence que j’ai eu des flashs, qui se sont éclaircis avec le temps. Au debut, je me disais que tout n’était qu’un horrible cauchemar, que ça ne pouvait être réel. Mais au fond de moi je l’ai toujours su que c’était pas un cauchemar que j’avais fait en regardant un film. J’avais besoin de me dire que c’était faux, pour pouvoir vivre , rire ou sourire, être heureuse tout simplement. Mais maintenant, je ne peux pas me mentir éternellement. Je sais que c’est arrivé, ça me repugne . Je hais mon cousin, je me hais de ne pas avoir dis non. Je ne sais pas pourquoi je l’ai écouté. Je regrette tout. Mon corps me dégoûte, je le trouve hideux et sale. Je me sens seule comme ci personne ne pourrais me comprendre. Pourtant, y a des milliards de personnes qu’à du vivre ça mais je n’en n’ai jamais rencontré. Et même si j’en rencontrais une, j’aurai honte d’en parler. Pourtant je ne devrais pas, ce n’est pas de ma faute mais c’est plus fort que moi.J’ai peur d’en parler à ma famille, je ne veux pas savoir leur réaction. J’aurais pas la force de supporter leur regard, de ce qu’ils penseraient. J’ai peur de ce qui pourrait arriver ,et si ils faisaient comme ci de rien été ou ils en parlaient à mes cousins ? Je ne suis même pas sur que mon oncle et ma tante seraient de mon côté. Je pense qu’ils me diraient que c’est de ma faute , que j’avais pas dit non , donc que j’étais consentante, alors que c’était pas le cas. Il me forçait pas mais je savais pas ce qu’il me faisait, je ne comprenais pas. Je ne peux pas m’imaginer vivre si on l’apprenais .Je sais que ça risque de briser ma famille. Et puis , je ne peux pas non plus le dire à des amis car je n’en ai plus, et si j’en avais toujours ils ne comprendraient pas.Je déteste partager mes sentiments, je déteste qu’on me voit pleurer, j’ai l’impression d’être pathétique.
Je veux que mon « cousin » , ça me fais mal de l’appeler comme ça, sois puni pour ce qu’il a fait , mais je n’ai aucune preuve contre lui. Je me croyais plus forte que lorsque j’étais petite, mais j’avais tort. Je suis toujours cette petite fille, terrifiée qu’on me délaisse si je n’obéis pas et traumatisée de ne pas avoir été capable de dire non. J’ai l’impression que je suis une pleurnicharde et que mon problème n’est pas si grave, que j’en fais des tonnes. Mais je refuse de penser ça, je sais que ce qu’a fais cet « homme » n’est pas pardonnable ni justifiable. J’ai l’impression qu’on ne peut pas m’aider que la seule chose à faire et de faire comme ci rien ne c’était passer. Mais c’est déjà le cas et ça me ronge , plus les années passent, plus je me sens mal. Vivre dans le mensonge ne me rendra jamais heureuse, alors témoigner m’aidera peut être à avancer.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
Sisislai41 Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
slai41
Membre

Je suis mille fois désolé pour toi et pour ce que t’as fait vivre cet homme…
Tu as sûrement été victime d’amnésie traumatique. Ton cerveau a comme « disjoncté » pour te permettre de survivre tant la douleur est insupportable… C’est quelque chose de plutôt courant dans des cas comme le tien il me semble. C’est l’instinct de survie. Peut-être que te renseigné d’avantage sur ce sujet pour t’aider à mieux comprendre ce qu’il s’est passé…
Ce n’était en aucun cas de ta faute, tu n’étais qu’une enfant… Et quand bien même cela se serait passé plus tard, cela n’aurait jamais été de ta faute. Rien ne justifie un viol, et la seule cause de cet acte n’est pas la victime, ou le fait qu’elle n’ai peut-être pas dit non assez fort. La seule et unique cause d’un viol est le violeur.
Tout ce processus dont tu parles en rapport avec ton corps, le fait de se trouver laide, sale ou autre… C’est horrible mais c’est normal. Parce que cet homme t’as « dépersonnalisé » d’une certaine manière, et que selon ma propre expérience, se réapproprier son corps après un traumatisme comme celui-ci est un long chemin périlleux. Mais heureusement c’est possible, alors ne perd pas espoir. Tu n’es pas seule, je suis là et des milliers d’autres personnes aussi…
Peut-être que consulté quelqu’un pourrait t’aider à avancer, à mieux comprendre pour mieux guérir. Il existe beaucoup de gens spécialisés dans les traumatismes comme des psychothérapeutes, des psychiatres, des micro kinésithérapeutes, hypnothérapeutes et autres… C’est important d’avoir un soutien psychologique, surtout le soutien de quelqu’un qui sait comment t’aider à reprendre possession de ton corps, de ta vie et de tes souvenirs.
Il n’appartient qu’à toi d’en parler à ta famille et c’est une étape vraiment compliqué, mais si tu en sens l’envie c’est important que tu le fasses quand tu seras prête. Si tu n’y arrive pas pourquoi ne pas aller en parler à ton médecin de famille par exemple pour commencer?
Je te conseille aussi d’entrer en contact avec des associations féministes ou spécialisées dans des cas comme le tien. Je te mets quelques liens ici.
https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
http://www.stopauxviolencessexuelles.com/
http://violsurmineure.free.fr/
https://www.memoiretraumatique.org/
En tout cas saches vraiment que tu n’es pas seule et que tu mérites de t’en sortir. Saches aussi que tu as le droit de parler, de dénoncer si tu en sens le besoin et que tu es prête. N’hésites surtout pas à demander de l’aide…
Tu es une survivante.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Sisi
Membre

Bonsoir,

Votre cousin est un pervers!

Vous n’étiez qu’une enfant, comment votre oncle et votre tante auraient pu vous reprocher de ne pas avoir dit « non »? Vous ne saviez rien de ce que ce porc vous faisait! La notion de consentement fonctionne pour les adultes car les relations sexuelles les concernent. Les enfants ne savent pas ce que c’est que d’être consentant ou pas puisqu’ils ignorent ce que sont les relations sexuelles, ils ne sont donc pas en mesure de pouvoir consentir ou pas. On ne touche pas aux enfants! Une victime de viol n’est jamais responsable de ce qu’il lui est arrivé, jamais!

Les histoires d’inceste sont terribles! Je suis vraiment désolée.

Courage!

Merci de remplir les champs obligatoires.