Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Mon cerveau avait comprit, mais pas moi…

Bonjour,
j’ai été victime de manipulations sexuelles.
Il y a 1an j’ai été victime de harcèlement dans le cadre de ma scolarité ( en 4e ) et je suis sortie avec un garçon qui m’a énormément soutenu, qui a vraiment était présent, je ne doutais pas de sa sincérité et je n’en doute toujours pas.
Nous sommes sortie 8mois ensemble et aujourd’hui cela fait à peu près 6mois que nous ne sommes plus ensemble. ( précision, il avait 1an de plus que moi ).
Durant notre relation, la sexualité à assez vite était amenée car je suis une fille très ouverte sur ce sujet.
Nous avons fait les préliminaires, 1fois, puis plein d’autres fois ont suivi…
Vers les 7mois de cette relation, je commençais à me sentir mal quand j’allais chez lui, avoir un boule au ventre avant d’y aller, etc… . Je dormais mal la nuit, me comportais mal, était d’une humeur particulière et difficile à gérer pour mon entourage.
J’ai donc décidé de me séparer de lui car je ne trouvais pas ça normal, je refuse de me sentir mal et encore moins dans quelque chose qui est facultatif, alors oui c’est dure, mais je préfère souffrir et partir plutôt que rester et me détruire.
Puis, 2mois après notre séparation, je me suis dit que ce n’est pas normal qu’après lui avoir dit que je n’avais pas envie de faire des “choses” sexuelles, on finisse toujours par en faire. Je me suis posée les bonnes et questions et j’en arrive à conclure qu’il m’a manipulé.
Avant d’aller chez lui, je lui disait que je n’avais pas envie qu’il me touche ou que je le touche, une fois chez lui, dans sa chambre à regarder un film, il commençait souvent à me faire comprendre qu’il en avait envie, je le repoussais et lui disait non. Il m’embrassais et je finissais par céder, et ça se passait comme ça à chaque fois que j’y allait.
J’avais une énorme confiance en lui sur ce genre de sujet là donc je ne m’en étais jamais vraiment rendue compte étant avec lui.
Il y a quelques temps, j’ai mis les choses au clair avec lui, au début il disait que c’était de ma faute, que je n’avais pas assez dit non etc… Mais aujourd’hui il dit qu’il ne s’en rendait pas compte parce que son envie était trop forte.
Et je crois bien, qu’il s’en veut et qu’il s’en voudra toute sa vie. Il a été mon premier “vrai” copain et j’ai été de même pour lui (1er “vrai” copine).
Je lui en veux mais je prend sur moi car ça détruirait sa mère d’apprendre que son fils a fait ces choses là.
C’est pourquoi il est hors de questions que je porte plainte, je lui parle encore, car il compte énormément pour moi, il a été là quand je pleurais dans ses bras et criais que je mourrais d’envie de rejoindre le ciel et mon étoile.
J’ai l’impression de lui de voir quelque chose et du coup je n’arrive pas à le laisser, li espère toujours que je lui pardonne et qu’on se remettrait peut être un jour ensemble mais non.
mon corps à réagis, j’écoute mon corps et il me tire toujours de relation (aussi bien sentimentale qu’amicale) toxique pour moi.
Aujourd’hui, j’ai le sourire et ne me lamente pas sur mon sors, rebondissez, c’est arrivé et je ne peux pas revenir en arrière alors je rebondis et me dis que si la vie m’a donné cette obstacle c’est parce qu’elle avait mieux pour moi ailleurs. Je me suis assurée qu’il ne recommencerais apas avec ses prochaines reations, et il s’est excusé, alors oui j’aurais voulu que cela se passe autremet mais c’est comme ça et je l’accepte.
Charlotte, 14ans, confinée (ce qui entraine une grosse réflexion sur plein de choses ! C’est très enrichissent pour l’acquisition du bonheur et de la sagesse).
Restez chez vous et prenez soin de vos proches.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

3
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
ZaraganpsionicLouve Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Louve
Membre
Louve
Hors ligne

Bonjour Charlotte et merci pour votre témoignage. Vous avez beaucoup de courage et en lui mettant des limites vous avez rendu service à plein de personnes : vous, lui et les prochaines;
Il devrait y avoir une éducation au respect de l’Autre son corps et son esprit plus importante à l’école car tous les jeunes gens n’ont pas eu la chance qu’on leur mette des limites.

Encore merci et prenez soin de vous également.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre
psionic
Hors ligne

Chère Charlotte, tu es une jeune femme en devenir très courageuse pour venir témoigner ici de choses très intimes qui t’ont beaucoup affectées, je t’en félicite, c’est vraiment très bien et tu nous montres à tous de belles capacités d’introspection et de réflexion sur ton expérience humaine qui me semble pleine de promesses à te lire. Je suis d’accord avec Louve.

J’ai juste une petite remarque, tu mentionnes des symptômes préoccupants lorsque tu te rendais chez lui, la boule au ventre les angoisses, les insomnies, les troubles de l’humeur et réactions que tu comprenais mal: tout cela indique des possibles traumatismes psychiques. Les signes que tu décris sont ceux d’un conflit psychique profond, en fait c’est ton inconscient qui te signalait que cette situation était dangereuse pour l’équilibre psychique et émotionnel de ta personne. Il est possible que ce soit aussi une manifestation traumatique. Il ne faut donc pas laisser les choses en l’état.

Je t’invite à en parler avec tes parents et à consulter car cela peut laisser un noyau dépressif voire plus grave encore à long terme. C’est juste pour contrôler mais je t’invite vivement à le faire si ces signes reviennent même tardivement.
encore merci pour ton courageux témoignages et toutes mes félicitations confinées.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Zaragan
Membre
Zaragan
Hors ligne

Chère Charlotte, merci pour ton témoignage.
Par contre, je vais être honnête, peut-être brutale (tu m’en excusera mais je préfère aller droit au but et être franche) : on ne peut pas imposer de limites à un porc. Pourquoi ? Car ils n’en ont pas et ils ne changent JAMAIS (ou en tout cas, le jour où ça arrive, il faudra qu’on m’appelle!). Il t’a manipulé et a profité de ta vulnérabilité dû au harcelement que tu subissais et à ta fragilité psychologique pour t’abuser sexuellement. C’est extrêmement grave. Et il a dû faire ça à d’autres filles avant toi et il en fera après toi. Tu ne peux pas le contrôler. Déjà les criminels qui vont en prison, lorsqu’ils en ressortent, rare sont ceux qui s’arrêtent. Alors, que peut-tu faire pour qu’il arrête ? Le disputer ? Discuter avec lui ? Ca ne sert à rien d’essayer de le raisonner : dès qu’il le pourra, il recommencera. Il cherche évidemment à se remettre avec toi, pour à nouveau t’abuser, pas parce qu’il « t’aime ». Les abus sexuels ne sont pas des preuves d’amour. Lorsqu’on aime, on n’abuse pas. Personnellement, je ne crois pas aux excuses. Je crois d’ailleurs qu’il ne s’en veut pas du tout mais qu’il est dérangé que tu es compris ce qu’il te faisait. Parce que les pervers s’en fichent de ce que ressentent leur victimes et de ce qu’ils leur font, ils sont égoïstes. Pour moi, leur « excuses » sont un autre moyen de manipulation. Il serait mieux que tu ne crois pas à ce qu’il te raconte. Je sais que tu l’aimes, mais ne laisse pas ton amour t’aveuglait. Il t’a réconfortée avant, mais il t’a surtout abusée. Il a profité de ta confiance et de tes sentiments pour lui. Quelqu’un de bien ne ferait jamais ça. Quelqu’un de bien n’abuserait jamais d’une personne en détresse. Tu mérites mieux. Que ce soit en amour ou en amitié. C’est une personne toxique pour toi, tu devrais t’en éloigner, même si ça te fait mal. Crois moi : il recommencera et pourrait même aller plus loin. Tu pourrais très bien lui pardonner et il pourrait recommencer. Tu va mieux pour l’instant, mais rien ne dit que tu ne vas pas aller de nouveau mal. Tu es fragile, courageuse, mais fragile, comme toute victime d’agression sexuelle et de harcèlement en plus de ça. On ne s’en remet jamais totalement, même quand on est forte et qu’on va vers la vie : ça nous marque à vie. Rester en contact avec quelqu’un qui t’a abusé, ton agresseur , c’est nocif pour toi. Il est toujours dangereux, et je te conseille de ne pas lui faire confiance. Les porcs ont plusieurs manières d’arriver à leur fin : la manière la plus « douce », c’est la manipulation, où il utilise les sentiments de sa victime pour la faire céder. Par exemple : « si tu m’aimes, fais le » et aussi les fausses excuses pour qu’elle ne part pas. Puis, la manière « forte », les violences physiques, les insultes, les menaces. Les pervers alternent beaucoup ces deux manières, de sorte à ce que la victime soit perdue : elle aime son agresseur, mais elle souffre de ce qu’il lui fait, elle a peur et il l’a détruit à petit feu. Il y a aussi une sorte de « gradation ». Il va de plus en plus loin dans les violences subies, tout en faisant croire à la victime que c’est « normal », que « c’est de sa faute » et il l’isole pour continuer ce qu’il fait. Il t’a mentit, il avait parfaitement conscience de ce qu’il te faisait. Une agression sexuelle est un acte totalement conscient et prévu à l’avance même lorsque l’agresseur est un proche. On n’abuse pas sans « le faire exprès ». On ne manipule pas quelqu’un sans en avoir « conscience ». Il n’a pas fait ça car « il en avait trop envie » , mais pour te détruire, te transformer en son objet sexuel. Comme je l’ai dit : un porc ne s’arrête jamais, il abuse, va de plus en plus loin, jusqu’à ce que sa victime soit suffisamment détruite pour qu’elle ne parle pas. Tu as réagis à temps, lui a fait comprendre que tu n’étais pas une proie « facile » alors il s’est résigné pour ne pas être puni. Mais c’est pas toujours le cas malheureusement. Dans la plupart des cas, la victime est détruite et ne se rend compte de la supercherie que bien plus tard. Ca détruirait sa mère, mais toi, n’a t-il pas essayer de te détruire ou ne t’a t’il pas déjà détruit? N’essayera t-il pas de te détruire à nouveau ? Tu as parfaitement le droit de lui en vouloir, de ne plus vouloir lui parler et de vouloir porter plainte. Légalement, ce que tu as subit, ce ne sont pas des « manipulations sexuelles » mais ce sont des violences conjuguales. Des violences sexuelles, des agressions sexuelles, des attouchements voire des viols si il y a eu pénétration (ça peut être aussi un doigt dans le sexe, une fellation, une pénétration par un objet… que la pénétration soit bucale, anale ou vaginale). Tu n’es pas obligée de porter plainte évidemment, mais tu le peux, si tu changes d’avis, que tu le veux au fond de toi : fais le . Garde à l’esprit que ta sécurité passe avant toute relation. Ce garçon est dangereux. J’ai envie de te dire de ne plus avoir le moindre contact avec lui dès maintenant, mais je me doute que tu ne le fera pas. Mais, si tu remarques quelque chose de louche dans son comportement, alors n’hésite pas et coupe les ponts. Comme tu l’a dit : parfois il est mieux de partir plutôt que de rester et d’être détruite. Même si il n’est plus ton copain, il peut toujours te faire du mal puisqu’il est toujours en contact avec toi.
Maintenant, comme je l’ai dit : tu n’es pas à l’abris de te sentir mal à nouveau. Le harcèlement et les agressions sexuelles sont extrêmement marquant et traumatisant . Par exemple, tu as peut-être un psychotraumatisme, du stress post traumatique, je te laisse te renseigner. (Regarde au moins la brochure )
** La sidération: pourquoi une victime ne réagit-elle pas durant l’agression? 
→ Site filsantejeunes.com → Accueil → Mal être → Violences → Des info sur… → violences physique → L’état de sidération
https://www.filsantejeunes.com/letat-de-sideration-psychique-20843

** la mémoire traumatique ; site de Muriel Salmona: voir son article mémoire traumatique en pdf + rubriques « Psychotraumatismes » et « Que faire en cas de violence? » sur le site.
https://www.memoiretraumatique.org/
où on peut trouver des brochures expliquant simplement les choses :
→ ** mémoiretraumatique.org : publication et outils : Brochure d’information :
BROCHURE D’INFORMATION SUR LES VIOLENCES À L’ATTENTION DES JEUNES ADULTES:
https://www.memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/brochure-jeunes-web.pdf
** Sur le site du CPIV : vous trouverez une rubrique sur le stress post traumatique avec les symptômes et les différents types (TSA, TSPT et TSPT complexe)  :
http://www.cpiv.org/le-trouble-de-stress-post-traumatiq
Si tu repère des symptômes, alors parles-en absolumment à des professionnels ! Tu peux a tout moment en souffrir à nouveau, alors il est important que des professionnels soient au courant. Il n’y a rien de honteux ,de futile ou de « faible » à se sentir mal dû à des violences vécues et de demander de l’aide. Tu rebondis oui, mais tu peux encore mieux rebondir en étant aidée. Tu as peut-être besoin d’un psychologue, voire un psychiatre aussi. Parles en à ton PsyEn (CPE), l’infirmier de ton établissement et ton médecin traitant. Ils ne diront rien à personne, n’aie crainte. Ils vont juste t’aider et faire en sorte que tu sois soignée si il le faut. Ils te soutiendront. Avec le confinement, c’est compliqué de consulter. Mais tu peux toujours prendre rendez-vous avec ton médecin traitant pour lui en parler et envoyez des mails à ton PsyEn. Si tu n’a pas leur coordonnées, demande les à tes prof ou cherches les sur internet. Tu peux aussi contacter des associations, peut-être cela sera t-il plus facile pour toi de leur en parler à elles en premier temps ? Je te met quelques numéros que tu peux à tout moment contacter si tu as besoin de parler, as des questions :
– le 3919 ( lundi au samedi, 9h-19h)
http://www.solidaritefemmes.org/
-le 119 (disponible 24h /7j)
https://www.allo119.gouv.fr/
– le 0 800 05 95 95  (lundi au vendredi de 10h à 19h. )
http://www.cfcv.asso.fr

Si tu as à nouveau des idées noire/suicidaires, appelles le 15 pour demander une hospitalisation ou appelles une de ces lignes d’écoutes ci-dessous, mais ne te blesse surtout pas !
**Suicide Écoute : 01 45 39 40 00 (7/7 , 24h/24h)
https://suicideecoute.pads.fr/
**SOS suicide phenix : 01 40 44 46 45 (13h à 23h)
email: [email protected] ( réponse dans les 72h)
https://sos-suicide-phenix.org/  
En région : https://sos-suicide-phenix.org/qui-sommes-nous/nos-associations
**SOS Amitié: 09 72 39 40 50 ( 7/ 7 , 24h/24h)
https://www.sos-amitie.com/  
numéro des postes près de chez vous:
 https://www.sos-amitie.com/carte
par message (réponse dans les 48h)
https://www.sos-amitie.com/web/internet/messagerie?from=suicideecoute
par chat (13h – 3h du matin)  :
https://www.sos-amitie.com/web/internet/chat

Tu as eu raison d’écouter ton corps, de t’écouter et je te conseille de toujours t’écouter et de fuir les relations toxiques. D’ailleurs, si tu te fais encore agressée (par lui ou quelqu’un d’autre), met toi à l’abris, appelles le 17 ou envoye un message au 114. Personne n’a le droit de te faire du mal, de te forcer à quoique ce soit et cela ne sera jamais de ta faute. Le seul fautif est l’agresseur, qu’importe qui il est. Fais vraiment attention à toi, car les pervers (et les personnes mal-attentionnées en général) sentent lorsque quelqu’un est fragilisé et en profite. Du coup, une ancienne victime, se fait presque systématiquement agressée. Si ça t’arrive encore malheureusement, ne te tais pas, ne penses pas que tu es coupable, que c’est pas grave et parles en à des personnes bienveillantes (les professionnels, les asso…).
Prends soin de toi.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Obtenir de l'aide

Retrouvez dès maintenant tous les conseils de nos membres, ainsi qu'une liste d'associations en mesure de vous venir en aide, en vous rendant dès maintenant sur le forum BalanceTonPorc.com.