Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Balancetonporc.com : le site de témoignages de viol et agression sexuelle le plus visité de France 🇫🇷

Merci de remplir les champs obligatoires.



mineurs violée

Mesdames, …, Messieurs

En cette journée des droits des femmes.
En cette période d’un mouvement de libération de la parole des femmes,

Depuis plus de 4 ans, ma fille mineure est instrumentalisée sexuellement, avec un multidélonquant dealer, suivit par les services sociaux, la justice civile du tribunal des enfants de Privas, la Brigade de gendarmerie d’Annonay.
Elle est totalement déscolarisée depuis ses 13 ans.
Elle a été placée de foyer, en famille d’accueil, en lieu de vie.
Elle a été totalement délaissée à la rue.
Il y a 4 ans, ma fille mineure de moins de 15 ans a été violée au lieux vie de Valvignières.

Le responsable de ces crimes n’a pas été inquiété et est revenu en Ardèche en toute impunité.

Le tribunal des enfants dénient les faits.
La juge du tribunal des enfants a déchargée l’ASE de ses responsabilités, en confiant le dossier à la Maison pour Vivre de Tournon.
La Maison pour Vivre dénie les faits.
La Chambre spéciale des mineurs dénient les faits.
La brigade de gendarmerie dénie les faits.
Le Procureur s’est déchargé du dossier au procureur d’Evry qui a classé le dossier.
La mère dénie les faits, la rejettent, la dénoncent via des attestations médicales pour la faire enfermer, et réclame le maintien en placement.
Le chef de service du service infanto juvénile de l’hôpital d’Annonay, au sein duquel les analyses de grossesse et de VIH on été effectués dénie les faits.
La pédopsychiatre du CMP d’Annonay dénie les faits.
L’ASE et les services de la protection de l’enfance en danger du conseil départemental de l’Ardèche étouffent l’affaire.
Le Défenseur des Droits étouffent l’affaire.
L’avocate de ma fille mineure, se refuse de défendre ma fille.

J’ai déposé plaintes à la brigade de gendarmerie d’Annonay et au procureur de la République de Privas
La brigade de gendarmerie a menée son enquête à charge contre ma fille.

Depuis 4 ans, ma fille et moi subissons toutes les menaces, chantages, dénonciations calomnieuses pour nous faire taire et nous interdire de nous voir.
La Maison pour Vivre a demandé au tribunal des enfants “d’enfermer d’office ma fille en psychiatrie” et de me “sanctionner”
Le tribunal des enfants de Privas, le procureur de la République de Privas et la gendarmerie dénient mes demandes d’audience.
Le tribunal des enfants et la chambre spéciale des mineurs rejettent mes demandes, refusent d’entendre ma fille et rejettent sa parole.
Pour nous faire taire, le tribunal des enfants et la chambres spéciale des mineurs, veulent imposer un « suivi psychologique » par la pédopsychiatre du CMP qui dénie les faits, et refaire suivre une « psychothérapie » par voie pénale.
Nous sommes condamnés par défaut, ma fille et moi, à ne plus avoir le moindre contact, sans audience, sans débat contradictoire, par le tribunal des enfants de Privas.
La chambre spéciale des mineurs refusent d’auditionner l’ASE et la Maison pour Vivre aux audiences, pour le débat contradictoire.
Toutes les demandes de ma fille pour voir librement son père et sa famille paternelle sont annulées, déniées et rejetées par l’ASE, la Maison pour Vivre, la chambre spéciale des mineures de Nîmes.

EN ARDECHE, CE SONT LES SERVICES SOCIAUX ET LA JUSTICE QUI DENIENT LA DESCOLARISATION DE MA FILLE, L’INSTRUMENTALISATION SEXUELLE DE MA FILLE MINEURE, LES VIOLENCES PSYCHOLOGIQUES ET PHYSIQUES, ET LES CRIMES DE VIOL DONT ELLE EST VICTIME, PROTEGENT LES DELINQUANTS.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
4 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Anne64
Anne64
4 années plus tôt

Je vous souhaite beaucoup de courage.
Je vous crois et vous soutiens.
Je ne sais pas ce qu’il faut faire dans cette situation.
C’est horrible honteux.
C’est une justice meurtrière.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Anonyme
4 années plus tôt

Oui moi aussi j’ai vécu la même chose. Je ne sais pas quoi vous dire. C’est horrible. Cela donne envie de mourir. J’ai d’ailleurs essayé plusieurs fois, quand ce n’étaient pas eux qui essayaient de me supprimer par des moyens détournés. Je ne sais pas comment je m’en suis sortie. J’espère que vous trouverez ici des gens en mesure de vous aider. Avez vous essayé les associations de victimes ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
la marte
4 années plus tôt

Bonjour,
Écris au procureur de la république.
Voir même plus haut.
Ne perds pas espoir.
Courage.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonyme
Anonyme
4 années plus tôt

Bjr, vous avez un avocat ? Il est compétant ? L affaire peut elle être jugée dans un autre département ? Avez- vous le soutient d’une association du droit de la famille ? Cidff ou autre ?
Bon courage.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME