Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Militant CGT, escroc et pervers narcissique

Quand un militant CGT use de son pouvoir pour impressionner ses victimes, séduire ses nombreuses conquêtes féminines et pour leur soutirer de l’argent au passage (en escroquant ses amis dans des crédits sans fin et en vivant au crochet de ses compagnes, comme un rapace), ça donne ce que l’on pourrait appeler un gros porc. Ajoutons à cela un comportement de pervers narcissique et de manipulateur décrit à plusieurs reprises, dans plusieurs témoignages d’ex-compagnes qui vont tous dans le même sens, des témoignages que je vous laisse découvrir.

Je vous invite vivement à lire le très bon livre de Marc Lavoine – L’homme qui ment. Ca vous donnera une idée du personnage qui va être décrit ici !

Notre porc en question sera désigné comme ceci : Monsieur Syndicaliste.
Pour les victimes, elles seront désignées comme ceci :
– Madame Ta
– Madame Mo

1) Voici des témoignages, tout d’abord de la part de Madame Ta et de sa relation avec Monsieur Syndicaliste. Les propos sont réels, rien n’a été modifié :

« Je soussignée, Madame Ta, déclare avoir fréquenté de 2011 (courant d’année) à décembre 2012 Monsieur Syndicaliste. Cette relation, je me rends compte avec du recul, était basée , de la part de Monsieur Syndicaliste, sur le mensonge et la manipulation mentale.
Un exemple fut le jour du 8 novembre 2012 où nous avions décidé d’aller chez « Conforama » pour acheter tout l’électro-ménager utile à notre emménagement.
Une fois le choix des articles terminés, le passage au stand crédit était obligatoire. Monsieur Syndicaliste a prétexté avoir perdu sa carte d’identité en Corse et ne pas s’en être souvenu pour que je prenne le crédit complet à mon nom. Le montant de l’achat à crédit s’élevait à 1216 euros. Monsieur Syndicaliste m’ayant longuement assuré qu’il m’aiderait à payer les mensualités, chose qu’il n’a jamais fait.

Le maître-mot de Monsieur Syndicaliste a toujours été « Tu es gentille avec moi et »… tout ne pouvait que bien se passer.
Outre les mensonges et leurres, Monsieur Syndicaliste maniait également très bien la manipulation affective pour arriver à ses fins. Et si on était pas d’accord avec ses façons de faire ou ses dires, Monsieur Syndicaliste pouvait devenir colérique et insultant. Je n’ai pas compté le nombre de fois où je me suis faite insultée de « pute », « sale petite bourgeoise » et autres noms d’oiseaux. Il a pratiqué ces moments insultants également sur mon fils aîné, qui s’est petit à petit isolé jusqu’à se rendre malade à en rater sa première année de faculté de sciences physique.

Monsieur Syndicaliste nous faisait vivre de véritables moments de calvaires et de manipulations qu’il soit à jeun ou en état d’ébriété car Monsieur Syndicaliste a également un problème relationnel avec l’alcool. Il n’était pas inhabituel de le voir saoul et profané des insultes et des menaces sur les personnes présentes ou absentes.

Monsieur Syndicaliste a aussi un rapport très particulier avec l’argent. Lui qui s’estime être un pur personnage stalinien et dénué de toute envie de posséder des biens matériels, Monsieur Syndicaliste est le premier à dépenser de l’argent pour s’offrir des cadeaux, s’équiper de matériel informatique de grande marque ou de s’acheter des litres de parfum. Il m’a par ailleurs offert un ordinateur portable de marque « TOSHIBA », courant 2013, donc des mois après notre séparation, en me disant qu’il avait eu « un plan » avec des camarades de la CGT de la FNAC.

Je précise que depuis notre séparation, en décembre 2012, j’ai mis beaucoup de temps à me reconstruire en tant qu’être humain. Monsieur Syndicaliste avait effectué un véritable lavage de cerveau sur ma personne. Depuis cette époque, je suis restée en contact poli et courtois avec lui et uniquement quand il me contactait.
Monsieur Syndicaliste m’a également emmené en vacances sur une période de 2 semaines en Espagne, en juillet 2013. J’étais accompagnée de mes 2 fils de 19 et 9 ans. Monsieur Syndicaliste avait fait du chantage affectif pour que j’accepte sa proposition de partir avec mes enfants et l’accompagner dans sa location, déjà payée, afin de l’amortir puisque un ami à lui, qui aurait du l’accompagner à ma place, était resté souffrant chez lui.

Dès le premier jour, Monsieur Syndicaliste à qui j’avais précisé que ce serait un séjour « en tout bien tout honneur » car je n’étais pas désireuse de redevenir proche de lui intellectuellement ou/et physiquement, s’est présenté à moi (et mes enfants) avec tous les meilleurs sentiments, étant très avenant et très jovial. Ce comportement n’a pas duré puisque le soir même, Monsieur Syndicaliste m’a fait des avances et il était clair que je devrait être « très gentille » pendant le séjour de 2 semaines. Dès l’arrivée en Espagne, j’ai expliqué à Monsieur Syndicaliste que je ne lui servirait pas d’esclave sexuelle pendant 2 semaines. Il est alors devenu colérique et s’en est pris à mon fils aîné et à moi-même.

Le reste du séjour s’est très bien déroulé puisque nous ne lui avons plus adressé la parole et lui s’est contenté d’en faire autant. J’en ai conclu que Monsieur Syndicaliste est un être nuisible que j’évite de côtoyer. C’est une personne que je qualifie de pervers narcissique, alcoolique, colérique, instable et menteur. Monsieur Syndicaliste est une personne peu fiable et peu fréquentable. Je tâche de rester le plus possible hors de contact. »

2) A présent, retrouvez différents témoignage de Madame Mo, ex-compagne elle aussi de Monsieur Syndicaliste. Regardez bien la concordance des dates entre Madame Mo et Madame Ta, pour leurs relations avec Monsieur Syndicaliste. Monsieur Syndicaliste avait bien une double-vie dans ses aventures conjugales vraiment « destroy ». Regardez bien aussi à quel point les différents témoignent se rejoignent et vont dans le même sens, concernant les agissements de pervers narcissique de Monsieur Syndicaliste.

Un premier témoignage de Madame Mo :

« En effet durant ma relation avec M. Syndicaliste, je lui est prêté plusieurs fois de l’argent, je lui est confiée mes cartes de crédits personnelles et professionnelles et nous avons même souscris un prêt ensemble afin qu’il puisse rénover sa maison où nous habitions ensemble pendant les faits.
(…)
C’est vous dire la personnalité manipulatrice de M. Syndicaliste tant contre les femmes que contre les hommes. »

Plus loin, toujours un témoignage de Madame Mo :

« Au mois d’août 2014, il m’a annoncé qu’il avait trouvé un travail dans un centre de vacances pour les personnes étant affiliées à la CGT. Il m’a demandé à plusieurs reprises de l’argent pour y aller. Je précise que je lui en ai donné l’initiative aussi. Plus le temps passait plus il me demandait des grosses sommes d’argent. Il me disait également que c’était pour aider la CGT. Sur la fin je me souviens qu’il prenait de plus en plus de vêtements. Il me disait que c’était pour laisser au centre de vacances mais je me suis aperçue sur le tard qu’il avait une maîtresse voir plusieurs. Puis nous nous sommes séparés par la suite en février 2015.

A partir du mois de février 2015, j’ai compris plusieurs choses. En fait il n’a jamais travaillé au centre de vacances. L’argent que je lui donnait c’était pour qu’il parte en vacances avec ou sans sa maîtresse. »

Un autre témoignage de Madame Mo :

« Je soussigné Madame Mo, ex compagne de Monsieur Syndicaliste.
Je voulais vous faire savoir que dans les 2 derniers mois de l’année 2014 soit novembre et décembre, Monsieur Syndicaliste me disait s’absenter afin d’apporter son aide ou résoudre quelques problèmes au sein de la CGT (problèmes liées à l’affaire de Thierry Le Paon), qu’il devait transporter de l’argent, beaucoup d’argent en liquide d’un endroit à un autre (voir à l’étranger), qu’il devait changer de véhicule afin de ne pas être repérer ; qu’il déposait son portable afin de ne pas être localisé. Tout ça, bien sûr était top secret !! En aucun cas, je ne devais en parler à quiconque ! J’ai vécu dans la peur pour lui, pour moi, et quand il voyait que ma peur prenait une certaine proportion, il me rassurait.

La dernière fois qu’il est rentré de ces escapades, il m’a dit « Ca a été chaud, j’y ai laissé mon Pull qu’il avait été déchiré (dans la bagarre). »
Voilà, ce que j’ai vécu pendant ces 2 derniers mois ont été difficiles à vivre, mais le pire restait à venir. »

Un autre témoignage encore Madame Mo :

« Comme j’avais une extrême confiance envers monsieur Syndicaliste, je lui laissais ma carte bancaire personnelle ainsi que celle du commerce pour qu’il puisse faire des courses pour ma pizzeria. C’est avec celle du commerce qu’il a essentiellement abusé. Quand j’ai découvert tout ça j’ai cherché ce qu’il faisait de l’argent et j’ai découvert via mes relevés bancaires qu’il était allé en Espagne en Italie et qu’il avait fait plusieurs retraits.

Du coup je lui ai demandé pourquoi il avait fait ça. Il m’a dit que c’était pour la bonne cause et que je me faisais des films. Après cela je pensais qu’il me disait encore la vérité. C’est un très bon menteur et très bon manipulateur.
(…)
Je me suis mis à fouiller dans son ordinateur et c’est là que j’ai vu un mail émanent d’une femme qui était certainement sa maîtresse et qui habitait en Italie.
(…)
Je suis allée le chercher à la gare SNCF. Quand nous sommes rentrés, il m’a dit que je pouvais prendre la voiture. Nous avons discuté et je lui ai dit que j’étais au courant qu’il avait une maitresse. Mais il niait encore. Il me disait que je me trompais complètement. J’ai quitté le domicile de monsieur Syndicaliste quelques jours après. Je suis allé habiter chez ma fille pendant 6 mois. Je suis revenue dans mon logement depuis le 14 juillet 2015.

Je précise également que pour faire des travaux dans sa maison, avec monsieur Syndicaliste, nous avons emprunté à la banque une somme de 25 000 euros que nous remboursons tous les deux en principe. Depuis que nous nous sommes séparés monsieur Syndicaliste a du mal à payer sa partie. Il ne paie pratiquement plus. Nous devons rembourser 900 euros par mois.
(…)
Concernant la personnalité de monsieur Syndicaliste, c’est quelqu’un de très gentil. Je pense cependant qu’il est malade. Il aime énormément l’argent. Il est mythomane et sait manipuler les gens. C’est quelqu’un qui aime les femmes. Mais je pense qu’il aime les femmes qui ont de l’argent. Il a eu plusieurs maîtresses pendant notre relation.

Je souhaite déposer plainte contre monsieur Syndicaliste. Je pense qu’il a abusé de moi et de ma gentillesse. Je ne peux évaluer le préjudice que j’ai subi. Cependant je ne souhaite qu’une chose c’est que monsieur Syndicaliste arrête d’agir de la sorte avec les femmes et ses amis. »

Voilà, c’est la fin des témoignages des 2 ex-compagnes de notre porc en chef. A présent, il faut préciser que plusieurs plaintes ont été déposé contre Monsieur Syndicaliste, pour escroquerie envers plusieurs de ses amis, et envers Madame Mo. A plusieurs reprises, Monsieur Syndicaliste a été convoqué au Tribunal de Grande Instance et, devinez quoi ? Monsieur Syndicaliste ne prend même pas la peine de se rendre aux convocations du TGI. Il s’en fout, il vit au-dessus dès règles, au-dessus des lois.
Plusieurs plaintes déposées auprès de la Police – et je ne préfère pas m’attarder sur l’accueil réservé par la Police. On sait qu’à la Police, le féminisme, ce n’est pas trop leur spécialité, pour rester poli.

Quand une victime a essayé de déposer une plainte contre Monsieur Syndicaliste au poste de Police, devinez ce qu’un policier a répondu ? « Mais vous l’aimiez Madame ! ».

Oui, Madame, vous aimiez vous faire escroquer, vous faire embarquer dans des crédits sans fins avec notre porc, pour qu’à la fin, vous vous retrouviez à payer toute seule tous les crédits travaux pour une maison qui ne vous appartient pas et dans laquelle vous n’habitez même plus (puisque la Maison appartient à Monsieur Syndicaliste !).

Bon, et la CGT dans tout ça ? Notre gros porc a quand même eu de nombreuses responsabilités au sein de la CGT. Il a eu tellement de mandats… des mandats qui lui ont été retiré les uns après les autres, à partir de 2012, jusqu’en 2015…
Mais pourquoi notre gros porc a perdu tous ses mandats CGT ?
Monsieur Syndicaliste a quand même été Administrateur CGT (dans plusieurs instances paritaires), délégué syndical CGT en entreprise, animateur de manifestation (à gueuler très fort dans le micro pendant les manifs), bénévole pour assurer la sécurité à la Fête de l’Humanité, animateur de formations syndicales CGT, très actif au sein d’une Fédération de la CGT (plusieurs articles de presse et interview sur le journal NVO – Nouvelle Vie Ouvrière et L’Humanité avec lui). Bref, Monsieur Syndicaliste, ce n’était pas n’importe qui à la CGT !

Et, à la CGT, pour que les mandats soient retirés, il faut vraiment, mais VRAIMENT avoir fait de grosses bêtises ! Car habituellement, on ne perd pas ses mandats comme ça, sans raisons à la CGT.
Mais ce n’est pas l’objet de ce témoignage ici, qui avait pour vocation à se concentrer sur les relations très spéciales de Monsieur Syndicaliste avec les femmes.
Son parcours de militant à la CGT fera l’objet d’un article officiel dans la presse, prochainement. Vous en serez informé bien entendu.




  • Poster un Commentaire

    3 Commentaires sur "Militant CGT, escroc et pervers narcissique"

    avatar
    Trier par:   plus récents | plus anciens | plus de votes
    621
    Invité
    621

    Bonjour …je reconnais monsieur syndicaliste car j’ai vécu 10 années avec le même…le pareil plutôt ! Un pervers narcissique ,un obsédé sexuel , envieux et destructeur ,sans scrupule , sans état d’âme , un coucou … Refaire confiance après une telle expérience relève de l’impossible . Rester vivant est un grand défi tellement la destruction est profonde . Je suis vivante et j’avance .

    Duchemin
    Invité
    Duchemin

    Votre ex-conjoint était également un syndicaliste qui jouait les héros, pour impressionner les femmes ? Ca alors ! Merci beaucoup en tout cas, pour votre témoignage sincère et très touchant.

    621
    Invité
    621
    Oui , un vampire … Il m’a tout pris puis me sentant fragilisée et affaiblie , il a trouvé une autre victime . Il collectionnait les aventures , son métier lui permettait de cacher , il est médecin généraliste . Donc attentif à ses patients 24h/24h et 7jours sur 7 … nous construisions notre maison et il fallait rembourser les prêts . J’y ai laissé l’héritage de ma mère ,10 années de travail et de privations…ce n’était jamais suffisant . Il m’a tout pris jusqu’ à mes idées et a tout offert à la suivante . Et pour tromper tout… Lire plus »
    Partager ce témoignage

    Les témoignages les plus partagés sont désormais mis en avant sur le site

    Facebook
    Twitter
    Google+
    Pinterest
    Linkedin