Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

meurtri

Je désespère. En permanence en doute, je n’ose que très peu. Je me sens toujours à part. En colère à raison et bien souvent à tort, contre ceux que j’aime et contre moi-même.
Sans parvenir à extérioriser ma haine à mes destructeurs.

Je me haie, me dégoute, ne parviens plus à avancer.
Je ne parviens pas à me faire comprendre, à parler de ce que je ressens, des horreurs qu’il me fait vivre. Je souffre cruellement.
Je ne veux pas me renier pour lui, oublier et faire comme si rien n’était. Je ne veux pas devenir folle. Il nie les viols, les attouchement … J’ai cru devenir folle.

Je me sens être une pute entre les fois où j’ai du le sucer pour avoir du shit et toutes les fois où je suis restée avec lui pour des privilèges. J’ai honte, terriblement honte mais je n’arrive pas à m’en défaire. Je suis sensée déposer un dossier d’hébergement mais j’angoisse terriblement.

J’ai eu le malheur de lui en parler, en même temps, je ne savais faire autrement. J’ai tellement besoin de son approbation, même pour faire la démarche de le quitter. Je me sens bête.

Ce qu’il en pense?
Je peux partir, il ne me contraindra plus.
Mais es ce vraiment ce que je veux?
Je vais devoir travailler. Être à la merci d’un patron, être humilié par un patron.
« Je sais que tu ne supporteras pas mais tu pourras toujours revenir vivre avec moi si tu veux. Moi je ne te contraindrai pas à travailler… »
« … En plus tu sais que tu ne peux pas compter sur tes parents… »
« Tu verras ce monde est cruel, si tu me crois méchant tu seras souvent déçu. » »Tu vas le regretter » »Tu vois je ne te force pas à rester avec moi »…

Ce que j’aurai aimé, retourner chez ma mère mais en elle aussi j’ai perdu toute confiance. Entre le fait que son ex lui rende toujours visite, ex qui m’a touché les seins, me caressait en plein public…
Ma « mère » me répondait que je voulais casser son couple.
Elle me dégoute, je la haie entre tout.
En ce qui concerne la dernière fois que j’ai quitter mon mari. Je l’ai invité chez ma mère et celle-ci s’est permise de l’inviter à dormir avec moi.
Ahhh je la haie et je me haie, je n’ai rien osé dire, pourtant j’étais furieuse.

Je ne me sens pas apte à vivre sans lui. Je ne supporte plus cette situation, c’est oppressant à en mourir. Je ne veux plus de cette vie et je ne me sens pas capable d’en construire une autre car je me sens hyper dépendante à lui, je ne suis pas autonome, tellement nulle et lorsque je suis prête à partir je me sens faible, dérouté.
La mort, je pense souvent à cet acte de libération.

Me libérer de ce dégout, de cette honte, de toutes ces peurs.
Mettre fin à ces souvenirs qui reviennent me hanter jour et nuit.
Mettre fin à cette destruction et auto-destruction. Ne plus souffrir. Le quitter sans avoir à le quitter…

Je me haie tellement, il me connait tellement, j’ai l’impression qu’il fait ce qu’il veut de moi, même s’il nie tout, tout le temps. Comment puis-je encore l’aimer? J’aime tellement qu’il s’occupe de moi, qu’il m’aime, autour de ça il est tellement gentil avec moi et tellement pleins d’attention. Je doute fortement de moi, je ne me sens pas de le quitter.

Je désespère de ce tourment.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

8
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
8 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
6 Nombre de personnes ayant commentés
AguerrieMeurtrieMeurtriMeurtripsionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Cornélia
Invité
Cornélia

Je suis sincèrement désolée pour vous. Mais si votre compagnon vous rabaisse et vous viole, vous devez le quitter. Vous ne pouvez pas rester avec un type qui vous détruit mentalement ( chose qu’il a déjà fait). Et puis, je pense qu’il serait essentiel pour vous de consulter un psy compétent (pourquoi pas spécialisé dans les violences conjugales) de toute urgence. Vous n’êtes pas une pute (et puis même si c’était le cas, une prostituée a autant de valeur que n’importe quelle femme ) . Vous avez besoin de faire un trie dans votre vie. Coupez tout contact avec les gens qui vous sont toxiques ( en l’occurrence votre compagnon et votre mère). Et puis trouvez vous un travail dans laquelle vous serait épanouie, faites du bénévolat si vous trouvez que vous n’avez pas utilité (ce que j’en doute). Je vous conseille de lire des témoignages ( vidéo, livre, article) sur des femmes battues qui ont réussi à se battre et à se relever. Vous pouvez aussi contacter des associations en aide aux femmes battues (Violences Femme info par exemple :3919). Mais surtout ne vous passez pas la corde autour du cou. Si vous voulez vous en sortir, il faudra vous en donner les moyens. Et si cela vous paraît insurmontable de quitter votre compagnon, demandez de l’aide a vos amis proches, ou un membre de votre famille de confiance. Mais je le répète, il est d’une importance capitale que vous quittiez ce fumier au plus vite. Car si ce n’est pas vous qui appuiera sur la gâchette, ça sera lui ( pour rappel, une femme meurt tous les 3 jours en France sous les coups de son mari alors le fait que votre copain soit attentionnée envers vous, qu’il vous aime etc, tout ça c’est du vent. On ne peut pas aimer une femme et la violer, c’est incompatible. N’ayez pas de pitié ni de compassion pour un pervers narcissique, car il n’en vaut pas la peine. Vous pouvez vous reconstruire. Je ne dis pas que ça sera facile ni rapide mais je pense qu’avec un entourage solidaire, un suivi psychologique efficace et surtout une grande confiance en soi, vous arriverez à être la femme libre que vous voulez être. Vous avez toutes les cartes en main, à vous de les utiliser correctement. Bonne continuation.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère amie, je serai bref mais il semble que vous êtes dans une situation toxique d’emprise très dangereuse: la preuve, cet cacodémon vous induit des envies de mort ! C’est très grave et très inquiétant, vous devez consulter au plus vite comme l’indique Cornelia avec justesse. Ne vous faites pas d’illusions, il vous manipulera toujours, il réduira à néant: vous êtes son tomagoshi qu’il aime torturer, il vous avilit en permanence, votre volonté, votre âme donc votre personne sont réduits à néant, votre humanité est bafouée et en grand danger ! Préservez-vous, parfois pour vivre il faut se faire du mal, partez, disparaissez mais surtout dans votre cas consultez un psychiatre qui vous donnera un traitement adapté à vos besoins: comme toutes les personnes sous emprise, l’avilissement de votre personne cause une profonde dépression. Maintenant je vais vous donner des liens pour vous aider:

* stop-violences-femmes.gouv.fr
Ministère de la justice: 08victimes = 01 41 83 42 08 (pour ses sévices)

* Haut conseil pour l’égalité femmes hommes:
** Collectifs des femmes contre le viol: CLCV
numéro d’urgence: 0 800 05 95 95

** victimes de viol et son site associé
**Les CIDFF ( Centre Information des droits des Femmes) il en existe dans toute la France,
présence de psychologues et de juristes femmes qui aident les autres femmes,
site: info femmes
** sos femmes : avec une section sur le harcèlement

POUR TROUVER de L’AIDE DANS VOTRE REGION:

Fédération nationale solidarité femmes: un réseau national de 67 associations ; site www solidaritefemmes org

Sites médicopsychologiques:
** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
** psy coach: un espace consacré au harcèlement
** soutien-psy en ligne

Sur les pervers narcissiques:
** Isabelle Nazar-Aga, spécialiste des pervers narcissiques
** l’incontournable blog de Scarlett (sur inscription et entretien, à cause des trolls…) et sa page facebook
** pervers narcissique et psychopathie, le vampire affectif

Chère amie, ne culpabilisez pas, préservez-vous, éloignez vous de ces personnes toxiques, votre mère n’est pas claire, alors partez, allez consulter d’urgence. Faites le premier pas sur votre chemin de guérison, c’est le plus dur mais le plus important ! N’hésitez pas à revenir ici, nous sommes là pour vous aider. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Meurtri
Invité
Meurtri

Merci de m’avoir répondu sans porter de jugement.
Cornélia  » Si vous voulez vous en sortir, il faudra vous en donner les moyens. Et si cela vous paraît insurmontable de quitter votre compagnon, demandez de l’aide a vos amis proches, ou un membre de votre famille de confiance. »
Oui cela me semble insurmontable, mais je n’ai plus d’ami, et dans ma famille je ne sais pas à qui je peux faire confiance.
Je pense depuis trop longtemps à le quitter mais je n’y parviens pas. Dès que je me retrouve avec lui tout mes doutes reviennent.

« le fait que votre copain soit attentionnée envers vous, qu’il vous aime etc, tout ça c’est du vent. On ne peut pas aimer une femme et la violer, c’est incompatible. »
Il dit pourtant le contraire, ce que je crois.
Il me dit qu’il n’a jamais voulu me faire de mal, qu’il m’aime, que ce n’était pas son intention que c’est un malentendu.
Mais quand je lui demande pourquoi il a continué malgré les nombreuses fois où on en a parlé et pourquoi il le faisait malgré mes NON, il ne sait pas me répondre.

Pour ce qui est de la pitié, je peux en avoir et ne sais faire autrement.

Un suivi psychologique m’effraie un peu. Je ne veux pas être catégorisé de folle.

Merci de votre commentaire

Merci de remplir les champs obligatoires.



Meurtri
Invité
Meurtri

Bonjour Psionic merci de votre réponse sans jugement.
Merci de tout ces liens, je prendrai soins de les consulter.
Je sais que cette relation est malsaine mais il y a toujours une raison qui me retient.
Ne pas me faire d’illusion ça m’arrive, c’est pour ça que je suis là, mais une parti du temps je me renie, enfoui tout ça en moi, et espère qu’il ne recommencera pas, que je pourrai surmonter tout ça. Mais là je désespère vraiment.

Préservez-vous, parfois pour vivre il faut se faire du mal.
Je ne supporte pas être en contact avec mes émotions. Ce qui est souvent difficile pour s’avouer la vérité.

« disparaissez mais surtout dans votre cas consultez un psychiatre qui vous donnera un traitement adapté à vos besoins »
Au secours je ne supporte pas tous ces cachets mais je fini par envisager un suivi psychologique.

« Chère amie, ne culpabilisez pas, préservez-vous, éloignez vous de ces personnes toxiques, »
Culpabiliser me colle à la peau c’est ignoble, je culpabilise pour tout que se soit avec mon mari, ma mère et autres…
Je n’en peu plus de moi.

Merci pour votre soutient sans jugement.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Cornélia
Invité
Cornélia

Meurtrie, je comprends votre peine et votre peur mais vous ne pouvez plus continuer comme ça. Vous ne pouvez plus encaisser les viols, les coups, les insultes. Car vous êtes une humaine et que vous n’êtes pas insensible à la douleur. À travers votre écrit, je vous sens malheureuse alors j’aimerais vraiment vous venir en aide. Si vraiment votre mari tenez à vous, il ne vous violerait pas et il ne vous insulterait pas. Votre mari souhaite continuer à être avec vous car en rabaissant la femme que vous êtes, il se sent plus fort. Mais d’un côté, vous dites aussi qu’il essaie de se racheter en vous complimentant. Il vous complite, essaie de se faire pardonner, pour vous garder. Non pas parce qu’il tient à vous mais parce que sans vous, il n’a plus de faire-valoir, ni d’esclave sexuelle. Je sais que c’est une vérité dure à accepter mais c’est pourtant la stricte vérité. Vous êtes sous son emprise. Votre mari vous a déshumanisé en vous violant et ça c’est intolérable. On ne peut pas tolérer un viol, encore moins l’excuser. Tapez sur youtube « interview sam zirah sur Tatiana Laurens ». Cet interview m’a beaucoup touchée. Dans cet interview, cette jeune femme raconte son calvaire (cette jeune femme a été battue et violée par son ex mais elle a su s’en sortir. ) Si vous avez trop du mal à quitter votre compagnon et que vous ne pouvez pas compter sur votre entourage, faites appel à une assistance sociale compétente, elle sera vous aider. Mais vous n’avez pas d’autre choix de quitter votre mari. Il est nuisible pour vous. Et puis consulter un psy ne fait pas de vous une folle. Les psy ne sont pas là pour juger mais pour aider la personne qui a une mauvaise estime de soi. Dans mon enfance, j’ai vu une psy à cause car je subissais de grosses angoisses, en plus d’avoir subi des attouchements sexuels. Cela m’a permise aujourd’hui d’être une femme équilibrée et forte. Vous avez besoin de parler et d’être entendue alors pour votre bien, allez voir une psy compétente. Ce psy ne sera pas là pour vous traiter de folle, mais pour vous aider à retrouver confiance en vous. Mais attention, ne prenez pas n’importe quel psy. Prenez un psy compétent. Vous êtes très dure avec vous. Mais je vais vous dire quelque chose : vous êtes une femme, avec ses qualités et ses défauts comme tout le monde. À ce que je sache, vous n’êtes pas une criminelle donc vous avez autant de valeurs que toutes les femmes sur ce site. Vous n’êtes pas une mauvaise personne. Foutez vous de l’avis de votre mère et de votre compagnon. Vous n’êtes pas une moins que rien. Le moins que rien, c’est votre compagnon, pas vous. Cessez d’avoir un mauvais opinion de vous. Vous voulez vous en sortir car vous avez fait la démarche sur ce merveilleux site. Preuve que vous êtes une femme forte. continuez votre chemin. Si vous avez des questions, n’hésitez à les poser ici. Nous vous répondrons avec grands plaisir. Courage

Merci de remplir les champs obligatoires.



Meurtrie
Invité
Meurtrie

J’ai vu les témoignages, j’aimerai me ressentir vivre.
Je ne peux pas croire qu’il ne m’aime pas.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Cornélia
Invité
Cornélia

Meurtrie, on ne peut pas décider à votre place. C’est à vous de faire le choix: quitter cet homme et partir pour se sentir libre par la suite ou bien. rester avec cet homme et souffrir en silence. Le viol conjugale existe bel et bien et il ne faut pas le minimiser. Faite preuve de logique : un mari aimant ne viole pas sa femme et ne l’insulte pas. Soit vous êtes dans le déni,soit vous êtes atteinte du syndrome de Stockholm ( avoir de la sympathie et d’admiration pour son bourreau). Dans les deux cas, vous devez consulter un psy au plus vite. Vous méritez mieux que ce type.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Aguerrie
Invité
Aguerrie

Meurtrie, vous méritez d’être aimée! Des tas de gens vont vous aimer toute votre vie, un homme vous aimera, un homme bon!
Lui, vous ressentez qu’il vous aime, ok! Vous avez peut-être raison, il vous aime peut-être. MAIS il est en train de vous détruire, de vous anéantir. Fuyez le pour sauver votre peau, pour vivre, pour arracher une nouvelle chance pour vous de VIVRE une véritable vie.
Courage!

Merci de remplir les champs obligatoires.