Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Marre de voir la gamine d’en face se faire violer

Depuis juillet 2015 je sais que mon voisin viole sa fille (à l’époque tout juste 13 ans) en l’absence de sa femme, dans la vieille ferme devant chez moi. J’ai longtemps hésité, tenté de parler à sa femme qui a fuit ce sujet dès qu’il lui semblait dangereux, je me suis détruite de tristesse, ne sachant que faire. En avril 2017, j’ai cru que cette petite jeune fille allait faire une TS ou une fugue, elle sortait de la ferme en pleurant, fuyait devant chez moi au lieu d’aller chez elle, bref, j’ai décidé d’agir.
J’ai alors d’abord tenté en vain d’alerter certaines personnes que je pensais pouvoir agir, puis ai parlé à cette enfant qui m’a avoué à demi mot être violée. Elle avait 15 ans.
Après avoir essayé de parler à sa mère qui, j’espérais la protégerait, et devant ses menaces (diffamation) j’ai alors composé le 119, la femme qui m’a écouté a été très très pro, j’étais parfois effrayée par ses questions, y ai répondu simplement, en toute vérité.
Mon témoignage a été reconnu comme sincère et a atterri sur le bureau du procureur de la République aussitôt, trois mois plus tard, la gendarmerie de mon coin a été saisie de l’affaire, et? Et? Et. Et je ne sais pas. Je suis malade de tout ça, mon connard de voisin a tu mon jeune chat en représailles lorsqu’il a su que je l’avais dénoncé, sa femme l’a soutenu, peur de perdre le gars qui la fait vivre? Je l’ignore, mais les gamines (la petite jeunes fille a une petite soeur) sont toujours là, leur mère « travaille en décalé »
Je suis persuadée que les gendarmes font ce qu’ils peuvent, mais si la gamine nie, que sa mère nie, et que le père me traite de vieille folle….
Je tente depuis de fermer les yeux, mais c’est horrible, ce soir cette fille de 15 ans a encore rejoint son père dans la grange, en est ressortie les joues rouges, son père m’a jeté un regard de poisson mort, c’est un connard doublé d’un salopard, autrement dit c’est un véritable salaud.
J’aimerais juste partir, ne plus voir ces viols en direct, et encore mieux j’aimerais protéger la petite de 12 ans, je sais que je ne peux rien

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

42
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
12 Nombre de commentaires
30 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
15 Nombre de personnes ayant commentés
CatouneNeillialoulouloulouloulou Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
la marte
Membre

Bonjour,
Une lettre ou un appel aux services sociaux et eux ils agiront. SERVICES SOCIAUX. Ils savent comment faire. Essaye de parler avec la jeune fille régulièrement pour qu’elle te fasse confiance. A force d’efforts tu dois pouvoir l’aider. Je suis ulcéré pour cette petite. Et à l’école y a pas une possibilité d’agir. Pourvu que tu arrive à la sortir de cet enfer. Ne baisse pas les bras, je t’en supplie.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Bonsoir Anonyme,

Tout d’abord merci ! Merci de vous sentir concernée par la triste vie de ces gamines !

Si les gendarmes n’ont pas pu faire craquer le père, ni la mère ni les gamines, c’est que le père est peut-être protégé par les flics ou autres personnes de pouvoir !

J’ai une idée pour le coincer : le prendre sur le fait !

Mais, cela dépend de vous et de votre envie de protéger ces gamines ! Êtes-vous prête à faire davantage que ce que vous avez déjà fait ?

Vous dites voir cette gamine rejoindre son père dans la grange. Surveillez la fréquence, notez les jours et heures et gardez ces preuves.

Si vous avez un appareil photos, prenez des photos des entrants et des sortants de cette grange, notez les heures et les minutes. Prenez surtout en photo le visage de cette gamine à l’entrée et à la sortie. Vous pouvez filmez les allées-venues avec votre portable.

Attention : ces photos et vidéos vous pourrez les montrer à la police ou aux services sociaux pour que vous soyez crue. Mais, refusez que ces photos et vidéos servent de preuves pour le coincer car ce porc pourrait vous attaquez au Civil et vous seriez condamnée à lui verser des dommages et intérêts même s’il est en prison.

Je ferai la chose suivante : je réunirais de vraies amies chez moi et lorsque la gamine entre dans la grange, vous y allez toutes et vous le prenez sur le fait ! Vous et vos amies serviraient de témoins pour l’envoyer en taule ! Vous témoignerez toutes de ce que vous avez vues et il sera condamné !

Faites ce qu’il faut pour protéger ces petites ! Cela vous a déjà coûté votre chat et j’en suis navrée ! Il faut être consciente qu’il peut s’en prendre à vous ! C’est donc vous qui devez décider d’aller plus loin ou pas !

Surtout vous ne parlez pas de cette idée en dehors de vos vraies amies qui doivent garder le secret tant qu’il n’est pas pris sur le fait ! Personne ne doit savoir ce que vous allez faire pour le coincer !

S’il y a des fuites, il peut s’en prendre à vous ! Donc soyez sûre de vos amies et leur collaboration !

Quoi que vous décidiez, ce sera dur pour vous ! Soyez forte et courageuse ! Faites ce qui est juste, faites votre devoir !

Il faut assister toute personne en danger !

Bon courage Anonyme. Tenez-nous au courant svp ! Je reste à votre écoute !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Neillia
Invité
Neillia

Merci à toutes de me soutenir, les gendarmes me croient, ils nous connaissent « favorablement » ( camps scouts organisés chez nous, par exemple ). Je les ai rencontré à deux reprises, la première fois en août pour mon témoignage, j’ai été reçue plus de 2 heures, j’avais mes notes. Je me suis mise à noter mes souvenirs depuis que ma petite voisine m’a fait des semi-aveux. La seconde fois en octobre, ils apportaient une convocation pour la mère (que je vais nommer C), ils ont pris le temps de discuter une demi heure environ avec mon mari et moi.

J’avais pu parler à E (la petite jeune fille) la semaine d’après ma terrible prise de conscience, si je ne faisais rien, elle pouvait se suicider et alors j’aurais eu sa mort sur la conscience, mais je craignais d’une part détruire la famille pour rien, car je n’aboutirai à rien, d’autre part plonger dans la pauvreté la mère et ses filles si lui partait en prison. C’est d’ailleurs pour cela que E et sa mère ne parleront pas. Le père est agent d’entretien dans un collège, fonctionnaire, elle elle fait des ménages et fait le service dans de petits restaurants, horaires décalés très mal payé.

Je n’ avais pas surpris E et son père depuis l’automne dernier, avaient ils arrêté? Ou changé de lieu? Hier la gamine était allée prendre de l’herbe (pour les lapins) dans la grange, mais le père l’a rejoint, ils y sont restés environ 1/2 heure, la petite est sortie les joues rouges, et a réajusté son chignon d’une main en maintenant le sac d’herbe sur son épaule de l’autre.

Mardi prochain c’est le premier mai, je vais voir avec ma plus proche voisine (au courant, elle a elle même trois filles, 19, 16 et 11 ans), si elle accepte de venir chez moi avec son aînée et filmer la sortie, si C travaille ce soir là. Si je repère des rv fixes, je pourrais demander à une amie et à son mari (juge tout juste à la retraite) de venir, mais cela ne servira je crains à pas grand chose, ils verront entrer et sortir un homme et une fille d’une grange.

Après la mort de mon chat, j’ai pris un jeune malinois, car j’ai considéré que la mort de mon chat était un avertissement. A (mon voisin) a menacé une voisine (qui a averti les gendarmes) de tuer ses chiens d’un coup de fusil, car ses colleys l’ennuient. Je crains que cela aille au clash si on les surveille ouvertement en prenant vidéo ou photos, mais on pourra toujours se réfugier chez moi, j’avais découvert cet inceste tout simplement en cuisinant, la fenêtre de ma cuisine donne sur la minuscule route qui dessert ma maison et la vieille ferme où se trouve la grange, il y a environ 10 m entre ma fenêtre et le portail de la cour de la ferme où se trouve la grange (20 m plus loin, surplombant la cour).

Je crois que je vais téléphoner aux gendarmes afin de voir si c’est utile ou pas que je prenne ces risques, mais s’ils me disent que c’est inutile, il s’en tirera comme ça, et dans un an ou deux, il violera L, sa cadette.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Espérance
Membre

Chère Neillia, je comprends votre désarroi de ne pas réussir à empêcher le mal qui se déroule presque devant vos yeux, malgré tous vos efforts courageux pour le faire cesser. Mais soyez sûre d’une chose : la petite sait que vous avez pris sa défense, que vous avez essayé de l’aider. Elle le saura et s’en souviendra toute sa vie, qu’une personne, même une seule, a eu pitié d’elle et a tenté de l’aider. L’horrible fardeau d’avoir été violée par son propre père sera moins insupportable car elle saura que dans vos yeux, c’est lui le coupable et non pas elle. Je suis certaine qu’un jour cela l’aidera à surmonter cette douleur, à pouvoir faire confiance à des gens honnêtes et à prendre de la distance avec son indigne famille. Merci pour votre grand coeur que l’on sent en vous lisant.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Neillia,

Merci pour votre réponse.

Quand je vous dis de faire venir vos amis, c’est pour entrer dans la grange et le prendre en flagrant délit d’inceste !

N’appelez pas les gendarmes avant car si quelqu’un vend la mèche, le flagrant délit est cuit ! Appelez-les de la grange quand vous aurez constaté le flagrant délit !

C’est parfait un juge comme témoin de moralité !

Parlez-en au juge de cette idée de le prendre en flagrant délit et voyez ce qu’il vous conseille.

Il y a un détail juridique que je ne maitrise pas c’est : si vous pénétrez dans une propriété privée et le surprenez en flagrant délit, est-ce que le fait d’avoir pénétré dans cette propriété privée entraîne la nullité du délit ???

J’essaierai de me renseigner sur ce point. Mais, demandez à votre ami juge, lui, il doit peut-être le savoir !

Je suis fière de vous ! Il n’y a pas beaucoup de monde qui se sentirait concerné et tenterait d’agir pour aider ces gamines !

Espérance a raison lorsqu’elle vous dit qu’elle et sa sœur se souviendront de l’intérêt que vous leur témoignez et de l’aide que vous essayez de leur apporter !

Luttez jusqu’au bout pour les sortir de là !

Quant au fait de rendre plus pauvre la famille si ce pourri part en prison, ne vous inquiétez pas, toutes les trois seront aidées par des assistantes sociales qui veilleront à leur faire avoir une aide financière !

L’important, c’est de mettre cette ordure hors d’état de nuire !

Tenez bon ! Nous sommes avec vous !

Catoune.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Attention aux films et aux photos qui ne DOIVENT PAS être utilisés comme preuves ! Juste pour vous aider à convaincre et à montrer les faits mais pas à être versés au dossier comme preuves !!!!!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Neillia
Invité
Neillia

Bonjour Catoune, j’avais posé la question aux gendarmes, puis au mari de mon amie le fait d’entrer dans une propriété privée rend ce témoignage impossible à utiliser, sauf si il y a urgence; cris, feu…

Pour le moment E me déteste, sans moi, elle pourrait faire semblant de vivre, là, j’ai posé des mots, témoigné, elle est allée à la gendarmerie contredire ce que j’ai dit, la dernière fois que je lui ai parlé, c’est stupide, une histoire de chien qui faisait pipi ou pire sous ma fenêtre, ça me fait réagir, car je marche dedans en allant chercher mon courrier, j’ai fait ce que je fais toujours, j’ai frappé à la fenêtre, je n’avais pas vu qu’elle était tout près, elle a réagi l’air furieuse. Je lui ai donc dit:

« Je frappe juste à la fenêtre pour que Joly fasse ses besoins plus loin! »

Elle m’a encore invectivé,je ne l’entendais pas, double vitrage efficace, mais je la voyais, je suis donc allée à la porte d’entrée, et là c’est parti en vrille, lorsqu’elle m’a insulté, après deux ou trois phrases, je lui ai dit

« Je n’ai pas de leçon à recevoir de la part d’une gamine qui se laisse violer par son père! »

Bien sûr je m’en veux, mais j’ai du mal à me laisser insulter par cette gamine que j’ai voulu sauver, elle m’a répondu

« Je ne me fais pas violer par mon père! »

Moi?  » Si, je vous vois, je vous ai vu au moins 100 fois dans la grange, là » je lui montrais du doigt la grange

E m’a répondu « Et votre mari, il viole peut-être ses enfants et ses petits enfants, vous ne savez pas! »

Moi », très interloquée Mon mari? Ah, c’est rigolo, ben non, c’est pas le genre d’homme, pas du tout »

Sur ce, son violeur de père arrivant, j’ai fermé la porte, il a sonné, j’ai laissé sonner. Je ne veux plus parler à ce criminel, sauf devant les gendarmes ou la Justice.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Neillia,

Je m’en doutais pour le fait d’entrer dans cette grange qui est un lieu privé, que les témoignages ne pourraient pas être utilisés, mais je n’avais pas encore fait de recherches sur ce point.

Dommage, c’était pourtant un bon moyen de le coincer ! Au moins maintenant me voilà fixée !

Pour ce qui s’est passé avec E, c’est ennuyeux, car maintenant les viols ne se passeront plus dans la grange, puisqu’ils savent que vous les avez vus. Ça complique les choses !

Ce qui est aussi malheureux, ce sont vos propos adressés à E ! Ils sont très violents, surtout envers une gamine victime d’inceste !

Je sais que vous vous en voulez, tout comme moi quand je dérape, y compris sur ce site ! Je ne suis pas toujours très tendre et comprenhensive ! Ceux qui me lisent le savent et ceux qui me connaissent aussi ! Je suis humaine, tout comme vous ! On commet tous et toutes des erreurs ! Parfois, on veut bien faire et on fait mal ! Donc, ne culpabilisez pas trop !

En tous cas, cette gamine a du répondant et c’est une bonne nouvelle! Le fait qu’elle se rebiffe contre vous, celle qui veut la sauver, prouve que ce que son père lui fait subir, ne la brise pas ! Elle n’est pas suicidaire ! Elle sait se protéger ! Elle est forte intérieurement et c’est bien !

Ne lui en voulez pas de vous blesser, alors que vous tentez de l’aider et de la sauver ! Comme vous l’avez dit si justement, vous l’obligez à regarder la réalité en face, alors qu’elle fait tout pour la fuir ! Quand on est dans le déni on ne souffre pas, du moins consciemment ! Là, pour elle, c’est vous qui la faites souffrir, c’est vous son bourreau !

Ce qu’elle pense maintenant de vous n’est pas grave ! Vous savez que plus tard, elle vous remerciera ! Vous êtes dans le vrai ! Vous lui voulez du bien ! Un jour elle en prendra conscience !

Qu’allez-vous faire maintenant ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Neillia
Invité
Neillia

A Catoune, cet hiver je ne sais pas ce qui s’est passé, mais hier ils ont recommencé dans la même grange.

je sais que E est une victime je le lui ai dit et redit, mais depuis elle m’agresse, elle aurait préféré que je ne vois rien, ne devine rien.

Ce que je vais faire? Je l’ignore, mais je ne peux fermer les yeux, je ne peux vraiment pas laisser une gamine se faire violer( car même si elle parait consentante, on est d’accord elle n’a pas toute sa responsabilité, mais le pire est que l’amour filial est confondu à présent avec l’amour charnel)

D’un côté je m’en suis super voulue de lui avoir parlé ainsi, mais de l’autre, je lui montrais aussi les bornes de l’inacceptable, que son père ait des relations avec elle, est simplement inacceptable, elle doit se révolter contre lui et non contre moi. Je lui ai demandé deux reprises ce qu’elle ferait si son père s’en prenait à Léa, la première fois en avril elle m’a répondu

« L? Elle est trop petite! »

En octobre elle m’a répondu à la même question

« Je ne sais pas »

Depuis elle ne me regarde pas, ne veut pas me voir, et surtout pas m’entendre. Perso, je ne pourrais pas vivre en sachant ce qui se passe sans rien faire.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Neillia,

Il vous faut comprendre pourquoi elle vous en veux et pourquoi elle vous agresse !

Elle vous en veux parce que vous êtes le témoin de sa honte, de la culpabilité qu’elle ressent d’accepter ces viols ! Savoir que vous l’avez vue se faire violer est une douleur terrible, peut-être pire que le viol lui-même !

Avoir honte devant quelqu’un, perdre sa dignité, sa fierté, son honneur, devant un inconnu est déjà très dur, mais devant une personne que l’on connaît, ça vous fait atrocement souffrir ! Je le sais parce que je l’ai éprouvé !

Quand vous commettez une erreur et que quelqu’un vous le reproche, mais devant une très bonne amie, eh bien vous allez avoir honte, mais encore plus parce que c’est fait devant témoin. Alors, imaginez quand il s’agit d’un viol et que vous vous laissez faire!

Quand elle vous agresse, ce n’est pas vous qu’elle agresse, mais son père à travers vous !

J’ai agressé ma psychiatre pendant 6 ans parce que je réglais à travers elle mes comptes avec ma mère ! Elle y a mis le haut-là, ça a été un électrochoc pour moi et j’ai compris à quel pont j’étais dans l’erreur ! Mais il a fallu un choc pour qu’enfin je réalise que je n’agressais pas la bonne personne !

Je n’ai jamais rien dit à ma mère, c’est ma psy qui a pris pour elle ! Toutes ces années de silence et de colère intérieure, de rage même, c’est ma psy qui en a fait les frais ! Et j’en suis profondément peinée et désolée ! Ma psy ne veut que mon bien et je l’ai maltraitée ! Je n’ai pourtant pas l’excuse d’être une gamine ! J’ai 50 ans!

Vous êtes son électrochoc, mais laissez lui le temps de le comprendre ! Elle vous remerciera et s’excusera un jour, tout comme je l’ai fait envers ma psy !

Courage et patience Neillia !

Quant à ce qu’il faut faire, avez-vous tenté de contacter le Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV) ou l’Association internationale des victimes d’inceste (AIVI), pour voir ce qu’elles pourraient vous donner comme conseils ?

cfcv.asso.fr
Appel gratuit : 0 800 05 95 95. Du lundi au vendredi de 10h00 à 19h00.

aivi(.)(org) : ai mis des parenthèses sinon le commentaire ne s’affiche pas !

Avez-vous contacté les Services Sociaux ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Neillia
Invité
Neillia

Merci Catoune de votre confiance et de vos conseils, je suis en train de réfléchir sur la meilleure stratégie à mettre en place afin que tout cela cesse au plus vite et que E puisse se faire suivre par un psy et que L y « échappe ». Je sais qu’aux yeux de E et de sa mère, je suis coupable car « j’ai dit » , je le savais avant « il a dit la vérité, il doit être exécuté ».

Pour le moment j’hésite entre plusieurs actions, sortir de la maison et être sur leur chemin lorsqu’ils sortent de la grange, un peu comme l' »oeil de Caïn » je suis là, je vois. Je ne pourrais pas le faire souvent, le père risque de m’agresser, mais la première fois, ça devrait le faire. J’aimerais rétablir le contact avec E ou à défaut L, maintenue chez elles depuis le printemps dernier. L avait pu faire du vélo la semaine dernière, elle m’a fait un sourire et un bisou à ma voisine, ses parents ont dû le savoir, et on ne l’a plus revu faire du vélo. Les filles sont « cloîtrées » chez elles avec interdiction de sortir je présume lorsque les parents ne sont pas là, je pourrais tenter d’aller sonner sous un pretexte bidon et sympa, je ne vois pas lequel, elles risquent de ne pas m’ouvrir.

Y a t-il un livre « bien fait » sur le sujet pour les ados? Je vais chercher et voir si j’arrive à le lui donner. Je me demandais aussi si je pouvais glisser un post-it à la mère si je repère des RV réguliers « style tous les mardi vers 18h45, vérifiez téléphonez, ou mieux allez dans la grange ».

Je ne sais pas encore ce que je vais faire mais je ne resterai pas les bras croisés regarder une gamine en train de se faire briser sa vie par un sale type sous pretexte que ce gars est son père.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Neillia,

Je vous en prie, inutile de me remercier. La situation de ces deux gamines me préoccupe !

Le post-it à la mère, oubliez ! Elle sait, mais ne fait rien pour aider ses filles ! Elle continuera à nier car sinon, elle serait un monstre à ses yeux et elle ne pourrait pas le supporter ! De toute façon, elle sera punie, car dès que les gamines auront l’âge de partir, elles le feront et elles ne les reverra plus ! Ce sera son châtiment !

Pour le fait de vous poster sur le chemin, ne le faites pas, il vous agresserait et vous ferait les pires ennuis ! Il l’a prouvé en tuant votre chat !

Prendre contact avec les filles, surtout pas, car après il le leur fait payer ! Vous ne souhaitez pas qu’elle soient battues ou enfermées ou privées de nourriture ou violées à cause de vous !

La stratégie : les Services Sociaux (ASE) doivent protéger ses gamines ou la Brigade de Protection des Mineurs (la BPM) !

Il n’y a qu’eux pour soustraire ces gamines à leurs parents !

• Infos sur la BPM :
Au sein de la direction régionale de la police judiciaire, la brigade de protection des mineurs est chargée de la répression des infractions à l’encontre des mineurs ainsi que de la prévention et la protection de l’enfance et de l’adolescence.
ORGANISATION

Parmi les six brigades spécialisées poursuivant les infractions criminelles plus graves au sein de la police judiciaire, la brigade de protection des mineurs (BPM) se compose de deux sections :

– les groupes d’enquêtes, chargés des affaires menées dans le milieu intrafamilial (incestes, excisions, enlèvements parentaux, maltraitances, etc.) ;

– les groupes opérationnels, traitant les affaires commises dans le milieu extrafamilial (agresseurs sexuels, traite des êtres humains, prostitution, etc.), ainsi qu’un groupe spécialisé dans la répression de la pédophilie et de la pédopornographie sur Internet.

• Infos sur l’ASE :
Les services de l’Aide sociale à l’enfance (Ase) interviennent au domicile de l’enfant afin d’évaluer sa situation.

Si l’Ase conclut à l’existence d’un danger, elle peut proposer diverses mesures d’assistance éducative, dont un accueil provisoire en dehors du foyer familial.

L’Ase transmet également ces informations au procureur de la République qui peut ensuite décider d’une mesure de protection judiciaire.

C’est le juge des enfant qui est compétent pour tout ce qui concerne l’assistance éducative. Il est possible de faire appel de ses décisions.

Avez-vous eu des nouvelles de la part de la Police ?

Vous pouvez peut-être alerter les médias en leur demandant de garder votre nom confidentiel ?

Parfois pour certains reportages, des cas comme celui-ci peut les intéresser !
Je pense à Flavie Flament, Élise Lucet,…
Je pense aussi à Sandrine Rousseau et son Association « Parler » !

Ne vous exposez plus ! Essayez en envoyant des emails ou en allant sur les sites des Médias de rallier du monde à votre cause !

Faites tout ce que vous pouvez !
Bon courage ! De tout cœur avec vous !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Neillia
Invité
Neillia

La punition de la mère, du père dans une moindre mesure et hélas des gamines est sociale, et elle est en route, d’une part car j’ai averti les familles voisines susceptibles d’être victimes de ce violeur, d’autre part car le lendemain de l’incident où j’ai dit à E que je n’avais pas à me laisser insulter par elle, sa mère m’a alpagué au Carrefour, furieuse, elle parlait d’une voix contenue, mais trop forte, me disant que je ne devais plus dire que « E était violée par son père car ce n’est pas vrai » je lui ai répondu que c’était la vérité et qu’elle pouvait porter plainte à la gendarmerie que j’en serais heureuse car cela ouvrirait une enquête, elle m’a répondu « on verra » mais a tenté de me menacer vaguement « ça en restera pas là ». Notre petite altercation a duré environ 2 ou 3 minutes, assez pour que plusieurs personnes se soient arrêtées et n’en perdent pas une miette, l’une d’elle connaissait la famille et me l’a dit ensuite. Dans une petite ville…

J’ai décidé de recontacter la gendarmerie, je le ferai dans quelques jours, car une personne que je connais essaie de prendre contact avec l’infirmière et/ou l’assistante sociale du collège pour raconter des faits vrais (questions d’E à sa fille « qu’est ce qu’un viol » etc), je voudrais savoir ce que ça a donné puis je contacterai la gendarmerie afin de leur demander conseil.

Quelqu’un m’a dit que si les gendarmes ont auditionné toute la famille suite à mon témoignage, je sais qu’ils ont entendu la mère, pour les autres je ne sais pas, et qu’ils ont tous nié mais n’ont pas porté plainte pour diffamation cela signe des aveux, les gendarmes ne sont surement pas dupes.

Hier soir A (le père) est passé devant chez moi en me fixant du regard, je n’ai pas baissé les yeux, pendant des mois et des mois je l’ai fuit, je me cachais de lui, à présent, je refuse de baisser les yeux ou de me cacher, je suis prudente, il sait que s’il s’en prend à moi, il sera dans le collimateur des gendarmes.

Je vous tiendrai au courant,probablement milieu de semaine prochaine, mais en France on a parfois l’impression de vivre dans un monde primitif, barbare qui ne protège même pas les enfants.

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

Je vous admire Neillia, vraiment vous êtes courageuse et grâce à vous au moins la petite dernière ne sera sans doute pas violée, son père ayant été mis hors d’état de nuire. Bien -sûr cela fera des dégâts dans la famille mais c’est la faute du violeur, c’est tout. C’est affreux d’avoir affaire à un père et un mari aussi mauvais. Comme je plains la pauvre gamine, 5 ans de viols et d’inceste, rien à faire pour en sortir, c’est atroce.
Le filon école me semble très bien , à exploiter.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Neillia
Invité
Neillia

Je voulais vous dire, d’abord de cesser de penser que je suis courageuse, pour moi, je n’ai pas le choix, je ne peux pas accepter de voir mes petites voisines se faire violer par leur père, ce n’est pas un choix, c’est simplement que je les vois et que je ne peux pas.
Je vois les choses et ne peux pas les oublier. Le courage, à la limite, pour moi, si courage=effort, serait de tenter de les oublier d’étouffer ma conscience sous un oreiller, mais je ne peux pas, d’abord je suis pas douée pour ça et ensuite je ne peux pas, ne pas tenter de sauver des enfants, les enfants sont pour moi, une priorité, jamais je n’accepterais de sacrifier des gosses, pour quoi que ce soit.
Il me faut de temps là, pour décider de mon type d’action, le service social alerté par une autre personne hier la dit qu’il connaissait le dossier et ne pouvait pas intervenir, il a demandé à cette maman d’appeler le 119 (déjà alerté par moi)
J’ai juste, à présent, envie de me défouler et de dessiner sur la route un énorme zob semblant manger une petite fille, je sais le faire, mon mari ne veut pas, il pense que ça ne sert rien, mais moi, l’id que cette gamine se fasse violer encore une fois me tue.

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

Je te comprends, je serais dans le même état. J’aurais même déjà fait une bêtise je pense dans le genre de celles à quoi tu penses. Le violeur doit quand même commencer à se sentir un peu grillé non?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Neillia,

Bon, déjà ne dessinez pas ce que vous vouliez dessiner car la peine encourue est de 30 000€ d’amende et de 2 ans d’emprisonnement ! Alors, du calme !

Si les Services Sociaux et la Police ne peuvent intervenir, c’est que ce pourri est protégé ! Donc toute action légale est impossible !

Les parents ont toute autorité sur leurs enfants tant qu’ils sont mineurs !

Les seules actions qu’ils restent et je vous l’ai déjà dit c’est de médiatiser l’affaire pour obliger les pouvoirs publics à agir ! Contacter des médias par internet et Demander aux journalistes de rester anonyme pour éviter des représailles !

Toute autre action sera forcément illégale et si vous allez en prison, vous ne serez plus d’aucun secours à ces gamines !

MÉDIATISER CETTE AFFAIRE !!!!

Je ne peux pas être plus claire : il n’y a rien d’autres a faire !!!

Alors, à votre ordi et tenez-nous au courant !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Bonjour Loulou,

Pour répondre à ta question : non, il ne se sent pas grillé ! Ce genre de type protégé ne s’arrête jamais à moins de l’y contraindre par la force !

Les pouvoirs publics et la police ne peuvent intervenir, il ne reste que les médias !

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

Et si elle achetait un sifflet d’arbitre et sifflait très fort au moment adéquat en disant qu’elle dresse le petit malinois?

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

Protégé, mais comment est ce possible? Et jusqu’à quel point?

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
Membre

Bonjour Neillia,
Si police et services sociaux ferment les yeux alors je pense comme Catoune MÉDIATISÉ l’affaire. Essaye aussi une autre gendarmerie, police une autre assistante sociale ou écrit au procureur. Et si tu es courageuse parce que moi tout le village savait qu’on était maltraité et personne n’a rien fait. Et merci pour la petite. C’est normal qu’elle te rejette tu l’oblige à regarder la réalité. Mais ce qui peut l’amener à réagir c’est le besoin de protéger sa soeur. Voilà quelques idées. J’espère un dénouement positif rapidement. Tu es une personne merveilleuse.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Loulou,

Imagine, elle compose le 119 qui avertit les Services Sociaux, la Police Judiciaire dont la BPM et rien ne se passe, ils disent tous qu’ils ne peuvent intervenir !

Ce sont des services publics, des services de l’Etat ! Et si eux n’agissent pas, c’est forcément parce qu’ils ont ordre de ne pas le faire !

Normalement, la procédure est que les enfants sont placés dans une famille d’accueil ou en foyer le temps de l’enquête !

Moi, juste parce que mon père à 14 ans et demi m’avait tellement battue que j’ai fini à l’hôpital pour coups et blessures, on m’a soustraite à ma famille une journée ! Je voulais revenir chez mes parents et il n’y avait pas d’inceste de la part de mon père. Mon père a été jugé coupable de coups et blessures sur mineure. J’ai eu l’autorisation de pouvoir retourner chez mes parents mais avec la visite d’un Éducateur deux fois par semaine.
Il est resté un an auprès de moi pour me protéger !

Et là, il y a viol et les petites ne sont pas placées dans un foyer ou une famille d’accueil et elles n’ont même pas d’Educateur ?

C’est louche, très louche !!!

Il y a corruption de fonctionnaires ou il a des amis haut-placés, c’est quasi certain !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Le sifflet, c’est une idée, Loulou ! Mais ils iront ailleurs et ce dégueulasse peut prostituer sa fille pour avoir une chambre gratuite quelque part ! Ça déplace le problème et il y a risque de l’aggraver !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Bonsoir La Marte,

Aller dans un autre commissariat ou voir une autre assistante sociale ne changera rien !

Lis ce que j’ai écrit à Loulou sur ce qui m’est arrivé et tu comprendras que dans ce dossier, rien n’est fait dans les règles !

Ce pourri est protégé car les petites auraient dû lui être retirées le temps de l’enquête et si les petites sont retournées chez lui, elles auraient dû être suivies par un Éducateur ou une Éducatrice ou une Assistante sociale et ce n’est pas le cas !

La seule solution : les médias !

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

Et une lettre au Procureur resterait aussi sans effets? Je ne comprends pas. Cette histoire me navre beaucoup, et la tienne, Catoune, est terrible aussi. Trop dur tout cela.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Neillia
Invité
Neillia

Catoune vous vous trompez, en fait, eux sont les « pauvres petits paysans, trop cons pour comprendre qu’on ne viole pas des gamines' » effectivement lui est quasi illettré, mais fonctionnaire, et moi? « La sale bourge citadine »qui ne comprend pas ce « pauvre peuple*
Sauf que je suis petite fille de paysans, et jamais de chez jamais, il ne se serait passé ce genre de chose, mais ici, ils sont classé « famille à part » trop cons pour attendre autre chose. Il n’y a pas corruption de gendarmes ou de fonctionnaires, je en crois pas mais un e situation entérinée depuis longtemps, ces Batisse, sont trop cons pour faire autre chose que violer leurs gamines!
Perso, je crois, qu’il sait exactement ce qu’il peut faire ou pas, il ne m’attaquera pas, il sait alors aller droit en prison, mais il en sait pas, que moi, je ne peux laisser ses filles se faire violer, car simplement, je en peux pas.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lydia
Invité
Lydia

Etes-vous sûre que votre signalement est parvenu au Procureur de la République? Les gendarmes comme les policiers ont l’obligation d’informer le Procureur s’ils ont connaissance de faits de la nature dont vous parlez. Mais rien ne vaut une lettre adressée directement au Procureur.
Quant à la jeune adolescente, elle affirme qu’elle n’est pas « violée » par son père, parce qu’il suffit que son père lui dise qu’il ne s’agit pas d’un « viol » pour qu’elle en soit convaincue.
Je vous conseille de lui demander (si un jour vous en avez l’occasion) si son père la touche et à quel endroit, ou si celui-ci a des relations sexuelles avec elle. Il faut être factuel pour obtenir des réponses factuelles. Pas de qualification juridique ni de qualification teintée d’affects: vous n’aurez pas la juste réponse, mais celle de son agresseur!!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Loulou,

Je rentre à peine du travail. Merci beaucoup pour ta compassion Loulou ! Cela me touche !

Comme le dit si justement Lydia un peu plus bas dans nos échanges pour tenter de sauver ses gamines, si les gendarmes sont mis au courant de tels faits, ils ont l’obligation d’en référer au Procureur de la République ou à un de ses adjoints.

Lydia aussi est de ton avis, elle propose d’écrire directement au Procureur !

Lis plus bas la réponse que je donne à cette solution !

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

En effet, la lettre au Procureur est la première chose à faire dans cette affaire. Bien plus sûre qu’une visite à la Gendarmerie. Il faut au moins essayer, c’est très simple , juste dire les faits, quand, comment, qui, quoi, où, combien de fois, très efficace, et aucune « protection » à craindre.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Lydia,

Vous proposez que Neillia envoie une lettre au Procureur.

Neillia, n’est que témoin dans cette procédure, je crains qu’elle n’ait aucun droit de savoir où en est le dossier car il faut se porter partie civile pour avoir accès aux pièces du dossier.

Si Neillia contacte l’Association « Collectif Féministe Contre le Viol(CFCV) » ou « l’Association internationale des victimes d’inceste (AIVI) », là, ces Associations peuvent se porter partie civile et avoir accès au dossier et tenir Neillia informée.

Si Neillia veut sortir ces gamines de là, soit elle fait appel à ces Associations, soit elle médiatise l’affaire.

Moi, je ne vois pas d’autres solutions ! Qu’en pensez-vous ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Neillia
Invité
Neillia

A Catoune, merci, je sais là où est mon devoir, mon dernier recours, je le ferai la semaine prochaine, enfin dès mercredi, je le pense, j’ai peur, mais je le ferai dès que je le pourrai

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

Oui, la situation que vous décrivez là Neillia est sans doute exactement vraie, famille de cassos qu’on laisse mariner en l’état par habitude et paresse, et le père plus madré qu’on ne le croit qui profite de la chose, c’est absolument insoutenable pour une voisine qui a du coeur, quelle qu’elle soit.

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

Ce qui serait bien pour ces petites-filles c’est de les attirer chez vous sous des prétextes divers, des petits services à rendre, par exemple une aide pour ranger du bois, tenir le chien en laisse et le promener, …enfin de tous petits travaux mais bien rémunérés qui permettraient aux enfants de sortir un peu de chez elles et de voir des gens gentils avec elles à qui elles pourraient demander
secours.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Pardon Neillia,

J’allais vous répondre mais j’ai été happée par un autre post !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Neillia,

Je n’ai pas compris ce que vous comptiez faire exactement ? Et pourquoi avez-vous peur ?

Si vous vous adressez à l’Association des victimes d’inceste, l’AIVI, elle pourra se porter partie civile et avoir accès au dossier concernant l’enquête qui est faite au sujet de cette famille et vous tenir au courant.

Voilà les coordonnées de l’AIVI :
Adresse:
20 rue Edouard Pailleron
Maison des associations
75019 PARIS
Site internet: aivi(.)(org) je mets des parenthèses sinon le commentaire ne s’affiche pas.
Téléphone: 09 72 23 84 09
Contact:
Mme Emilie Fédou-Responsable groupe de parole Paris ([email protected])
Président:
Mme Isabelle Aubry

Ceux sont des professionnels, ils vous renseigneront et vous assisteront. Racontez-leur tout !

Vous n’avez rien à craindre, ce n’est pas vous qui vous portez partie civile mais l’Association. Vous pouvez demander une confidentialité absolue à l’Association qui ne révèlera pas votre nom !

Faites-le Neillia et surtout continuez a nous donner des nouvelles.

Regardez toutes les personnes qui essaient de vous aider et d’aider ses gamines.

Moi, je ne vous lâche pas tant que ces gamines ne sont pas hors de danger.

Je suis et suivrai votre post jusqu’au bout !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Loulou, c’est déjà insoutenable pour nous à distance alors, pour Neillia qui voit et connaît ces gamines, c’est l’horreur absolue et l’envie de massacrer cette pourriture !

Restons toutes déterminées à sortir ces gamines de cet enfer ! Ne lâchons rien tant qu’elles ne sont pas hors de danger !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lydia
Invité
Lydia

Tout citoyen est en droit de signaler au Procureur des faits criminels. Certaines personnes y sont obligées par leurs fonctions. Neillia n’aura pas accès au dossier et c’est normal. Mais en tant que voisine, elle voit mieux que quiconque si les autorités agissent.
S’entourer comme vous le conseillez d’associations, des services sociaux dédiées à l’enfance et des enseignants (si les jeunes filles sont scolarisées) est à faire aussi bien sûr.

Merci de remplir les champs obligatoires.



loulou
Invité
loulou

Je me demande si les choses ont évolué et comment, j’espère qu’une solution a été trouvée pour éloigner ce violeur de son domicile. C’est une histoire qui vous hante.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Idem pour moi ! Où en êtes-vous Neillia ? Merci de nous donner des nouvelles.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Neillia
Invité
Neillia

On est où? A rien. l’assistante sociale a dit qu’elle savait la situation et qu’elle ne pouvait rien faire, faute de preuve, si les victimes ne témoignent pas, si on en peut pas filmer les endroits de passage, car publics.
Ceci dit j’ai l’impression que le père se méfie et viole moins ou ailleurs sa fille.
Ce soir j’ai eu le droit à un truc bizarre, ej suis très déprimée par tout ça aussi, je les ai laissé faire « leur cirque » mais si je me rends compte d’un nouveau viol, j’appelle la gendarmerie;

Merci de remplir les champs obligatoires.



Neillia
Invité
Neillia

J’ai tout essayé, je crois, je suis épuisée, reellement minée, par cette horreur, cela je peux le dire m’a détruit, jamais je n’aurais pu imaginer que le viol d’une gamine puisse être impuni, je n’ai composé le 119 que sûre et certaine, après des semis aveux d’Elodie.
Après je lis , mais que font les voisins? Mais on en peut RIEN faire, on est aussi on dit comment, victime « collatérale »

Je veux bien révéler mon identité à des gens qui pourraient vraiment agir. Je pensais pouvoir fermer les yeux. Je ne peux pas

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Neillia,

Je ne vois vos réponses que maintenant ! Soit deux mois après votre dernier post ! Comment être partout ? Je ne peux pas!

Je ne comprends pas que vous n’ayez pas envoyé un courrier recommandé à la Brigade des Mineurs de la Police Judiciaire située dans les Préfectures et Sous-Préfectures de votre département ?

Avez-vous au moins appelé l’Association AIVI ? Peuvent-ils vous aider ?

Il est clair que si vous refusez de donner votre nom et vos coordonnées quand vous contactez le 119 ou tout autre Organisme, vous n’obtiendrez aucune aide !

Sinon tentez de joindre tous ces Organismes ou Associations qui suivent jusqu’à ce que quelqu’un vous entende et vous aide, mais dites-leur qui vous êtes et où vous vivez !

• Fédération La Voix de l’Enfant
BP 301 – PARIS CEDEX 10
Tél. 01 40 22 04 22 – Fax 01 40 22 02 90
E-mail : [email protected]
Site internet : lavoixdelenfant.org

• Fondation Pour l’Enfance
17, rue Castagnary – 75015 PARIS
Tél. 01 53 68 16 50 – Fax 01 53 68 16 59
Site internet : fondation-enfance.org

• SOS inceste pour revivre, site internet : sos-inceste-pour-revivre.org
Accueil téléphonique du lundi au jeudi de 9 h à 12 h et de 14 h à 17 h
Au : 02 22 06 89 03

• Collectif inceste, site internet : collectif-inceste.org

• AREVI : Association d’action/recherche échange entre les victimes d’inceste,
site : incestearevi.org

Je ne peux pas agir à votre place ! Et si vous voulez vraiment aider ces gamines, écrivez en recommandé un courrier à la Brigade des Mineurs et donnez votre nom et vos coordonnées !

Je ne peux rien faire d’autres à mon niveau !

Bon courage et Bonne chance !

Merci de remplir les champs obligatoires.