Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Manipulations banales

Bonjour, Je me résous à poster mon témoignage qui me semble révélateur d’attitudes insidieuses, qui me blessent durablement ,accumulées depuis que je suis pubère.
La “circonstance” est plus un acte de harcèlement dans le cadre amical que familial d’ailleurs.
Il s’agit d’un ami qui a été un compagnon pendant un an, il y a 5 ans, duquel j’ai réussis non sans difficulté à me “défaire” car il avait de l’emprise sur moi.
Il a repris contact avec moi, il y a 15 jours à la suite de la rupture avec son amie, comme il le fait à chaque fois d’ailleurs pour me remettre dans ses griffes. Il m’a donc proposé une petite balade nature au cours de laquelle, il a su se montrer aimable et un courtisan discret. Cependant, en me disant au revoir il m’a, avec beaucoup de fausses gênes et manières, demandé si j’étais d’accord pour lui épiler le dos et les bras. Je venais juste de lui parler de mon agacement face à la norme sociale des aisselles épilées, des corps féminins manipulés, objets de désir…. Bref, par gentillesse et avec du recul, par bêtise et crédulité, j’ai accepté. N’ayant pas beaucoup de temps libre, j’ai dû ensuite décaler de 10 jours le jour convenu. Le jour J, il m’invite chez lui, reste cordial. A la fin du repas, je lui propose de commencer l’épilation, il soulève son tee-shirt pour me montrer que sa fille l’avait déjà épilé mais qu’il lui reste les fesses. J’éclate de rire… gênée, puis je me dis que c’est qu’une épilation. Alors, tout s’accélère, il s’active en courant pour sortir les produits, ouvrir sa chambre parce que cela va se passer là… Bref, je sens une chaleur qui part du ventre et commence à accélérer les battements de mon cœur que j’ai malheureusement plusieurs fois éprouvée lors d’actes ou de rapports contraints. Et là, je lui non c’est pas pour moi. Ce n’est pas ce qui avait été défini, c’est pas pour moi même si dans le principe cela ne me dérange pas, mais qu’il le demande à sa copine et pas à moi, c’est particulier même si nous sommes copains. Avec beaucoup d’humour, je détourne cet évènement pesant pour rester dans la bonne humeur. Nous nous reprenons nos place à table et là, il m’explique qu’il n’est plus avec son amie, qu’elle était jalouse et le manipulait… Il a besoin de liberté. Alors, je lui dit que mon ex-ami était très jaloux et possessif et que cela m’avait fait souffrir. Il m’écoute attentivement et devient mielleux et exalté. Il me sort un discours sur la liberté, l’amour, l’amour libéré… le libertinage assumé et sans contrainte. Poliment, je l’écoute en étouffant à demi les rires qu’il m’inspirait. Et comme, il pensait que je n’avais pas compris que cela m’était destiné, il conclut. “Ben, je voudrais le faire avec TOI… mais dans le respect partagé… nous nous connaissons bien, j’ai besoin d’amour pour faire l’amour…”
Bref, il m’avait déjà à plusieurs reprises “fait le coup” en me proposant des jeux sexuels ou des rencontres mystiques nécessaires même lorsque j’étais en couple… N’en pouvant plus, je rigole, remet mes chaussures pour partir vite. Et en me raccompagnant, il me flatte.” Mais non, tu parles de cellulite, de kilos pris pendant le confinement, moi cela ne me gêne pas, je ne regarde pas ça, ta cellulite, tu as de belles cuisses et fesses…” La main sur le portail, il me regarde en me disant “c’est flatteur ce que je te dis” sous-entendu qu’il met les formes pour me convaincre.
Et bien, aujourd’hui, je dis NON à tous ces hommes qui se croient tout permis, non à leurs manigances pour nous traîner dans leur leurs lit avec l’alibi de faire des économies d’esthéticienne. A leur pseudo hédonisme pour le bien-être qui se conclue en massage “t’es bonne toi” “fais-moi du bien…” “libère-toi ! Ouvre tes pratiques sensorielles” qui se traduisent par des trucs salasses et dégradants pris dans le porno. “Moi, je suis altruisme, j’aime le partage et le toucher hmmm c’est si bon, tu sens ce sont mes hormones…. allez ça va te détendre…” “Viens dans mes bras te ressourcer” “T’as de belles petites lèvres… Pouahhh pas comme certaines… ça pend” “Tu t’es bien arrangée dis donc…” “Moi avec 1 fille de 20 ans, j’peux pas mais de 30 ça va… (je suis 1 homme de 51 ans) “Moi, j’aime les filles nature… mais épilée et m’épiler j’aime bien…” “Assume-toi… mais wouhaaa :-(( tu fais plus de tenture…”
Bref, toutes ces gentillesses et manipulations qui perdurent alors que j’ai 50 ans, aujourd’hui je crie STOP !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments