Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Balancetonporc.com : le site de témoignages de viol et agression sexuelle le plus visité de France 🇫🇷

Merci de remplir les champs obligatoires.



Manipulation psychologique

J’ai une amie depuis 4ans un peu près elle est en couple depuis plus de 10ans et a des enfants avec cet personne. Ils sont séparés depuis presque 1an car son compagnon passé son temps à la rabaisser en tant que femme et en tant que maman et à l’isoler socialement. Elle a réussi à se libérer de son emprise c’est trouver un appartement avec ses enfants et m’a confié que pendant leur relation il l’a frappé et qu’elle n’était pas toujours consentante lors des rapports sexuels.
Depuis quelques semaines elle me dit qu’elle lui a laissé une nouvelle chance…je ne sais plus quoi faire pour lui faire entendre raison j’aimerais l’aider mais je ne sais pas comment faire plus je l’ai aider à remonter la pente quand il l’a quitté elle avait réussi à s’en sortir et maintenant tout ses efforts ruiné. Je sais qu’il recommencera et qu’il ne changera pas contrairement à ce qu’il dit. Je ne sais plus quoi faire pour elle.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Astre
Astre
5 mois plus tôt

Bonjour,
Pour avoir moi-même vécu ce genre d’emprise, et après avoir perdu le peu que j’avais en terme de liens, de biens, de balises symboliques dans ma tête, je peux juste vous encourager à ne pas la lâcher. Il recommencera car il ne peut sans doute pas faire autrement. C’est difficile d’imaginer la force immense qu’il faut pour sortir de cette mécanique et trouver en même temps la force de pardonner et de se pardonner. D’accepter qu’on a été humiliée, profondément et ce parfois sous les yeux d’un entourage aveugle, complaisant ou opportuniste.
La honte est immense et pour peu qu’on puisse le faire, le regard lucide sur ce qu’on a vécu est presque pire que de le vivre. On est vide, et nue. Cette violence brute et intime vient souvent révéler d’autres violences invisibles autour de nous, celles qui permettent à ce système de perdurer et se répéter, au point de rendre tout échappatoire impossible.
Tout ce que vous pouvez faire, c’est de lui montrer, en actes, ce que c’est d’aimer quelqu’un respectueusement, lui rappeler ce que peut être un lien humain qui ne la détruit pas, lui dire qu’elle peut aussi, avant tout, se laisser une chance à elle, de vivre de belles choses sans mentir sur le fait que ce sera probablement dur à digérer, qu’une partie d’elle devra changer pour ne pas revivre ça.
La solitude est terrible quand on vit ce genre de cauchemar. Le jugement aussi. Sans parler de l’empathie que l’on peut ressentir envers la personne qui nous détruit.
Moi je galère encore, car je me retrouve sans rien et j’ai vu, dans un contexte collectif, comment cette violence intime était regardée, jugée, mésestimée. J’ai perdu ma famille très jeune et mon entourage se compose d’amis ou de camarades. Et dans ces situations, on ne reconnaît pas ses ami.e.s, on croit vivre dans un monde parallèle. Tout ce qu’on a cru bien faire se retourne en violence contre soi. Ce qui m’a aidée, c’est de réaliser que :
-dans mon entourage, seules des femmes ont su comprendre ce qui arrivait. Je n’ai plus d’amis hommes, tous l’ont soutenu de près ou de loin. Cela m’a fait comprendre une forme de système. Et le soutien de ces quelques femmes (certaines ont refusé de voir) m’a permis de tenir, de ne pas me soustraire au monde, d’envisager des solutions pratiques quand mon cerveau était en pls et voulait juste en finir.
-tout dans la société est déjà en place pour que dans ce mauvais jeu de rôle, la victime en ressorte vide, lessivée et coupable un peu. C’est un tableau impressionniste, chacun commet sa petite touche et c’est saisissant quand on le réalise.
-c’est précisément parce que j’avais été mal sevrée dans la vie que j’ai laissé cet homme détruire tout ce que je m’étais efforcée de construire. Et qu’il y a un chemin intérieur à retrouver sur la base de ce constat, même si c’est plus facile à dire qu’à faire.
-c’est de réaliser que j’avais finalement vécu la même chose que ma mère, mes grand-mères et certaines de mes amies et que je n’étais pas seule au fond.
-c’est qu’on sous-estime bien souvent la noirceur et la violence des gens et qu’on fonctionne socialement par le biais de masques d’emprunt car nous vivons dans une société qui encourage cela, la manipulation et la façade.
-c’est au fond la colère, une colère immense, qui m’a permis de ne pas sombrer dans une empathie vaine. La colère est salvatrice parfois quand elle ne s’installe pas pour longtemps. Elle permet de s’affirmer, douloureusement, mais en redevenant malgré tout un ‘sujet’.
Ne la lâchez pas si cela vous est possible. Sa seule chance est un éloignement radical car face à la personne on retombe inéluctablement dans cette mauvaise spirale. Et pour le faire, elle a besoin de l’assurance d’être soutenue.
J’ai une ami.e qui se fait aider par un coach en manipulation car elle doit elle aussi composer avec son ancien compagnon du fait des enfants. Cela suppose une prise de conscience, mais cela semble l’aider à comprendre ce qui l’a longtemps dépassée. Bon courage à vous. J’espère qu’elle trouvera la force de se sauver.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME