Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Les verres qui traînent…

Je n’aime pas les boîtes, mais j’avais suivi des amies ce soir-là.Je ne bois pas d’alcool fort, je ne goûte aucune drogue
Vers 23h, j’ai besoin d’air et en faisant les trois pas vers la porte, je me sens partir toute en légèreté, mais tétanisée.Black-Out.Le lendemain, réveil en panique, une amie m’explique m’avoir perdue puis retrouvé en pleine crise d’hystérie contre un vigile de parking. J’ai de la peine à croire son récit.Je ne bois pas d’alcool ni ne goûte jamais aucune drogue.Je sens donc de suite que j’ai été droguée et je sais comment, car j’ai posé mon verre près de mes amies le temps d’aller aux toilettes…Je descends à la police du quartier en question.
Voilà dans l’ordre les questions:
Combien d’alcool et de drogues aviez vous pris?
Comment pouvez vous être sûre de ne pas avoir bu?
Pourquoi sortir dans ce quartier?
Comment étiez vous habillée,..et vos amies?
Etes-vous sûre de ce dont vous vous souvenez?
Après toute cette remise en question qui me laisse au bord des larmes, il me dit qu’enregistrer une plainte contre x ne mène à rien,mais que de toute façon, je dois m’adresser à l’hôpital en premier et qu’ aucune donnée ne sera enregistrée par lui avant mon examen gynéco. Déjà debout, il me demande si il peut retourner travailler.
A l’hôpital, on m’explique que le délai est passé pour retrouver le produit en question et que le deuxième examen, celui des cheveux, ne peut prendre place que huit mois après et vaut le prix de trois loyers, à ma charge, remboursés si je gagne en justice. Froid et sec.
Adolescente à l’époque, je suis donc sans recours. Pas de preuve,pas de confident et le plus dur, pas un regard bienveillant chez ceux censés m’aider. J’ai une réponse de l’Univers quelque mois plus tard: l’encart d’un journal local annonçait le démantèlement d’un trafic de G.H.B dans ce quartier. Je l’ais pris comme un signe de faire confiance à mon intution, et aussi à ne poser mon verre que si j’en veux plus…ou qu’il est vide.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

1
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
1 Nombre de personnes ayant commentés
n n Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
n n
Invité
n n

Certaines boîtes de nuit et bars proposent leurs boissons dans des verres fermés avec couvercles. Il faudrait encourager cela, faire passer le mot…que tous s’y mettent.
Je ne sais pas à quelle époque cela vous est arrivé, mais il faut bien savoir qu’aujourd’hui, un policier ne peut pas (n’a pas le droit) de refuser une plainte, même en prétextant qu’il faut des examens médicaux avant, c’est faux. On prend la plainte d’abord, on cherche les preuves (et on passe les examens médicaux) après, catégoriquement.
Désolée de l’accueil que vous avez eu dans ce commissariat, c’était malheureusement fréquent jusqu’à il y a peu (et même encore de nos jours il y en a). Ne pas hésiter à changer de commissariat si on se sent mal accueilli(e). Quant à l’hôpital, que dire? Un endroit où on pourrait espérer trouver un peu d’humanité…
Vous faites bien de dire à quel point c’est douloureux ce manque de bienveillance dans l’accueil.

Merci de remplir les champs obligatoires.