Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

L’enfer….

Voilà l’histoire en résumé :

Bonjour et merci d’avance pour votre lecture.

Dans ce cas, il s’agit d’un personnage dangereux et non d’un proxénète. qui pense assoir sa toute-puissance sur sa fortune.

Personnellement j’ai un cursus assez stable. Mon profil d’avant le « porc » était : Pensionnat catholique, 25 ans de vie maritale, 7 ans de célibat et une autonomie matérielle et affective assumée, maman, chef d’entreprise, diplomée, sportive, pas d’alcool , pas de cigarette. Une vie naturelle sur une île et des activités saines.

Je suis venue en Europe. J’y suis venue passer un diplôme et rencontrer un homme  » descent ».

C’était mon critère. Uniquement descent.

_ Comment ai-je pu tomber dans le piège ?

En trois temps:

1_ Au début, il fait étalage de ses biens, se sert de ses amis riches et célèbres en  » faire valoir » et formule très vite des promesses alléchantes …. qui t’impressionnent juste le temps de réaliser que de ton compte se vide à chaque fois que tu fais les frais de venir le voir et de rester là. Toi, tu dois donc juste apprécier d’avoir la « chance unique de ta vie  » de jouer ton rôle d’hôtesse à côté du » Grand homme ». Tu t’appliques. Tu surjoues, avoues toutes tes faiblesses, passes tous les tests sans rien voir et racontes tes attentes et tes peurs les plus secretes.

2_ Arrive aussitôt après la première phase: l’éducation . Il écrit:  » nous devons changer ton esprit » puis « J’ai rédigé 23 points qu’une femme doit respecter pour vivre avec moi. ». Aucune femme ne dort dans mon lit. Elles partent avant le lever du jour ou occupent les chambres d’amies. Tu penses alors « quelle chance d’être l’élue.  » et tu commences à te plier d’avantage …. en quatre, en huit, en seize, etc..Un vrai boulot d’origamiste.

3_ Puis vient le premier choc: Je dis « non merci, je n’ai pas besoin de drogues pour avoir du sexe ». Il te soutient que ce n’est pas un besoin mais que avec c’est un million de fois mieux, que ça n’a rien à voir avec tout ce que j’ai connu. Tu hésites et un jour, tu testes. L’horreur. Tu reviens à tes bases et craches en cachette les autres fois pour ne pas le contrarier. Mais tu es tellement amoureuse que tu comprends qu’il en ait besoin. Puis un jour, il invite un « ami ». Après tu sais que c’est un de ses dealer, avec lequel il partage sa petite amie. Tu sais pourquoi ils ont là. Tu paniques. Tu réfléchis à ton  » esprit étroit  » qui n’a jamais pris de drogue ou partagé le sexe en groupe. Alors tu prends une dose pour te donner du courage. .Les participants s’enchaînent. Le vendredi s’étire du jeudi au dimanche. Et c’est le début de la fin

4_Destruction :Ton esprit embrouillé la moitié de la semaine, tu récupères des forces un ou deux jours et c’est reparti. Un jour ton corps hurle, saigne. Alors tu oses demander un sursis pour causes d’hémorragies ». Refusé ! Tu dégages ! » il ne faut rien dire contre ma drogue  » . Tu es simplement éjectée.

Entre temps, tu as oublié toutes tes bases. Ton cerveau a été lavé à grands coups de philosophie « home made » et tu erres dans un vide sidéral , t’accusant de ne pas avoir été « à la hauteur ». Le supplice prend fin avec une promesse de sécurité écrite, celle dont tu as cruellemnt le plus besoin. Tu y retournes et obéis à tout. Absolument à tout. Tu es prête à mourir puisque tu n’es plus qu’un sac d’amour et de « sp…. ». Lui , joue avec le « cinquième meilleur jouet de sa vie », selon son classement, te demande d’organiser une cérémonie pour lui donner officiellement tous les pouvoirs sur ton X et ta X , de noter les pseudos et les qualités des participants pour ne pas créer de confusions etc.

5_ Dernier acte. Il évalue combien de temps tu peux encore tenir physiquement et mentalement:  » Combien d’homme au maximum crois-tu pouvoir recevoir en un WE ? ou quelles sont les situations les plus X que tu peux vivre ? » Alors, tu sais que passé ces limites, il va te virer. Tu réalises intimement que c’est un monstre mais tu n’as la force de lui opposer qu’une colère sourde et silencieuse.

De plus,

1/ tu l’aimes et tu culpabilises

2/ tu penses ne jamais pouvoir te réadapter au monde extérieur dans lequel, par ailleurs, tu ne t’aventures plus.

Alors un jour, il déclenche une crise monumentale sur un bille de polyesther coincée dans le lavabo, tu résistes à la crise, il essaie autre chose, tu résistes, etc …. et il finit par t’éclater au sol et te traîner à la mer..en te demandant si  » là, tu en avais assez ou si tu en voulais d’autre! » ….

Tu hurles pensant qu’il a perdu ses moyens et qu’il va te tuer.

Mais non ! Quelques heures après, il apparait les idées claires et te pose la même question  » tu en veux encore ? » tout en exhibant des égratinures que tu lui aurais faites ou qu’il se serait faites en tombant à la mer etc….puis finalement te déclare qu’il a tout oublié dans un « black out » et que les caméras de sécurité n’ont pas fonctionné ».

Ton cerveau cède. Tes nerfs cèdent. Ton corps cède. Les hémorragies tombent en caillots gros comme des pommes. Le médecin relève les hématomes sur tout l’arrière du corps. Tu te retrouves à l’hopital quelques jours après avec une overdose…. punitive ?

Ensuite il te donne un peu d’argent de poche pour te taire, durant quelques mois, soutient qu’il est « ton ami pour la vie » et passe à un nouveau jouet.

PS: J’ai utilisé le tutoiement parce que je le revis en l’écrivant que je n’ai pas le coeur à faire de la littérature. Désolée

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

41
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
7 Nombre de commentaires
34 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
14 Nombre de personnes ayant commentés
CoucouVinceCoucoun nKrine Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Coucou
Invité
Coucou

C’est trop, même pour le lecteur.

Merci de remplir les champs obligatoires.



sylvie97110
Invité
sylvie97110

et pourtant ….. le silence est-il plus léger ? …

Merci de remplir les champs obligatoires.



Coucou
Invité
Coucou

Je ne veux pas vous blesser chère Sylvie97110 mais ce post et le précédent sur la jeune accouchée, c’est vraiment trop dur à lire , qu’on puisse se retrouver à subir ces horreurs, cela me déprime et me soulève sérieusement l’estomac, au sens premier du terme. C’est trop de douleur, trop de méchanceté, c’est satanique, ce n’est pas humain…
J’espère que vous avez retrouvé une vie plus douce.

Merci de remplir les champs obligatoires.



sylvie97110
Invité
sylvie97110

Merci infiniment pour votre commentaire, il est merveilleux d’humanisme… et ne vous tourmentez pas plus que nécessaire. Faites comme moi et les autres auteurs de post … Allumez des alarmes dans les têtes des femmes peu averties pour qu’elles voient arriver le « porc » à 30km et se tiennent loin de portée.
Ma vie est plus douce depuis que j’ai le droit de dire et que je suis entendue.
Alors merci à vous, chère Invité(é),
Sylvie97110

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
Invité
la marte

Bonjour Sylvie,
Un bon pervers narcissique. Contente de savoir que tu l’a quitté.C’est même pas un homme. C’est un monstre. Je te soutiens et te transmets plein de bonne ondes. Courage. Prends soin de toi.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune

Chère Sylvie 97110.

J’avoue être du même avis que Coucou. J’ai lu votre témoignage il y a 4h ! Que vous dire ? Que vous écrire ? Quel réconfort puis-je vous apporter ? Je vous ai lue ! J’ai pensé : de quel film, de quel roman est-ce le plagia ? Comment y croire ? C’est au delà de l’horreur ! Vous arrivez à mettre des mots sur l’indicible ! Vous le faîtes en plus posément ! Vous êtes structurée ! C’est impensable ! Quand on vit de tels traumatismes, on est détruite, dans un état de sidération total, on a du mal à aligner deux mots, à avoir une pensée réfléchie et ordonnée, à avoir ce recul ! Vous vous exprimez avec aisance sans fautes d’orthographe et tout est articulé, net, précis !
Il m’a fallu plus de quarante ans pour m’exprimer à peu près correctement, des années de thérapie, de cours d’orthophonie pour cela et je suis loin d’avoir eu votre parcours !
J’ai lu bon nombre de témoignages et nous sommes toutes fracassées ! Et vous, vous écrivez ces horreurs comme si vous faisiez la liste de vos courses ! Vous ne livrez que des faits sans vous impliquez, ce qui peut être un mécanisme de survie, j’en conviens ! Mais, où est votre ressenti, où sont vos émotions ? Vous dites que vous n’avez pas le cœur à faire de la littérature, je n’y crois pas une seconde : c’est de la littérature ! C’est un récit ! Où êtes-vous dans tout ça ?
Je ne veux pas froisser et surtout pas blesser une victime ! Mais, pour la première fois, je doute que ces faits soient véridiques ! C’est moi qui suis désolée s’ils le sont ! Vraiment !
S’ils sont vrais, alors, je me pose la question suivante : comment une femme si cultivée, qui écrit si bien, peut en arriver à se perdre à ce point ? Eclairez-moi !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune

Même votre entrée en matière sonne faux !

– « Voilà l’histoire en résumé », « Dans ce cas, il s’agit d’un personnage dangereux », « Personnellement j’ai un cursus assez stable »

C’est de la mise en scène, on pose le décor, comme dans un roman ! C’est de la fumisterie !

Et la fin : « J’ai utilisé le tutoiement parce que je le revis en l’écrivant que je n’ai pas le coeur à faire de la littérature. Désolée »

Du foutage de gueule, oui !

Vous vous adressez à Coucou en écrivant : « Alors merci à vous, chère Invité(é) » !

Cela fait 3 mois que je lis les témoignages, les commentaires et les réponses et pas une seule fois on ne trouve de la part de la victime une phrase comme la vôtre : « Chère invitée ».

Vous n’avez pas honte de vous moquez de vraies victimes de viols, d’inceste, d’agressions sexuelles,…?

Vous m’ecoeurez ! Vous m’avez sacrément mise en colère !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune

À ceux et à celles qui essaient d’aider les victimes en mettant quelques mots de soutien, je pense que ce témoignage a été posté juste pour se moquer des commentateurs ou des commentatrices de témoignages, donc de vous et de moi !

Ainsi, l’auteur(e) peut clamer haut et fort que l’on gobe tout et n’importe quoi !

En effet, il est écrit au tout début cette phrase qui va forcément piquer notre curiosité :  » Bonjour et merci d’avance pour votre lecture. »

Alors, tous gentils et gentilles que nous sommes, nous nous faisons un devoir de le lire et de lui mettre un petit mot !

Bien jouée Sylvie 97110, la piégée ce n’est vous, mais nous !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Coucou
Invité
Coucou

Chère Catoune, en effet on peut douter des faits , tellement dérangeants, mais finalement pas de la forme:
Ce n’est peut-être pas un texte spontané, rédigé d’un jet, mais un texte construit après mûre réflexion, retour sur les faits et sur soi. Quant à l’aspect « plan » ce n’est jamais que de la chronologie.
Et je ne pense pas que ce témoignage soit de la provocation. Ou alors il y a des gens bien dérangés.

En revanche, ce que je ne comprends pas c’est comment une femme qui a déjà vécu, qui a des enfants, une indépendance affective et financière, un certain niveau d’éducation puisse se soumettre ainsi à des actions si dégradantes, si masochistes.
Envie de monter dans l’échelle sociale, d’être un peu riche, de fréquenter une société difficile d’accès? Quelle naïveté alors. Et comme c’est cher payé.
Moi l’amour là- dedans je n’y crois pas. Comment aimer celui qui vous prostitue et vous martyrise ainsi?
Bref, je ne sais pas et dans le doute j’accorde du crédit à Sylvie.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Coucou
Invité
Coucou

« Un homme » descent » », bizarre cette orthographe non relue, cela sonne vrai, un homme qui vous fait descendre, qui vous descend, alors que vous voulez vous élever et qui est tout sauf décent…
Tout est dit, jusqu’ à la curée.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune

Chère Coucou, moi j’ai un sérieux doute ! On dirait un script pour un film porno ! Tu dais dans ce monde il y a beaucoup de gens dérangés ! Qu’on puisse aimer quelqu’un qui va vous prostituer est possible ! C’est arrivé à une personne que j’ai connue. Sa sœur est morte d’une leucémie à 15 ans et sa mère c’est tout comme ! Du coup le premier mec qui est passé elle s’en est entichée ! Il l’a battue et il l’a prostituée ! Ce sont des années plus tard que sa famille a pu l’extirper de là ! Mais, tu vois, il y a une cause qui a fait que ! Qu’elle est celle de Sylvie 97110 ? Et puis, elle raconte les faits, sans être là ! Sans dire son ressenti ! Pour moi, c’est étrange ! Trop étrange ! Comment peut-on se remettre de cette horreur sans séquelles au cerveau ? Elle ne dit pas non plus comment elle a pu remonter à la surface ? On a droit juste aux détails pornos ! Je comprends que tu préfères être de son côté au cas où ce serait vrai ! J’étais partie dans ce sens après 4h de réflection mais quelque chose m’empêche d’y croire ! Tu as pu me lire, je suis plutôt du côté des victimes et j’essaie de les soutenir de tout mon cœur, mais là, ce récit me met en colère ! Pour moi, c’est la forme qui cloche, les termes employés, le manque d’elle dans ce script ! J’aimerais tant me tromper, je préfèrerais passer pour quelqu’un d’ignoble et de stupide ! Mais, j’attends qu’elle me parle d’elle, pour y croire et si je dois m’excuser alors oui et plutôt deux fois qu’une ! Je préfèrerais lui demander pardon, crois-moi ! Je lui ai demandé de m’éclairer ! Le fera t’elle ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Coucou
Invité
Coucou

Catoune, Comme toi je me demande bien comment elle a réussi à se tirer de là, c’était sans doute il y a longtemps et elle a pu remonter la pente depuis.
Les films pornos me font horreur, je n’en ai regardé qu’un ou deux dans ma vie. Je refuse de me salir, je ne supporte pas de voir salir les autres. Son scénario ferait bien un affreux film porno pour sadiques.
Elle a bien des séquelles et n’a rien oublié.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Coucou
Invité
Coucou

Je suis en colère aussi de lire ce genre de sévices.
Comme quand on m’ a obligée de lire Sade pour étudier les romans du XVIII° siècle quand j’avais 20 ans.
A ce propos, Sade, Marcela Iacub dans « Belle et bête » en donne une analyse remarquable à laquelle j’adhère complètement, je vais essayer de la retrouver, elle se place dans une perspective de domination de classe. Il y a de cela ici.

Merci de remplir les champs obligatoires.



sylvie97110
Invité
sylvie97110

Bonjour Chères Coucou et Catoune

Je vous remercie de pousser l’analyse de la vérité à travers vos commentaires et de mettre en évidences les apparentes contradictions. Ces échangent valorisent le site sur lequel les auteurs et les lecteurs réfléchissent et ne se gargarisent définitement pas de vomis émotionnel.

Education
J’écris depuis 25 ans des rubriques média, radio, presse, livre … sur la santé. J’ai donc une certaine habitude de diffuser des faits précis et sérieux qui autorisent ni un défaut des sources ni une exagération ou déformation de l’information.Dans mes posts, J’ai tout classé par ordre chronologique pour mettre en évidence le processus évolutif. On ne rentre pas dans l’enfer par plaisir ou sur un coup de tête.

L’histoire
J’ai compilé les faits dans 500 pages d’écriture d’un réalisme discipliné. Je propose même d’envoyer à chacune des personnes participantes le chapitre qui les concerne afin de m’en faire la correction au cas où, j’aurai eu un défaut de sens. Mes dires s’appuient sur des sources écrites, filmées, photographiées, audios et je les publierai avec un gros panneau « DANGER » sur la couverture.

L’appat du gain
L’ exubérance de la richesse a certainement joué un rôle au début. C’est d’ailleurs ce qui constitue l’appât initial du porc et qui fait que les fills et les gars  » du vendredi soir » acceptent tout en ayant l’impression d’être honorés. Mais dans les faits, je n’ai jamais été aussi pauvre que durant cette année. J’ai compris donc assez vite ( un mois) que tout celà m’était montré , eventuellement prêté et qu’il ne constituait qu’un scintillant packaging … vide.

Alors quoi ??? Comment ai-je pu ???
Je vous le demande:
_ Est-ce que les personnes kidnapées qui aiment leurs agresseurs sont des idiotes?
_Est-ce que les épouses battues sont des masochistes ?
_Faut-il être inculte, analphabète ou bi-neuronal pour supporter tout ça ?
_Est-ce que toutes les femmes qui vivent avec un homme à meilleure situation financière qu’elles, seraient vénales, méprisables et mériteraient d’en payer ce prix et leurs douleurs seraient atténuées par les paillettes ?

Je vous propose mes réponses qui me soulagent assez de ma honte pour ne pas reproduire une tentative de suicide:

J’ai enduré dans l’espoir de le changer.  » Si je le pacifie » je sauve ma peau et nous serons heureux pour la vie ». « C’est un homme bon à la base ».

Je me suis identifiée à son idéologie (« phylosophie home made » . Cf;Post) pour justifier ses actes. J’ai remis en question jusqu’à ma foi en Dieu.

Par reflexe de survie, je me suis collée au « Boxeur » pour ne plus être à la portée de ses coups, de ses insultes,de ses humiliations. Je suis devenue Madame « OK » pour éviter les crises.

Ensuite, j’ai échangé dans son environnement avec une avocate, une autre jeune femme intelligente et extrêmement belle, une autre Dame au grand coeur parmi les « épouses maltraitées » et qui se plient aux mêmes exigences … J’ai alors cru longtemps que c’était moi qui avais des problèmes d’adaptation, qui n’y voyais pas clair, qui devais apprendre à faire confiance à un monde à l’opposé de mes valeurs.

Pour finir, j’ai commencé à avoir peur de tout, de l’avenir, du monde extérieur.

A ce propos et pour conclure, deux réflexions du porc:

19 Décembre 2017
 » S’il existe un enfer, je n’ai pas peur d’y aller. Avec tout ce que j’ai fait, le Diable sera mon ami »

24 Décembre 2017 à 22:48
« Aujourd’hui, tu as perdu un ami »

Sylvie

Merci de remplir les champs obligatoires.



Coucou
Invité
Coucou

Wouah! Très, très bien envoyé, expliqué! Mais je faisais confiance à mon intuition et ce récit sonne vrai depuis le début.

Le porc vit donc toujours, j’en suis navrée, et pour lui je souhaite un enfer.

Le perdre, cet « ami », faut oser se qualifier ainsi, c’est un soulagement.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Coucou
Invité
Coucou

Ne soyez pas trop sévère, « le vomi émotionnel », c’est du réflexe, le reste , la reflexion, etc… vient ensuite.

Merci de remplir les champs obligatoires.



sylvie97110
Invité
sylvie97110

Bonjour Chères Coucou et Catoune

Je vous remercie de pousser l’analyse de la vérité à travers vos commentaires et de mettre en évidences les apparentes contradictions. Ces échangent valorisent le site sur lequel les auteurs et les lecteurs réfléchissent et ne se gargarisent définitement pas de vomis émotionnel.

Education
J’écris depuis 25 ans des rubriques média, radio, presse, livre … sur la santé. J’ai donc une certaine habitude de diffuser des faits précis et sérieux qui autorisent ni un défaut des sources ni une exagération ou déformation de l’information.Dans mes posts, J’ai tout classé par ordre chronologique pour mettre en évidence le processus évolutif. On ne rentre pas dans l’enfer par plaisir ou sur un coup de tête.

L’histoire
J’ai compilé les faits dans 500 pages d’écriture d’un réalisme discipliné. Je propose même d’envoyer à chacune des personnes participantes le chapitre qui les concerne afin de m’en faire la correction au cas où, j’aurai eu un défaut de sens. Mes dires s’appuient sur des sources écrites, filmées, photographiées, audios et je les publierai avec un gros panneau « DANGER » sur la couverture.

L’appat du gain
L’ exubérance de la richesse a certainement joué un rôle au début. C’est d’ailleurs ce qui constitue l’appât initial du porc et qui fait que les fills et les gars » du vendredi soir » acceptent tout en ayant l’impression d’être honorés. Mais dans les faits, je n’ai jamais été aussi pauvre que durant cette année. J’ai compris donc assez vite ( un mois) que tout celà m’était montré , eventuellement prêté et qu’il ne constituait qu’un scintillant packaging … vide.

Alors quoi ??? Comment ai-je pu ???
Je vous le demande:
_ Est-ce que les personnes kidnapées qui aiment leurs agresseurs sont des idiotes?
_Est-ce que les épouses battues sont des masochistes ?
_Faut-il être inculte, analphabète ou bi-neuronal pour supporter tout ça ?
_Est-ce que toutes les femmes qui vivent avec un homme à meilleure situation financière qu’elles, seraient vénales, méprisables et mériteraient d’en payer ce prix et leurs douleurs seraient atténuées par les paillettes ?

Je vous propose mes réponses qui me soulagent assez de ma honte pour ne pas reproduire une tentative de suicide:

J’ai enduré dans l’espoir de le changer. » Si je le pacifie » je sauve ma peau et nous serons heureux pour la vie ». « C’est un homme bon à la base ».

Je me suis identifiée à son idéologie (« phylosophie home made » . Cf;Post) pour justifier ses actes. J’ai remis en question jusqu’à ma foi en Dieu.

Par reflexe de survie, je me suis collée au « Boxeur » pour ne plus être à la portée de ses coups, de ses insultes,de ses humiliations. Je suis devenue Madame « OK » pour éviter les crises.

Ensuite, j’ai échangé dans son environnement avec une avocate, une autre jeune femme intelligente et extrêmement belle, une autre Dame au grand coeur parmi les « épouses maltraitées » et qui se plient aux mêmes exigences … J’ai alors cru longtemps que c’était moi qui avais des problèmes d’adaptation, qui n’y voyais pas clair, qui devais apprendre à faire confiance à un monde à l’opposé de mes valeurs.

Pour finir, j’ai commencé à avoir peur de tout, de l’avenir, du monde extérieur.

A ce propos et pour conclure, deux réflexions du porc:

19 Décembre 2017
» S’il existe un enfer, je n’ai pas peur d’y aller. Avec tout ce que j’ai fait, le Diable sera mon ami »

24 Décembre 2017 à 22:48
« Aujourd’hui, tu as perdu un ami »

Merci de remplir les champs obligatoires.



sylvie97110
Invité
sylvie97110

Vous avez mille fois raison. avant la réflexion, vous ne savez plus quoi faire pour contenir tout ça …. et même après ….. visiblement wink

Merci de remplir les champs obligatoires.



Espérance
Invité
Espérance

Bonjour Sylvie. Merci d’avoir le courage de dénoncer le piège monstrueux dans lequel vous êtes tombée. Il me paraît hélas réaliste, tant nous sommes conditionnés à croire que les gens qui ont beaucoup d’argent sont l’élite de la société, des gens mieux que les autres. Ce sont en réalité les plus redoutables prédateurs qui font fortune, et beaucoup d’entre eux sont d’une perversité sans nom. Mais ils brillent, ils fascinent, ils hypnotisent leurs proies comme le python du Livre de la Jungle, puis ils les dévorent. J’espère que votre terrible expérience permettra de mettre en garde beaucoup de jeunes femmes naïves et ambitieuses qui imaginent qu’être la conquête d’un homme riche et puissant est la chose la plus désirable au monde. Mais c’est juste un ticket pour l’Enfer.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Ciswhitemale
Invité
Ciswhitemale

Je rejoins Catoune ici. Je doute qu’il s’agisse d’autre chose que d’un roman ou, à tout le moins, d’une version très très romancée d’un événement qui est potentiellement véritablement arrivé. Et c’est plus du à vos réactions dans les commentaires qu’à votre récit en lui même. ( Encore que, un homme qui souhaite ainsi exploiter une femme en prend d’habitude bien plus de soin que cela. Pourquoi abimer  » sa propriété »?)

Vous vous contentez de mettre en avant votre passé d’écriture ( qui ne colle pas avec le récit que vous faites. SI vous étiez bloqué dans une telle relation je doute qu’il vous laisse écrire sagement, surtout dans des médias) ainsi que la sortie prochaine de votre livre. Parce que ‘ai du mal à croire que plus de 25 ans après, si on suit vos dire, vous parveniez toujours à avoir des conversations avec ce monsieur. ( Et, soit dit en passant, si vous souhaitez nous faire croire à une conversation copiée collée, pensez à rester cohérente, et indiquer la date ET l’heure sur les deux extraits.)

Merci de remplir les champs obligatoires.



sylvie97110
Invité
sylvie97110

Bonjour et merci Espérance,

vous avez parfaitement synthétisé et imagé le système. Je dois dire que même avec de l’expérience, un cerveau et de l’éducation, aucune n’est à l’abri. C’est pourquoi, je cite « l’avocate » qui est censée connaître mieux que toutes ses droits, la « jeune femme et de surcroit, jeune maman, qui a tellement d’autres occasions de relations saines, la « femme au grand coeur » qui vit à l’envers de l’Amour… et qui , elles sont toujours coincées dedans. Ca paraît fou de l’extérieur. A noter que le pouvoir hypnoptique des « pythons » agit aussi des fois, juste par le verbe, juste avec vrai talent pour l’imposture. Si non comment contieraient-ils à sévir ? …

Merci de remplir les champs obligatoires.



sylvie97110
Invité
sylvie97110

Bonjour Monsieur,

Je ne vois pas où avez-vous pu lire  » 25 ans passés avec ce monsieur » ??

Les posts et commentaires indiquent un ordre chronologique que je vais préciser :
1/ la rencontre Aout 2016
2/ durée de la relation : Aout 2016 à Septembre 2017
3/ Période de sidération, errances, dépression : Septembre à Décembre 2017
4/ Ecriture, dénonciation et reconstruction: Janvier 2018

Sur « casser sa propriété » , comment comprenez-vous qu’un enfant casse son jouet ? Imaginez qu’il s’agit d’un vieil enfant capricieux et sadique et cela va vous aider.

Il est possible que mon récit vous dérange, vous déplaise mais je doute que ce soit en utilisant l’argumentaire de sa forme que vous pourriez en décribiliser le fond.

Cette attitude septique gratuite ressemble aux :  » elle ment »  » « elle l’a bien cherché » « elle a bien mérité »  » je ne viens savoir » que les femmes maltraitées se prenaient dans la figure quand elle osaient en parler avant, et qui a permit à toutes les violences exercées sur elles de persister des années , des siècles …

Même aujourd’hui, je ne fais pas l’amalgame entre un homme et les hommes. Je vous prie de bien relire mes posts et commentairess et lucidement évaluer tous les risques que j’ai pris à les avoir publié.

A défaut, ce n’est pas grave. Je sais ce que j’ai vécu. Personne, jamais, jamais ne viendra me soutenir le contraire.
Sylvie

Merci de remplir les champs obligatoires.



Ciswhitemale
Invité
Ciswhitemale

Biiiieeeeeeeeeen j’adore quand vous vous contredisez toute seule, ça m’évite du travail inutile. Vous indiquez vous même que vous écrivez depuis plus de 25 ans, ce problème là est donc réglé.

Mon attitude sceptique quand à elle n’est ni gratuite ni parce que votre récit me dérange (si vous croyez qu’il suffit de si peu pour me déranger), mais tout simplement parce que votre récit et vos réactions sont fort peu crédibles, contradictoires et semblent davantage vouloir mettre en avant un intérêt financier (point que, étrangement, vous n’avez pas abordé).

Merci de remplir les champs obligatoires.



sylvie97110
Invité
sylvie97110

Merci Monsieur,

vous faites avancer le débat!

_J’écris depuis 25 ans.
_Ma relation avec le porc a duré un an.

Donc pas de contradictions

Quant au reste ….. impures spéculations …

Question: _Avez-vous subi une spéraration financièrement douloureuse pour vous avancer et préjuger ainsi ?

Encore une fois, vous représentez, à vous lire, tout ce qui a incité les violences sur les femmes à perdurer …

Merci de remplir les champs obligatoires.



Ciswhitemale
Invité
Ciswhitemale

J’ai du mal à voir en quoi une séparation financièrement douloureuse changerait quoi que ce soit. Le fait est que la majorité de vos commentaires mettent en avant non pas votre expérience et ce que vous avez vécu, mais simplement le côté auteur et le livre que vous comptez publier. Ce qui est un intérêt financier.

J’ai du mal à voir en quoi douter d’un témoignage incite d’une quelconque façon les violences à perdurer. Ainsi que je l’ai déjà dit plusieurs fois, c’est un des devoir de base du citoyen de douter de ce genre de choses.

Merci de remplir les champs obligatoires.



sylvie97110
Invité
sylvie97110

Bien ,

Et qu’est-ce qui vous dit que je ne vaits pas donner mes gains, si gains il y a, à une oeuvre caritative de défense ?… M’avez-vous posé la question ?

Je dis les choses, avec mon mental, et je comprends que cette démarche intellectuelle froidemant structurée puisse aparaître « à distance » de l’histoire , mais la dernière fois que je me suis laissée submergée par mes émotions, suite à ma dernière entrevue avec le porc, j’ai attenté à mes jours. Depuis, je garde une distance intellectuelle de sécurité. J’essaie juste de ne pas « pêter de cable ! » si cela vous parle mieux.

Alors si c’est cette distance qui vous paraît anromale, j’en suis désolée et incapable de faire autrement.

Votre commentaire me blesse. Mais effectivement, vous en libre.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Espérance
Invité
Espérance

Oui, cela paraît fou de l’extérieur et c’est pour cela que les victimes ne sont en général pas crues. J’ai vécu très longtemps avec un grand manipulateur et je vois très bien ce que vous voulez dire. Leur pouvoir est absolument effrayant quand on en prend conscience. Ils sont capables de retourner le cerveau de n’importe qui (sauf des gens comme eux). Le cas de la jeune avocate que vous citez ne m’étonne pas du tout. Je connais une jeune agrégée de lettres que mon sinistre mari a entraîné dans une relation perverse sado-masochiste en lui faisant croire qu’elle était son seul grand amour secret, sur le mode de l’Armance de Stendhal avec son cousin (il se prétend impuissant pour convaincre ses proies de se plier à ses perversions). Elle ne se doute toujours pas qu’il a fait exactement la même comédie à des dizaines de femmes et même à des hommes.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Coucou
Invité
Coucou

Ne soyez pas vraiment blessée des propos de Ciswhite, si vous suivez ce blog vous connaissez ses façons de réagir, le plus souvent soupçonneuses, sans empathie, misogynes…
Avec lui nous avons toujours tort. Il est tellement plus intelligent, pertinent, fin, lecteur attentif, (toutes qualités qu’on voit ici à l’oeuvre) , qu’on le mouche très souvent comme vous venez très bien de le faire.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune

Bonsoir à toutes et à tous. Chère Sylvie 97110.

Je rentre du travail et je lis tous ces commentaires ! Ouaouh ! On dirait que j’ai lancé un vrai débat !
Tout d’abord Sylvie 97110, je vous présente mes excuses ! Je suis donc ignoble et stupide pour ne pas vous avoir crue et je le regrette !
Très sincèrement, si votre but est d’écrire un livre, je ne vous conseille pas de l’écrire ainsi. Parce que cela sonne faux ! Le style est impersonnel, il n’y a pas de vous dans ce récit, il n’y a pas votre ressenti ! Aussi, en ce qui me concerne ce qui vous arrive ne me touche pas et pourtant cela devrait ! Je reste à distance tout comme vous !
Je comprends votre mise à distance et je ne veux surtout pas que vous attentiez à votre vie ! Mais quel but recherchez-vous ? Toucher le lecteur ou la lectrice pour éviter qu’il ou elle tombe dans le piège ? Si oui, pour moi, c’est raté ! Parce que quand je vous lis, j’ai pas envie d’aller au bout ! Là, je l’ai fait ! Mais pourquoi ? Parce que l’on est dans un cadre bien précis ! On lis les témoignages dans un but de reconnaissance de la victime, de ce qu’elle a subis, mais aussi dans le but d’aider ! Donc j’ai été au bout de votre long déballage de faits !
D’habitude, je lis, je suis touchée, je poste un commentaire.
Pour vous, même après 4h à digérer votre texte, j’en étais toujours à me demander si ce que vous écriviez était vrai ! Et le lisant encore et encore, tous les défauts sont ressortis et j’ai vraiment cru que vous vous fichiez des victimes que nous sommes et là, la colère a pris le dessus car ces sujets font suffisamment souffrir sans qu’en plus on se moque de nous !
Au moins ma réaction vous a poussée à vous expliquer et là, j’ai vu un être humain communiquer !
Mon conseil : mettez de vous dans ce récit d’horreurs !
Quant au fait de vous croire, maintenant que la victime s’est exprimée, alors oui, elle je la crois !
Encore navrée et je vous renouvelle mes excuses car toutes les victimes ont besoin d’être crue et reconnue !
Ma psy dit que je ne suis pas quelqu’un de sympa ! Elle a raison !
Pardon Sylvie 97110 !
Catoune.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Coucou
Invité
Coucou

Ne te flagelle pas trop Catoune, tu es juste un peu volcanique!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune

Euh ! Merci Coucou !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Krine
Invité
Krine

Comment peut-on remettre en cause un tel témoignage?
Comment peut-on penser à une histoire inventée?
En tant que femmes, au lieu d’être calculatrice et dépendantes, nous devrions être des alliés et nous soutenir, peut-être avons nous peur de notre pleine puissance ou préférons nous rester dans l’ignorance et l’obscurité ?
Ne peut-on pas être une femme à la fois intelligente et innocente ?
Ne peut-on pas partager librement avec son coeur l’histoire de sa vie?
Chère Sylvie, je sens une vraie force combative et courageuse ! Vous avez déjà gagnez!
Merci pour votre post.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune

Merci Krine, mais j’assume !

Un récit de faits sans l’humain au travers, sans ses émotions, sans son ressenti reste peu crédible à mes yeux ! Maintenant que Sylvie s’est expliquée, que l’être humain a parlé, là oui je peux y croire !
Vous avez votre fonctionnement et moi le mien ! Je sais être critique envers moi et reconnaître mes torts quand j’en ai ! Initial donc d’en rajouter !

Merci de remplir les champs obligatoires.



n n
Invité
n n

Merci de rester les plus objectifs/objectives possibles dans les commentaires sur les témoignages.
Catoune vous n’avez pas été touchée par le témoignage de sylvie97110 de par sa mise en forme, mais moi je l’ai été, c’est tout à fait subjectif ça, d’ailleurs mon témoignage aurait peut-être cette forme là aussi, parce que je n’aurais pas en tête de toucher les lecteurs/lectrices, mais simplement de m’exprimer.
Pour ma part, si j’ai réussi à réparer un certains nombre de dégâts causés par un viol, je suis encore incapable de faire face aux critiques et aux doutes sur la véracité de mon récit, et c’est bien cela qui m’a empêché encore jusqu’à aujourd’hui de poster mon témoignage.
Et du coup, ce n’est pas encore aujourd’hui que je vais pouvoir le poster.
Désolée d’en rajouter Catoune, mais tous les propos qui doutent ou critiquent peuvent faire un mal atroce. Ce n’est pas le cas pour sylvie97110 qui a su répliquer, moi je me serais effondrée (c’est sans doute pour ça que je suis réactive aux commentaires un peu critiques -n’est-ce pas Ciswhitemale? smile )
En ce qui me concerne, si un récit ne me touche pas, je passe, trop peur de blesser.
Encore désolée Catoune, ce n’est pas pour que vous vous en vouliez.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune

Chère n n,

Vous avez raison ! Je n’aurais pas dû réagir comme je l’ai fait ! Je ne dois pas empêcher les victimes de témoigner ! Tout est possible sur le net, hier encore j’ai vu 2 propos haineux sur un témoignage « le silence » : apologie du terrorisme, haine du juif, retour des nazis,… Et je les ai signalés aux administrateurs du site ! Sur le témoignage « prof pervers narcissique », un commentateur « Donc » s’en prend à « Solo » la victime qui a témoignée. J’ai pensé qu’il s’agissait encore d’une provocation. Je me suis trompée ! Et j’ai blessé Sylvie. Je le regrette ! J’ai publiquement présenté mes excuses à Sylvie et je me suis, comme dit « Coucou » flagellée ! Je ne peux changer ce qui est fait, mais la leçon est comprise ! Que cela ne vous empêche pas de témoigner. Je ne l’ai pas fait non plus, j’ai juste dans certains commentaires un peu parlé de moi. La leçon est retenue !
Encore toutes mes excuses Sylvie de vous avoir blessée.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Coucou
Invité
Coucou

Ce n’est pas dans « Belle et bête », ce doit être dans le livre suivant de Marcela Iacub, je cherche, cela fera une très bonne illustration pour ce témoignage.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Vince
Invité
Vince

Catoune, comment croire un seul mot de vos élucubrations?? Je cite :
 » (…) aimer quelqu’un qui va vous prostituer est possible ! » (ben voyons), « (…) c’est arrivé à une personne que j’ai connue » (comme par hasard), « (…) sa sœur est morte d’une leucémie à 15 ans » (how convenient, comme disent les angliches)! Et j’en passe! Vos histoires sont un tissu de mensonges et l’ensemble de vos interventions ne visent qu’à dénigrer les personnes ayant une meilleure plume que vous!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune

Vince sérieusement vous pensez me salir avec vos propos calomnieux ? Vous espérez vraiment me blesser par vos provocations à deux balles ! Ha ha ha !!! Il faut me lire plus souvent ! À bientôt. Ce sera une vraie délectation de vous lire ! Trop drôle ! Vraiment !

Merci de remplir les champs obligatoires.



sylvie97110
Invité
sylvie97110

Bonsoir Chères invité(es)

La beauté, dans tous nos commentaires, c’est notre évolution.
Certes, nous ne sommes tous partis avec une simple question :
 » _ Dites-vous la vérité Sylvie97110 ? » ,
mais au final, nous (pensons) et pansons quand même.

Je vous assure que ce post, le premier, est la plus belle chose qui me soit arrivée depuis des mois. Mes proches et amis sont merveilleux, mais n’ont pas ce recul qui autorise à tout entendre sans être meutris. Alors, l’écrire ici, et lire nos réactions d’un bout à l’autre sont très importantes pour moi.

J’ai , par ailleurs, pris conscience avec vous, du pourquoi de mon verbe de « zombie » , y compris dans mon livre…

Un grand merci ,
Sylvie

Merci de remplir les champs obligatoires.



Coucou
Invité
Coucou

Vive l’écriture thérapeutique et l’aide que l’on peut trouver auprès des autres, même des anonymes du web.
Normal d’écrire en « zombie » quand on sort des enfers, mais je t’ai lue sans te trouver si fantomatique que cela, plutôt forte en fait.
Je te souhaite d’évoluer vers la
lumière, de bien écrire tout ce qui te pèse, de déposer ton fardeau et ta vengeance dans ton livre et puis de tourner la page.
Tu le mettras KO madame OK.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Espérance
Invité
Espérance

Chère Sylvie, je suis émue aux larmes de lire ce que vous dites. Vous avez vécu l’enfer et vous apportez sur ce site un bout de paradis. Quelle leçon pour tous!

Merci de remplir les champs obligatoires.