Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

le silence

J’espère que l’écrire pourras m’aider a aller mieux ,j’avais 10 ans la première fois et c’était mon père je ne m’en souviens pas très bien je me souviens de son odeur de la sensation d’étouffé de ne plus arriver a respirer et se sentiment d’impuissance depuis je survie comme je peut derrière de faux semblant cela fait six ans que ca a commencé et quatre que tout c’est terminer je n’ai rien dit et je crois que je ne dirais jamais rien a part sur ce site

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

4
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
3 Nombre de commentaires
1 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
3 Nombre de personnes ayant commentés
ArtémisCatounela marte Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
la marte
Invité
la marte

Bonjour Artémis,
Si je comprends bien tu as 16 ans. Est-ce que tu vie avec ton père? Tu devrais voir un psychologue. C’est terrible ce qu’il t’a fait. Courage. Parler est salvateur mais pas sans conséquence. Est-ce que tu as des frères et soeurs. Prends soin de toi.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune

Cher Artémis.

Tu as très bien fait de témoigner sur ce site ! Tu peux tout dire, tout avouer et poser toutes les questions que tu veux ! Personne ici ne te jugera ! Nous sommes là pour t’écouter et t’aider si tu en as besoin.
Un jour ma psy était en train de lire un livre de Boris Cyrulnick qui s’intitule « mourir de dire la honte ».
Je suis sûre que c’est ce que tu éprouves ! Tu as honte, tu te sens coupable et si tu en parles tu as peur de t’écrouler tellement ça te fait mal !
Je veux te dire que tu n’es coupable de rien et responsable de rien ! C’est ton père qui est coupable de ce qu’il t’a fait.
Écoutes-moi, tu dois en parler, il le faut, car si tu gardes ça en toi, ça va s’aggraver et tu risques de mettre ta santé en danger ! Tu risques aussi de vouloir mourir à moment donné !
Il existe dans chaque ville un CMPS (Centre Médico Psycho Social) ou un CCAS (centre communal d’aides sociales). Tu cherches sur Google le plus proche de chez toi et tu dis pour le 1er que tu veux voir une psychologue ou psychiatre ou le 2sd que tu veux voir une assistante sociale. C’est gratuit ! Tu dis juste : « je suis victime d’inceste ». Tu verras, ils ou elles prendront soin de toi.
Mais, il faut que tu sois prêt car ton père aura des soucis, il risque la prison et je suis sûre que tu le sais et que c’est aussi pour cela que tu ne veux rien dire.
Si c’est le cas et que tu veux rester anonyme, alors essaie via internet d’aller sur les sites AIVI.org ou les sites
victimedeviol.org ; institutdevictimologie.org ;
soutienpsyenligne.org ;
psycom.org,
où tu peux trouver de l’aide.
Vois si tu peux parler en ligne avec un psy de manière anonyme.
Il faut que tu parles avec quelqu’un de qualifié, un thérapeute ! Tu peux nous parler aussi en plus, on essaiera de t’aider, mais le ou la psy est primordiale.
Artémis, prends soin de toi, c’est important ! Donne-nous des nouvelles, ne nous laisse pas s’inquiéter pour toi.
Nous sommes là ! Écris-nous ! Tu es important pour nous, pour moi ! À bientôt.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Artémis
Invité
Artémis

Bonjour pour répondre a tes questions j’ai bien 16 ans heureusement je ne vie pas avec mon père et je suis fille unique merci pour tes conseils mais je ne veux pas que qui que ce soit puisse être au courant pour le moment.

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
Invité
la marte

Bonjour Artemis,
Je partage les conseils de Catoune, elle a raison. Tu n’as pas à te sentir coupable ou avoir honte. J’en parle beaucoup et ça m’aide à ne pas sombrer. Tu as besoin d’une psychologue. Je te soutiens. Courage. Parle au moins ici. Beaucoup. Tout le temps. Comprendre ce qu’on a vécu aide à mieux vivre. Tenir le couvercle de la casserole de merde jusqu’à ce qu’elle explose est risqué. Encore tout mon soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.