Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Le refoulement, et ses conséquences

Bonsoir,

Ce témoignage ne porte pas directement sur moi. Il porte sur ma mère.

Ce matin, j’ai appris quelque chose qui m’a fait rester sans voix et qui m’a profondément mis dans un état que je ne saurai qualifier. L’amertume, le dégoût, l’étonnement, la haine, je ne sais pas. J’ai pleuré. J’étais comme paralysée. Je ne savais pas.

Explications :

Hier, mes parents ont regardé un film : Le passé recomposé. Film sur une petite fille de 13 ans qui se fait abuser par un adulte.

Ce matin, je demande à ma mère si le film qu’ils ont regardé hier soir était bien, s’il lui a plu. Ma mère me raconte que ça lui a donné la migraine. Que ça l’a « beaucoup dérangé ». Beaucoup dérangé d’entendre, de voir, ces scènes d’abus. Pour faire court, ça l’a mise très mal à l’aise et ça l’a rendu malade.
Je me suis dis que ma mère était certainement très sensible.

Mais un peu plus tard, dans la matinée, j’entends mes parents reparler de ce film ou plutôt des conséquences qu’il a eu sur ma mère. Mon père dit : « Oui oui, ça a dû te réveiller des souvenirs »…

À ce moment là, j’étais, sur la table de la salle à manger, en train de travailler. Puis je comprends…

Choquée par les paroles de mon père, je sors de mes devoirs et je bredouille quelques paroles. Je ne sais même plus ce que j’ai dit exactement. Certainement quelque chose comme « quoi quoi ? Mais maman, tu … ? Je ne savais pas, je… ».

Ma mère, très très dérangée n’a pas souhaité m’expliquer ni être explicite. Elle me dit : « Tu sais, je ne sais pas, je ne sais plus, je ne suis même plus sûre ». Dans sa tête, si j’ai bien compris, c’est vague. Elle a refoulé. J’ai bredouillé : « mais mais… par qui ? ». Elle ne m’a pas répondu. Enfin si, mais indirectement. En effet, elle a dit que sa mère la confiait souvent à un voisin… et qu’elle ne savait pas ce qui se passait.

J’ai l’impression que ma mère minimise beaucoup ce qui lui est arrivé. Outre le fait qu’elle ait refoulé, elle m’a dit que c’était la vie, que ça arrivait à beaucoup de monde et qu’il ne lui avait pas fait de choses « très graves ».

Pour moi, tout est grave. Même si cet homme ne l’a pas touché mais lui a montré son sexe par exemple (ce que j’imagine parce que je n’en sais absolument rien), c’est grave, très grave.

J’en suis certaine, ce qu’a vécu ma mère a, et a eu, des conséquences sur sa vie d´aujourd’hui. On ne peut pas se construire sainement quand on a vécu ce genre de choses. Ma mère a des tendances à être déprimée par exemple et elle a beaucoup d’angoisses, qu’elle refoule aussi, plus ou moins.

Elle a une sœur (qui ne lui ressemble pas du tout au niveau du caractère ; sa sœur est beaucoup plus extravertie par exemple). Je me demande si sa sœur a vécu la même chose… Et si un jour, j’en saurai plus.

Enfin, plus tard dans l’après-midi, j’ai eu une illumination, une explication à laquelle je crois, à une des angoisses de ma mère.

En effet, elle tient toujours à fermer les volets dès qu’il fait nuit dehors. Elle ne supporte pas la vue de la nuit. Une fois, alors que je n’avais pas fermé les rideaux, et qu’il faisait effectivement nuit, ma mère s’est empressée de le faire. Je lui avais demandé pourquoi elle y tenait tant. Et elle m’avait dit qu’elle ne savait pas vraiment pourquoi mais que ça l’angoissait. Que la vue de la nuit l’angoissait beaucoup.

Maintenant que j’y repense (même si ce n’est qu’une hypothèse), je pense savoir pourquoi ma mère a cette angoisse. C’est peut-être lié à ce qu’elle a vécu, ce voisin se mettait certainement dans le noir, par exemple…

Voilà. Merci de m’avoir lu. J’avais besoin d’écrire, – d’écrire non pas ce que j’ai vécu mais ce que ma mère a vécu. Ça m’a fait comme un coup de poignard dans le cœur quand je l’ai appris. J’en tremble encore et je ne l’oublierai jamais. Je ne savais pas et jamais je n’aurai pu l’imaginer. Je ne pense plus qu’elle en reparlera, et encore là elle n’en a pas vraiment parlé explicitement (elle en avait juste parlé à mon père mais j’ai surpris leur conversation…). Elle souhaite vraiment refouler ça au plus profond d’elle même. Ce qui lui permet peut-être de vivre mais ce qui, à mon sens, ne l’a laisse pas indemne psychologiquement. Je lui ai d’ailleurs demandé : « mais, mais la psychanalyse, ça peut aider, et aider à se souvenir ». Ma mère a, plus jeune, eu des séances de psychanalyses (peut-être pour ça mais aussi parce qu’elle n’a pas eu une enfance très heureuse) mais ça n’a pas eu l’air de l’avoir tant aidée que ça.

Ma mère a aujourd’hui 64 ans, ce voisin est peut être mort ou bien très âgé. Quoi qu’il en soit, je suis vraiment confuse et désolée pour ma mère. Je l’aime.

Cette histoire m’a fait prendre conscience d’une chose : même si j’étais déjà sensibilisée aux affaires d’abus sexuels etc, je ne réalisai pas le fait que ça pouvait arriver à des gens que je connaissais, à des proches.

J’apporte tout mon soutien aux victimes. Restez fortes, que vous ayez ou non le courage d’en parler.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
3 mois plus tôt

Chère anonyme, merci pour votre commentaire éclairant sur votre maman qui a été abusée par ce voisin pédophile sans doute dans le noir ou de nuit chez lui… Tout dépend à quel âge cela s’est passé mais le film a déclenché le processus de remémoration. Je vous invite à en parler avec votre maman car cela risque d’être très violent dans les jours qui viennent: ces souvenirs traumatiques peuvent revenir totalement lors de rêves avec des effets dévastateurs. Elle a sûrement un gros traumatisme avec une dépression causée par ce traumatisme.
Il faut qu’elle consulte car cela risque de la terrasser, pour vous aider, voici quelques liens:

**AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation : possède un annuaire contenant numéro/adresse/mail/site internet de professionnels spécialisés dans le domaine du traumatisme, dissociation et troubles d’origine traumatique, étant membre de l’AFTD de France, Suisse, Belgique et dans le Monde.

https://www.aftd.eu/page/622823-accueil

Rubrique ”Annuaires :Liste des membres ”

https://www.aftd.eu/page/622462-liste-des-membres
Sur l’inceste et la pédophilie:
Le monde à travers un regard : organise des groupes de paroles, ateliers artistiques, forum ect…

http://lemondeatraversunregard.org/qui-sommes-nous/

** l’AIVI (Association Internationale pour les Victimes d’Inceste) site internet:

https://aivi.org/

https://www.sos-inceste-violences-sexuelles.fr/
numéro vert: 02 22 06 89 03

Pour consulter:

** psychotraumatisme:
AFTD, Association francophone du trauma et de la dissociation :
Rubrique ”Liste des membres” :
http://www.aftd.eu/liste-des-membres.php

** site de l’institut de la victimologie vous avez un annuaire des associations de lutte contre le harcèlement dont l’adresse des centres régionaux:
http://www.institutdevictimologie.fr

** site de Muriel Salmona: mémoire traumatique ; voir son article mémoire traumatique en pdf sur le site
https://www.memoiretraumatique.org/

** indiqué par Céline9: un site très intéressant d’ailleurs
https://www.cyrinne.com/

** psy coach: un espace consacré au harcèlement
https://www.psy-coach.fr/

** soutien-psy en ligne
https://www.soutien-psy-en-ligne.fr/

N’hésitez pas à revenir nous sommes là pour vous aider.

De tout coeur avec vous et votre maman.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.