Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Le pire c est de ne pas être cru

J ai 57 ans, mariée depuis 30 ans et 2 enfants
Ma vie professionnelle – dans le domaine des chevaux – est une réussite
Mon père a commencé le viol a l âge de 6 ans. Lorsque mes parents ont divorcé ,il s est arrange pour que j aille vivre avec lui .
J avais 10ans.
Il avait acheté une grande maison à la campagne , loin de tout et loin de mes grands parents, mère et amis .
Je lui appartenait totalement.
Ça a duré jusqu’à mes 15 ans, lorsqu il a refait sa vie.
Je ressentais du dégoût pour lui et en même temps, je m en voulais énormément de ne pas être à la hauteur de son « amour « !!

Pourtant , je l avais dit …Tout le monde savait : ma mère, ma grand mère : personne ne me croyait.
Mon père était chef d entreprise et gagnait très bien sa vie … je passais pour une menteuse et une ingrate – une garce aussi – car il etait « un homme extraordinaire « .
Très vite , le sentiment d être sale et d être une mauvaise personne s est encré en moi
Lorsqu’il me touchait les seins – dans la journée – il me disait « c est à moi ca ,si tu n es pas gentille je te coupe les vivres « 
Ma mère ne m aimait pas et ne voulait pas de moi « tu m as volé mon mari « 
J ai commencé à me scarifier à 14 ans, puis TS à 16… puis la drogue – dure- l alcool… obésité …
25 ans d analyse m ont permis de rester vivante mais le désir de mourir était quotidien : se pendre à telle poutre , se jeter sous ce camion

Et puis j ai rencontré une école de sophrologie et de EFT et me suis plongée dedans .
Il y a 3 ans …
C est la que je me suis senti prête pour enfin tout faire remonter
Ce qui j avais « oublié «  apparaîssait sans que je me sente en danger – danger de mort et surtout en danger de perdre son amour « 
: j ai enfin pu en parler et évacuer . J ai écrit a mon père et il m a insulté « tu es bestiale comment oses-tu moi qui t ai tant aimé »
Et tout s est libéré en moi :,

Ma belle mère me croit . Mon mari me croit . Mes enfants me croient …
On ne me voit plus comme une folle mais comme une victime.
J ai pu me pardonner … j ai pu demander pardon à tous ceux à qui j avais fait du mal – inconsciemment- : j avais fait de mon mieux avec ce que je portais.
Aujourd’hui je me sens heureuse : pour la première fois …
L ouverture de la parole sur l inceste est magnifique ! Même si elle me bouleverse et fait remonter des émotions, je suis contente pour les générations a venir .
Le pire n est pas le viol . Le pire , c est l omertà, c est la solitude, c est de se sentir sale.
Il faut que les victimes sachent que nous ressentons tous cela et que ce sont les prédateurs, les pervers qui doivent avoir honte

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
psionic
1 mois plus tôt

Chère anonyme, vous avez parfaitement raison, c’est bien le pire que puisse subir la victime d’inceste que de vivre parmi une famille aveuglée devant le mythe dont le monstre s’entoure. C’est une configuration récurrente des témoignages d’inceste et de pédophilie, et l’un des ressorts les plus horrifiants de ces abominations qui souvent se transmettent entre générations dans une loi du silence contre laquelle la victime se trouve seule piégée avec sa douleur, en silence.
Je vous remercie pour votre témoignage courageux, lucide et plein d’espoir pour toutes les victimes de ces abominations qui arrivent ici complètement désemparées, anéanties.
N’hésitez pas à participer si vous le pouvez et encore merci pour votre témoignage utile et éclairant.
N’hésitez pas non plus à consulter notre liste de liens utiles et de conseils aux victimes dans le forum du site en section “trouver de l’aide”.
De tout coeur avec vous.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME