Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Le mari de ma grand-mère et mon ex.

Bonjour a tous, je cogite énormément, j ai besoin d en parler,d en laisser une trace. Meme après avoir suivi trois ans de thérapie le mal-être persiste. J ai été abusée durant plusieurs années par “mon grand pere” malgré sa mort je n arrive toujours pas a le qualifier ainsi. Il m a volé mon innocence, mon enfance, ma sexualité qui est toujours un sujet délicat à aborder et à vivre aujourd’hui. Je n ai pris conscience de la gravité des faits que lors de mon adolescence. avant cela je n en avais aucun souvenirs. Puis tout est revenu, les “jeux”, les secret ces mots… lui qui disait que notre lien était si spécial qu on ne devait jms en parler a personne. Je me souviens aussi avoir eu “la chance” de le voir mourir, de voir la peur dans ses yeux lorsque il s est effondré dans les toilettes les parties a l air, complètement “vulnerable”. Des années plutard ma mamy m a posé la question de savoir s il.avait eu un comportement inapproprié avec moi. Je n ai jamais pu répondre, paralysée car elle est tout pour moi. Elle a compris et se sent encore coupable aujourd’hui même si je minimise les faits pour ne pas l accabler davantage. Mon père le voit tjs comme son cher et bon papa parti trop tôt d une rupture d amevrisme. Il ne sait rien et je ne lui dirai probablement jamais.

Des mes vingt ans j ai enchaîné les relations malsaines,très violentes. J ai subi six ans d enfer avec un pervers narcissique qui m a détruite mentalement ( rabaissement, isolement, insultes, jalousie, menaces de mort et j en passe) quand j ai enfin réussi a partir j ai rencontré un garçon violent qui m a jetee dans les escaliers, qui m a mis des coups de pieds dans la tête quand il me poussait au sol… ensuite

Il y a trois ans j ai eu une relation de quelques mois avec un garçon plus jeune et très macho. J etais sortie avec un ami qui traversait une rupture difficile et qui m a fait le coup de la panne d escence. Donc je suis rentrée la peur au ventre en pleine nuit. Mon ex a donc trouvé bon de me “punir” il m a obligee a nettoyer toute MA maison jusqu a épuisement et a trouver que j etais souillée et sale il m a donc obligée a prendre une douche. Je pleurais,j etais a bout de force et terrorisée de revivre des violences. Tremblante je suis montée dans la douche,il m a suivie et malgré mes pleurs et mes supplications il m a violée. Pour me punir et pour que je ne me comporte plus comme une “salope”. Je l ai quitté quelques jours plutard.
Ces trois “hommes” m ont fait suivre, m ont menacée, ont eu le culot de me relancer si bien que j ai du déménager pour ne plus vivre dans la peur. Encore aujourd’hui je prends grand soin de masquer mon identité sur les réseaux ect malgré que je coule enfin de jours heureux avec un homme formidable gentil et compréhensif. Je n aurai jms le courage de porter plainte car je ne veux en aucun cas que ces hommes me retrouvent ni être confrontée à eux et à cet horrible passé. Mais je rêve quand même qu ils soient punis un jour et deverser ma souffrance ici est libérateur. Que toutes les victimes garde espoir les hommes ( et femmes) bien existent encore!!! Force a tous et toutes,jspr que vous aurez la force d en parler.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
1 mois plus tôt

Chère anonyme, votre récit est terrifiant car on retrouve l’abomination de l’inceste et ses effets désastreux sur les victimes tout au long de leur vie. Lors de votre adolescence tous les souvenirs des abus du monstre incestueux vous sont revenus comme cela arrive souvent pour les souvenirs traumatiques d’agressions sexuelles dans l’enfance. Parfois cela survient très tard, pour vous ce fut très tôt. Par la suite la dévastation de ces abominations sur votre psychisme d’enfant (lequel a en quelques sortes zappé ces souvenirs pour vous éviter la folie et préserver votre psychisme d’enfant) vous a conduit aux prises de risques que vous mentionnez, c’est l’un des effets terribles des agressions sexuelles dans l’enfance, la petite victime ne connaissant que ce type d’expériences est conduite à s’y confronter à nouveau car elle ne connait que cela (je simplifie beaucoup mais c’est cela dans les grandes lignes), avec les tous les dangers que cela représente: mauvaises rencontres, milieux dangereux, pratiques dangereuses, addictions. Pire encore, des études américaines sur les pervers et psychopathes ont montré que ces derniers repèrent leurs proies potentielles à leur démarche. Comme souvent ces dernières sont très fragiles et hypersensibles, et que ce sont des experts en manipulation, elles enchainent les expériences désastreuses tout comme cela vous est arrivé.

Je vous invite à contacter une des associations de victimes suivantes:

** SOS incestes violences sexuelles: écoute, soutien et accompagnement thérapeutique, groupe de paroles et ateliers.
Tel : 02 22 03 89 03
** Enfance bleu Enfance maltraité: soutien psychologique et juridique, prise en charge thérapeutique aux enfants et adultes victime durant l’enfance.
TEL à Paris: 01 56 56 62 62 (lundi-jeudi 11h-18h, vendredi: 10-17h)
**AREVI-Association d’action/recherche et échange entre les victimes d’inceste : propose des groupes de paroles, des ateliers aux victimes de plus de 18 ans.
** l’AIVI- Association Internationale pour les Victimes d’Inceste : annuaire de professionnels, des ateliers et un forum ect… pour les membres. Inscription gratuite.
**Kaléidos: prise en charge psycho-socio-éducative des victimes
Tél.04 222 32 81 (en Belgique)
**Le monde à travers un regard : groupes de parole , ateliers , forum ect…
**Parler et Revivre pour les victimes de violences sexuelles durant l’enfance
qui ont besoin d’être accueilli, écouté, conseillé, accompagné.
téléphone : 06 40 95 42 75

Vous pourrez trouver nos listes complètes de liens utiles et de conseils aux victimes dans le forum du site en sectio n “trouver de l’aide”.

Enfin, je comprends votre réticence à porter plainte contre ces monstres. Mais vos espoirs de trouver justice ne sont pas compromis pour autant. En effet vous pouvez contacter l’association PARLER de Sandrine Rousseau qui propose aux victimes de rechercher les autres victimes des violeurs pour les poursuivre en se portant partie civile. C’est je pense le seul espoir qui comporte de bonnes chances de réussites pourvu que vos prédateurs aient fait d’autres victimes, ce qui est très probable compte tenu de ce que vous décrivez.

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.