Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Balancetonporc.com : le site de témoignages de viol et agression sexuelle le plus visité de France 🇫🇷

Merci de remplir les champs obligatoires.



L‘ami de la famille, un voisin

Bonjour, j’ai aujourd’hui 15ans. Je vais raconter comment j’ai connu à 11ans mes premiers attouchements sexuels. Ce voisin, je le connais depuis toujours, on as toujours été très proche, c’est un homme célibataire qui vit seul chez lui et qui a toujours été un bon ami/voisin, il s’est beaucoup occupé de moi durant mon enfance etc… . Il faut savoir que c’est quelqu’un qui as des soucis avec l‘alcool mais qui auparavant n‘a jamais eu d’attitude déplacée ou violente envers moi. C’était une journée d’été je devais être en 6eme et j‘ai décidé d’aller rendre visite à mon voisin comme souvent, c’était un homme de 60 ans a l’époque qui n‘avait plus de famille. Je prends donc mon vélo et j‘y vais. J’arrive là bas et il est alors au lit, il me dit de m’allonger a côté de lui pour regarder la télé, un fous que je commence a lui parler, je me rends compte qu’il est un peu alcoolisé, mais bon rien d’inhabituel, je lui prépare un café pour le faire dessoûler un peu. Je me rallonge dans se lit et l’on commence à se comme souvent, après un moment il commence à me faire des commentaires un peu déplacé (je ne me souviens plus bien de ce qu’il a dit) puis il m’a plaqué contre le lit et il a commencé à me caresser la poitrine a travers mon tee Shirt puis il l‘a retiré et as continuer à me toucher comme ça longtemps, je me souviens qu’il est dit rien que d’écrire le mot nichon ça me dégoûte, dès que je l’entend ça me met mal à l’aise, enfin bref il a commencer à toucher mon corps mon ventre (sûr lequel il a fait des remarques alors que j’avais déjà à l’époque des complexes importants decu déjà) puis mes cuisses et il est remonté de plus en plus…il a mis ses doigts en moi, j’avais alors 11/12 ans et on me pénétrait pour la première fois, j’ai voulu oublier, penser que c’était normal ou que c’était de ma faute et petit à petit au fil des mois je lui ai reparler et on a continuer à se voir, au fond dans mon esprit c’était quelqu’un que j’affectionnais trop pour qu’il puisse me faire du mal. Ca a recommencer encore quelques fois en 4/3eme, un jour pendants qu’il me touchait on a entendu une voiture il m‘a lâcher tout de suite et quand il a vu que c’était ma mère il m‘a dit , j’ai pas été capable de lui dire, ont a bu un café tout les 3, je suis rentré et j‘en ai jamais parler. Par la suite je l’ai vu le moins possible, et encore aujourd’hui, j’essaye de le voir le moins possible mais malgré ce qu’il m’a fait j‘ai quand même de l’affection pour lui, c’est horrible de penser ça, je sais. Par la suite, des mecs ont encore abusé de moi, je suis actuellement rongé par la culpabilité, je me sens sale, j’ai aucune confiance en moi et a cause des remarques des mecs qui m’ont toucher, j‘ai des soucis avec la bouffe, j’essaye d’oublier ça en me faisant soulever de tout les coter, pour avoir l’impression que un mec peut regarder une meuf comme moi avec désir et que je peux me faire soulever mais en l‘ayant voulu cette fois.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
5 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
SOSO
SOSO
1 mois plus tôt

As tu porter plainte ou parler à tes parents ?
Y’a viol sur mineur quand même…
Bon courage.

Merci de remplir les champs obligatoires.



hiro
hiro
1 mois plus tôt

Chère jeune fille respectable et de grande valeur.

( de mon point de vue humble)
L’éventuel manque d’amour que vous vivez peut-être, ne sera pas comblé par le rapport physique. Pas comme ça. Peut-être plus tard et surtout autrement , parce que vous choisirez une personne qui apprécie votre personnalité , votre sensibilité, votre richesse intérieure, et qu’il vous l’aura prouvé de façon sûre, durable, fiable.
 
Ce vieil homme semble avoir provoqué une confusion et une association entre l’affection humaine et l’acte sexué lorsque vous étiez enfant.
Il semble avoir crée l’illusion et le choc que l’affection ne peut être conservée qu’en acceptant qu’il vous touche et vous abuse.
Il n’a pas su respecter la valeur de votre affection probablement car il n’a pas de respect pour lui même aussi.
Il n’a pas de respect pour lui même , il n’a pas de respect pour les autres, il n’a pas de respect pour vous. Il ne sait pas respecter, il n’a pas appris à respecter.
En conséquence, il semble que ce vieil homme à troublé et choqué votre perception du partage affectif en le mélangeant avec l’attouchement physique et l’abus.
 
Ce vieil homme vous a fait perdre confiance dans l’affection pure que vous proposiez, 
il vous a fait perdre confiance dans le respect, 
il vous a fait perdre confiance dans la valeur de votre affection,
et perdre confiance dans la valeur de l’affection en général.

Au résultat aussi, il vous a fait perdre confiance et perdre le contact avec votre valeur, 
il vous a fait perdre confiance dans l’amour que vous méritez aussi , et plus tard ado ou adulte.


Respectez votre valeur et respectez votre capacité à éprouver de l’affection . Ne donnez votre affection qu’ à une personne qui respecte la valeur de l’affection et de votre affection.

Accordez votre affection à une personne qui se respecte elle-même , et, qui vous respecte vous aussi . Accordez votre affection à une personne qui respecte la valeur de votre affection.

Vous comprenez bien que l’affection n’est pas la même chose que l’acte sexué .
L’affection est un sentiment humain précieux, de valeur, respectable.
L’affection ne signifie pas qu’un acte corporel ou sexuel soit associé.

Votre affection est un don précieux, une valeur, prenez en soin, ne donnez plus votre affection à une personne qui n’en prend pas soin et qui ne prend pas soin de vous.
Ne partagez votre affection qu’avec une personne qui est capable de la recevoir avec respect et soin. Et qui sait vous donnez de l’affection aussi. 

Ensuite, peut-être, au cours de vos rencontres, l’affection restera amicale.
ou bien ,
 ensuite, selon si l’affection se transforme en confiance et en amour, alors peut-être le lien amoureux et le désir sera décidé entre vous et la personne choisie, avec un accord un souhait et un respect équitable, juste, respectueux, à égalité entre vous deux.

 Vous avez le droit de vous aimer , de prendre soin de vous-même. Vous pouvez apprendre à vous aimer et prendre soin de vous même. De vous à vous. De vous envelopper dans vos propres bras avec tendresse et avec valeur envers vous-même. Pour vous exercer à respecter votre affection et votre valeur. En attendant de rencontrer une personne fiable et digne de votre affection , amical, .., ou / et, digne de votre partage corporel ou amoureux éventuels.


( de mon point de vue humble)
Cela -dit,
vous avez le droit de décider d’un rapport sexuel sans engagement ou d'”un soir” (comme on dit ). Le respect et la valeur que vous méritez, doivent être ressentis et communiqués avec sincérité par l’autre dans ce cas aussi . 
Évitez l’acte avec une personne qui s’autorise de vous mépriser et de mépriser la femme (sous le prétexte qu’elle décide de son corps ou qu’elle est libre avec son corps).


Cependant, 
pour le moment,
il me paraît préférable de réparer votre représentation de votre affection.
Il me paraît nécessaire de réparer l’amour que vous devriez vous accorder à vous même , l’amour que vous méritez pour vous-même, 
de faire une pause pour vous recentrer sur votre respect pour vous-même.

( toujours de mon point de vue humble)
Ne faîtes pas comme ce vieil homme qui n’avait pas respecté l’affection dont vous avez le don.
Respectez votre affection et exigez que votre affection soit respectée.
Ne vous adressez qu’à une ou des personnes capables de respecter la valeur de votre affection.

Plus tard, 
lorsque vous aurez réparé l’amour que vous portez pour vous-même, 
vous serez armée pour décider d’accorder un partage corporel sexué qu’à une personne qui vous respecte et que vous respectez. 

Faîtes vous aider , progressivement, avec confiance, auprès d’un thérapeute , s’il vous plaît, pour regagner confiance dans le partage affectif envers vous -même et envers une personne respectueuse et fiable.

Je vous souhaite le meilleur.

Merci de remplir les champs obligatoires.



gfyyyy
gfyyyy
1 mois plus tôt

On se demande si on peut encore avoir bon coeur envers des mr âgées.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Llllll
Llllll
1 mois plus tôt

Je suis la personne qui a écrit ceci et je vous remercies pour vos messages, je n’ai ni porter plainte ni encore moins parler à mes parents, je me sentirais coupable de ternir sa réputation alors que cela reste mis à part cela je le crois quelqu’un de bien. Je pense que c’est quelqu’un qui souffre bien que cela n’excuse pas ce qui c’est passer.
Je vous remercies tous
L

Merci de remplir les champs obligatoires.



hiro
hiro
1 mois plus tôt

Chère jeune fille.
Merci pour votre réponse destinée à tous et toutes.
S’il vous plaît, 
si vous ne souhaitez pas porter plainte pour le moment, ou si vous avez besoin de temps pour y réfléchir, et pour prendre soin de vous d’abord aussi, 
alors
prenez au moins contact et conseil auprès d’une écoute et d’une aide professionnelles.
Il est important de vous faire entendre auprès d’un(e) psychologue
et
auprès d’une aide juridique spécialisée qui vous soutiendra à votre rythme.
Vous semblez penser utile de préserver (protéger) ce vieil homme et sa réputation
alors que la priorité est de vous protéger vous.
Il est important de vous faire accompagner professionnellement 
pour réparer et protéger :
-votre sensibilité,
-votre perception de vous même et du rapport humain, 
-votre place , vos limites, vos besoins
– et ce traumatisme prioritairement aussi.
Il est nécessaire de vous faire aider pour surmonter ces épisodes de vie traumatiques.
Les abus de ce vieil homme semblent avoir provoqué une distorsion de votre perception des liens aux autres, au hommes, à votre corps, à l’affectif etc.
Ce vieil homme instrumentalisait votre innocence votre compassion et votre affection: il manipule pour abuser.
Il est un pédophile. Ce n’est PAS quelqu’un de bien. Et vous n’y êtes pour rien.  
Vous n’aviez aucun moyen de comprendre et aucun moyen de vous défendre, entre autres raisons car vous avez été manipulée, en plus du fait que vous étiez une enfant.
Ne le protéger pas !
Protégez “vous” : faites vous aider pour réparer votre traumatisme.
Ne restez pas seule avec ce vécu , faites vous aider par des professionnels et un travail psychologique . C’est urgent.
Prenez contact auprès de services spécialisés et téléphonez aux numéros indiqués sur ce SITE , pour être informée sur la façon de procéder et auprès de qui.
Vous pouvez aussi tenter de contacter le numéro de cette structure d’aide aux victimes pour obtenir des conseils et adresses:
https://www.france-victimes.fr/index.php/informations-pratiques/588-soutien-psychologique
par exemple.

Rencontrez un(e) psychiatre ou psychologue rapidement .

S’il vous plaît , ne restez pas seule .

Tenez nous informés.
Prenez soin de vous. Pensées.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME