Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Je sors du silence

Bonjour à tous,
Je n ai jamais pu le dire à ma « famille », seules personnes au courant mon mari, ma psychologue et mon ex mari.
Si j avais parlé on ne m aurait pas cru. Mon cerveau avait occulté partiellement ces faits. C’est revenu à la surfasse 15 ans après. J aurai pu le dire à ce moment mais rien n aurait changé.
Ça m est revenu lorsque un client a tenté de me violer dans le bar brasserie où je travaillais, j étais toujours en jeans et t shirt car milieu d homme je ne voulais pas provoquer (ah ah ah).
Il m a attrapé en une fraction de seconde, il a tenté de déchirer mon haut, j ai hurlé, il n a pas réussi à m enlever mon jeans. Je pleurais. Il est parti en disant qu il reviendrai le soir car il savait comment rentrer chez moi et que je vivais seule. J avais des bleus, j étais paniquée. J’ai appelé le proprio du bar , il m a engueulé parce que je fermais. J ai appelé mes parents, on m a dit il a tenté sa chance, je suis allée à la gendarmerie :il n a pas réussi, vous avez de la chance. Rentrez chez vous. Je suis restée dans ma voiture. Vers 4h du matin je suis rentrée prendre une douche, j avais des bleus sur les bras , la poitrine, les cuisses. J ai dormi 1h.
Et des flash me sont revenus. C’était l été, je devais avoir 4/5 ans. Il faisait chaud. Ma mère et mes sœurs regardées le film de l après-midi. Mon cousin de 17/18 ans était chez nous. Il était seul dans la chambre de mon frère. Son lit, en fer qui grinçait, était à gauche lorsque on entrait. Il était allongé. Le soleil inonde la pièce. Le couvre lit était orange et c’était amusant il y avait des petits fils qu on pouvait tirer. Il me dit de venir à côté de lui. Il me dit qu on est des amoureux et quand on est amoureux on fait des bisous, on montre ce qu on ne montre à personne,… il a abusé de moi chez moi et chez lui. Je croyais que c était normal. Même si je n aimais pas l odeur et que je n aimais pas ça. Mais voilà c’était le grand cousin, qui était beau, serviable, qui réussissait à l école, qui avait pleins de copines,… personne ne m aurait écouté, personne ne m aurait cru et personne ne me croirait aujourd’hui, pire même je serai une menteuse, une fouteuse de merde, il a un bon travail,….
Je vous admire d avoir parlé et de ne pas lâcher. J aurai voulu avoir votre courage.
Nous disons à nos fils qu ils peuvent tout nous dire. Que leur corps leur appartient, qu il est sacré.
Je suis soulagée de le dire même anonymement. J ai la chance d avoir un mari exceptionnel, qui m écoute et me soutient et je l en remercie. Je souhaite que vous rencontriez une personne aussi formidable que lui.
Luttons contre toutes ses violences. Moi je vivrai avec car c’est comme ça. Le dire dans ma famille de sang serait pire que mieux.
Bravo à toutes

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

14
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
14 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
2 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
6 Nombre de personnes ayant commentés
AnonymemrDoudouAnonymermCatounepsionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Loulou
Invité
Loulou

Un témoignage poignant qui dit tout le mal que fait un viol quand on est enfant, et pour la vie.
Je compatis pour les violences subies et me réjouis de vous savoir en bonne compagnie aujourd’hui.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère amie, quelle abomination, les témoignages d’inceste sont parmi les plus affreux, surtout quand on pense à une petite fillette abusée par le cousin que tout le monde admire; comme vous l’écrivez la petite fillette n’aurait jamais été crue, cette seule pensée est insupportable. La tentative de viol vous a fait ressurgir du plus profond de votre âme cet abus que votre psychisme de fillette n’a pas assimilé pour préserver votre devenir. C’est souvent très violent, et cela peut profondément déstabiliser, je vous conseille de consulter pour évaluer l’ampleur du traumatisme et son effet sur votre équilibre émotionnel. Heureusement que vous êtes bien entourée, cela aide beaucoup à atténuer les effets de ces abus qui sont dévastateurs sur le psychisme des enfants victimes et dans par suite dans leur vie adulte. Si vous en ressentez le besoin vous pouvez contacter l’association des victimes d’inceste ou inceste pour revivre. Dans tous les cas n’hésitez pas à venir nous revoir ici, et merci de votre témoignage poignant. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Anonyme,

Loulou et Psionic, ont pris soin de vous et vous ont témoigné du soutien !

Aussi, vais-je pouvoir vous parler en tant que victime de viols lorsque j’avais 6 ans et demi, et ce pendant presque 4 ans !

Vous écrivez : « personne ne me croirait aujourd’hui, pire même je serai une menteuse, une fouteuse de merde, il a un bon travail,…. »

Est-ce vraiment tout ce qui vous importe?

Cela vous arrive de penser aux gamines qu’il peut encore violer aujourd’hui, parce que vous gardez le silence pour votre confort personnel ?

Parce que moi, j’y pense !

Vous écrivez : « Le dire dans ma famille de sang serait pire que mieux. »

Pour qui ? Pour vous !

Est-ce de l’égoïsme, de la peur, un manque de courage ou d’empathie, de la lâcheté, de l’indifférence à toutes ces petites filles qui continueront à être détruites pendant que vous vous trouverez des excuses et resterez bien au chaud dans votre petit confort ?

Quand viendra l’heure, toutes ces petites victimes vous regarderont avec des yeux remplis de larmes et vous baisserez la tête de honte !

Ce que je suis en train d’écrire est très dur pour vous et j’en suis pleinement consciente, mais vous savez que j’ai raison!

La victime que vous êtes, sait que j’ai raison!

Je suis connue sur ce site, comme quelqu’un qui ne se voile pas la face ! Je dis ce qui est !

Et cela me vaut des coups de bâtons! Mais, je suis prête à prendre tous les coups, si cela peut empêcher ne serait-ce qu’un seul viol !

Sachez que je ne vous juge pas, même si cela en donne l’air, car chaque victime fait ce qu’elle peut pour survivre, moi y compris!

J’essaie juste d’être la voix des autres victimes auxquelles vous n’avez pas pensé jusqu’ici !

Vous écrivez : « Luttons contre toutes ses violences. »

C’est bien ! Mais, il ne suffit pas de le dire! Il faut des actes ! Alors, commencez à lutter dans votre famille !

J’espère vous avoir donné de quoi réfléchir!

Sachez qu’en tant que victime, vous avez toute ma compassion !

Je suis aussi très heureuse que vous ayez trouvé un homme exceptionnel ! C’est bien et rassurant !

Je vous souhaite tout le bonheur possible! Bonne chance !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonymerm
Invité
Anonymerm

Merci à vous.
Oui j y pense très souvent aux victimes qu il a pu faire et c’est vrai je suis lache et je manque de courage.
J ai essayé en lui envoyant un mail, il n y a jamais répondu. Ma famille est très spéciale, je suis un peu le vilain petit canard. Si je parle j ai peur de ce qui pourrait arriver autres que les violences verbales, ça je connais et j ai vécu avec. J ai pour mes fils et pour moi.
Je vis avec cette culpabilité de ne pas avoir été assez forte pour le d’énoncer.
Et c’est vrai, je parle de combat de lutter, je le fais au sein d une association ou je suis bénévole et encourage les femmes à ne pas acceptée les violences. J essaie sûrement de me racheter un peu.
Et vous avez raison Catoune. Je n ai pratiquement pas de relations avec ma famille a part mes parents que j assiste car ma mère est malade, je me suis éloignée il y a longtemps du reste. Et j ai même l impression de ne jamais avoir fait parti de leur clan.
Merci de me rappeler la lâcheté.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Doudou
Invité
Doudou

Chère anonyme,
Contrairement a ce qu’on pense il n’est jamais trop tard . Et allez l’affronter et lui parler la culpabilisera a vie rien que en lui envoyant une lettre lui faisant comprendre que vous n’avez pas oublier. Qu’il n’a pas eu le dessus sur vous vous pourrez vous libérer de cette lâcheté et arrivé à faire » la paix » en vous .
Après tout on est qui pour juger ce que vous avez ou n’avez pas fait. Mais le regret en vous de cette lâcheté vous pénalisera si vous n’agissez pas.
Pas besoin de le criez sur tout les toits mais juste une lettre pas un mail ou si vous y arrivez a lui parler en face, vous pensez qu’il ira le crier que tout les toits ? Oserait-il allez dénonce ce que vous lui avez dit alors qu’il a le plus a perdre ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Anonymerm,

Ma méthode est parfois de bousculer un peu la victime pour qu’elle puisse dire ce qui la fait vraiment souffrir, ce qui la hante, ce dont elle a honte, ce qui la fait culpabiliser, ce qui la ronge et ce qui l’amène à poster !

Pourquoi ? Parce que si elle le garde au fond d’elle-même, cela la détruit !

Une psy prendra des gants avec vous, je l’aurais fait aussi si Loulou et Psionic ne vous avaient pas mis des mots de réconfort et de compréhension au préalable !

Vous écrivez : « merci de me rappeler la lâcheté » et « Oui j y pense très souvent aux victimes qu il a pu faire et c’est vrai je suis lache et je manque de courage. »

Non Anonymerm ! Vous n’êtes pas ce que vous venez d’écrire !

Vous vous voyez comme ça ! Et c’est ce qui cause votre douleur !

C’est ce que vous pensez de vous et que vous essayez de mettre sous le tapis, pour ne pas vivre à chaque seconde avec la honte et la culpabilité, car c’est un enfer de vivre avec !

Vous pensez réussir à l’enfouir profondément, et pour cela vous dépensez une énergie folle !

Comment ? En vous occupant de votre mère malade, en faisant du bénévolat, en vous occupant des autres, en leur rendant service sans arrêt, en leur faisant des cadeaux,…, tout pour compenser, pour redorer votre image à vos yeux et ce que vous pensez de vous !

Pourquoi je le sais ? Parce que quasiment toutes les victimes agissent ainsi ! Et moi aussi !

Si vous n’agissiez pas ainsi, vous passeriez votre temps à pleurer, vous seriez en dépression sévère !

Redorer votre image à vos yeux, vous permet de survivre ! Mais, le mal va grossir en vous, il va devenir de plus en plus vorace et vous allez dépenser de plus en plus d’énergie pour vous sentir mieux !

Anonymerm, c’est un combat que vous perdrez ! Je l’ai perdu !

Je suis tombée gravement malade et je suis lourdement handicapée ! À au moins 80% !

Mais, moi j’ai de la chance ! D’autres victimes sont tombées dans des addictions telles que l’hypersexualité, la drogue, l’alcool,…! D’autres se sont suicidées ! D’autres ont des maladies mortelles !

Et puis, il y a vous, moi et tant d’autres qui essayons de faire le bien autour de nous, pour compenser, pour survivre !

On aide et ça nous aide ! On fait plaisir et on se sent mieux !

Il vous faut tuer le mal avant qu’il ne vous tue ! Mes maladies sont incurables et dégénératives!

Alors, ne suivez pas ma voie ! Je suis sur ce site pour cela, pour prévenir, pour essayer de sauver certaines d’entre-nous!

Choisissez-vous ! Aidez-vous ! Prenez soin de vous en premier !

Il n’y a qu’une seule issue et vous le savez bien! Mais, vous avez peur !

Avoir peur, ce n’est pas manquer de courage! Bien au contraire ! C’est être lucide et sage !

Mais, il est temps d’affronter cette peur qui tord vos tripes ! Vous êtes prête ! Je le sais, je le sens !

Il faut le dire à votre famille, sans passion, sans révolte, sans émotions, juste parler et dénoncer les faits !

Vous pouvez le faire !

Lorsqu’il vous a fallu marcher, vous avez mis un pied à terre, puis un autre en titubant, mais vous l’avez fait ! Idem pour apprendre à nager, vous êtes entrée dans l’eau et avez remué les pieds et les mains!

Eh bien, parler, c’est la même chose ! Un mot après l’autre, sans réfléchir, juste dire des mots ! Le premier est le plus difficile !

Vous observerez une chose, c’est votre calme, et tout ce qui se passe autour de vous, vous ne le verrez pas, vous ne l’entendrez pas !

Mais, dès que vous aurez parlé, vous éprouverez une telle libération, un tel soulagement, vous respirerez à nouveau, vous vivrez à nouveau !

Et je peux vous dire que vous vous rendrez compte que d’avoir porté votre fardeau, cela a été bien plus lourd et plus difficile que d’affronter désormais les conséquences de votre libération ! Vous vous en voudrez de ne pas l’avoir fait avant!

Écoutez-moi et vous n’aurez plus jamais besoin de redorer votre image, de compenser comme vous dites ! Vous ferez le bien autour de vous, par plaisir et non par besoin !

Je ne vous trouve pas lâche du tout, je ne trouve pas que vous manquez de courage, vous êtes juste une victime d’abus et de viols !

En ce qui me concerne, je vous trouve très courageuse et même extraordinaire! Vous avez survécue !

Vous vous battez jour après jour, contre l’envie de vous détruire, contre le poison qu’il vous a injecté !

Et vous n’êtes pas tombée dans l’autodestruction par des addictions ! Vous avez trouvé une voie pour vous en sortir : vous préoccuper des autres !

C’est très noble et tellement plus utile ! Vous aidez et cela vous aide !

Bravo à vous ! Je vous félicite !

Maintenant, libérez-vous de vos chaînes!

Toute ma tendresse et toute mon affection Anonymerm !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Doudou,

Anonymerm n’est pas lâche ! Aucune victime ne l’est !

Lisez mon commentaire qui m’a pris 2h à écrire ! Vous comprendrez ! Aucun jugement de ma part !

Pas de lettre ! Comment savoir s’il la lira? Comment retrouver la paix ?

Parler, exprimer des mots, les uns après les autres, sans passion ! Juste dire et énoncer les faits tels qu’ils se sont produits ! Puis, livrer son ressenti et les conséquences de ces faits !

Enfin, laisser le temps à la famille et au porc de prendre conscience de ce qui a été dit ! Laisser mijoter !

Pas de passion ! Pas d’explosion ! Pas de larmes ni de colère ! Juste les faits, pour que ceux qui écoutent soient saisis et glacés d’effroi !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonymerm
Invité
Anonymerm

Catoune.
Comme vous j ai des problèmes de santé.
J ai multiplié des maladies. Depuis 4 ans j ai une sclérose, heureusement la médecine a évolué et je le supporte à peu près bien.
Mon frère et ma sœur ont dit que je mentais même quand je ne marche plus.
Le dire à mes parents, ma mère a aizheimer mon père un cancer de la gorge.

Je pense qu il est trop tard.

Si un jour je le croise je lui dirai que je n oublierai jamais.

Heureusement je crois qu on vit loin l un de l autre.
Et sachez que je n oublierai pas et que penserez toute ma vie à ce qu il a fait et pu faire à d autres petites. Et je leur présente toutes mes excuses

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Chère Anonymerm,

Vous n’avez aucune excuse à présenter, pour la bonne et simple raison que ce n’est pas vous la coupable !

Vous n’avez violé personne ni agressé quiconque!

Cessez de vous faire des reproches ! Vous n’êtes coupable de rien !

Vous avez survécu et agi, comme vous le pouviez, comme nous toutes !

Allez lire mon commentaire sur le post « Quand j’entends « c’est de ta faute » » et vous cesserez de vous en vouloir !

Comme vous le lirez, je suis passée par là, moi aussi ! Je me faisais des reproches de ne pas poursuivre mon violeur au Civil, pour qu’il soit reconnu coupable et ne puisse plus exercer!

Je m’en suis terriblement voulue moi aussi ! J’en ai longuement pleuré !

Depuis ses aveux, il a encore pu exercer 9 ans ! Neuf ans, à encore violer des enfants, peut-être !

Je sais ce que c’est que le poids de la culpabilité, mais je ne perds pas de vue, que ce n’est pas moi qui viole !

Quand je vous ai dit de penser à ces gamines, je ne vous l’ai pas dit qu’à vous! Je l’ai surtout dit aussi, à ceux ou celles qui nous lisent !

Si une victime a le pouvoir d’empêcher d’autres viols, si elle est physiquement et psychologiquement en capacité de le faire, alors qu’elle porte plainte, pour éviter que son avenir et son état de santé ne soient compromis par ce terrible fardeau qu’est la culpabilité !

Je porte le même poids que vous, alors croyez-moi, je ne vous jetterai jamais aucune pierre !

Je suis navrée pour votre collection de maladies et surtout pour votre Sclérose! Je compatis de tout cœur !

Si seulement, un tel site avait existé à notre époque, nous n’en serions peut-être pas là toutes les deux, mais aussi tellement d’autres !

Par contre, si vous voulez au moins retirer un peu de poids de sur vos épaules, signalez-le sur ce site, car cela peut servir à une victime !

Il vous suffit de cliquer sur le bouton bleu « Êtes-vous sa seule victime ? » et de remplir le formulaire. Le bouton se trouve sur la page d’accueil.

Signalez-le aussi sur les sites suivants :

– co-abuse.fr

– l’Association « Parler » de Sandrine Rousseau. Il y a le site de l’Association, mais aussi le site « suisjeseule.org » qui regroupe tous les signalements concernant un même individu.

Chère Anonymerm, pardonnez-moi d’avoir réveillé en vous ce sentiment de culpabilité, mais, même si cela a été douloureux, je pense que désormais vous le vivrez mieux !

Lorsqu’avec ma psy, nous avons évoqué le pourquoi je ne pouvais rien faire de plus, je me suis sentie terriblement coupable et j’ai vu cette image de gamines en larmes ! Mon cœur s’est serré et j’ai versé des litres de larmes !

Mais, une fois que cet abcès a été crevé, je l’ai mieux vécu ! J’espère qu’il en sera de même pour vous !

Vous avez toute ma sympathie et toute ma tendresse chère sœur de cœur !

Prenez soin de vous ! Vraiment !

Faites une chose pour moi : cessez de vous en vouloir !

Catoune

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère anonymerm, chères aminchettes. Dans notre monde de post-vérité, (pensez mensonge permanent et justification du pire au profit des pervers), il importe de dénoncer froidement le mal, ceux qui sont malfaisants, ceux qui détruisent l’autre, qui avilissent l’humain qui ont bafoué votre enfance de fillette, donc personne et donc votre humanité. Cela est un crime impardonnable qui doit être dénoncé, publiquement ou non mais il importe que ce soit clamé haut et fort pour que le mal soit nommé et su de tous. Cela vous soulagera aussi grandement, et le porc s’en trouvera dévoilé, son forfait enfin mis au jour ! N’hésitez pas à employer les grands moyens, comme de le pointer du doigt voire de le maudire à jamais (ce qui, à vous lire correspond à ce que vous pensez et ressentez). Il existe aussi la voie légale qui a changée, cela sera sans doute plus terrifiant pour lui car le vrai lâche dans l’affaire c’est le porc qui se cache derrière le mythe familial, c’est toujours ainsi. En tous cas, je réitère, n’hésitez pas à consulter pour cette épreuve et peut-être à voir une asso de victimes d’inceste. Vous avez toute notre affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Membre

Cher Psionic,

Euh…comment te dire !

Anonymerm a écrit : « Je n ai jamais pu le dire à ma « famille », seules personnes au courant mon mari, ma psychologue et mon ex mari. »

Et toi tu écris : « en tous cas, je réitère, n’hésitez pas à consulter pour cette épreuve »

OUPS !!!!

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chères aminchettes, mes hommages ! Ooops, encore une de mes galouzeries ! chère Anonymerm, il est clair que mon précédent billet n’est qu’une suggestion et aussi un témoignage de mon soutien inconditionnel. Il est souvent impossible de combattre les mythes familiaux car cela détruirait la cellule pathologique, et c’est vous, la victime qui êtes le stigmate qui dérange et qu’on rejette aux confins. Vous évoquiez le fait d’au moins lui dire en face ou d’une manière directe afin de dire le mal et dénoncer ce qu’il vous a fait. Ce sera difficile mais faites au mieux pour vous préserver sur le plan émotionnel et psychique. Courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Anonymemr
Invité
Anonymemr

Merci
Bizarrement j ai l impression qu on se connaît, que vous me comprenez et me croyez.
Je fais ma vie sans réel famille de sang (a part mes 2 lutins). Et en coupant les ponts, à part mes parents meme si nous n avons pas de complicité, je me suis sentie libérée.
Changer de nom en me mariant m à fait un bien fou. On ne peut pas m associer à eux. Ceux sont des détails mais qui m ont enlevé un poids.
Encore merci pour votre lecture, votre soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
Membre

Chère Anonymemr,
Vous avez raison sur deux points: je vous crois, et je vous comprends, par contre, je ne vous connais point ! Votre récit renvoie à une configuration récurrente que nous avons souvent rencontrée sur le site: celle des familles toxiques d’abuseurs basées sur un mythe construit autour de ces derniers, et souvent par eux-mêmes, ce qui est un piège mortel. Si la configuration générale est courante, elle varie sensiblement selon les contextes spécifiques des familles. De toutes les manières, la pensée d’une fillette abusée et souffrant en silence m’est totalement insupportable, et c’est en cela aussi que je vous exprime toute ma compassion. Vous avez bien fait de faire votre vie ailleurs, de vous occuper de vos lutins, ils sont ce que vous avez de plus précieux avec l’amour de votre mari, et vos amis. Changer de nom vous a fait grand bien car c’est une étape symboliquement réparatrice: une autre famille, un autre nom vous accueille avec bienveillance tout en vous éloignant de cette horreur qui vous torturait. C’est un acte qui parait banal, mais dont on voit toute l’importance pour votre équilibre psychique et émotionnel: finalement ce n’est pas un acte banal, c’est au contraire un acte très fort dont vous avez fait l’expérience au plus profond de votre personne : ce changement de nom vous a soigné, il vous a aidé à retrouver une part de votre humanité qui avait été ignoblement bafouée. Vu de cette manière, il me semble que l’on est bien loin du point de détail… Avec toute notre affection et notre soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.