Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Je pensais que c’était rare entre frère et soeur

Mon frère m’a violé quand j’avais 13 ans. Je suis surprise de lire sur ce site que malheureusement ce n’est pas si rare que ça. Je me sens encore fortement coupable de ne pas avoir compris ce qui se jouait. Je trouvais ça normal et j’acceptais sans broncher.
Est ce que ça vous est aussi arrivé de ne pas vous rendre compte de ce qu’il se passait ? Je culpabilise tellement…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
24 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
Espérance
Espérance
2 années plus tôt

Bonjour Jila. Vous étiez enfant à l’époque des faits. Un enfant est fragile et influençable, à la merci souvent des mensonges des plus âgés. Sachez que vous n’avez pas réellement consenti, mais que vous avez été manipulée. On n’est pas coupable d’être victime d’un escroc, et pas coupable non plus d’être tombée dans les filets d’un manipulateur. Mais sachez également que votre culpabilité est une belle chose, car elle montre que vous avez gardé un souci de votre dignité, et donc que votre frère n’a pas réussi à vous pervertir, à vous faire perdre le sens du bien et du mal. Cela montre justement qu’il y a beaucoup de bien en vous, et c’est à cela que vous pouvez vous fiez.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jila
Jila
2 années plus tôt
Reply to  Espérance

Bonjour Espérance. Merci pour votre réponse ça me fait chaud au coeur. Le soucis c’est que mon frère avait entre 14-15 ans et qu’il était lui aussi pas très âgé. Ce qui fait que j’ai du mal à me voir en position de victime.

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
la marte
2 années plus tôt

Jila, moi aussi j’ai été violée par mes deux frères à peu près au même âge que toi. Le souvenir que j’ai c’est d’avoir choisis qui et quoi. Ne te sens pas coupable, c’est lui le coupable. Tu étais très jeune et à cette âge là la mémoire dissocie pour la survie et c’est pour ça que tu acceptais sans broncher. De quoi pourrais-tu être responsable? Courage. On est avec toi. Vois-tu toujours ce frère, t’a famille est-elle au courant? Plein de bonnes choses à toi?

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
la marte
2 années plus tôt

Il avait l’âge de raison. Il savait ce qu’il fesait.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jila
Jila
2 années plus tôt
Reply to  la marte

Comment ça “d’avoir choisis qui et quoi” ?
Désolée je n’ai pas trop compris.

Je crois que je suis responsable d’avoir accepté.
Pas avec volonté mais j’ai quand même accepté.

Oui je vois encore mon frère et non ma famille n’est pas au courant.

Merci pour votre soutien 🙂

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
psionic
2 années plus tôt

Jila, tu étais une enfant, il n’avait pas à faire cela. C’est un abus très grave et hélas très fréquent (les derniers chiffres indiquent une estimation de 5 millions d’incestes par an en France). Ne reste pas seule, la culpabilité, le dégoût de soi, le sentiment d’avilissement sont le signe typique de l’atteinte à ce qui fait ta personne, ton âme, la négation de ton humanité. C’est très grave. Ne reste pas seule, et va consulter. Cela peut démolir des vies entières, tu as bien vu dans les témoignages. tu peux contacter l’association internationale des victimes d’inceste, aivi par leur site aussi, ou encore SOS inceste Pour revivre qui a de nombreuses antennes régionales. Tu pourras parler de ta souffrance avec spécialistes qui connaissent bien cela. Bon courage, préserve-toi et va consulter ! avec notre soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jila
Jila
2 années plus tôt
Reply to  psionic

J’avais un peu de mal à comprendre mon manque de réaction.
Merci pour vos avis.

Je sais a quel point ça peut être destructeur.Ma vie est devenue très compliquée depuis.Je me sens pas encore prête à consulter, peut-être plus tard.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
psionic
2 années plus tôt
Reply to  Jila

Prenez votre temps, mais ne le laissez pas trop passer. Préparez-vous moralement à le faire, ce sera plus aisé sans doute, mais faites-le quand vous vous sentirez prête. Vous écrivez que votre vie est devenue très compliquée, c’est bien le signe de traumatismes. Vous pouvez consulter le site de l’institut de victimologie aussi, il indique les centre régionaux. Consultez les associations que je vous ai indiquées, cela vous sera sans doute utile. Prenez soin de vous, préservez vous. Et n’hésitez pas à nous demander des liens si vous en ressentez le besoin. Avec notre soutien, bon courage Jila.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jila
Jila
2 années plus tôt
Reply to  psionic

Oui j’irai jeté un coup d’oeil sur le site et les associations.

Merci beaucoup.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Catoune
2 années plus tôt
Reply to  Espérance

Chère Espérance, je voulais juste vous dire que j’ai lu votre témoignage et je vous ai mis un petit mot.

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
la marte
2 années plus tôt
Reply to  Jila

Jila quand je dis qui et quoi c’est qu’ils m’ont fait participer à mon propre viol. Ils m’ont demandé de choisir lesquels des deux j’ai choisi celui que je préférerais et ils m’ont demandé de choisir si serait vaginale ou anal, j’ai choisi la sodomie . Je ne me sens pas coupable. Je les ai banni de ma vie. Mais quand j’en croise un j’ai envie de démolir un mur. Je l’ai dis à toute ma famille. Seul ma mère me soutient à 100%. Je vais avoir 40ans et ça fait seulement 2 mois que ses événements ont pris une dimension réel. Courage. on te soutient.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jila
Jila
2 années plus tôt
Reply to  la marte

Moi, il ne me laissait pas choisir quoi mais j’avais le droit de refuser ce qu’il me proposait. Mais tu comprenais ce qu’il se passait ou pas ? Parce que j’ai le sentiment d’avoir été naive et ignare. Je pense qu’à 13 ans n’importe aurait pu comprendre que ce n’était pas normal. Enfin je crois.
J’aimerai aussi le banir de ma vie mais je vis encore chez mes parents. Je pars dès que j’en ai les moyens. Comme toi, le voir provoque des sentiments violents chez moi. Tu dois en avoir du courage pour les avoir dénoncé à ta famille. C’est super que ta mère te soutienne ! Ça ne doit pas être simple de départager entre ses enfants.

Merci courage à toi également.

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
la marte
2 années plus tôt
Reply to  Jila

Coucou Jila,
Ta réponse me fait très mal pour toi. Quel âge as-tu? Va voir une assistante sociale pour sortir de chez toi au plus vite ou contact les services sociaux.
J’ai grandi dans une famille toxique du coup les limites ne sont pas posées correctement. Ça a commencé bien avant vers mes 8 ans avec des attouchements et mon père s’est suicidé quand j’avais 10 ans. Je ne saurais dire si je comprenais.
Tu n’as pas été naïve ou ignare : c’est ton frère qui t’a manipulé. Imagine que jusqu’à il y a 2 mois j’invitais mon frère chez moi, et ce dès qu’il venait dans ma ville. Un manipulateur hors paire. Toi aussi tu peux tout réussir. Crois en toi. Tu es forte et courageuse toi aussi. Je te soutiens à 100%.
As-tu un foyer de jeunes travailleurs près de chez toi. Va les voir, ils pourront peut-être t’aider à partir, je crois qu’ils ont tous des assistants sociaux ou éducateurs. Y a ASE aussi (aide social à l’enfance ) ils ont des éducateurs.
Courage.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jila
Jila
2 années plus tôt
Reply to  la marte

Coucou la marre

J’ai 17 ans. Ne t’en fais pas, je ne suis plus en danger chez moi. C’est très incofortable mais supportable. Je ne souhaite pas obtenir des aides. Je ne veux surtout pas que mes parents soient au courant. Je veux me sortir de la par mes propres moyens. Pour l’instant ma préoccupation est d’avoir le bac. Après je verrai.

Merci de remplir les champs obligatoires.



jam
jam
2 années plus tôt

la plupart de nos actions ne sont pas réflechies

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jila
Jila
2 années plus tôt
Reply to  jam

Comment ça pas réfléchi ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
la marte
2 années plus tôt
Reply to  Jila

Coucou Jila,
Je m’inquiète pour toi. Je t’écris demain. Tu es beaucoup plus forte et courageuse que moi, je ne pourrais pas ne serais ce que rencontrer mes fréres. Je re-pensais à ta question si je me rendais compte de ce qui m’arrivait en fait non parce que je me suis dissociée du coup mon corps subissait mais mon esprit voyait de l’extérieur sans émotion pour ma survie. Je te soutiens. Prends soin de toi.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jila
Jila
2 années plus tôt
Reply to  la marte

Coucou la marte.

Ne t’inquiète pas,je tiens le coup.
C’est difficile de vivre avec lui mais pour le moment rester chez mes parents est la meilleure solution.
Plus tard c’est sûr que je ne le verrais plus jamais de ma vie.
La dissociation c’est ce que j’ai pu constater dans de nombreux témoignages mais moi je ne me reconnais pas là-dedans.
Sur l’instant je n’ai pas vécu cela comme un traumatisme, je trouvais ça normal donc je vivais le moment comme si c’était de simple jeux.

Merci pour ton attention

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
la marte
2 années plus tôt
Reply to  Jila

Coucou Jila,
Tu as sans doute fait une dissociation mais seulement le temps du viol. Je comprends ton choix de rester chez tes parents. Il n’y a pas de bon choix. Tu prépare quoi comme bac, tu as quel projet d’études supérieur? L’année prochaine tu part dans 7 mois? Sois bienveillante avec toi entoure-toi de personnes bienveillantes vois une psychologue et tu t’en sortira, tu auras une belle vie. Je viens de poster mon témoignage si tu veux. Survivante mes fréres.
Courage. Tu es forte. Prends soin de toi.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Jila
Jila
2 années plus tôt
Reply to  la marte

Non je n’ai pas fait de dissociation, j’en suis sûre.
De ce que j’ai compris l’esprit se dissocie du corps quand la personne s’estime en grand danger.
Hors je n’y comprenais rien donc je ne me considerai absolument pas en danger.
C’était juste très malaisant et douloureux.

Je prépare un bac L.
Pour les études supérieur, j’en ai aucune idée.
Mon projet est d’abord de me trouver des petits boulots pour partir du foyer familial dès que je peux.

Je veux laisser le passer derrière moi, pour l’instant je ne veux pas parler de ça même si je sais qu’il faudra que j’y passe pour aller mieux.
Donc la psy c’est pour plus tard.

Prends soin de toi aussi 😉

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
2 années plus tôt
Reply to  Jila

Coucou Jila,
Comment vas tu?
Personnellement j’ai des hauts et des bas, alors je me dis et Jila.
Courage.
Prends soin de toi.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Lila
Lila
1 mois plus tôt

J’ai subi la même chose au même age, mais je ne sais pas si je peu qualifié ça de viol :/
Ca a ommencé par des jeux, des attouchements, et puis de fil en aiguille, à la pénétration et à des rapports sexuel complets.
Je n’ai jamais refusé, jamais dis non, a a duré pendant 3 ans, je me souviens même y avoir pris du plaisir. Mais la demande d’avoir ses rapports ne venait jamais de moi.
Aujourd’hui, je suis une femme de 35 ans épanoui, mais ma sexualité c’est tournée vers les femmes.
Peut etre y a t-il un rapport avec le fait que je me soit senti “l’objet sexuel” de mon frere pendant des années, et que depuis je refuse ce type de domination masculine.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
1 mois plus tôt

Chère Lila, votre frère a bien trop longtemps abusé de vous d’une manière ignoble. Vous ne semblez pas en souffrir mais vous avez toujours subi une contrainte que vous ressentez profondément. Il ne nous est pas possible de dire si cela a contribué à votre orientation sexuelle, seul un psychiatre pourrait vous l’assurer cependant, il est clair que cela a joué un rôle, dans quelle mesure seule vous-même dans un travail analytique pourriez le découvrir. Je vous invite toutefois à consulter au moins à titre préventif car il y a peut-être un noyau dépressif vu que vous avez été très gravement abusée, peut-être même un traumatisme.
De tout coeur avec vous.
Affection courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Zaragan
1 mois plus tôt

Chère Lila, je me permet de vous répondre. La réponse est « oui » , totalement oui, vous avez été abusée sexuellement et violée par votre frère. Il n’est pas nécessaire de dire « non », de refuser, pour qualifier cela d’une agression, d’un viol. Déjà pour refuser, il faut avoir le discernement nécessaire, savoir que c’est mal, que c’est grave , être éduqué contre. Les pervers sont très fort pour manipuler, faire croire que leur saloperie sont normal, futile, et même si la victime sait que c’est mal ou se doute, il peut toujours la manipuler, la déstabiliser voire la menacer , la violenter (mais en général il n’a pas besoin d’en venir à la force physique). Et si on a des doutes, il faut avoir la “force” de dire non , essayer de s’imposer face a un individu qui a la soif de domination, manipulateur, qui peut être dangereux, qui a souvent une autorité sur nous, qu’on connaît, qu’on a confiance, et qui arrive facilement a nous faire taire, nous mettre la pression, nous rabaisser, nous tromper par la manipulation (exemple : c’est pas grave, c’est normal ce que je fais, c’est toi le problème ect…). C’était votre frère comment auriez vous pu penser qu’il vous faisait du mal, que c’était anormal ? Vous étiez trop jeune pour pouvoir consentir. Les jeunes sont très manipulables … Il vous a manipulé, a abusé de votre naïveté, innocence. Vous n’avez jamais refuser (et comment l’auriez-vous pu?), mais vous n’avez pas consentit ! Et même quand on est adulte c’est difficile de dire « non », on ne prends pas forcément conscience du problème (déni et manipulation de l’agresseur), alors pour un enfant… Croyez-moi vous êtes loin d’être la seule à avoir subit cela et a ne pas dire non. Ne doutez pas , vous avez bien été victime d’abus sexuel, de viol. D’ailleurs vous avez évoquez la manipulation de celui ci : il a fait passer ça pour de simples « jeux » auprès de vous (donc comme quelque chose de banal, futile, normal) , puis il a commencé a exécuté des violences sexuelles sur vous petit a petit, du “moins grave” au plus grave. Tout en continuant a faire passer chaque violence comme banal , futile. Il a instaurer une certaine « routine » de violences. Cela perturbe profondément la victime, même si celle ci n’a pas conscience de ce qu’il lui arrive car elle est manipulée. Cela la fragilise de plus en plus, la rend plus “manipulable” et les pervers ne se privent pas d’en profiter. C’est comme ça qu’ils arrivent a tromper la victime en continuant et accentuant leur saloperies. Vous dites juste: il vous a utilisé comme un “objet sexuel” comme tout les violeurs, les pervers. Vous parlez aussi de domination , c’est exactement ce qu’est les violences sexuelles, le viol : de la domination.

Pour ce qui est du “plaisir” que vous avez ressenti , je ne pense pas que cela en soit réellement. Pour prendre du plaisir, il faut être consentante. Et vous n’étiez pas en mesure de l’être puisque vous n’avez pas conscience et étiez manipulée. Le corps peut avoir des réactions s’apparentant a du “plaisir”, lorsqu’on est stressé ( une agression est très stressante, par ailleurs le stress peut être “traiter” de deux façons : soit on est paralysé/partiellement paralysé, hors de soi (sidération) soit on a une poussée d’adrénaline.) Et cela reste des réactions physiques très mécaniques. Je penses donc que vous n’avez pas pris du plaisir mais avez ressenti et/ou eu des réactions physiologiques qui vous laisse penser a du “plaisir”. Surtout si cela vous perturbait et vous perturbe toujours et que vous vous sentez comme trahie pas votre corps, que vous n’avez pas la sensation de le contrôler, que vous n’avez pas vraiment envie, que vous culpabilisez. Sachez que ce n’est pas si rare que des victimes ont senti ou vu leur corps réagir et assimilent donc cela a du “plaisir” . ( Mais cela n’en ai pas). Je vous invite a vous renseigner sur la question. Je vous donne quelques articles qui pourrait vous aider a mieux comprendre ma pensée: ” Jouir” lors d’un viol: un traumatisme de plus pour les victimes de l’OBS avec Rue89 , Pourquoi Brigitte Lahaie a raison (et a tort) quand elle dit qu’on peut jouir lors d’un viol de Paris Match, « Les victimes peuvent jouir pendant un viol. » site Répondre au préjugés. Com… Vous pouvez aussi jeter un œil dans le forum , section Obtenir de l’aide, vous y trouverez des listes ainsi qu’une rubrique « Croyances et fausseté sur le viol et les agressions sexuelles » avec des liens qui évoquent cela. Dans tout les cas, que vous ayez vraiment ressenti du plaisir (bien que j’en doute fort) ou eut des réactions qu’on pourrait confondre avec, cela ne change rien au fait que vous avez été manipulée, abusée et violée . Cela n’amoindrit en rien ces actes et cela ne veut rien dire sur vous. N’en ayez pas honte. 

Je ne penses pas que l’homosexualité (ou autre orientation sexuelle) soit une conséquence des violences sexuelles. Je crois même que c’est plutôt un cliché. Pour moi, il n’y a pas vraiment de “cause” à l’orientation sexuelle. Par contre, la peur/méfiance des hommes, c’est une conséquence (apparemment on appelle ça « androphobie »). Peut-être en souffrez vous ? Vous ne voulez pas sortir avec/coucher avec un homme par peur d’être a nouveau traiter en objet (a nouveau abuser) ou car les hommes ne vous attirent pas ? Est-ce que pour vous tous les hommes sont comme votre frère? (ce n’est pas le cas). Donc a la limite peut-être aimez-vous les deux sexes mais que les hommes vous effrayent et donc vous vous tournez le plus vers les filles ? Après vous pouvez avoir peur des hommes sans en être attirée sexuellement. Ou vous n’avez aucune aversion. Je suppose que vous seule pouvez le savoir, peut-être vous pouvez être aidée d’un suivi psychologique ? Si vous avez ou pensez avoir une « phobie » ou méfiance des hommes, je penses qu’il est important d’en parler à des professionnels.

Vous savez, peut-être que vous ne souffrez pas de cela maintenant ou vous avez la sensation de ne pas en souffrir, mais vous pouvez en souffrir plus tard. Le trauma peut provoquer un déni et autres mécanismes qui fait que l’on ne ressent pas forcément la souffrance car le cerveau fait en sorte de nous en protéger. Cela peut même durer 10-20 ans après les faits. Il peut même nous faire oublier ces événements (mémoire traumatique) pendant un laps de temps. Le pire est qu’on ne remarque et ne voit pas forcément toute les conséquences que cela provoque sur nous, et on ne fait donc pas le lien avec. Alors, je me permet d’être méfiante lorsque vous dites être « épanouie », l’êtes-vous réellement ? Si c’est bien le cas, tant mieux mais franchement vu comment cela est dévastateur et le fait que vous n’avez peut-être pas été suivie psychologiquement, je me permet de vous conseiller d’être vigilante. Je vous conseille de lire les travaux de Suriel Salmona sur son site Mémoire traumatique et Victimologie , vous pouvez trouver des brochures qui parle de « psychotraumatisme » (en gros ce sont toutes les conséquences d’un acte violent) , rubrique « Publication et outils » → Brochure d’information . Peut-être que vous vous reconnaîtrez et vous vous apercevrez de certaines choses ?

N’hésitez pas à appeler SOS Inceste (02 22 03 89 03) ou l’Enfant bleu (01 56 56 62 62), ces associations peuvent vous aider à obtenir une prise en charge psychologique et peut-être même juridique. Vous pouvez aussi trouver d’autres aides dans les listes du forum qui recensent des coordonnées d’associations et autres structures.
Rien n’était de votre faute.
Prenez soin de vous , Lila.
De tout cœur avec vous  

Merci de remplir les champs obligatoires.