Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Je ne lui ai pas dit non

J’ai besoin de mettre des mots sur
ce que j’ai vécu. A votre avis j’ai
raison de culpabiliser ou pas ? A
12 ans je me promenais au parc
comme d’habitude et je me suis
posée sur un banc. Là un garçon
d’environ 16-17 ans m’aborde, me
dit que je suis mignonne et
commence à me parler de sexe et
dit qu’il veut le faire avec moi et
veut m’emmener chez lui. Il a
ensuite sorti son entrejambe de
mon pantalon a pris ma main et
m’a demandé de le caresser. Je l’ai
fait mais en réalité j’avais peur je
n’ai rien osé dire. Plus tard il m’a
emmenée derrière des buissons
ou des arbres et m’a demandé une
fellation. Je l’ai faite et je tremblaisbde tous mes membres. Il a
demandé pourquoi je tremblais et
ne m’a pas posé plus de questions.
J’étais incapable de parler et il a
mis sa main dans mon pantalon, je
ne lui ait jamais dit oui et il l’a fait
mais je ne l’ai pas repoussé. Je
n’ai ressenti aucune satisfaction.
J’étais dégoûtée de moi même et
J’avais honte, il m’a que ce sera
“un petit secret entre nous deux”.
Lui avait l’air d’avoir adoré ça après
cela je suis vite rentrée chez moi.
Je l’ai recroisé une ou deux fois et
je me suis mise à courir en le
voyant. Plus tard j’ai appris que
c’était le frère d’une fille dans ma
classe j’ai eu encore plus honte.
Heureusement pour moi j’ai déménagé il y a presque deux ans. Je ne le voit plus mais je ne sais pas si cela peut être qualifié d’agression sexuelle ou non

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
3 Commentaires
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
1 mois plus tôt

Chère jeune femme en devenir, ce que vous décrivez est effectivement une agression sexuelle. Le viol nécessite une pénétration du sexe de la victime. Vous avez été contrainte sans pénétration donc c’est une agression. C’est très destructeur et culpabilisant. Cela peut causer des traumatismes psychiques très graves.
Je vous invite à consulter au plus vite à titre préventif et pour évaluer un éventuel traumatisme psychique.
Appelez le 3919 ou le 116 008 pour obtenir de l’aide.
Consultez aussi nos listes de liens complètes dans le forum en section “trouver de l’aide”.
D’après ce que je lis de votre témoignage vous avez eu les effets classiques des viols et agressions sexuelles: sidération, incapacité à dire non, tremblements, peur, incapacité de parler, absence de désir, de plaisir, dégoût de vous-même (c’est le symptôme le plus dangereux), honte. Vous ressentez de la douleur psychique et donc vous avez besoin d’aide. Consultez une association de victimes de viols et d’agressions sexuelles.
De tout ceour avec vous.
Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



psionic
1 mois plus tôt

rectification TRES IMPORTANTE: il y a eu viol puisqu’il y a eu PENETRATION BUCCALE sous la contrainte. Vous avez donc été violée.
Merci à Zaragan.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Zaragan
1 mois plus tôt

Chère anonyme , il n’est pas nécessaire de dire non pour qualifier un acte d’une agression. Ce n’est pas non plus la réaction de la victime qui détermine l’agression. Ce qui qualifie une agression, c’est le manque de consentement, le fait d’imposer quelque chose à l’autre (par contrainte, par la force, par surprise, par menace ou par manipulation.) Et tu n’étais pas consentante, tu étais terrifiée et il t’a imposé ces actes odieux. De plus, tu n’étais tout simplement pas en mesure de consentir car tu n’étais qu’une enfant! Ce n’est pas parce que tu es restée silencieuse et immobile que tu n’a pas été agressée, et cela ne minimise aucunement ce qu’il t’a fait subir! C’est totalement une agression, qui est très grave, ne doute pas de cela. Ne laisse personne te dire que tu étais responsable, que c’est pas grave… C’est faux! Rien n’est de ta faute, tu es 100% innocente, tu n’a aucun compte a rendre et ton agresseur est 100% responsable, coupable et conscient de ces actes. Il n’avait aucun droit de t’agresser, t’abuser, te violer ! C’est lui qui devrait avoir honte!

Ressentir de la culpabilité est un sentiment typique de victime/d’innocent car une agression surtout de nature sexuelle est si dévastatrice que cela impacte gravement notre estime de soi.(Il y a aussi le faite que tout le monde dit à tord que les victimes sont responsables, c’est ce qu’on appelle la culture du viol). Mais non, tu n’étais aucunement responsable de cela. Non, ta sensation de culpabilité n’est pas légitime. D’ailleurs, tu n’a pas réagit, car tu ne le pouvais pas et c’est pas de ta faute on ne peut pas anticiper la violence et nos réactions face à celle-ci. Tu as été victime de ce qu’on appelle la sidération : c’est un “état psychologique de paralysie face à une situation qui dépasse l’entendement, qui va paralyser tout l’espace psychique et qui fait que la personne sidérée se retrouve dans l’impossibilité de réagir, de parler, de bouger. “. Ca arrive très souvent aux victimes, surtout aux plus jeunes. Je te conseille de te renseigner auprès des travaux de Muriel Salmona , notamment sur son site Mémoire traumatique et victimologie, section Publication & Outils: Brochure d’information. Tu trouveras des brochures qui explique tout ce qu’il faut que tu saches et qui expliquera ce qui t’est arrivé et ce qui t’arrive encore aujourd’hui.

D’ailleurs, ton agresseur a utiliser une stratégie propre aux pervers :
Il savait que tu serais terrifiée, incapable de réagir car personne ne s’attends à être agresser et en a profité pour t’abuser. Les agresseurs cherchent à provoquer une paralysie chez leur victime (avec des phrases, des gestes qui sont perturbants) et cherchent les plus fragiles (enfants, personne seule), qui sont plus propice à être perturbée/terrifiée, pour s’en sortir sans risque de représailles. Ils cherchent également à être à l’abris des regards car ils savent parfaitement que ce qu’ils font est mal, illégal. (Dans ton cas, il t’a emmené derrière des buissons). D’ailleurs, peut-être t’avait t-il vu auparavant, te suivait et qu’il attendait donc que tu sois seule pour agir…?
-Il t’a manipulée : en cherchant a créer une proximité avec toi ” ça sera notre petit secret” (phrase typique d’ailleurs…) pour te faire croire que tu es son “complice”, que tu as une part de responsabilité, que c’est quelque chose de “spécial” pour que tu garde ça pour toi et a la fois pour se justifier en cas de problème avec des excuses bidon du style : “elle s’est pas défendu, elle a pas dit non” . Alors qu’il a été prouvé mainte et mainte fois que beaucoup de victimes ne peuvent pas se défendre et ne peux pas ou peu parler du a la sidération. Aussi il savait parfaitement pourquoi tu tremblais, il a posé cette question pour te déstabiliser, te rendre davantage incapable de réagir et s’innocenter en te faisant croire qu’il savait pas ce qu’il te faisait subir . C’est faux ! En réalité, il avait parfaitement conscience que ce qu’il faisait était mal, et avait totalement contrôle de ces actes ! Il cherchera toujours a s’innocenter , a t’accuser ou a essayé d’attirer pitié et indulgence pour être acquitter de ces actes, alors surtout ne le croit et ne te fit jamais a ces dires !

Ne restes pas seule avec ça, vraiment : parles-en. Je te conseille d’en parler à des gens qui peuvent te comprendre tel que les associations d’aide aux victimes, notamment celles qui sont spécialisé dans les abus sur mineurs: L’Enfant bleu , Parler et Revivre ou SOS incestes . Ou encore le 119 et/ou la CRIP de ta région si tu es toujours mineure aujourd’hui. Il y a aussi SOS amitié si tu souhaite parler de ton mal-être à quelqu’un. Appelle le numéro que tu veux (tu peux même trouver leur mail sur leur site web si tu préfère écrire), retiens que ces personnes t’écouteront sans jugement et te conseilleront. (Attention, Psionic s’est trompé pour un numéro: ce n’est pas le 116 008 mais le 116 006.) Tu peux aussi contacter la plateforme de signalement en ligne des violences sexuelles trouvable sur le site Service public. C’est anonyme et gérée par des policiers compétents pour traiter ce genre de plainte. Tu n’es pas seule, saches le.

Si tu as des questions, n’hésite pas à les demander soit ici, soit à les poser aux asso.
Courage!
De tout coeur avec toi.

Merci de remplir les champs obligatoires.