Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Balancetonporc.com : le site de témoignages de viol et agression sexuelle le plus visité de France 🇫🇷

Merci de remplir les champs obligatoires.



Je n’arrive toujours pas à réaliser

J’étais allée manger au restaurant avec une de mes meilleures amies, et elle avait ramené deux amis à elle dont un que je ne connaissais pas. Nous sommes ensuite allés dans un petit bar et mon amie est rapidement partie parce qu’elle travaillait très tôt le lendemain. Nous sommes alors restés tous les trois, encore longtemps, et nous avons continué à boire. Vraiment beaucoup, et surtout moi, parce que son ami qui était censé payer insistait beaucoup. J’étais déjà ivre quand il m’a emmenée à l’extérieur et a commencé à m’embrasser. Mon amie avait bien insisté pour qu’un des deux me ramène chez moi (par sécurité) à la fin de la soirée, donc ça ne m’a pas choquée qu’on parte tous les deux précipitamment. Il a insisté pour prendre un taxi, bien que je lui ai dit que j’habitais à peine à une dizaine de minutes à pied du bar. Depuis notre arrivée dans mon appartement, mes souvenirs sont très flous. Je me souviens que j’étais consciente d’avoir beaucoup trop bu, c’est pourquoi tout ce que je voulais, c’était aller à la douche pour décuver plus rapidement, et dormir. Il m’en a empêchée, donc je suis allée dans mon lit. Il a vomi et n’est revenu à côté de moi que quelques minutes plus tard. Si maintenant, il aura rejeté la faute sur l’alcool et sur moi, malgré toutes les fois où j’ai douté, je pense sincèrement que c’est impossible ; étant un homme, plus âgé que moi, avec une énorme expérience de l’alcool, ayant moins bu que moi, et surtout ayant vomi (donc éliminé l’alcool de son corps), il ne pouvait pas être autrement que pleinement conscient de ce qu’il faisait. Donc, il a glissé ses doigts en moi, recommencé à m’embrasser, et puis c’est quasiment le flou total. Il continuait bien que je lui disais que j’étais fatiguée, que j’avais mal et que je voulais dormir. Je me souviens de l’avoir entendu me dire de ne pas m’inquiéter, et je me rappelle aussi avoir eu mal. Réellement. Le lendemain, je me suis réveillée un peu perdue et encore endormie. Il était déjà réveillé et a été très gentil, il m’a dit qu’il devait partir (ce qu’il a fait) et m’a embrassée, doucement et longtemps. J’ai eu extrêmement mal, par la suite. J’avais deux énormes suçons dans le cou qui me faisaient mal, des ecchymoses à l’intérieur des cuisses, des frissons, insomnies, et mal au ventre et au dos comme je n’ai jamais eu, etc.
J’ai été dans un énorme déni pendant un peu plus d’un mois.
Malgré tout, il m’a retrouvée et m’a écrit, environ trois semaines plus tard, a insisté pour qu’on se voie, m’a offert des choses et opportunités de sorte à ce que je me sente redevable et par conséquent, encore plus facilement manipulable et influençable. Il m’écrivait beaucoup, à n’importe quelle heure, voulait souvent me rejoindre ou que je le rejoigne avec ses potes. On a été plus proches aussi physiquement, mais plus jamais avec pénétration, seulement en s’embrassant et en faisant des préli. Ce qui est étonnant, c’est que ça a beaucoup plus souvent été « tout pour moi » que « tout pour lui », très contrairement à ce qu’on pourrait croire. Et finalement, tout s’est brutalement arrêté après une énorme soirée au VIP qu’il a payé à la réouverture des boîtes, chacun a eu ses problèmes et ses révélations, et j’ai enfin pris conscience de tout depuis le début, surtout grâce à deux amies.
J’ai enfin réalisé ce qui s’était réellement passé, même si parfois je tente encore de minimiser ses actions, et leurs effets sur moi. J’ai très longtemps eu (encore maintenant, parfois) peur qu’on ne me croie pas, qu’on me pose des questions envahissantes, que je parle mais que ça n’aie servi à rien puisqu’on ne m’aiderait même pas ni me soutiendrait par la suite. Mais n’oubliez pas de croire en vous, vous seuls savez ce que vous vivez, et personne ne peut le nier. J’ai finalement réussi à en parler, plus ou moins, à quelques personnes de confiance. Aujourd’hui, les deux vrais amis que j’avais en commun avec lui (ceux qui étaient présents au restaurant, avant que « ça » se soit passé) ne lui parlent plus et n’ont plus aucun contact avec lui. Ils me croient, me soutiennent, et ça aide vraiment beaucoup. Il ne fait plus parti de ma vie ni de celle de mes amis, même si je continue de le voir (mais pas de le saluer, regarder ou de lui porter la moindre attention), chaque semaine puisqu’on fréquente la même boîte, tout simplement parce qu’on y connaît chacun tout le monde là-bas et avons une affection spéciale pour ce petit endroit. Je me suis tournée vers l’alcool, il y a un moment maintenant, bien que j’ai depuis longtemps beaucoup aimé ça. Je suis allée voir une psy, j’ai découvert que je souffrais de dépression et d’un trouble de stress post-traumatique. Malgré tout ça, tout semble rester flou et irréel. Lire des témoignages m’a donné beaucoup de force et m’a encouragée pour tout, c’est pourquoi j’ai décidé de partager une part de ce qui m’est arrivé, dans l’espoir que ça aidera quiconque en a besoin. A toutes les victimes de viol, harcèlement, agressions, … : courage ! Vous allez vous en sortir vous aussi, on est là pour vous, vous n’êtes pas seul.es. Continuez à vivre, et à aller de l’avant. Ce sera difficile et ça semblera impossible, mais ça ira vous pourrez le faire même si cela prendra du temps. On sera toujours avec vous quoi qu’il advienne !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Nicky
Nicky
1 mois plus tôt

Malheureusement on ne peut faire confiance à personne, surtout lorsque nous sommes sous l’effet de l’alcool. Je l’ai également appris à mes dépends et je me reconnais pleinement dans votre témoignage …

Merci de remplir les champs obligatoires.



Veuillez remplir les champs obligatoires.
POSTER UN TÉMOIGNAGE ANONYME