Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

Je n’ai plus de père

« Je ne t’ai pas mis la main sur la bouche et descendu la culotte quand  même… » Ce sont les dernières paroles que j’ai pu entendre de sa personne lors de notre coup de fil. C’était il y a 8mois. J’ai eu une petite fille en mars dernier, je me sentais si mal à l’idée d’exposer ma fille, ma chair, ce que j’ai de plus précieux, a mon père, mon beau-père si on préfère, qui m’a élevée depuis mes 3 ans vu que le mien est parti quand ma mère était enceinte. De mes 12 ans à mes 16 ans, j’ai subi du voyeurisme dans la salle de bain et des attouchements aux seins, au sexe et des intrusion dans ma chambre pour voir sous ma culotte avec un lampe torche. Je me suis convaincu que ce n’était pas grave, par ce qu’a chaque fois que j’en parlais à ma mère, rien ne se passait. Ça continuait…alors le jour où jai su qu’il était au commissariat en garde à vue, j’ai cru que c’était pour moi. Mais non, faux espoir d’être enfin reconnue en tant que victime. Impliqué dans une affaire d’attouchements avec une petite voisine! Quel pourriture! Tout s’est arrêté depuis cela. Malgré tout, ma mère est restée avec lui et a eu deux autres enfants. Je me suis toujours senti mal a laise avec lui, qui buvait beaucoup, tres lunatique dans le comportement, mais a la fois, je lui portais de l’affection. Je le considérais comme mon pere, un point c’est tout. Il m’a même accompagné a la mairie pour mon mariage. Mais quand je suis devenu mère, tout cela ne pouvait plus rester en moi et jamais, au grand jamais, ne devais se reproduire avec ma fille. Je leur ai téléphoné, séparément, a lui d’abord. Pendant 1h30 de conversation, il s’est confondu en diminuant les faits, en me responsabilisant dans l’affaire, « notre petit jeu », et a fini par s’excuser. Je ne lai plus jamais revu ni parlé. Jai eu ma mere au téléphone le lendemain, elle s’est confondu en « je ne sais pas, je n’ai pas mesuré » Aujourdhui, je la deteste, je lui en veut pour ce quelle est, elle dit vouloir le quitter, mais reste avec depuis 27 ans, elle se plaint mais ne fais rien. Je nai rien dit à mon frère et ma soeur, peut etre un jour. Jai coupé les ponts avec lui, je considère aujourd’hui que je n’ai plus de père. Je tolère que ma mère voit ma fille mais je reste là et ça ne dure pas longtemps. Je ne lui fais pas confiance. Jai mal. Mes pensées m’obsèdent. Je suis perdue. Je redoute de le croiser vu qu’on habite dans la même ville. Et voir ma mère, mon frère et ma soeur me fait mal car ils seront toujours reliés a la personne que je hais le plus au monde. Aujourd’hui je me suis reconstruite, suivi des thérapies mais ca reste difficile. Jai toujours des angoisses mais je vais m’en sortir. Je le sais. Courage aux autres victimes. Personne n’a le droit de decider a votre place. « Si tes pensées, tes actes et tes paroles sont en harmonie, alors le bonheur t’appartient » Ghandi

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

25
Poster un Commentaire

avatar
  
smilegrinwinkmrgreenneutraltwistedarrowshockunamusedcooleviloopsrazzrollcryeeklolmadsadexclamationquestionideahmmbegwhewchucklesillyenvyshutmouth
Fichiers Photo et Image
 
 
 
Fichiers Audio et Video
 
 
 
Autres types de fichiers
 
 
 
8 Nombre de commentaires
17 Nombre de réponses
0 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
7 Nombre de personnes ayant commentés
Emmala marteamazoneNathAlexandra Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
Alexandra
Membre
Alexandra
Hors ligne

Cher Anonyme,

Ton témoignage résonne en moi, c’était dur de le lire en entier, de sentir ma gorge se serrer. Je te trouve incroyablement courageuse de t’être confrontée à ton agresseur, de vive voix ! Je n’ai pas eu le même, j’ai écrit. Je savais que je n’aurai pas les mots d’amour et de soutien dont j’avais besoin alors je n’ai pas eu le courage de les entendre. Tu es un exemple pour moi !

Je comprends que tu en veuilles à ta mère, normalement, c’est la maman qui est sensé protéger ses enfants. C’est pas à l’enfant de taire se genre de secret pour “protéger la famille”. Es-tu sûre que tes petits frère et sœur ne courent aucun risque ?

A mon humble avis, lui aussi doit être terrorisé à l’idée de te croiser… C’est dur de porter sur ces épaules la création de tant de souffrances. Même pour les hommes comme lui. Il peut toujours faire semblant de croire que c’est beaucoup moins grave que ce que tu dis, au fond de lui, il sait.

Les pensées obsédantes peuvent être terrifiantes. Tu as déjà entendu parler du syndrome de stress post-traumatique ? C’est long mais en lisant l’article (lien plus bas), je me suis rendue compte à quel point j’étais normale, j’étais juste un être humain traumatisé par une enfance violente et sordide.

memoiretraumatique.org/violences/violences-sexuelles.html

Je te souhaite de trouver la paix et la liberté.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Alexandra
Membre
Alexandra
Hors ligne

memoiretraumatique.org/assets/files/v1/Documents-pdf/20171124-Tours-psychotraumatisme-et-violences-sexuelles-web.pdf

Merci de remplir les champs obligatoires.



Emma
Invité
Emma
Hors ligne

Merci pour ton commentaire qui m’a bcp touché, ça réconforte de se sentir moins seule.
Je me reconstruis grâce à l EMDR qui travaille sur la désensibilisation du souvenir traumatique depuis 7 mois. C’est tres difficile car on doit revivre les souvenirs et trouver des phrases positives. Merci pour ton article, je prendrais soigneusement le temps de le lire.
Mon frère et ma soeur, ont aujourdui 21 et 16 ans. Je suis très proche d’eux et j’ai même proposé a ma soeur de trouver un espace a elle où elle peut parler parce qu’elle vit au quotidien dans un contexte que je connais, les disputes et violences psychologiques incessantes.
Ce qui est difficile c’est de se dire que l’enfant blessé en moi dit a l’adulte d’aujourd’hui, mais comment peux tu lui tourner le dos? Pourquoi maintenant? Cet enfant blessé veut me faire culpabiliser des choix et positionnements que j’ai pris mais je reste ferme dans ma décision. Pour moi, pour ma famille, pour ma fille avant tout.
J’espère que tu vas bien également malgré nos âmes et corps meurti, nous ne sommes pas responsables de ce que les gens disent ou font. N’hésites pas a ecrire si tu le souhaites, j’échangerais avec plaisir.
Aujourdhui, je dirais que je vais bien mais parfois je suis prise d’une vague de tristesse, abattue, dans mes pensées, les larmes aux yeux. Alors je regarde ma fille qui me sourit et je me ressaisis. Je sais que le chemin sera long mais je suis en route donc je ne peux qu’arriver à destination.
Courage et bonheur à toi.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Alexandra
Membre
Alexandra
Hors ligne

L’enfant blessé te pardonnera quand tu seras prête.

Je vais te raconter à toi, parce que je pense que tu peux comprendre sans me prendre pour une folle. La Petite Moi, elle m’a pardonné le jour où je lui ai expliqué que Je n’existais presque pas quand tout à commencé. Je lui ai raconté comment, dès que j’ai été assez forte j’ai essayé de m’enfuir à 12 ans, puis à 16, que j’avais essayé de le dénoncer pour les violences physiques mais qu’ils étaient deux adultes contre moi, que je n’étais pas encore assez forte. Je lui ai promis qu’aujourd’hui j’avais assez de force pour faire face à un régiment, que plus personne ne lui ferait de mal. Jamais.

Si je peux te donner un conseil, parle à cet enfant blessé comme tu parlerais à ta fille lorsqu’elle a peur. Tends lui la main, raconte lui ton histoire. Enfin j’espère que tu m’as compris ^^

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Chère Emma,

Ce n’est pas ton Moi enfant qui te culpabilise, mais ton Moi Parent !

Le Moi parent regroupe ce que tes parents, entourage, école, société,…, t’ont appris et inculqué ! Genre : “on respecte ses parents et on les aime quoi qu’ils fassent” ou “manger 5 fruits et légumes par jour” ou “tiens toi droite tu vas avoir une scoliose”,…
La culpabilisation vient toujours du Moi parent !

Ton Moi enfant dit à l’adulte que tu es qu’il souffre et que c’est à cause de son beau-père qui lui a fait des choses dégueulasses et il pleure. Il a besoin de ton soutien et de ton amour. Il a besoin d’être rassuré ! Il a besoin de soin !
Les émotions viennent toujours de ton Moi enfant !

Ton Moi adulte est toujours tiraillé entre tes deux autres Moi. Il prend les décisions qui s’imposent dans le présent après avoir analysé toutes les informations qu’il peut détenir ! Genre :”je ne veux pas laisser ma fille à ma mère, j’ai pas confiance”. Cette prise de position vient de ton Moi enfant qui dit “j’ai peur”.

Ce que je te dis est très sommaire, mais pour mieux se comprendre, rien ne vaut “l’Analyse Transactionnelle”.

Emma tu as raison de ne pas laisser ta fille avec ta mère car elle ne t’a pas protégée donc comment pourrait-elle protéger ta fille ?

Tu n’as pas à pardonner à ton Moi enfant ! Tout ce que tu dois faire, c’est le comprendre, le rassurer et l’aimer !

On ne guérit jamais de son vécu traumatisant, on apprend à vivre avec !

Tu as bien fait de couper les ponts avec ton beau-père ! Pourquoi ne l’as-tu pas fait avec ta mère ?

Elle est encore plus coupable que lui, car tu lui as parlé et elle n’a rien fait pour t’aider ! Pire, elle l’a laissé faire ! Lui est un porc, mais elle, elle est à gerber !

Comme tu le dis si bien, il y a des jours avec et des jours sans ! Il faut profiter de tous le petits bonheurs et ta fille en est un grand !

Ta citation de Ghandi est tellement vrai !

Bon courage Emma ! De tout cœur avec toi!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Alexandra
Invité
Alexandra
Hors ligne

Catoune,

Je suis heureuse de t’apprendre qu’on peut en guérir. Au sens littéral, guérir signifie délivrer d’un mal physique ou moral.

J’ai rencontré des femmes libres de leurs passés douloureux. Heureusement qu’ on en guéris… C’est ce qui me donne l’espoir et l’envie. Et j’aime à croire que je suis sur ce chemin là. À quoi bon vivre une vie entière sinon ?

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nath
Invité
Nath
Hors ligne

Bonsoir, vous avez entièrement raison de ne pas avoir confiance en votre mère, qu’a t-elle fait pour vous protéger alors qu’elle était au courant ? Rien… Si jamais elle avait des doutes sur la véracité des faits, ses doutes se sont dissipés le jour où votre beau-père a été placé en garde à vue. Le meilleur conseil que je peux vous donner, c’est de profiter pleinement de votre petite fille, cela passe tellement vite … (parole de maman)

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Merci Alexandra de redonner de l’espoir aux victimes !

J’avoue, je ne suis pas guérie : cumul de traumatismes ! Psy sait qu’elle n’a pas les ressources pour me sortir du trou ! Je ne les ai pas non plus ! Je l’avais prévenue, c’est ma dernière thérapie ! Donc, si je te suis Alexandra, à quoi bon rester et vivre cette vie ? Autant me suicider, non ? C’est prévu !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Alexandra
Invité
Alexandra
Hors ligne

Heu… non. Justement, il y a de l’espoir. Pour nous toutes. Je suis navrée, je ne voulais pas te blesser. Je parlais de moi, si je commençais à me dire que je souffrirais toute ma vie à cause des mauvais choix des autres, je n’aurais pas envie de continuer.
Et si tu en es à penser ce genre de chose, on peut peut-être en discuter plus en privé, je sais pas si c’est possible par ce site ?
Tu es présente sur ce site, tu t’investis, tu prends le temps de répondre longuement, précisément et avec beaucoup de chaleur à beaucoup de post. C’est très courageux, et il faut croire en quelque chose de grand pour avoir la force de poser les mots qui choquent. Moi-même, je n’arrive pas à lire tous les mots, c’est vraiment trop dur alors les écrire…
Cela n’enlève rien au fait que ta colère se ressens dans tes mots. Je suis navrée la colère est une émotion qui m’effraie aujourd’hui même si je comprends, j’avais la même rage trop grande pour mon corps et elle a finit par partir, si tu veux, on peut discuter de ça aussi. Pas pour te donner une “leçon “, mais pour partager et échanger parce que je me sens mieux aujourd’hui sans cette douleur qui se propageait sans que je puisse y faire quoi que ce soit.
Tu te bas tous les jours depuis si longtemps (de ce que j’ai compris), je me dis que peut-être tu serais tentée par une alternative plus reposante. Mais je peux me tromper aussi, je voulais juste te le dire, ya des femmes qui s’en sortent. Et qui vivent heureuse. Ça existe. Je te le promets

Merci de remplir les champs obligatoires.



Alexandra
Invité
Alexandra
Hors ligne

Si tu veux en discuter en privé? Je suis désolée de t’avoir blessée, j’ai du mal m’exprimer.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Merci Alexandra pour ta proposition d’en parler en privé, c’est très gentil ! Cela me touche ! Mais, il n’y a rien que je ne puisse dire en public !

Rassure-toi Alexandra, tu ne m’as pas du tout blessée !

Ce que tu as dit est très juste ! Et heureusement qu’il existe cet espoir et cette envie de guérir !

Mon choix de partir n’est pas pour tout de suite ! Mais, un jour la douleur physique et mon handicap seront tels, que je ferai ce que je dois, pour moi ! Direction la Suisse ou la Belgique vue qu’en France l’hypocrisie sur l’Euthanasie règne en maître !

Mais, ne t’inquiètes pas, j’ai le sourire et je suis solide, sinon je ne pourrais pas aider mon prochain !

Et j’aime la vie !!!

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Pardon Alexandra, je n’ai pas vu ta première réponse, j’ai répondu à la seconde ! La fatigue !

Pour discuter avec moi en privé, tu cliques sur mon image ou sur Catoune, mais comme tu es membre, tu peux aussi aller sur ton profil, puis ta messagerie et tu cliques sur nouvelle conversation et tu me désignes comme le membre avec qui tu souhaites avoir cette conversation en privée !

Tu as raison, il y a beaucoup de colère en moi ! J’ai longtemps été une femme très en colère : trop de traumatismes refoulés !

Maintenant, comme dit Coucou sur ce site, j’ai un tempérament volcanique et Luz sur ce site m’appelle “la Montagne qui crache du feu” ! Amicalement, bien sûr !

J’espère n’effrayer personne ni blesser quiconque par mes commentaires ! Je suis humaine et je commets des erreurs comme tout le monde ! Mais, je sais prendre mes responsabilités et présenter mes excuses quand je le dois! C’est déjà ça !

Comme dit Zaz, elle a été témoin de mes gamelles comme de mes feux d’artifices ! Au moins, je mets de l’animation !

Si tu veux me parler en privé, c’est avec plaisir !

Merci de remplir les champs obligatoires.



amazone
Invité
amazone
Hors ligne

ça va pas non catoune !! tu n’y es pour rien tu es une victime, ta vie a été pourrie par un porc et tu veux lui donner satisfaction??!!! on en guérit pas mais on apprend a vivre avc !! je ne connais pas ton histoire mais notre point commun c’est le porc ou les porcs dans mon cas ! on m’a dit un jour ne regarde jamais derriére toi, ça t’empeche d’avancer…et c’est vrai !!! sois forte catoune de toute façon quoi que tu fasses sans enlévera pas ce que tu as vécu, nous ne pouvons pas revenir en arriére!! Tu as bien des raisons de vivre non ?? exemple: tu es sur ce site et tu aides beaucoup de monde !!! Je te lis souvent…..merci pour le temps que tu accordes a nous toutes, merci de ton soutien et merci d’etre tout simplement la smile

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
Invité
la marte
Hors ligne

Chère Catoune,
Je te supplie de ne jamais mettre fin à tes jours. Tu m’ es si précieuse. Plein de bonne pensée.

Merci de remplir les champs obligatoires.



la marte
Invité
la marte
Hors ligne

Bonjour Emma,
Ton cœur et ta raison s’oppose concernant ta mère. Coupe les ponts avec elle tant qu’elle n’admetra la vérité. Parle à tes fréres tes soeurs afin de briser le cycle de l’inceste.
Je te comprends. C’est une bataille de longue halaine. J’ai perdu toutes mes soeurs mais je ne regrette pas d’avoir parlé. Maintenant je sais qu’elles n’en valent pas la peine. Leur morale est amoral. Mais c’est sur que je souffres. Je t’envoie une volée de belle pensée.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Chère Amazone,

Merci pour tout le bien que tu penses de moi, c’est très gentil et cela me touche vraiment !

Pour le fait que je sois sur ce site, j’ai été touchée par un témoignage écrit en poème intitulé “L’hallali”. Je n’ai pas pu faire autrement qu’y répondre car il m’a touchée en plein cœur ! Et puis, devant toute cette souffrance, cette détresse, je n’ai pas pu rester sans rien faire alors j’ai aidé comme j’ai pu ! Et 7 mois plus tard je suis toujours là !

Ne t’inquiètes pas Amazone, je suis forte et j’aime la vie ! Je suis encore là pour un bon moment !

Pour les raisons de vivre, je préfère ne pas m’interroger sur ce point, cela vaut mieux !

Le porc n’a rien à voir dans ma décision ! Mon handicap et ma douleur si !

Je n’ai pas peur d’aborder ce sujet, je ne me voile pas la face, je choisis juste de ne pas agoniser pendant des années ! Je veux mourir dans la dignité !

Pour mon vécu : un père cogneur, une mère incapable d’aimer ses enfants, une sœur PN qui a une emprise sur mes parents et qui veut ma mort car elle veut mes parents pour elle seule, un pédophile qui m’a violée pendant presque 4 ans alors que je n’avais que 6 ans et demi, un accident de la route à 21 ans qui m’a laissée infirme à vie, un harcèlement moral au boulot qui m’a valu un Burn Out, des maladies incurables et dégénératives qui se sont greffées depuis 2005 et me voilà handicapée à au moins 80%, un enfer au quotidien !

Le porc a fait que je ne me suis jamais reconstruite donc je suis célibataire et sans enfants.

Alors, quand j’aurai atteint mes limites, j’aurai mérité mon repos ! Je me serai battue longtemps et suffisamment !

Voilà, tu sais tout !

Merci à Alexandra et à toi, pour vos mots de soutien et de réconfort ! Cela fait chaud au cœur !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Coucou La Marte,

Mais, il est hors de question que je parte maintenant et pas dans un futur proche !

Je m’en veux d’avoir affolé tout le monde ! Toutes mes excuses ! Je pensais pas sur trois mots pouvaient vous inquièter toutes !

Je suis là et pour un long moment ! Ne stressez pas svp !!!

Merci beaucoup La Marte pour tes mots si touchants ! Je finis par être bouleversée par tous ces mots gentils entre Alexandra, Amazone et toi ! Je m’en veux de vous avoir inquiétées !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

La Marte, ça y est tu ne parles plus à tes sœurs ?

Heureusement que tu as ton mari et tes enfants ! Ça va mieux au boulot ?

Je suis navrée que tu souffres autant !

Si tu veux me parler en privé sur le site pour me donner de tes nouvelles, je suis là!

Bises !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Emma
Invité
Emma
Hors ligne

Un grand merci Catoune pour ton commentaire plein de bon sens et de vérités même si elles peuvent être difficiles à entendre.
Oui, j’ai coupé les ponts avec lui, pour être en harmonie avec mes pensées, depuis des années, je faisais semblant pour garder une pseudo harmonie familiale. Ma mère, c’est autre chose, elle est faible, je l’ai toujours vue pleurer, passer de dépressions en dépressions, j’ai été parentalisé, c’est moi qui me suis bcp occupée de mon frère et ma soeur. Elle a une personnalité dépendante, impossibilité de faire des choix et d’élaborer. Ma tête me dit que couper les ponts avec elle me ferait du bien même si c’est temporaire. Mais la culpabilité pourra être présente, elle qui me dit se sentir rejetée. Après tout, vu les liens qu’on a, c’est presque des ponts coupés vu que je la fois 1h 1fois/mois.
Tout ça est très récent dans ma vie, le fait de me positionner et de faire mes propres choix sans répondre au désir de l’autre . J’ai besoin de temps encore après plus de 5 années d’abus où mes crises d’angoisses rythmes mes nuits et que je détestais mon corps.
Tu sais je suis daccord avec toi, il y a des jours sans des jours avec. Adolescente, je me scarifiais et j’avais des idées noires. Je refuse aujourdhui de me faire du mal, mal à ce corps qui a été désiré et convoité, et que je n’ai pas su ni pu m’opposer clairement Combien de fois, ai je pense avoir une part de responsabilité.
Merci encore d’avoir pris le temps de me faire partager tes pensées. Elles sont précieuses.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Emma
Invité
Emma
Hors ligne

Bonjour Nath, merci d’avoir pris le temps de répondre, cela me touche bcp. Ma mère dit qu’elle lui avait dit d’arrêter, la prochaine fois, elle appelerai la police. Elle m’a dit quelle ne dormait pas pour surveillait qu’il ne vienne pas dans ma chambre. Elle n’a jamais eu de doutes, en tout cas, quand je lui en parlais, elle m’écoutait. Nous avons même fait a mes 15 ans, une réunion, nous 3, jai été accusé de chercher tout ça, que c’était un jeu. Le plus choquant c’est que 15 ans après, jai eu les mêmes phrases lors de nos confrontations.
On en pleure ou on en rit?? Ma mère ne se rends pas compte de l’absurdité de ses propos.
Quand je suis devenue mère, jai changé de statut, je n’étais plus la fille de.. mais avant tout la mère. Donc responsabilité, protection et amour sont mes maîtres mots.
Merci encore Nath et une douce pensée pour ton ou tes enfants

Merci de remplir les champs obligatoires.



Emma
Invité
Emma
Hors ligne

Bonjour la marte, je suis d’accord avec toi. Il faut que je leur en parle. mais après ce ne sera plus jamais pareil, il sauront ce que leur père a fait, ce que moi j’ai vécu. Je pense être de plus en plus prête à en parler. Demain, je vois mon frère et ma soeur. J’espère pouvoir trouver le courage de leur dire. Merci pour tes précieux conseils, comme tu dis c’est dur, ça fait souffrir, mais il faut se concentrer sur le positif, et s’entourer des bonnes personnes. Faire ces choix là pour avancer. La culpabilité c’est l’inertie. Merci encore et pleins de douces pensées.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Chère Emma,

Merci pour tous tes gentils compliments ! Je suis tellement touchée que j’ai du mal à te répondre depuis deux jours !

J’ai une pression incroyable du fait que, ce que je peux t’écrire te touche autant !

J’ai pour habitude d’être franche et directe dans mes rapports à autrui ! Je suis consciente que mes propos peuvent choquer, heurter, blesser, être difficiles à entendre, à accepter, à digérer, car la vérité n’est pas facile à dire mais encore moins à admettre !

Tu as dit à La Marte qu’hier tu devais voir ton frère et ta sœur ! Leur as-tu avoué la vérité sur leur père, finalement ? Ils doivent savoir, pour comprendre pourquoi tu ne veux plus le voir !

Il vaut mieux que tu leur dises, car si tu laisses tes parents le faire, ils minimiseront les faits voire ils te rendront responsable de ce qui s’est produit !

Je suis navrée que tu aies dû grandir plus vite, que tu n’aies pas pu profiter de ta jeunesse, que tu aies dû prendre le relai de ta mère défaillante auprès de ton frère et de ta sœur !

C’est peut-être d’ailleurs une des raisons pour laquelle ton beau-père a fait cette confusion ! Tu tenais le rôle de ta mère, qui elle était en dessous de zéro, donc quitte à prendre la place de ta mère, dans la tête de ton pervers de beau-père, il fallait que tu la remplaces jusqu’au bout !

C’est une hypothèse à ne pas négliger ! Ça s’est déjà vu !

La mère ne joue plus son rôle de femme, et le père se rabat sur la fille aînée pour accomplir les devoirs de son épouse défaillante! C’est toujours comme ça que ça se passe !

Ta mère dit qu’elle ne dormait pas pour veiller à ce qu’il ne vienne pas dans ta chambre ! Elle attend peut-être que tu la remercies ! Sauf qu’elle pouvait porter plainte et le quitter pour te protéger, non? Donc, pas de merci maman à lui dire !

Il ne faut plus que tu culpabilises, que tu aies honte, car tu n’as rien fait de mal ! Le détraqué sexuel, c’est lui !

Je suis navrée d’apprendre que tu te scarifiais ! Mais pas étonnée! Quand un corps est convoité par un prédateur, on fait tout pour le rendre moche, on lui fait du mal, parce qu’il est la cause d’une grande souffrance morale ! C’est sa faute s’il attire les pervers ! Il faut le détruire, l’enlaidir, le cacher !

Un jour j’ai vu un film en VO avec Tim Robbins et Sarah Polley intitulé “The secret life of words”. Il s’agit d’une femme qui pendant des congés forcés ne sachant que faire, devient l’infirmière d’un grand brûlé, temporairement aveugle, et peu à peu alors qu’il croit être le seul abîmé par la vie, il va découvrir l’horreur qu’a vécue cette femme pendant la guerre de l’ex-Yougoslavie ! Un film fort, qui montre les blessures des corps et des âmes ! Je te le conseille ! Il parle aussi de ces moments où la tristesse nous submerge !

Tu écris que tu as des crises d’angoisses ! Que ressens-tu dans ces moments-là ?

Continue d’agir en maman pour protéger ta fille, mais aussi toi par la même occasion ! Et éloigne-toi de ceux qui t’ont trahie : tes parents !

Prends soin de toi Emma !

Toute ma tendresse !

Catoune.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Emma
Invité
Emma
Hors ligne

Chere Catoune, merci pour ton long message, tu as pris le temps de m’écrire. Je te remercie grandement, ça me va droit au coeur. Oui, c’est vrai tu m’as l’air d’être une personne entière qui exprime ses pensées qui sont pleines de bon sens et de bienveillance. J’ai pris beaucoup de temps à te repondre, je voulais prendre le temps de me poser comme toi tu l’as fait pour ton message.
Alors oui, j’ai vu mon frère et ma soeur, je leur ai dit, je ne suis pas rentrée dans les détails, mais j’ai bien dit que pendant toute mon adolescence j’ai subi des agressions sexuelles de la part de leur père et que notre mère ne m’avait pas protéger. Ils m’ont dit être choqués, ne se doutant pas une seconde de ça, moi qui faisait toujours bonne figure pour maintenir une harmonie familiale. Mon frère m’a dit être dégoûté. Nous avons encore parler de pleins de choses en lien avec ça, bizarrement plutôt facilement et dans la légèreté.
Je me suis sentie très légère ensuite, comme libérée, plus en harmonie avec qui je suis. Je n’ai plus a me cacher, je suis plus proche d’eux. Je ne fais pas semblant que ça va, si ce n’est pas le cas. Après, je n’ai pas dormi la nuit, j’ai beaucoup cogité. Je me suis sentie aussi triste et inquiète. Inquiète pour ma mère qui ne va pas bien, cela m’a été confirmé par mon frère et ma soeur. Mon frère a eu une conversation avec lui, sur le pourquoi de mon éloignement. Elle répond que je n’aime pas les comportements du beau pere et comme elle reste avec lui, je suis en colère contre elle. Elle dit être triste. A aucun moment, elle ne parle pas des agressions sexuelles et de son implication par sa non intervention. Elle aurait du partir, porter plainte, me protéger de ce pervers. Elle ne l’a pas fait. J’ai continué a subir et aujourdui, en tant qu’adulte responsable, je dit non. Un non définitif, plus jamais je ne fréquenterais mon bourreau.
Ta théorie sur ma mère est intéressante , oui elle a été défaillante, oui j’ai pris beaucoup de rôles qui ne devaient pas me revenir. Mais je pense également qu’elle est réellement malade et complètement inconsciente et irresponsable.
Aujourd’hui, j’ai deux solutions, regarder dans le rétroviseur et rester bloquée dans le passé ou regarder devant moi et autour de moi. Voir les gens qui m’entoure et qui m’aime et avancer. J’ai choisi la deuxième option.
Beaucoup de bonheur et d’apaisement pour toi et merci du don de soi que tu fais chaque jour en écoutant. Au plaisir de te lire, douces pensées.
Emma

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Chère Emma,

Je ne t’oublie pas, je te réponds en fin de journée ! À tout à l’heure !

Merci de remplir les champs obligatoires.



Catoune
Invité
Catoune
Hors ligne

Chère Emma,

Tout d’abord, merci de ce que tu penses de moi, je suis touchée ! Mais, je crains que tu ne me détestes après m’avoir lue !

Emma tu as deux choix : ne pas lire ce qui suit pour ne pas souffrir ou le lire pour ouvrir les yeux, en sachant que je vais te faire du mal, mais pour ton bien !

Si tu n’es pas prête : ne lis pas la suite !

Je suis contente que ta sœur et ton frère sachent la vérité ! Et si tu te sens plus légère, c’est parce que tu portais ce poids, celui de tout leur dissimuler, de tout assumer seule, de faire tout le temps bonne figure, de les protéger, de les faire passer avant toi, d’être leur mère en somme, tout cela est enfin terminé !

Toute cette souffrance de devoir te taire et de tout prendre sur toi, tout cela s’est envolé au moment où tu leur a raconté qui tu étais et ce que tu as subi !

Tu te sens libre parce que tu as retrouvé ta liberté ! Tu étais enchaînée à ton frère et à ta sœur, tu étais leur mère de substitution, mais aujourd’hui, c’est fini, tu n’es plus leur mère, tu les as remis à la place qu’ils doivent occuper, celle d’une sœur et celle d’un frère ! Maintenant, tu n’es plus la mère que de ta propre fille ! Et tu dois te sentir infiniment soulagée ! Et cela se comprend !

Pour ce qui est de ta mère, je ne la connais pas, mais à travers tes mots, je la déteste ! Pourquoi ? Parce que j’ai tellement été le témoin de tels comportements, par la mienne déjà, mais par d’autres mères aussi !

C’est toi qui a vécu un calvaire et c’est elle qui ne va pas bien et qui te fais passer le message via ton frère et ta sœur pour que tu la prennes en pitié ! Elle se sert d’eux, elles les utilise, pour faire pression sur toi, pour que tu culpabilises, pour que tu t’inquiètes d’elle et ça marche ! Tu n’en as pas dormi de la nuit et tu es triste ! Ta mère a atteint son but ! Ta mère est perverse, et c’est une sacrée manipulatrice !

Tu dis qu’elle est malade et inconséquente ! Je n’y crois pas une seconde et si tu lis des livres de psycho, tu ouvriras les yeux, comme moi je les ai ouverts vis à vis de ma propre mère, et vis à vis de biens d’autres qui agissent de la même manière !

Ta mère est centrée sur elle même ! Nulle comme femme, puisque son homme est obligé d’aller assouvir ses désirs sexuels ailleurs et de picoler d’amertume !

Nulle comme mère, laissant sa fille aînée s’occuper de ses plus jeunes enfants, cela fait moins de corvées, et incapable de protéger sa fille aînée de son homme, ou bien l’abandonne-t’elle sciemment à son homme pour ne pas avoir à accomplir ses devoirs d’épouse ?

Ma conviction : ta mère est une formidable comédienne qui joue la malade et la personne fragile pour avoir la paix question sexe ! Elle t’a utilisée pour la remplacer comme mère auprès des petits et offerte en sacrifice à son homme pour le contenter sexuellement, mais en veillant à ce que cela n’aille pas jusqu’au viol !

D’où son double jeu : te montrer qu’elle t’écoute, mais ne va pas porter plainte pour te soustraire à son homme, et le surveiller pour éviter le viol, le réprimandant pour la forme et pour que cela n’aille pas trop loin ! Ainsi, elle ne lui interdis pas ton accès mais il y a une limite à ne pas franchir et il le sais !

Tu ne t’es jamais demandé pourquoi il ne t’avait pas violée ?

Il avait accès à toi à tout moment, il a vu que ta mère ne portait pas plainte pour te protéger et il s’abstient de te violer !? Plein d’autres jeunes filles n’ont pas eu ta chance et ont été violées par leurs beaux-pères, et toi non ? Ça n’éveille pas tes soupçons ?

Je sais Emma c’est super dur à entendre, mais réfléchis ! Les pédophiles s’en prennent à qui ? À un enfant qui n’est pas aimé de ses parents et j’en suis la preuve !

Tu crois ta mère malade et fragile ! Il n’en est rien ! Ta mère est sacrément intelligente et elle sait y faire question manipulation !

Navrée elle ne t’aime pas comme une enfant devrait être aimée par sa mère !

Emma, règle d’abord tes problèmes, tes angoisses, avec l’aide d’une psychiatre, puis va vers un avenir radieux !

Ne fais pas la même erreur que moi et bien d’autres, ne refoule pas tes sentiments car sinon, ils t’exploseront à la figure dans quelques années !

Je sais que ce que je t’ai écrit va te heurter et te blesser ! Je ne le fais pas par plaisir, mais pour t’aider à comprendre tes angoisses ! Ton inconscient te parle à travers tes angoisses, alors il est temps que tu affrontes la vérité !

Va voir une psy, fais-le pour toi !

Pardon Emma, aider une victime n’est pas facile ! Mais, je préfère que tu me détestes si cela peut te permettre d’écouter l’enfant qui est en toi et qui essaie de se faire entendre de l’adulte que tu es !

Il est temps que tu l’écoutes, que tu consoles la petite fille non aimée de ses parents, elle a besoin de toi ! Prends-la dans tes bras, comme tu le ferais pour ta propre fille et dis-lui que TOI, tu l’aimes et que ta fille l’aimes aussi et qu’elle n’est plus seule désormais !

C’est ce que j’ai fait avec la petite fille qui est en moi !

Prends soin de toi Emma, avancer et aller de l’avant, c’est bien ! Mais, délestes tes fardeaux avant, sinon tu n’iras pas loin !

Ne me détestes pas trop !

Toute ma tendresse et ma bienveillance !

Catoune.

Merci de remplir les champs obligatoires.