Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

je dormais

bonjour, alors voilà cela c’est passé en soirée. Mais je ne sais pas quoi en penser, je ne sais pas si c’est ma faute…
A cette soirée j’avais trop bu, j’ai donc décider d’aller dormir, mais lorsque je me suis réveillé, un garçon me touchait, me doigtait… Je ne savais pas quoi faire, je ne bougeais pas, j’attendais et à présent je fais que d’y penser mais je me dis que j’aurai pas du boire, j’aurai du faire attention, je voulais donc en « parler » pour m’éclairer un peu…

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également

2
Poster un Commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire
2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses
1 Nombre de followers
 
Commentaire le plus réagi
Commentaire le plus aimé
2 Nombre de personnes ayant commentés
Louvepsionic Personnes ayant récemment commenté

  Notification par e-mail  
plus récents plus anciens plus de votes
M'envoyer un e-mail si
psionic
Membre

Chère anonyme, j’ai beau aider les victimes depuis deux ans ici, c’est toujours aussi insupportable et déchirant de lire les témoignages. Je vais tenter de vous éclairer un peu.
1. Vous n’êtes responsable de RIEN, vous n’êtes pas en faute ni en tort.
2. Le seule responsable est le porc qui a abusé de vous dans une situation de faiblesse (sommeil, fatigue due à l’ivresse, besoin de repos).
3. Ce que vous décrivez a un nom juridique très simple: VIOL, pour vous en assurer:
https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F1526
4. Votre réaction est courante dans ce genre de crime: sidération, puis paralysie, la victime laisse faire dans l’espoir d’en hâter la fin, dans la terreur et le silence. C’est toujours effrayant et affligeant à lire, je ne m’y ferai jamais.
5. Vous n’avez pas à vous culpabiliser mais c’est aussi une réaction normale: on rationalise après le viol, pour tenter de voir ce qu’on aurait pu éviter de faire ou ne pas faire. C’est inutile car l’évènement destructeur s’est produit mais dans un sens cela aide aussi à contourner la douleur psychique mais elle est bien là, et c’est ce qu’il faut traiter au plus vite.
6. Vous pouvez porter plainte contre ce violeur qui vous a avilie votre personne donc votre humanité. C’est un crime très grave et une situation très toxique pour votre équilibre psychique et émotionnel. J’ajoute que dans votre cas la situation de faiblesse et la surprise constituent deux circonstances aggravantes.
7. Je vous conseille de consulter au plus vite car la blessure peut entraîner des séquelles psychiques et émotionnelles très graves.
Voici quelques liens pour vous y aider:
*** PLATEFORME de SIGNALEMENT en ligne:

https://www.service-public.fr/cmi
Sites associatifs d’aides aux femmes victimes:

Associations de lutte contre les violences faites aux femmes
CFCV – Collectif féministe contre le viol
http://www.cfcv.asso.fr

numéro d’urgence: 0 800 05 95 95
FNSF – Fédération nationale solidarité femmes
http://www.solidaritefemmes.asso.fr
CNIDFF – Centre national d’information sur les droits des femmes et des familles
http://www.infofemmes.com

Femmes solidaires
http://www.femmes-solidaires.org
FDFA – Femmes pour le dire Femmes pour agir
http://www.femmespourledire.asso.fr

Réseau France victimes

http://www.france-victimes.fr/
numéro d’urgence: 116 006
site très bien fait avec nombreuses adresses et liens par régions.

* Association PARLER de Sandrine Rousseau:

https://www.associationparler.com/

==> elle vous aide à retrouver les autres victimes de votre agresseur.

N’hésitez pas à revenir nous demander d’autres précisions.

En espérant vous éclairer quelque peu, de tout coeur avec vous.

Affection courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Louve
Membre

Bonsoir , je suis complètement d’accord avec Psionic. Qu’importe le fait d’avoir bu, personne n’avait le droit de toucher à votre corps sans votre consentement. Comment une personne enivrée peut elle être consentante ? C’est de l’abus de faiblesse pur et simple.
Vers l’âge de 20 ans, mon petit ami de l’époque m’a emmenée chez un ami à lui qui fêtait son anniversaire. Il m’a laissée comme cadeau. Jusqu’à cette année, je n’avais pas réalisé qu’il s’agissait d’un viol car je ne m’étais pas défendue. Ne faites pas comme moi cette erreur SVP; l’acte sexuel requiert du respect et la sidération est bel et bien présente dans de nombreuses situations.

De tout coeur avec vous ! Suivez les conseils de Psionic et surtout ne restez pas seule ! Libérez la parole et si vous rencontrez des murs, frappez à d’autres portes. Il y aura toujours des personnes plus humaines que les autres.

Merci de remplir les champs obligatoires.