Balancetonporc.com
Victime de viol ou d’agression sexuelle ? Postez anonymement votre témoignage sur Balancetonporc.com

J’avais 6 ans

À bientôt 30 ans, je commence à parler un peu de cette histoire.
À environ 6 ans, je passais mes vacances d’été chez ma tante avec ma petite soeur qui a 2 ans de moins que moi. On a 2 cousins, un de mon âge et un de 10 ans de +.
On adorait aller là bas parce que notre père buvait beaucoup et pouvait être agressif, là bas on était tranquille, et on les aimait beaucoup. En +, mes parents ont divorcé quand j’avais 8 ans donc sans ma mère pour gérer les crises de mon père, c’était compliqué. On y allait 1 mois, chaque été jusqu’à ce que mon père décide de ne + nous voir et que lui et son frère se disputent violemment, ce qui a complètement éclaté la famille.
J’ai pas revu mon père et sa famille de mes 17 ans jusqu’à son lit d’hôpital 10 ans après, juste avant sa mort.
Mais un souvenir me ronge depuis la mort de mon père et que j’ai donc revu ma famille. Comme si j’avais enfoui cette histoire pendant des années et qu’elle ressortait depuis qu’on s’est retrouvé.
On jouait à cache cache avec ma soeur et mon cousin de mon âge, et mon cousin de 10 ans de + m’appelait discrètement, il devait donc avoir 16 ans, pour que je vienne me cacher dans son lit, dans lequel il était, lumière éteinte. Il me disait d’ouvrir la bouche et de ne pas mordre, c’était une technique pour ne pas faire de bruit. Je me souviens l’avoir fait, plusieurs fois, mais je ne peux pas dire pendant combien de temps. Évidemment à 6 ans je ne pense pas avoir réalisé que c’était son sexe en érection. Mais des années après, j’en ai parlé à ma soeur, pour savoir si ça lui était arrivé. À 3 ou 4 ans, elle n’a aucun souvenir de ça. Donc j’ai enfoui ça en moi. Puis mon père est mort, cette histoire m’a énormément travaillé et j’en ai parlé à ma mère. Elle s’est mise à pleurer en m’apprenant qu’a l’age de 6 ans je lui avait dit que mon cousin faisait ça sur ma petite soeur, tellement j’avais honte de dire que c’était sur moi. Elle en avait parlé à mon père quand ils étaient encore mariés et il lui aurait répondu “qu’il s’en occupait personnellement”, mais je ne sais pas ce qu’il s’est passé derrière. Quoi qu’il en soit on a fait une cousinade après la mort de mon père, tous ravis de se retrouver enfin, mais moi j’ai ce secret en tête. Je suis partagée entre le plaisir de retrouver la famille et la haine de vivre avec ça parce que j’ai de gros problèmes de confiance envers les hommes, pendant que lui doit juste espérer que je me rappelle de rien.
Si je balance cette histoire, je casse à nouveau la famille. Et en même temps j’ai 2 cousines de notre âge qui venaient aussi en vacances et qui ont peut être vécu ça.
Enfin voilà, j’ai balancé mon porc et vidé mon sac ici ce qui est déjà un grand pas.
Merci de m’avoir lue.

Merci de remplir les champs obligatoires.



Nous vous proposons de lire également
Notification par e-mail
M'envoyer un e-mail si
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
psionic
1 mois plus tôt

Chère anonyme, je vous conseille de lire le billet intituler “Révéler c’est se relever !!!” car il correspond parfaitement à votre questionnement !

Votre père a été indigne: il n’a visiblement rien fait. Je comprends votre dilemme mais il n’est qu’apparent. C’est le moment idéal pour révéler ce qu’est vraiment votre cousin qui avait 10 ans de plus que vous tout de même ! Il savait parfaitement ce qu’il faisait en profitant de l’innocence de sa petite cousine dans le cadre d’un jeu enfantin, c’est tellement immonde que c’en est bouleversant à vous lire.

Vous avez longtemps refoulé tout cela et le décès de votre père a fait revenir ces souvenirs traumatiques. Ce qui est touchant c’est de lire ce que vous avez raconté à l’époque, vous étiez tellement honteuse que vous avez préféré mentir en affirmant que votre petite soeur était victime. C’est souvent ainsi, un évènement en rapport avec la famille peut faire revenir un souvenir traumatique enfoui.

Légalement vous avez subi un viol incestueux par un parent ainé à l’époque mineur mais avec pénétration buccale c’est donc bien un viol incestueux.

Je vous conseille de tout révéler car c’est un crime horrible impuni. Peu importent les conséquences, et vous pourrez même le faire poursuivre pour le faire condamner pour ce crime mais il risque une peine de mineur. Cela dit, la révélation et la reconnaissance par la société de votre viol incestueux constituent des étapes importantes pour votre reconstruction.

En plus comment allez-vous réagir en voyant votre violeur ? Vous risquez d’être ébranlée, pire encore et vous risquez de réagir comme la fillette que vous étiez: souvent les victimes de viols incestueux réagissent aux agressions de la même manière que durant leur enfance: c’est un effet du traumatisme.

J’ajoute que souvent pour les traumatismes liés aux viols incestueux, s’ajoute une dépression qui est causée par le traumatisme.

Je vous invite à sérieusement consulter et contacter des associations de victimes.

Voici quelques liens utiles :

** SOS incestes violences sexuelles: écoute, soutien et accompagnement thérapeutique, groupe de paroles et ateliers.
Tel : 02 22 03 89 03
** Enfance bleu Enfance maltraité: soutien psychologique et juridique, prise en charge thérapeutique aux enfants et adultes victime durant l’enfance.
TEL à Paris: 01 56 56 62 62 (lundi-jeudi 11h-18h, vendredi: 10-17h)
**AREVI-Association d’action/recherche et échange entre les victimes d’inceste : propose des groupes de paroles, des ateliers aux victimes de plus de 18 ans.
** l’AIVI- Association Internationale pour les Victimes d’Inceste : annuaire de professionnels, des ateliers et un forum ect… pour les membres. Inscription gratuite.
**Kaléidos: prise en charge psycho-socio-éducative des victimes
Tél.04 222 32 81 (en Belgique)
**Le monde à travers un regard : groupes de parole , ateliers , forum ect…
**Parler et Revivre pour les victimes de violences sexuelles durant l’enfance
qui ont besoin d’être accueilli, écouté, conseillé, accompagné.
téléphone : 06 40 95 42 75

Je vous invite à consulter notre liste complète de liens et conseils aux victimes dans le forum section “trouver de l’aide”.

vous avez besoin d’un suivi sérieux par un thérapeute qualifié à suivre des traumatismes psychiques. Les associations vous aideront en vous orientant vers leurs réseau de spécialsites. de plus elles vous écouteront elles.

Vous pouvez aussi consulter le site mémoire traumatique de Muriel Salmona et consulter ses vidéos avec profit (sur youtube).

Vous avez fait beaucoup en venant témoigner ici, c’est le début de votre chemin de guérison, et nous sommes là pour vous écouter et vous aider sans jugement.

De tout coeur avec vous.

Affection, courage et soutien.

Merci de remplir les champs obligatoires.